Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Dans la tête d'Evan

Aller en bas

Dans la tête d'Evan Empty Dans la tête d'Evan

Message  EvanPower Jeu 13 Oct - 17:39

Bon voilà le 1er chapitre de ma toute 1ère fic...
Donnez moi votre avis ^^

L'histoire commence quelques jours après la fin de la saison 5 Wink


Chapitre 1:

Ils avaient fouillé chaque centimètre carré d'Atlantis, sans résultat. Personne n'avait compris ce qui s'était passé. Mais l'autodestruction de la cité avait été programmée, et tous l'avait donc quittée. Tous sauf Evan Lorne. Pour la première fois de sa vie, il avait désobéit à un ordre direct venant d'un Général. Evan frissonna en repensant à son insubordination. Il ne savait pas pourquoi, mais il ne pouvait pas se résoudre à quitter la cité sans eux. Il arpentait les couloirs, essayait les contacts radio, les détecteurs de signes de vie. Cependant, il devait se rendre à l'évidence: il était seul. Il commença à se dire que son instinct lui jouait de sales tours et qu'il devrait se résoudre à ne plus les revoir...
Un bruit sourd le sortit de ses pensées. Par réflexe, il dégaina son neuf millimètres. Le bruit semblait provenir de quelque part au nord de sa position. Evan avança prudemment jusqu'au détecteur de signes de vie. Au passage, il apprit par une console de contrôle que la cité s'autodétruirait d'ici moins de vingt minutes, ce qui eut pour effet de le faire déglutir avec peine. « Allons, concentre-toi sur les bruits suspects mon vieux, tu t'es mis dans ce pétrin tous seul, ça ne sert à rien de le regretter maintenant! », pensa-t-il, se reboostant lui-même. Le détecteur lui signala alors cinq signes de vie, se dirigeant droit vers lui! Evan n'avait pas le temps d'établir un plan très précis, ils allaient arriver d'une minute à l'autre... Il se plaqua donc contre le mur proche de la porte par laquelle les cinq individus devaient passer.
Il attendit une trentaine de secondes, qui lui parurent plutôt comme étant une trentaine de minutes, puis il entendit des bruits de pas s'approchant. Il serra un peu plus fort son neuf millimètres....
Un homme entra sans même le remarquer suivit de deux autres hommes ainsi que de deux femmes. « Super la solitude te fait halluciner Evan, et Woolsey ne t'as laissé qu'il y a trois heures seulement... » En effet, à présent face à lui se trouvait les quatre personnes qu'il cherchait tant, ainsi qu'une inconnue. Soudain, un des hommes se retourna, sentant la présence du jeune homme.
« Major Lorne! Ca alors! Nous avions cru comprendre que la cité avait été totalement évacuée! Que faites-vous là? », lança le colonel Sheppard.
Evan resta bouche bée quelques instants. Ils sont vraiment là? Devant lui? Vivants?
« Qu’est-ce que..? Comment..? », bafouilla Evan.
« C'est une longue histoire, nous n'avons pas le temps. McKay va couper l'autodestruction de la cité, une fois tout revenu en place, je vous expliquerai tout en même temps qu'à Woolsey. Mais vous que faites-vous ici? »
« Vous n'avez pas pu évacuer? Il y a eût un problème? »
, s'enquit Teyla.
« Non non, pas du tout! Tout le monde a pu évacuer », la rassura Evan.
« Mais qu'est-ce que vous fabriquez ici alors?! » C'était Ronon, il s'impatientait.
Evan rougit, honteux de devoir expliquer à Sheppard et son équipe le comportement qu'il avait eût...
« Eh bien, heu... Hum... J'ai... J'ai refusé d'évacuer pour tout vous dire. »
Ils le regardèrent tous, étonnés qu'Evan est désobéit. Même McKay marqua une pause dans son travail, avant de rouspéter:
« Ah mais on s'en contre-fiche! Taisez-vous tous que je me concentre! Je vous signale que dans trois minutes la cité explose! »
« Mais vous allez empêcher ça, hein McKay? »
, lui répondit Sheppard avec le sourire habituel qu'il fait au scientifique pour l'agacer.
McKay grogna quelque chose que personne ne comprit. Le silence s'installa, tous les yeux étaient rivés sur celui qui pouvait tous le sauver -ou tous les tuer. Evan attendait avec impatience de savoir si finalement ils exploseraient avec la cité ou pas. Il restait quarante-huit secondes au compte à rebours quand McKay parvient à le désactiver. « Génial, le barbecue n'est pas pour aujourd'hui » pensa le major.
« Vous voyez McKay, vous avez réussi! »
« Oui évidement John, et ce n’est pas grâce à vous! »
, répondit le scientifique, visiblement d'aussi bonne humeur qu'à son habitude.
Sheppard lui sourit, puis se retourna vers Evan.
« Major, vous avez un Jumper?»
« Oui, Woolsey m'en a laissé un pour que je puisse partir si je changeais d’avis... Mais mon Colonel, comment..? »

« Un peu de patience Major... Emmenez Teyla et partez chercher Woolsey pour lui dire de revenir sur Atlantis. McKay, installez l'EPPZ, Ronon, restez avec lui. Vous, venez avec moi. » Cette fois, Sheppard s'était adressé à une jeune femme qu'Evan ne connaissait pas, le cinquième signe de vie!
Accompagné par Teyla, le Major s'exécuta. En huit heures, la moitié du personnel était revenu s'installer dans la cité des Anciens.
Sheppard était tout juste de retour, et en attendant le reste du personnel, il expliqua au dirigeant de la cité et à Evan ce qu'il s'était passé.
« Nous étions dans le Jumper quand vous l'avez vu disparaitre, mais il n'a pas disparu en réalité. McKay a fini par comprendre que le Jumper était équipé d'un dispositif de secours pour la cité... Si l'autodestruction s'est déclenchée, c'est parce qu'Atlantis a quitté Pégase et que son EPPZ était à plat. La cité a envoyé ces informations à notre Jumper, sûrement parce que j'étais le seul pilote à ce moment à porter le gêne ATA. Bref, le Jumper nous a envoyé ... ailleurs... Nous avons appris que nous étions bien sur Terre, mais en France, quelques années dans le futur et dans une réalité différente! Le Jumper a été assez endommagé, mais nous encore plus: on avait été retourné dans tous les sens... J'ai repris conscience le premier, j'avais seulement une vilaine bosse. Mais McKay avait la jambe entaillée, Teyla s'était déboité l'épaule et Ronon avait trois côtes cassées. A ce moment-là, je ne savais pas que nous étions sur une Terre altérée... Je suis parti chercher des secours. Nous avions atterri en plein dans un jardin. Je frappe donc à la porte et une jeune femme m'ouvre. A la tête qu'elle faisait, je dirai que j'étais pas beau à voir... Je lui ai dit que j'avais des amis blessés, qu'on avait besoin d'aide. Elle ne m'a pas compris tout de suite, elle m'a expliqué que je devais lui parler lentement car elle était française... Avant de dire quoi que ce soit de plus, je me suis évanouit... Lorsque j'ai repris conscience, elle désinfectait ma blessure. J'étais allongé sur un canapé. Je vis une autre femme, sûrement sa mère. Je leur demanda de s'occuper de mes amis lorsqu'un homme arriva. Apparemment c'était le père de la plus jeune et le mari de l'autre femme... Je n'ai pas compris le sens de leur dispute car ils parlaient français, mais j'ai vu l'homme frapper la jeune femme... Finalement, la jeune femme m'aida à me lever et sorti de chez elle. Elle avait plusieurs bagages... Je la guida jusqu'au Jumper. Elle nous a soignés comme elle a pu. Une fois que nous étions en état, nous lui avons expliqué qui nous sommes et tout le blabla habituel... Elle nous a dit qu'on était des acteurs et qu'Atlantis et tout le programme Stargate n'était qu'une série télévisée! Elle nous a même montré une vidéo... On a dû utiliser le Jumper pour la convaincre..! McKay a alors comprit que le Jumper nous conduisait vers un EPPZ... On le trouva sans problème. Mais pour revenir dans notre réalité, il fallait à McKay beaucoup de puissance. Il ne voulait pas gaspiller l'EPPZ et choisit donc l'éruption solaire... Seul hic: soit on rentrait tout de suite mais la cité avait explosée, soit on attendait trois mois et on arrivait environ une demi-heure avant l'autodestruction... Nous avons dû nous débrouiller par nous-même... Jetée de chez elle, la jeune femme, qui était la seule à avoir des papiers, décida de travailler. On louait un appart' grâce à elle. Son anglais progressa, rapidement elle put nous expliquer la réaction de son père... Et le jour-J on l'a pris avec nous, parce qu'elle a été rejetée de sa famille pour nous sauver et donc sauver la cité... La suite vous la connaissez, maintenant le SGC réfléchit à ce qu'il va faire d'elle, enfin plutôt le CIS! »
Evan leva les yeux au ciel... Le CIS... Pauvre fille...
« Colonel Sheppard, cette jeune femme vous a soigné, c'est ce que vous avez dit... Elle est médecin? » interrogea Woolsey.
« Non Monsieur. En fait, c'est... une étudiante en psychologie. Mais elle a réussi à nous donner les premiers soins, ensuite, quand nous pouvions bouger, elle a pris l'appartement et a fait venir un médecin. Elle travaillait pour payer nos soins, nous nourrissait, nous logeait... Et appliquait les recommandations du médecin: pansements, médicaments... En trois semaines nous étions tous sur pied. »
« Je vois... Une débrouillarde loyale. »
marmonna Woolsey.
« Pas seulement! Je trouve qu'elle a été très brave aussi! Elle a perdu sa famille à cause de moi! Et elle a travaillé pour nous tous... En nous sauvant, elle a sauvé la cité! » répliqua le Colonel.
« Oui, je sais... Mais je ne suis pas sûre que le CIS le voit comme vous! » se défendit Woolsey.
« Non, bien sûre que non, cette pauvre fille va sûrement être écartée du programme Stargate par des menaces et devra se débrouiller pour vivre... »
Evan s'interrompit quand il se rendit compte qu'il avait parlé à voix haute. Il remarqua l'indignation de Sheppard.
« Heu... Je suis désolé Colonel, je parle trop... »
« Non Major. »
C'était Woolsey. « Vous avez raison. Mais je n'ai pas l'intention de les laisser faire. »
« Vous allez..? »
commença Sheppard.
« Oui. » répondit simplement l'homme.
Puis il les fit
sortir de son bureau.


EvanPower
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum