Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.71 €

La guerre contre les ténèbres

Aller en bas

La guerre contre les ténèbres Empty La guerre contre les ténèbres

Message  Magellan Sam 24 Mai - 18:54

Mon projet (très ambitieux) est de créer 3 saisons de 10 épisodes. Je suis en train de finir le dernier chapitre de la première saison, ainsi que de réécrire les premiers chapitres.

Cette fanfiction est très peu relié à Stargate. Les seuls liens, plutôt rares sont : La porte, certaines races, et le SGC et SG1 qui apparaîtront dans un épisode.

Ensuite, il faut savoir que cette fanfiction, se présente presque comme une série, avec des épisodes pouvant être indépendants.
Pour la chronologie, on se place dans le contexte de saison huit, pour pouvoir profiter d’un cocktail de méchant. Au programme de certain épisode : Goa’ould, Réplicateur, Wraiths,…
Mais comme le l’ai dit le lien est mince : ce ne seront que des ennemies secondaires. Voilà. Maintenant place au Texte

La guerre contre les ténèbres : La résurrection du phénix



Prologue:


Sanoïsse, un an avant la deuxième guerre

Cinq cents croiseurs de combat se tenaient en orbite, prêt à se battre. D’après les renseignements dont ils disposaient la flotte ennemie pouvait arrivé d’un moment à l’autre. Les défenses au sol étaient prêtes à s’activer, tout comme les satellites. Les heures passèrent et semblèrent être des mois. La flotte venait de plusieurs civilisations : Asgard, Astanien , Belbe, … . Mais la majeure partie des vaisseaux venait des Astanien, des Talta, des Yaltaon, de la Scana et enfin de la Naanca. La nation Talta disparu en grande partie à cause se la guerre, elle ne laissa que deux héritiers. L’un d’eux, Tom, rejoint les Astaniens avec qui il partagea sont savoir et qu’il dirigea depuis maintenant plusieurs siècles. L’autre, son frère Alender disparue au cours de sa 127 e année, quelque 1375 ans avant cette bataille. La Scana était elle la nation résultant de la fusion de deux royaumes, dont le roi était Alexandre Snoll. Mais aujourd’hui, il ne subsiste plus beaucoup de Scaniens. La fédération de Yaltaon était, elle dirigeait par des princesses, l’actuelle étant Aurore Yaltaon. Enfin les Naanca étaient aussi une civilisation disparue, dont les vestiges servent de refuge à bien d’autres peuples, est dirigée par Maya Told. Après plusieurs heures d’attentes six cents croiseur ennemie sortirent de l’hyperespace. Ils firent feu sur la flotte en orbite.

- « À tous les croiseurs, feu à volonté. Les satellites et les défenses au sol visé les croiseurs. Les chasseurs ciblaient les plates-formes d’envole. »

Des faisceaux lasers et des ions volés par millier. Les satellites firent feu. Un rayon rouge sorti de chaque satellite allant se heurter sur un bouclier et pour certains faisant exploser le vaisseau visé. Plusieurs vaisseaux explosés de par et d’autre mais l’empire semblait avoir pris l’avantage. Tom qui commandé également les défenses reçut un message.

- « Le dispositif de défense du mont éleoste est chargé».
- « Ciblés un croiseur ».

Un rayon continu bleu traversa l’atmosphère et frappa le bouclier d’un croiseur. Il se passa quelque chose d’étrange et de merveilleux. Le bouclier devint de la même couleur que le faisceau et le vaisseau explosa sans que l arme ne touche sa coque. Explosion détruit deux croiseurs ennemis passant trop près. Les plus gros vaisseaux impériaux larguèrent sur la planète des petites capsules. Depuis le poste de commandement, Tom vu comme une pluie de météorite rentré dans l’atmosphère :

- « À tous les chasseurs intercepter moi ces vaisseaux ! »
- « Monsieur, la planète nous signale que des milliers de soldats sont apparus, ils veulent des renforts » .« Très bien fait débarqué tout les soldat par navette, je vais les accompagné »
- « Quels sont nos ordres pour la suite de la bataille ? »
- « Concentré vos tires sur les croiseurs et le vaisseau amiral, et ralliez-vous à la flotte de Maya. »

Il y eu un flash de lumière et Tom disparu. Tom se retrouva dans une grande salle. Il y avait de grande fenêtre en arche partant du sol et allant jusqu’au plafond. Certaines s’ouvraient donnant sur une grande terrasse. Il connaissait bien ce bâtiment c’était le palais, son palais. Tom se dirigea vers un grand escalier qui descendait. Il descendit de trois étages et arriva dans un couloir plus sombre éclairé par de simple chandelle. Il allât au bout du couloir, déverrouilla la porte et entra dans une salle qu’il connaissait encore mieux : c’était ici qu’il entreposait tous les objets lui appartenant. Tom marcha vers une armoire au fond de la pièce. Il ouvrit l’armoire et regarda longuement un cristal au reflet bleu puis il parla au cristal comme si se dernier lui avait posé une question :

- « Non ce n’est pas encore le moment de t’utiliser. D’ailleurs j’espère ne jamais devoir le faire »

.Il prit une épée et un pistolet laser. Il accrocha le fourreau à sa ceinture et y rangea l’épée. Il parti en courrant vers le couloir, referma la porte et descendit encore cinq étages avant de se retrouver au sous-sol. Le sous-sol 1 était un hangar a chasseur. Tom prit place dans un de ces chasseurs et décolla.

En orbite le combat continué. Il ne restait plus beaucoup de croiseur d’un côté comme de l’autre. Maya avait pris le commandement de la flotte de Tom :

- « Tiré au maximum sur le vaisseau amiral, s'il explose le combat sera moins rude ».« Le mont éleoste est prêt pour un nouveau tir. »
- « Feu sur le vaisseau amiral ».

Le rayon continu bleu heurta le bouclier, mais le vaisseau n’explosa pas. Mais, même si il n’explosait pas il avait l’allure d’une boule de feu tellement il y avait d’impact sur le bouclier.
Sur la planète Tom se dirigea vers le front qui se trouvait à la périphérie de la capitale. Il arriva enfin sûr le front lorsqu’il fut prit en chasse par trois chasseurs ennemis. Il prit la direction du canyon où il avait si souvent volé. Il prit tout d’abord de l’altitude puis piqua à pleine vitesse. Les chasseurs le suivirent. Il s’approchait du sol à très grande vitesse. Tom entra dans le canyon. Il connaissait tout sur cet endroit. Le sol approchait. Il approchait de plus en plus. Dans 50 mètre, il s’écraserait sur le sol s'il ne faisait rien. Trente mètre. Vingt mètre. Tom redressa enfin le chasseur et passa un à peine un mètre du sol. Deux des chasseurs qui le suivaient s’écrasèrent violement sur le sol puis explosèrent. L’autre redressa juste à temps et repris la poursuite. Tom le repéra :

- « Il est collant »

Tom avait une idée, il prit une grotte sur la droite. Son poursuivant en fit de même. Cette grotte remontée et Tom savait qu’il allait ressortir juste a coté de la bataille. Il slalomait entre stalagmites et stalactites. Le chasseur qui le suivait l’imita avec difficulté. Tom savait pourquoi il n’osait pas tiré : il pensait que le plafond s’écroulerait. Tom voyait la sortie. Il savait que s’était le moment. Il largua une bombe puis accéléra. Son poursuivant accéléra, lui aussi mais n’eu pas assez de temps. La bombe explosa au moment où il se trouvait juste au dessus. Tom sorti de la grotte en même temps que la déflagration et juste avant que la caverne ne s’écroule. Il passa en mode furtif et prit de l’altitude pour ne pas être repéré. Tom repéra le poste de commandement ennemi. Une fois au dessus il regarda, de la où il était les capsule de débarquement paraissez aussi grosse que des tête d’épingles. Il prit un petit appareil qu’il posa sur son bras, ouvrit l’habitacle et sauta. Il était en chute libre et lui restait encore vingt mille mètres avant d’arriver au sol. Il se coucha et se pencha en avant pour accélérer. Il activa le petit appareil à 10 mètre du sol et il s’arrêta a un mètre du sol. Il se posa en plein milieu du camp. Il savait que s’il détruisait l’émetteur les combats cesseraient, car les robots de combats n’auraient plus d’ordre, et d’énergie. Tom vu devant lui une tour. Il s’en approcha, et leva son blaster. Il allait tirer lorsqu’un laser lui coupa une mèche de cheveux. Tom se mit à terre, roula vers la tour, au pied de laquelle il déposa un petit explosif. Il se recula et se releva au moment où la mini-bombe détruisait l’émetteur. Les robots tombèrent au sol, et le peu de soldat humain restant se rendirent. Tous les hommes de l’armée sautèrent de joie. Mais en orbite les combats se poursuivirent. Missile après missile, tir après tir, la flotte du conseil reprit le dessus et après encore une demi-heure de combats la flotte de l’empire fut réduite a néant. Voilà comment la guerre c’était terminé.
Magellan
Magellan
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : Pas sur la carte !!! Mais dans le Nord !!
Loisirs : RP, Stargate, Arts martiaux, Strategie, Lecture...
Date d'inscription : 24/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La guerre contre les ténèbres Empty Re: La guerre contre les ténèbres

Message  Magellan Mar 27 Mai - 23:22

Chapitre I : Une nouvelle guerre.

Ce jour-là sur Sanoiisse on fêtait l'anniversaire de la victoire du conseil sur l'alliance des ténèbres.
Des troupes de cirque et des soldats se mélanger dans le cortège qui avance vers le palais et la grande place. La musique patriotique et la musique à la mode se suivaient et créent une ambiance heureuse et protectrice. Dans les maisons et dans les rues les gens dansaient. Les enfants étaient intriqués par les cracheurs de feux. À la fin du défilé se trouvaient les animaux les plus rares de l'univers. Il y avait des chevaux volants, des araignées géantes et même de des dragons. Sur la terrasse du palais se trouvaient quatre personnes, quatre dirigeants. Tom, Maya, Alexandre, et aurore étaient célébre à travers plusieurs galaxies pour avoir arrêté une guerre. En effet, c'était eux qui avaient mené les armés du conseil à la victoire et qui avaient détruit l’empire. Tout le monde ici se souvenait de ce jour, même si ils ne savent pas tous les détails. Les gens déambulaient dans les rues portaient part l’allégresse. S’atmosphère respirait la joie de vivre. Devant le grand palais une foule sans précédent ce pressé pour apercevoir le rondo final des groupes. Des plates formes aériennes abritant des spectateurs avaient été placé à cette occasion. La même fête se passait sur beaucoup d’autre monde. Certaine plus impressionnante que d’autre. Ainsi sur Pedrua, le gouvernement avait décidé de provoquer des aurores boréales artificielles. Ici point d’aurores boréales, mais le ciel cristallin laissait apparaître le vent bleu, ce vent solaire, si spécifique à Sanoiisse .
Alors que dans la capitale la foule fête cet événement et qu'un ballet aérien se produisait au-dessus du cortège, quelque chose se passa.
Un groupe de croiseurs sortis de l'hyperespace. Une partie de la foule applaudit, croyant qu'il s’agissait du ballet, tandis qu'une autre partie de l'assistance regarda ce spectacle avec méfiance. Puis pour confirmer les soupçons de certains, les vaisseaux se mirent à bombarder la planète depuis l'espace alors que la porte, située sur la grande place s'ouvrit et laissa passer des dizaines de soldats qui se mirent à tirer sur la population. La milice chargée de la sécurité répliqua. Les échanges de tirs laser faisaient rage lorsque des chasseurs et des bombardiers prirent la foule pour cible. En orbite, des vaisseaux de combats Astaniens, propriétaire de Sainoisse, apparurent et firent feu sur les vaisseaux ennemis.
Les dirigeant sur la place furent évacués Tom voulu prendre les armes mais les militaires dirent qu’il n’avaient aucune chance et il fut forcé d’embarquer dans un croiseur royal. L’empire était réapparu. Tom pensait cela impossible. D’accord il n’ait jamais était sûr que l’empereur était dans l'un des vaisseaux qui avaient explosé, mais le conseil avait repris toute les planètes qu’y avait appartenu à l’empire. Comment pouvait-il avoir encore la force d’attaquer ? Tom l’ignorait, comme tous ses semblables d’ailleurs.



Un homme, sur la place restait immobile, regardant les chasseurs continuaient leur ballet mortel, à grand renfort d’explosion. J’étais cet homme, Ben Lai, un citoyen de Sanoïsse. Je me mis à courir en direction du quartier de La Ruge. C’était le chemin le plus court pour arriver au spacioport. Cette journée avait si bien commencé, et la plupart des planètes du conseil avaient commencé à se relever de la guerre face à l’Empire. Ce bruit ! la forme si allongée de ces chasseurs ! C’était comme si quelque chose nous avait transporté quelque année auparavant, dans un énième et quelconque bataille. Je continuais mon chemin. Au détour d’un angle, j’entendis des cris, suivis par un éclair de lumière. Un silence de plomb s’installa dans la rue. Je me suis caché derrière un parterre de fleurs et de buissons. Un corps. Un corps de femme était étendu sur le sol, du sang coulant tout autour d’elle. Je vis les soldats impériaux responsables de ce massacre courir et disparaître à un angle. Je ne pouvais me résoudre, à l’abandonner là. Je m’approchais, doucement de la jeune femme. Elle avait un visage magnifique, et des yeux bleus à la couleur de ces récifs, le long des côtes. Ses cheveux châtains devaient lui descendre dans le dos. Elle essaya de ressembler ses dernières forces pour pousser un petit gémissement :

- « Aidez- moi ».
- « Ne vous inquiétez pas madame. Je vais vous aider. »

Le sang coulait non seulement de son ventre, mais aussi de sa bouche. En étant ancien médecin, je savais que cela était mauvais, très mauvais. Cette femme ne sortirait pas de cette rue vivante. Je pris quand même un bout de tissu, que je déchirais de ma tunique grise. Je le mis sur son ventre, et j’ai appuyé, pour calmer l’hémorragie. Elle poussa un gémissement de douleur. Certainement en utilisant sa dernière énergie, elle me souffla :

- « Cela ne sert à rien, je me sens partir. Merci, prenez soin de vous… »
- « Non, je peux vous sauver… »

Mais déjà la jeune femme refermait ses yeux sur ce monde si cruel. Bientôt son souffle se coupa, son corps se relâcha, et sa tête tomba sur le côté. Je sentis mais yeux me piquer, et un sentiment de colère mêlé à de l’impuissance, m’envahis. La mort fait pourtant partie de la vie. Et j’étais malgré cela, et le fait qu’il s’agisse d’une parfaite inconnue, résigné à sentir de chaudes larmes coulé le long de ma joue. J’essuie, mais larmes, mais d’autres les remplacent. Je m’attarde sur un corps sans vie, une inconnue. C’était à cause de ses larmes que j’avais dû arrêter mon métier de médecin. Je ne supportais pas la mort, et la douleur des gens. Je me levais enfin, essuyant mais dernières larmes. Je repris le chemin du spacioport. Quelquefois je croisais des gens courant à vive allure, ne prenant même pas le temps de me regarder, souvent je croise des cadavres, qui restaient immobiles, incapables de me regarder. Des mégaphones, dispersaient dans la ville, émettait en boucle le message suivant :

- « L’évacuation de la planète est lancée. Vous êtes priés de rejoindre le spacioport ou le base de fuelo immédiatement. Ceci n’est pas un exercice. »

Non ?! Tu crois que ce n’est pas un exercice ? Avec des cadavres tous les cinq mètres, et des pavé invisible sous une marre de sang ! Qui pourrait croire à un exercice avec une telle horreur ?


J’arrivais bientôt au pont de Standal, le pont qui permettait de rejoindre l’île du spacioport. Les chasseurs continuaient de lâcher leurs projectiles mortels sur la foule, tuant à chaque fois une dizaine de personnes, qui venait s’ajouter aux dizaines de milliers de morts, que cette attaque avait déjà dû faire. Un groupe de la milice, organisé le passage du pont, et tenté de protéger les abords avec quelques blasters. Je m’engageais sur ce pont. Autour de moi, la foule se pressait de passer, de peur de rester coincée. J’arrivais déjà de l’autre côté quand j’entendis un bruit gigantesque derrière moi. Je me retournai. Une boule de feu venait d’apparaître sur le pont. Je sentis le sol tremblait sous mes pieds. J’accélérai la cadence pour me retrouver de l’autre côté alors que le pont cédé. Enfin j’avais atteint le spacioport. Le si beau visage de la femme me revint, et mes yeux redevinrent douloureux. J’avançais suivant la foule, qui me poussait vers le terminal 3, la vue troublé. Des gardes, et des miliciens me guidèrent vers l’Aube de la renaissance, un paquebot, qui était habituellement destiné à faire les croisières. Je m’avançai sur la passerelle. Ma vue était redevenue claire, et mes yeux semblaient guéri d’un mal étrange. Je m’installai à un siège, à côté d’un hublot. Le pilote avait apparemment branché la radio dans tout l’appareil car j’entendis :


- « Ici la flotte de Kelowna sommes en difficulté, nous n'allons pas tenir longtemps. »

Le moteur vrombit. Le vaisseau roula au sol et se dirigea vers un espace dégagé. Les propulseurs verticaux s’allumèrent et firent monter le vaisseau doucement. Puis, une poussée de l’arrière indiqua que le moteur principal était allumé. Le vaisseau accéléra et prit de l’altitude. D’un coup, le vaisseau trembla, et une violente secousse se fit ressentirent. Un chasseur impérial passa rapidement sur le côté de L’aube de la renaissance, avant de se préparer pour un nouveau passage. Je compris, que nous étions touchés. Le vaisseau commença à perdre de l’altitude, et le moteur s’arrêta.

- « Mayday ! Mayday ! »

Le vaisseau continuait à perdre de l’altitude, et s’inclina en avant. Le sol était de nouveau visible. Et il se rapprochait. On pouvait maintenant voir les corps étendus. Soudains, le moteur reparti, et le vaisseau reprit de l’altitude. Nous nous rapprochions de la limite de l’atmosphère. Un second message fut reçu :

- « Ici, la flotte a tous les vaisseaux : Ordre de décoller. Un vaisseau a lancé une bombe sur vous ! Impact dans une minute et 12 seconds ! »


Ce message fut suivi de nombreux comprit, ou l’on décolle. Arrivé en Orbit, la bataille apparut. Il devait y avoir au moins une centaine de croiseurs lourd impériaux. Je regardais par le hublot : Un vaisseau à côté de nous venait d’exploser. Un transporteur civil. Des milliers de personnes venaient de mourir. Devant nous une fenêtre d’hyperespace s’ouvrit, nous laissant respirer. Je ne pus m’empêcher de verser une larme à cette vu, en pensant à la jeune femme, qui était morte dans mes bras quelques heures plus tôt.

Après trois heures de vols, le vaisseau arriva en Orbite de Traglaha. Quelques minutes plus tard, je foulais le sol d’un terminal du spacioport, me demandant ce qu’allais devenir l univers. Je regardai devant moi, ces gens, comparables à de petites fourmies. Dans le terminal, un homme restait immobile, au milieu d’un tas de fourmies.


Traghala, 1 Jour après
Tom lisait le rapport sur la bataille.
Pertes Militaires :

- 12 Croiseurs Mercure
- 75 Chasseur Alpha
- 10002 Miliciens (sol, vaisseau, …)

Pertes Civils :

- 1 015 003 Morts
- 179 Vaisseaux détruits

Planète rendue non viable : Présence de poison dans l’atmosphère, et activité volcanique accrue.

Tom referma le dossier, et sentit ses yeux lui faire mal.

Commentaire : https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f56/la-guerre-contre-les-tenebres-t2318.htm
Magellan
Magellan
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : Pas sur la carte !!! Mais dans le Nord !!
Loisirs : RP, Stargate, Arts martiaux, Strategie, Lecture...
Date d'inscription : 24/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La guerre contre les ténèbres Empty Re: La guerre contre les ténèbres

Message  Magellan Dim 8 Juin - 13:35

Ce chapitre, n'est pas trés important, et n'apporte pas grand chose à l'histoire. Mais le voila quand même:

Chapitre 2 : Piégé

Traghala, Un jour après le massacre de Sanoïsse

Tom, Maya, Alexandre et Aurore avaient rassemblé le conseil pour leur exposé la situation.

- « Chers conseillers, une grande catastrophe a frappé notre civilisation. Hier, pendant la fête de la victoire, des impériaux ont attaqué Sanoïsse. Ils ne se sont pas contentés de prendre s’assaut la planète. Ils ont tué les habitants, femmes et enfants comprit. Plus d’un million de morts. L’Empire, que nous croyons mort, viens de renaître de ses cendres comme un phénix. » Commença Tom.
- « Qu’allons nous faire ? » Demanda un conseiller
- « Nous allons nous battre. Notre flotte peut résister quelque temps, et nos nouveaux vaisseaux ne devraient pas tarder. Les nouvelles technologies de combats sont presque prêtes. » Répondit Maya
- « Et le projet Harmonie ? Nous pourrions l’utilisé. » S’exclama un conseillé.

Un murmure parcouru la salle.

- « Le projet Harmonie n’est pas aboutie. Nous ne sommes pas sûr de pouvoir l’utiliser sans créer de dommages irréversibles dans la structure de l’espace. » Expliqua Aurore
- « L’empire avait pourtant réussi à s’en servir. »

Un nouveau bruit de fond envahis la salle. En effet, l’empire avait réussi à occupé cette planète quelque mois, lors de la dernière guerre. Les scientifiques de l’empereur avaient réussi à comprendre ce mécanisme complexe. Résultat : L’arme avait détruit une planète, et une cinquantaine de vaisseaux… en une utilisation. Le conseil avait mobilisé toutes ses forces pour reprendre la planète. Tout ce que l’ont savait sur le projet Harmonie, c’était qu’il permettait de contrôler l’état des particules fondamentales. Bien des énigmes entouraient l’expérience Harmonie. La plus grande était celle de la création de l’expérience. Qui l’avait conçue ? Qui ? Les inscriptions désignaient un Talta, d’autres un Naanca. Mais une incohérence subsistait : Même avec la technologie actuelle, cette machine était inconstructible, et peu compréhensible.

- « L’empire avait entraîné une réaction en chaîne. Si nous n’avions pas réussi à arrêté l’expérience, l’univers aurait sûrement été détruit. »

Un homme entra dans la salle brutalement.

- « Mesieurs les conseillers, le scanner de la Zone 81, secteur Walla, viens de détecter des contacts multiples en hyperespaces. »
- « La Zone 81, secteur Walla. Où est ce que c’est ? » demanda un conseiller
- « C’est la planète Harmonia, monsieur. »
- « Ils veulent s’emparer du projet Harmonie. Il faut dépêcher une flotte. »

La discussion se finit vite, sur le nombre de croiseurs, à envoyé. Une flotte de cent cinquante croiseurs Mercura partirent. Tom avait été comme tant de fois, nommer Chef de flotte. Maya, Alexandre, et Aurore devait le remplacer s’il mourrait. La flotte était maintenant en hyperespace depuis deux heures. Les croiseurs avaient des ailes deltas, et une coque brillante. Le bleu de l’hyperespace se réfléchissait dessus, donnant une teinte magnifique à ses machines de guerre. Les Mercura, étaient apparus dix ans avant la fin de la première guerre. Son successeur, le croiseur Armada et le destroyer Many, était en cours de production. Mais les exemplaires disponibles avaient été placés sur les fronts où les combats faisaient déjà rage. Dans la salle de réunion du Stella ; Tom, Maya, Aurore, Alexandre, et les grands commandants discutaient du plan de bataille. La flotte sortirait d’hyperespace à l’écart de la planète, et se ruerait ensuite vers Harmonia. D’après le scanner de zone, la flotte impériale serait déjà là-bas. Les chasseurs ouvriraient la voix aux multiples frégates, à qui succéderais les croiseurs Mercura. La réunion prit fin, lorsque résonna dans le vaisseau, un appel au combat. Chacun rejoignit son vaisseau, et la flotte sortit d’hyperespace.
Dans la salle de contrôle du Stella, Tom avait pris place dans le fauteuil de commandant. Un technicien brisa le silence :

- « Contact ! Multiples. Confirmation impériaux. Cap 352.5, Distance, 0.7 térran. »
- « Cap au 352.5, moteurs subliminique pleine puissance. Chargée les missiles Bélina. Ciblée le premier croiseurs, et lancez nos chasseurs »
- « Monsieur, la flotte ennemie c’est coupé en deux groupes. L’un se dirige vers Harmonia. »
- « Dites au groupe 1 ;2 ;3 ;5 ;8 ;12 de ce joindre à nous. Mettez le cap sur Harmonia, puissance maximale. »

Environs une centaine de Mercura se détachèrent de la flotte. Environs 40 croiseurs impériaux foncé sur la flotte du conseil, et 40 autre sur Harmonia. Sur le fleuron, Maya donnait les ordres de batailles :

- « Madame, le croiseur Sélia rapporte des avaries motrices. Son bouclier est tombé à cinquante pour cent. »
- « Que le Sélia reste en arrière. Pleins moteurs, caps 298.3. On a intercepté les tirs. »
- « L’escadron vert indique que le bouclier du Tantale, est tombé sous leurs tirs. »
- « Envoyés trois missiles Bélina en éventail sur le Tantale. »
- « Missiles Lancés. Impact dans 35 secondes. »

Un hologramme d’Aurore apparu dans la salle :

- « Maya, les deux tiers de leurs vaisseaux non plus de boucliers. »
- « Bien. Je conseille dans tirs de Bélina en éventail, et un arrosage plasma. »
- « Oui, c’est ce que je pensais. Nous sommes sur le point de gagner la bataille. »


Sur le Stella, Tom commençait à s’impatienter.

- « Dans combien de temps seront nous en orbite ? »
- « Les impériaux seront à porté de tir dans 27 secondes. »
- « Bien, que tout le monde soit prêt. »

Même sur le bâtiment impérial « Star Impéror », l’agitation régnée.

- « Monsieur, un tiers de la flotte a perdu ses boucliers. Nous avons perdu une douzaine de croiseurs, et d’autre s’apprêtent à tomber. »
- « Bien ! ordonné au croiseur de se replier. On quitte le système. De toute façon, ils doivent avoirs finis. »
- « Bien monsieur. »

Toute la flotte impériale passa en hyperespace. La flotte du conseil se retrouva autour d’Harmonia. Maya, Tom, Aurore, et Alexandre se télèportèrent sur la planète. La flotte repartie en hyperespace, sauf les vaisseaux des quatre, pour aller défendre une planète proche.
Les 4 jeunes gens arrivèrent dans une grande salle. La salle où ils se tenaient été vaste, on ne voyait pas le plafond, elle était éclairée par certaines parties de murs, plafond, sol qui émettaient de la lumière. Devant eux il y avait une grande porte de 6 mètre de haut et de 3 mètre de large. Sur la droite se tenaient tout un tas de console, et plus loin autre porte semblable à la grande porte. Derrière eux il y avait un couloir. Tom dit :

- « Voici notre ancienne cité du conseil, elle est bien conservée ».
- « Cet endroit m’a toujours fichu un peu la trouille alors vérifions qu’il n y a pas de dégâts et repartons » lui répondit aurore
- « Il faut juste vérifier que rien n’est endommagé. »

Tom et Maya se dirigèrent vers les consoles et commencèrent à rechercher des anomalies. Pendant ce temps Alexandre et Aurore partirent en exploration. Soudain, après 15 minute de recherche, Maya dit à Tom :

- « Tom j ai peut être quelque chose »

Tom alla voir.

- « Attends, tu veut dire que… »
- « Oui, je veux dire que la cité va exploser, avec toute la planète dans 1 heure et 24 minute »

Tom regarda Maya et cria :

- « ALEXANDRE, AURORE, ON LEVE LE CAMP »

Alexandre et aurore arrivèrent en courant

- « Qui y a-t-il ? »demanda Alexandre
- « La cité va exploser dans 1 h 23, et la planète avec » répondit Maya
- « Je vais programmer le téleporteur sur nos vaisseaux », dit Tom en pianotant

Il y eut un flash lumineux, mais rien ne se passa

- « Que se passe t il ? » dit Aurore
- « Le téleporteur est bloqué, il ne peut pas nous téleporter » expliqua Maya
- « On peut passer par la porte » dit Aurore avec conviction

Alexandre mit ses mains sur les poignets mais rien ne se passa

- « Pourquoi la cite vas exploser » demanda enfin Alexandre
- « Le générateur alimentant la cite est un générateur puisant l’énergie du vide d un univers parallèle et pour évite un problème physique, un certains type d énergie est remit dans l’univers parallèle… »expliqua Tom
- « Et … »le coupa Alexandre
- « Le générateur ne remets plus cette énergie dans l univers parallèle et d ici 1 h 14 la planète vas exploser » reprit Tom
- « On ne peut pas remettre cette énergie dans l’univers parallèle » intervint aurore
- « Non, le système est bloqué » répondit Maya
- « Venez… » dit Alexandre
- « Ou vas-tu »demanda Maya
- « Au hangar »
- « Ca ne servira a rien, le toit refuse de s ouvrir » commenta Tom
- « Il n y a donc aucun moyen de partir » s inquiéta Aurore
- « Non » dit tom

Alexandre et aurore regardèrent maya espérant une réponse contraire à celle de tom.

- « Il a raison » répondit tristement Maya

Les amis se regardèrent dans le blanc des yeux pendant une demi-heure qui parut une éternité. Comment pouvait-il partir, et abandonnait au début d’une épreuve si dure. Chacun cherchait une solution, qui pourrait peut-être sortir le groupe de ce faux pas.
Puis tom cria :

« J’ai trouvé, l’ancien générateur posséder un retour d énergie, en déviant l énergie vers ce retour le niveau devrait baisser »

Alexandre et aurore regardèrent de nouveau Maya qui dit :

- « Oui, c est possible, mais je ne sais pas si assez d’énergie sera dévié »

Tom et Maya commencèrent à se mettre au travail tandis que Alexandre et Aurore partirent vérifié toutes les sorties. À -22 minute de l’explosion Tom et Maya eurent fini et demandèrent à Alexandre et Aurore de revenir. À -17 minutes Aurore demanda :

- « Ça n aurait pas déjà dû faire effet »
- « Si tu as raison ça n’a pas deviez assez d énergie » dit Maya
- « D’accord est ce que quelqu’un a quelque chose a proposer » rétorqua Tom un peu en colère
- « Et savez vous ce qui provoque tout ça ? » interrogea Alexandre.
- « Oui, nous pensons qu’il s’agit d’un virus, posait par les impériaux dans la base de donner. Il a dut s’activer quand nous avons commencé les recherches. Ils n’ont pas fait ça pour la cité. C’est pour nous détruire. » expliqua Maya

Tom regarda les ordinateurs est trouva la source de tout leur problèmes. Un virus. L’Empire avait mit un virus dans la commande centrale de la cité. Peut être qui si ils avaient eu plusieurs semaines, ils auraient pus trouver une solutions, mais la s’était mission impossible.
Tom se laissa tomber contre un mur, et annonça la nouvelle à ses amis :

- « C’est un virus informatique le problème. Il nous bloque tout… »
- « Et nous ne pouvons rien faire » Termina Maya.

Elle imita Tom, et s’assit par terre, bientôt suivit par Alexandre et Aurore. Ils passèrent encore 10 minutes en pensant a tout les bons moment qu ils avaient passer ensemble, mais aussi au fait qu il avaient perdu la guerre et qu ils ne se reverraient plus jamais. Soudain aurore demanda presque en pleurant :

- « Combien de temps reste-t-il ? »

Maya arrêta de fixer le mur et regarda la console.

- « Il reste 6 minutes. La partie est sera le foyer de l’explosion. »
- « J’ai une idée » hurla Alexandre « Un jour je suis parti ex… »
- « Vas à l’essentiel » dit Tom
- « Ben dans la veille partie il y a des vaisseaux »
- « Oui d’ailleurs la trappe n est pas raccorder au fichier centrale » dit Tom
- « Il y a même mieux que des vaisseaux il y a le croiseur Helena qui possède un teleporteur longue portée indépendant » répondit Maya
- « Suivait moi » dirent en même temps Maya et Tom.

Le groupe emprunta le couloir derrière eux, traversa une bibliothèque en courant et prirent un grand couloir sombre sur leur droite, puis ils coururent si longtemps et si vite que cela sembler impossible, enfin ils ralentirent prirent un couloir à gauche et ouvrirent une porte. Il marchèrent sur une passerelle, et entrèrent dans le croiseur. Il ne rester plus que 1 minute 12 secondes pour aller au teleporteur, de teleporter, et passer en hyperespace. Ils passèrent 2 salles et montèrent de 10 étages. Ils arrivèrent dans la salle de contrôle, et tom dit :

- « Je programme le teleporteur »
- « 35 » rappela Alexandre
- « 30 »
- « S est ok » dit tom

Il y eut un flash lumineux et le décor disparut, à la place chacun d’eux se retrouva dans son vaisseau, et activèrent l’hyperpropulsion. Malheureusement la planète explosa et l’explosion rattrapa les vaisseaux mais ces derniers la distancèrent en passant dans l hyperespace. Une fois en sécurité Tom dit :

- « Ici tom, on a eu chaud, et pour fêtait notre survie je vous invite a dîner au restaurant »


Vous en pensez quoi ? C est par la ==> https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f56/la-guerre-contre-les-tenebres-t2318.htm
Magellan
Magellan
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : Pas sur la carte !!! Mais dans le Nord !!
Loisirs : RP, Stargate, Arts martiaux, Strategie, Lecture...
Date d'inscription : 24/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La guerre contre les ténèbres Empty Re: La guerre contre les ténèbres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum