Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

4 participants

Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mar 24 Oct - 18:39

[ Mes chapitres sont cours car je trouve ça plus agréable pour la lecture et pour l'écriture, s'éterniser sur quelque chose, c'est barbant pour le lecteur ]

1. Le commencement


Je commence cet ouvrage car ma fin est proche.
Il me reste peu de temps. Je La sens qui arrive. Elle est tout près.
Ecrire reste le seul moyen de nous sauver. Il faut que quelqu’un sache, avant que je quitte se monde. Je n’ai plus d’autre solution. Elle ne me laisse pas le choix. Il faut tout que je raconte, depuis le commencement.


* * *


Je m’appelle Blauw, qui signifie bleu, en référence à mon teint bleuté issue de ma nature de sorcière. Ma mère s’appelait Woede, reine du royaume de Zwart, sur le territoire de la Rivière Noir. Je ne me souviens pas de mon père, il est mort peu après ma naissance. Je sais seulement qu’il s’appelait Amber et que c’était un sorcier.
Je suis une enfant illégitime, une Onwettig, une bâtarde, comme me le rappelait souvent ma sœur Gieriga, ou plutôt ma demi-sœur, c’est vrai, nous n’avions pas le même père.

J’ai très peu de souvenir de mon enfance, je me rappelle le caractère insupportable de ma sœur, qui me rabaissait à longueur de temps, l’ignorance que me portait ma mère, à ses yeux, je n’existais pas, seul Gieriga comptait.
Je n’ai pas souffert du peu d’attention qu’elle me portait, au contraire, il en valait mieux ainsi. Ma mère avait une personnalité froide, corrompue, avide de pouvoir et immonde. Elle était le mal en personne. Je pensais ne jamais rencontrer de personne aussi noir dans l’âme.
Je me trompais.
Le jour de mes dix sept ans, je décidai de quittai le château familiale, de partir de Stad Zwart et de ne plus jamais y retourner.
Je ne pus tenir cette dernière parole.

Je pris le peu d’affaires que j’avais, soit une brosse à cheveux, un miroir brisé, quelques vêtements de rechange et la bague de mon père, un anneau en argent ornée d’une pierre bleue, symbole d’appartenance à la tribu des sorcières bleues de l’île de Tover.
Je sortis de ma chambre sans un regard en arrière, elle ne me manquera pas. Je descendis les escaliers de la tour Est, là où se trouver ma chambre, en vitesse, de peur qu’on ne me voie. Malheureusement, cela n’y manqua pas, Gieriga m’attendait au pied de la tour.

- Où vas- tu ? demanda-t-elle.

- Je m’en vais. Répondis-je en continuant mon chemin.

Elle eut un petit rire sadique.

- Malheureusement, cracha-t-elle en se mettant devant moi pour me barrer le passage, tu n’en as pas le droit.

Je la poussai d’un coup de coude.

- Ah oui ? Et qu’est ce qui va m’en empêcher ? Surment pas une petite vipère comme toi !

- Comment oses- tu ! Cria-t-elle en se jetant sur moi.

Mais avant qu’elle est pu me faire le moindre mal je la repoussai avec toute la force de ma magie, elle se souleva dans les airs et alla s’écraser contre le mur d’en face. Je m’approchai lentement d’elle.

- Tu ne peux rien contre moi Gieriga. Rien.

Je fis demi tour et partis. Avant que j’aie pu franchir la porte, elle cria de toutes ses forces et, bien qu’il lui en restait peu après ce que je venais de lui faire subir, je réussis à l’entendre.

- Tu me le payeras Onwettig ! Tu me le payeras ! Toi ! Et toute ta race de sang impure à la peau bleue !

Je laissai passer l’insulte, ce n’était pas la première, et je continuai mon chemin. La porte se referma derrière moi. Enfin, j’étais libre.
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mar 24 Oct - 18:41

[ Tous les personnages m'appartiennent. Merci. ]

2. La pierre du lot



Elle se rapproche. Je la sens. Le temps me fait défaut. Je l’avoue. J’ai peur. Peur d’échouer. Non. Il ne faut pas. Il ne faut pas que je pense à Elle. Il ne faut pas que j’échoue. Je n’ai pas le choix.

* * *


Pendant plusieurs jours je ne fis que marcher, manger, et dormir. Je n’étais pas habitué à cette façon de vivre et mon corps criait grâce. J’avais des courbatures partout, j’étais maigre, sale, mais j’étais vivante. Et rien ne pouvait me décourager. Mon unique but était de me rendre dans le royaume de Wijsheid, la sœur de ma mère et surment sa pire ennemie. Il se trouve de l’autre côté de la Rivière Noir à cinq jours de marche de Stad Zwart. Une foi là-bas je pourrai me rendre à Stad Witte où réside Wijsheid et lui demander asile.
Mais je n’en étais pas encore là. Et nombres d’épreuves m’attendaient sur la route.

Ma mère et Wijsheid étaient ennemis depuis au moins aussi longtemps qu’elles étaient sœurs. Depuis leur plus tendre enfance, elles se vouaient une haine éternelle. Elles passaient leur journée à se chamailler ou plutôt Woede passait sa journée à faire les quatre cent coups à Wijsheid. Katrick, ma grand-mère adorait Wijsheid, ce que Woede ne supportait pas et elle lui faisait payer. Malgré le fait qu’elles soient jumelles, ma mère, arrogante, snob, et capricieuse était tout le contraire de sa sœur, qui était, elle, douce, aimante et obéissante. A leur dix sept ans, Katrick mourut et le moment fut venu de décider à qui reviendra le territoire de la Rivière Noir. Mon grand-père Enizk, ne pouvait se résoudre à choisir entre une des deux, il décida alors de séparer le territoire en deux et d’en remettre un bout à chacune. Ce fut, selon moi, une de ses plus grosses erreurs car depuis, Woede, ne cesse de chercher La Pierre pour récupérer, ce qui, selon elle, lui revient de droit.

La Pierre, plus connut sous le nom de Pierre du Lot, appartenait à nos lointains ancêtres, elle n’était, d’après la légende, pas plus grande qu’un point et d’une couleur verte bleutée scintillante. La légende voudrait également que si on possède cette pierre, on possède également le pouvoir surpuissant qu’elle contient. Et, elle permettra alors, à celui qui la détient de dominer le monde.
Ma mère croyait dure comme fer à cette légende. J’avoue que j’y croyais à peine.
Ce fut une erreur.
La prophétie disait qu’un jour une femme apparaîtrait et qu’elle serait la seule à pouvoir trouver la pierre et à la posséder. Et que alors, le monde serait entre ses mains et que de son choix s’écoulerait le sort de celui-ci. Dans cette femme coulera du sang royal bien qu’elle soit née bâtarde. Et, la seule façon de la reconnaître sera par sa peau bleutée et la marque de La Pierre qu’elle portera sur son dos.
Si on m’avait dit qui serait cette femme, je ne l’aurais jamais cru.

Une nuit, alors que je rêvais à ma rencontre avec Wijsheid, une panthère d’un noir d’ébène aux reflets azur, vint s’incruster dans mon songe.

- Blauuuuuw ! Murmura-t-elle d’une voix féline.

- Blauuuuuw !!

- Qui est tu ? Criai-je avec une voix plus aiguë que je ne l’aurais voulu.

- Blauuuuuw ! Recommença la créature.

- Qui est tu ? Criai-je cette fois si avec plus d’assurance bien que la peur transparaisse toujours dans ma voix.

- Je suis toiiiii … !

Je me réveillais en sursaut en plein milieu de la nuit, le dos couvert de sueur, tous les sens en éveillent. Quelques minutes passaîrent et aucune créature ne vint. Seul une petite araignée était là, elle essayait de grimper sur le dos de ma main. Je voulu l’enlever mais rien ne vint à ma rencontre. J’approchai alors ma main de mon visage et ce que je vis me fit dresser les poils sur la nuque. Elle était pleine de poil noir d’ébène aux reflets azur.
En quelques secondes, je me transformai en panthère.


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 15:08, édité 1 fois
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  Mimiko Mer 25 Oct - 10:58

Elle est superbe ton histoire vivement la suite.
Mimiko
Mimiko
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 22
Age : 40
Localisation : Eure
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 23/10/2006

http://sakiko27.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  Megane Carter Mer 25 Oct - 12:04

C'est un bon début. Par contre je trouve tes chapitres un peu court, j'aurais préféré plus de détails, mais sinon j'aime bien Wink
Megane Carter
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 40
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mer 25 Oct - 15:07

[ Merci beaucoup Wink ]

3. AniTover


Elle essaie de me contacter, de joindre mon esprit, de prendre possession de moi. Je ne la laisserai pas faire. Non. Elle est forte, très forte. Mais je me bats, je me bats et je me battrai jusqu’à la mort. Je sens sa fureur, sa colère… Comment a-t-elle put tomber si bas ? Comment ai-je pus la laisser tomber si bas ? Comment … ?

* * *


L’aube approchait. Sur ma droite un oiseau commençais à pépier, il avait faim. Je sentais la nature et le monde qui m’entourait près à se réveiller. Moi aussi, j’avais faim, mais ce n’était pas le moment de s’arrêter. Je marchais avec grâce, à pas lent. Je sentais la douce brise du matin courir sur ma robe, mais le froid n’arrivait pas jusqu’à moi. Je m’arrêtais. Un insecte venait de longer mon cou pour s’arrêter dans le creux derrière mon oreille. Je l’enlevais. Je sentais mes griffes frôler ma peau et mes coussinets sentaient la douceur de ma fourrure. Je reposais la patte. L’herbe était humide. Sans doute la rosée du matin. Je me mis à courir.
Je me sentais bien. Mes yeux à l’éclat jaune vif perçaient la nuit. Mes pattes se posaient lentement sur le sol recouvert de feuilles, entre mes crocs se trouvait mon paquetage de fortune. Mes quelques biens entourés de mon manteau. J’étais bien. Je ne faisais plus qu’un avec la nature. Le monde m’appartenait.
Mais cela ne pouvait pas durer. J’approchais d’un village et d’ici une heure, les villageois seraient tous dehors, vaquant à leur occupation. Je n’avais pas le choix. Je devais reprendre forme humaine. Dommage. J’avançais bien plus vite sous ma forme de panthère. J’avais parcouru en deux heures ce que j’aurais fait en une journée sous ma forme humaine.
En quelques secondes j’étais redevenu femme.

AniTover. C’était le nom qu’on donnait à ce que je venais de réaliser. C'est-à-dire, le fait, pour un sorcier ou une sorcière bleue, de se transformer en l’animal qui lui correspond. J’en avais déjà entendu parler lorsque je mettais rendu à Stad Zwart. Je savais que cela allait arriver mais je ne savais pas quand. J’étais fier, à la fois de l’animal qui me représentait, la panthère noire, et que je puisse le réaliser. C’était signe qu’un grand pouvoir coulait en moi, car très peu de sorcier et sorcière bleue étaient capable de se changer en animal.
Beaucoup de mes pouvoirs n’avaient pas encore percé le jour. « Ils arriveront avec le temps ». C’était ce que je me répétais chaque jour, car malgré mon AniTover, je doutais encore que je fusse une grande sorcière. Cela ne se voyait pas à l’époque, mais j’avais très peu confiance en moi et seulement des années plus tard, je compris, que je n’avais pas de doutes à avoir.

* * *


- Excusez- moi, messire, murmurai-je à l’intention du grand homme devant moi tout de vert vêtu.

L’homme se tourna vers moi, le regard méfiant.

- Oui ? Grogna-t-il.
-
Pourriez-vous m’indiquer l’auberge la plus proche ? Demandai-je chaleureusement.

L’homme parut se radoucir.

- Longez cette rue et tournez à droite au bout, l’auberge se nomme Le cheval noir. Pouvez pas la louper !

Je remerciai l’homme de la tête et continuai mon chemin. Je trouvai l’auberge sans problème. Comme me l’avait indiqué l’homme, on ne pouvait pas la louper.
La façade était d’un noir de jais, les carreaux étaient tellement couvert de crasse qu’on ne devait pas voir la rue une fois à l’intérieur. Au dessus de la porte, pendait un panneau en bois où l’on avait gravé un avertissement pour les futurs clients ; « Si tu n’as pas de quoi payer, vaut mieux ne pas rentrer car la mort te sera assuré ! ». Je poussai la porte de l’auberge et rentrai d’un pas assurer.
Ça tombait mal, je n’avais pas un sous dans la poche.
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mer 25 Oct - 15:12

[ Bonne Lecture ]

4. Le Cheval Noir


Je suis fatiguée. Je ne dors plus. Je mange à peine. Et il me faut en plus repousser son esprit qui se cogne sans arrêt contre mes remparts. Je ne suis pas sûr de tenir le coup. Il le faut pourtant… Il le faut…

* * *


L’auberge était en piteux état. Les tables et les tabourets étaient rongés de mîtes et il fallait du courage pour se risquer à s’asseoir dessus. Des débris de toutes sortes jonchaient le sol et d’après l’odeur que je flairais, la nourriture ne devait pas être très appétissante. Néanmoins, je me dirigeai vers le fond de la salle où j’avais repéré, quelques instants plutôt, une table libre et isolée.
Je m’asseyais dos contre le mur, pour mieux observer les clients présents. Ils m’avaient vaguement regardé lors de mon entrée dans l’auberge, puis s’en étaient retourné à leurs discussions. Ils n’étaient pas nombreux. Trois, des hommes âgés et sans doute ivres, étaient assis à une table à l’autre bout de l’établissement et discutaient à voix haute et avec entrain d’une histoire de volaille. Deux autres, des hommes plus jeunes, rasés de près, à l’air méfiant, mangeaient sans un bruit.
Le patron s’approcha de moi.

- Qu’est ce qu’il vous faut mad’moizelle ! Meugla-t-il avec un léger accent du sud.

- Une assiette de ragoût et une chope de bière, s’il vous plaît, répondis-je poliment.

- Et, z’avez d’quoi payer ?

- Non, mais…

Sans me laissai finir il se retourna et partit à ses occupations.

- Alors f’rai mieux d’partir ! Lança-t-il derrière son épaule.

- Mais … protestai-je.

- Y’a pas d’mais, ma p’tite dame. Z’avez pas d’quoi payer alors vous sortez !

- S’il vous plait, messire ! Je pourrai vous aider. Faire la vaisselle ou bien nettoyer par terre !

- Nan.

- S’il vous plait, messire ! Je n’ai pas mangé depuis trois jours !

Ce qui était pure vérité. Le silence tomba et au bout d’un moment, il se retourna.

- Bon, aller, d’accord, mais arrêtez de m’appeler messire, moi, c’est Tom. D’où est ce que vous v’nez pour m’appeler messire ?

Je compris mon erreur et faisant mine de ne pas avoir entendu la question, je lui tendis la main, de façon à sceller notre accord.

- Molly, je m’appelle Molly.

Je préférais utiliser un nom d’emprunt. Au cas où.
Il prit ma main et la serra en signe d’accord.

- Et bien Molly, maintenant que nous avons fait connaissance, pourriez p’têtre vous mettre au travail.

Je lui fis un grand sourire et me mis au travail.
Quelques minutes plus tard, un des trois hommes au fond de l’auberge interpella Tom.

- Et Tom ! T’sais quoi ? Et ben j’ai appris qu’la fille d’notre souveraine avait fait une fugue et qu’y aurait une récompense de cent roublons pour qui la ramènera.

Je fis mine de ne rien entendre et continuai de balayer le plancher.

- Et à quoi elle ressemble cette fille ? Demanda le patron de l’établissement.

- Ben, reprit l’homme, tout c’que sais, c’est que s’est une bleue et qu’elle s’appelle Blauw.

Tous se retournèrent vers moi. Je fis mine de ne pas m’en apercevoir.

- Comment qu’t’as dis qu’t’appelait déjà ? Me demanda Tom.

- Molly, répondis-je en souriant, Molly.

- Ouais, grogna Tom.

Et il retourna à ses occupations.

Une fois que tous les clients furent partis, Tom m’aménagea un petit coin dans un box vide de l’écurie et m’apporta de quoi me restaurer. Je le remerciai poliment, puis, une fois qu’il fut partit, me mis à manger comme si je n’avais pas mangé depuis trois jours. Ce qui était le cas.
Je commençais légèrement à somnoler quand un bruit attira mon attention. Quelques secondes plus tard, l’homme qui avait parlé de moi à Tom, m’apparaissait.

- Salut ma p’tite ! J’sais pas pourquoi mais j’ai comme l’impression que c’est toi cette Blauw que tout l’monde recherche.

Il était ivre. Et moi terrifiée.

- Vous vous méprenez, monsieur. Répondis-je d’une voix calme. Je ne suis pas celle que vous pensez.

- Ah ouais ? Ben moi j’pense que si. Et, en attendant qu’se soit l’jour pour qu’j’vous ramène à votre beau château, on pourrai p’têtre s’amuser un peu !

Avec violence, il me prit par la taille et me colla contre lui, je pouvais sentir son haleine pleine d’alcool. Et, à l’instar de Gieriga, je le repoussai de toute la force de ma magie. Il vola dans les airs et atterrit sans douceur dans le box voisin, inoccupé, heureusement pour lui.
Sans un regard pour l’homme, je pris mes jambes à mon cou et partis le plus loin possible. Une fois arrivé aux abords du village, je me transformai en panthère et repris ma course effrénée, décidée à ne m’arrêter que lorsque je serai à bout de souffle.
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mer 25 Oct - 15:15

[ Bonne Lecture ]

5. L’homme de mes rêves.


Je me sens si seule. Je suis si seule. Je ne comprends pas. J’ai si peur. Elle arrive. Elle me rejoint. Elle la veut. Mais je ne lui laisserai pas l’avoir. Je me battrai. Je préfèrerai mourir que d’avoir à lui donner. Et je crois que je n’aurais pas le choix. Ma mort sera la seule façon de nous sauver…

* * *


L’aube approche. Le soleil ne va pas tarder à se lever. Cela fait deux heures que je dors, j’en avais besoin. J’ai faim. Il faudrait que je me lève pour chasser avant qu’il ne fasse jour. Mais je suis si bien ici, dans ce petit creux, entre quatre arbres, bien touffu par les feuilles. C’est décidé, j’ai trop faim. Je me lève. Je m’étire longuement, la course de mes deux derniers jours m’a rendu toute courbatue. Je me secoue légèrement. Quelques feuilles étaient restés accrochées à mon pelage.
Je m’étais arrêté la veille, après avoir couru longuement suite à mon agression dans le village. Les deux derniers jours, je ne m’étais arrêté qu’à peine quelques minutes pour boire aux petits ruisseaux que je trouvais et chasser quelques petits lapins pour me restaurer.
Je ne devrais plus être très loin de la Rivière Noir à présent.
Je ne possédais plus rien, j’avais tout oublié dans l’écurie de l’auberge Le Cheval Noir. Après tout, ce n’est pas très important, je n’avais pas grand-chose. Le plus dure serait pour mon manteau qui était très pratique pour me protéger du froid. Heureusement, le printemps n’allait par tarder à arriver. Pour ce qui était de ma brosse et de mon miroir, aucune importance. J’aurais pu les revendre pour me faire de l’argent, enfin, tant pis. Il ne restait plus que… la bague ! Non ! Comment ai-je pu partir sans elle ! Je ne peu pas retourner là bas ! C’est impossible ! Oh non, ma bague… C’est tout ce que je possédais de mon père, et je l’ai perdu … Décidément, ma fugue était vraiment une catastrophe !

Il fallait que j’arrête de penser à tout cela. Chasser pour survivre devait être ma seule préoccupation.
Alors que j’approchais d’un petit sentier de lapin que j’avais repéré la veille, j’entendis une voix, grave, sûrement celle d’un jeune homme. Je décidais de me cacher dans les fourrés non loin de là, et d’attendre de voir qui était cet intrus.

- Mais où est ce que j’ai bien pu la mettre ? S’étonna le jeune homme. Je pensais pourtant l’avoir mit dans mon sac hier ! L’aurais-je oublié au campement ? Perdu dans l’herbe ? Bah ! Ce n’est pas possible ! Je n’ai vraiment pas de chance.

D’après le manque de réponse de son interlocuteur, je déduisis qu’il devait se parler à lui-même. Sans doute un détraqué. Décidément, c’était plutôt moi qui n’avais pas de chance, je tombais toujours sur les mauvaises personnes.
Je décidai de repartir discrètement sur la piste du lapin lorsque j’aperçus une petite bourse en cuir. Je m’en approchai, la reniflai lentement. Des herbes. Cette bourse devait appartenir au jeune homme, c’était ce qu’il cherchait désespérément.
J’aurais pu la laisser là et m’en aller sans bruit, mais mon instinct me poussa à me retransformer en femme et à rapporter cette bourse à son propriétaire.
Je le suivis à la trace tout en laissant une distance entre nous.
D’après ce que je pouvais voir de lui, il devait avoir à peu près mon age, il était brun, et portait des habits de villageois. Ce devait être un apprenti, qui une fois sa formation achevée, avait pour but de traverser la Rivière Noir pour chercher du travail dans le royaume de Wijsheid.
Au bout d’un moment, ne tenant plus à l’entendre vociférer sur sa malchance, je me rapprochai lentement de lui. Une fois arrivée à quelques mètres de lui, je l’interpellai.

- Ce ne serait pas cela que vous cherchez désespérément ?

Je souris et tendis la bourse.
L’homme se figea. Je pus sentir ses poils se dresser sur sa nuque et des gouttelettes de sueur coulaient sur ses tempes.

- Qui êtes vous ? Cria-t-il sans se retourner.

- Je m’appelle Molly, répondis- je calmement, et je ne vous veux aucun mal. Vous pouvez vous retourner.

L’homme parut se détendre.

- Et que voulez vous ? Demanda-t-il toujours sans se retourner.

Je perdais patience. Ma voix avait elle l’air aussi menaçante ?

- Je vous l’ai dis. Je veux vous rendre votre petite bourse.

Enfin, après un effort pour reprendre son calme, il se retourna lentement, avec maintes précautions.
Mon cœur faillit s’arrêter de battre.
C’était l’homme de mes rêves.


Dernière édition par le Mar 31 Oct - 20:28, édité 1 fois
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Mar 31 Oct - 20:27

[ Me revoilà ! Et avce moi, le chapitre 6 ! Bonne Lecture ! ]

6. Vriend


« Lorsque le temps arrivera où La Femme viendra retrouver La Pierre. La Pierre s’empressera de se lier à La Femme alors plus rien ne pourra les séparer. Alors plus rien ne pourra les arrêter. Ils seront maître de notre destin. » Extrait de la Prophétie « Par les Temps Obscurs » Auteur inconnu.

* * *


- Blauw ! Blauw ! Lèves-toi ! Nous devons partir !

- Hein ? Quoi ? Mais pourquoi ? Demandai-je d’un air grincheux.

Je détestais qu’on me réveille de si bonne heure.

- Et bien peut être parce que midi approche et qu’une longue route nous attend, répondit le jeune homme.

- Quoi ? M’écriai-je en me levant d’un bon. Mais pourquoi ne m’as-tu pas réveillé avant, pauvre bougre ?!?

- Oh mais j’ai essayé ! Mais impossible de te réveiller ! J’ai même cru que tu étais morte !

- Tu n’as pas dû essayer bien fort !

Le garçon ouvrit la bouche puis la referma d’un coup sec, il n’avait pas envi d’entamer une nouvelle dispute. Ils en avaient déjà bien eu assez la veille.

Lorsqu’il s’était retourné, j’avais cru mourir sur place. J’avais déjà rencontré cet homme, en rêve. Je m’évadais souvent à ses côtés, et nous vivions milles aventures extraordinaires. A l’époque je rêvais de rencontrer ce garçon, je me croyais puéril, qu’il n’était que le fruit de mon imagination, et bien je me trompais.
Mais ce qui me surprit le plus, c’était son air aussi étonné que le mien lorsqu’il m’avait vu. Un long silence suivit ce moment, il fut rompu par un petit mot que prononça le jeune homme et que j’aurais reconnu dans un marché grouillant de monde.

- Blauw ?

J’ai cru que j’allais m’évanouir. C’était bien lui.

-Vriend ?

- Oui c’est moi... C’est … C’est extraordinaire… Je … Je… suis si heureux de te rencontrer ! S’exclama-t-il le visage couvert d’une joie intense.
J
e ne pus répondre. La soudaineté de la chose m’avait paralysé. Devant mon manque de réponse son visage devint terne. Je m’en rendis compte et c’est sans doute se qui me permis à nouveau de m’exprimer.

- Moi aussi, je suis très heureuse de te rencontrer, du moins réellement. Répondis-je en m’approchant de lui. Je ne sais par quel prodige nous nous sommes trouvés mais j’en suis vraiment heureuse, et toute retournée !

Nous éclatâmes de rire. Cela me fit du bien, de rire, avec un ami. Je levai mon regard vers lui et l’examinai attentivement. Il était comme dans mes rêves, en un peu plus vieux. Ces cheveux bruns avaient poussé de quelques centimètres et maintenant ils luisaient au soleil créant ainsi de jolis reflets dorés. Ces yeux étaient d’un noir aussi brillant que le pelage de ma fourrure de panthère et lorsqu’on se perdait dans son regard, on sentait la jeunesse et l’envie d’aventures qui débordaient.
Au bout d’un moment, un sourire se forma sur son visage, je répondis à son sourire et une chaleur immense s’enfla en moi à la vu du regard emplit de bonheur qu’il me lançais. Mais ce qui s’en suivit fut mille fois plus merveilleux, il me prit dans ses bras et me serra vigoureusement comme une amie.
Je me sentais en sécurité. Je n’étais plus seule.

[ A suivre ]
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  justawa Dim 5 Nov - 16:23

[ Bonne Lecture ]

7. La Rivière Noire.


Elle a disparu. Je ne L’a sens plus. Que c’est-il passé ? Aurait-Elle vraiment disparu ? Non c’est impossible. Elle est bien trop puissante. Personne ne peut réussir à la berner. Même pas moi. Il n’y a donc plus qu’une seule solution. C’est un piège. Et j’en suis la victime. Il faut que je me protège. Mais que prépare- Elle … ?

* * *


- Tu m’as menti.

- Quoi ? m’écriai-je en me tournant vers Vriend. Mais de quoi parles- tu ?

- Lorsqu’on s’est rencontré hier. Répondit-il.

- Oui, et ? Demandai-je en retenant un petit cri de douleur, je venais de me faire griffer par une ronce mal placée.

- Et bien, tu m’as menti. Tu m’as dit que tu t’appelais Molly.

- Mais voyons Vriend ! M’exclamai-je de façon exaspéré. Je ne savais pas qui tu étais à ce moment là !

- Oui et alors ? Si tu ne m’avais pas connu, que tu dises ton vrai nom n’aurais rien changé. Je ne t’aurais pas connu non plus.

- Oh, c’est vrai, tu ne dois pas être au courant.

- Au courant de quoi ? demanda-t-il l’air inquiet. Que ce passe-t-il ?

- Et bien, vois tu, j’ai fugué de chez moi. Du château de Stad Zwart, du château de ma mère, la reine Woede. Et, du coup, elle me fait rechercher. Il y a une récompense de cent roublons pour qui me ramènera là bas. C’est pour ça que je me présente sous une autre identitée.

Vriend ne dit rien. Il réfléchissait. Au bout d’un moment, il reprit la parole, un sourire c’était formé sur son visage.

- Tu dois me faire sacrément confiance, pour me dire cela. J’aurais très bien pu, après avoir eu connaissance de cette information, te bâillonner et de ramener chez toi pour pouvoir toucher la récompense.

- Oui, mais tu ne le feras pas. Tu veux que je te dise pourquoi ? Et bien premièrement, nous sommes amis depuis très longtemps, et je n’hésiterai pas à te confier ma vie. Deuxièmement, s’il te prenait d’essayer de me ramener chez moi, je te réduirai en bouilli avant que tu n’ais le temps de dire ouf. N’oublis pas que je suis une sorcière bleue, et je pense avoir atteins le niveau middel soit le niveau moyen. Il y a cinq stades de sorcellerie chez les sorciers et sorcières bleus, le premier gering, on l’obtient à notre naissance, c’est la magie de base. Vient ensuite le niveau twee, on l’acquière lorsqu’on réussit à jeter des sorts par la seule force de notre penser. Tout les sorciers arrivent à ce niveau après, tout dépend du don que l’on possède. Ensuite, il y a donc le niveau middel, celui là on l’obtient lorsque l’on est capable de procéder à l’Anitower. Puis vient le niveau vier, qu’on atteint lorsqu’on peut créer des sorts par nous même. Et pour finir le dernier niveau, le plus haut, que seuls quelques rares êtres peuvent atteindre, le niveau hoog. La seule façon d’atteindre ce niveau, et de ce donner corps et âme à la magie, de ne faire plus qu’un avec elle.

- Tu as dis que tu avais atteins le niveau middel, tu es donc capable de te transformer en animal ? demanda Vriend.

- Oui, effectivement.

Il prit un air à la fois surpris et admiratif.

- Tu es la première sorcière bleue que je rencontre qui est capable de faire ça ! S’exclama-t-il. Et en quel animal te transformes tu ?

- En panthère, répondis-je en souriant.

Vriend eu l’air encore plus ébahit.

- C’est extraordinaire ! Pourras tu me montrer un jour ?

- Bien sur ! J’en serai très heureuse ! Mais pour le moment je crois que nous avons un autre problème à régler.

Je lui indiquai le chemin devant nous, il se tourna, ses yeux s’agrandirent à la vue de ce qui nous attendait. Il se retourna vers moi.

- La Rivière Noire ! Nous y sommes arrivé !

- Oui, effectivement. Il nous reste maintenant à trouver comment la traverser. Et ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile, malheureusement.

[ A suivre...]
justawa
justawa
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Age : 32
Localisation : Je crois bien que je me suis perdue...
Loisirs : Ecrire, lire, manifester^^...
Date d'inscription : 07/10/2006

http://justawa.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty bonne histoire

Message  gaillau Lun 26 Fév - 18:20

bonne histoire

gaillau
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

La Sorcière Bleue [ Tome 1 ] Empty Re: La Sorcière Bleue [ Tome 1 ]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum