Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Entre raison et passion

Aller en bas

Entre raison et passion Empty Entre raison et passion

Message  choupi Dim 15 Juil - 12:45

Première petite histoire que j'écris qui est né il y a quelques soirées.

Titre : entre raison et passion

Genre : Romance, action, drame

Résumé : Will Mc Callister jeune homme intelligent, sexy et attentionné, met fin à sa relation avec Kelly Sinclair, fille du futur Président. Pourquoi rompre alors qu’ils vivaient sur un nuage tous les deux ? Seul Cassie la meilleure amie de Kelly avait connaissance de leur histoire. Cependant tout bascule lorsqu’elle se retrouve face à lui da ns le bureau de son père, après 7 ans d’absence, sans aucune nouvelles.

Histoire en cours !


Entre raison et passion



Sur le pas de son bungalow, il l’observait à la dérobée. Tout avait changé. Oui, il s’en voulait de la faire souffrir mais il l’avait fait en tout état de cause. Elle était malheureuse, il frissonnait rien qu’en apercevant ses épaules tressauter. Elle s’en remettrait, jamais il n’en doutait. C’était une belle fille, intelligente, pleine de ressources et puis, elle serait très convoitée pour les années à venir. Il lui avait peut être volé son innocence et fait d’elle une femme mais il ne regrettait en rien leur histoire. Il avait du faire un choix, même si celui là lui brisait le cœur, il l’avait fait pour elle. Cependant, elle ne le savait pas. Son regard porté sur elle, il appuya sa tête sur le chambranle de la porte sans cesser de la détailler. Des instants volés, les derniers instants où elle lui appartiendrait. Dans peu de temps, sa voix, sa silhouette, ce parfum si particulier à l’aloe évera, le quittera. C’était une évidence. Il n’était pas fait pour aimer ou du moins il ne l’était plus.
Sa douleur, il pouvait la ressentir d’ici, même de dos elle resterait celle qui était parvenue à lui voler son cœur et à lui apprendre à aimer. Il était devenu dépendant d’elle, cependant jamais il n’avait eu le cran de lui avoué un tel secret.
Son regard toujours tournée vers elle, il la vit commencer à s’éloigner, marchant au bord de l’océan, les vagues léchant ses pieds. Il continua de l’observer mais quelqu’un vint à sa rencontre et il les vit marcher cote à cote durant de longues minutes avant de disparaître à l’entrée du domaine, où grouillait des agents payés pour la protéger nuit et jour et pour veiller à ce qu’elle ne manque de rien. Il soupira puis se laissa tomber sur le sol. Il revoyait se type qui venait l’accoster, cette pensée l’irrita profondément. Impuissant face à sa douleur, il percuta de son poing la porte face à lui, tentant d’évacuer cette colère qui l’envahissait.

*.*.*.*.*.*.

Pénétrant chez elle, elle tentait de mettre sa morosité au placard, feignant d’aller bien devant tout le monde. Tout ces gens commençaient sérieusement à l’insupporter. Elle croisa un bref instant le regard de son père, qui discutait avec son chef de campagne. Elle soupira puis monta directement à l’étage, s’enfermant dans sa chambre. On arrivait à la fin de la campagne présidentielle et elle ne savait qu’une seule chose, soit sa maison grouillerait toujours de garde, soit le calme reviendrait. Dieu sait qu’elle préfèrerait être au calme chez elle ! Cependant cette possibilité frôlait le néant. Les sondages étaient favorables et son père avait 90 % de chance de gagner les élections. La politique n’était vraiment pas sa tasse de thé mais elle n’avait pas le choix, elle devait se conformer aux décisions de son père, même si elle était majeure depuis quelques mois. Se laissant tomber sur son lit, elle soupira en pensant à ces derniers mois où elle avait touché au bonheur. Ces quelques mois avec lui, lui avait semblé être le paradis. Elle ne comprenait pas pourquoi il l’avait rejeté ainsi. Tout allait si bien entre eux. Ils n’étaient pas du même milieu c’est un fait mais qui s’en préoccupe aujourd’hui ? Et dire que ça ne faisait que deux jours qu’ils avaient rompus. Deux jours à le pleurer, deux jours où elle avait imaginé qu’il réapparaitrait et que finalement, tout rentrerait dans l’ordre. Elle s’était fait de faux espoirs et il ne l’aimait pas, comme il le lui avait soufflé. Elle n’arrivait pas à y croire, pas après ces moments partagés. Ils étaient différents, l’un complétant l’autre mais cette attirance qu’elle avait toujours eu pour lui, elle ne pouvait la nier. Elle était tombé sous son charme dès qu’il lui avait sourit. Elle se rappellerait toujours de ce jour précis. Elle venait de crever un pneu et il n’y avait personne aux alentours, sauf lui ! il faisait du stop et elle, incapable de dévisser les boulons de sa roue avait décidé d’appeler du secours, mais faute de batterie, ils se retrouvèrent à deux, en plein soleil à changer un pneu crevée. Sa gentillesse et bienveillance l’avait immédiatement touché. Fille de politicien, elle avait été habitué à tout avoir et là, elle rencontrait un obstacle. Elle était apprécié pour la fille qu’elle était et non, par son nom de famille. Comment pourrait elle tirer un trait sur leur histoire après ça ?

- Will pourquoi tu m’as fait ça ?

Elle murmurait à voix haute, fixant le plafond, cherchant désespérément ses réponses quand, un coup retentit à sa porte, l’obligeant à sortir de ses pensées. Elle se redressa sur ses coudes et vit la porte s’ouvrir.

- hey, t’étais passé où ? j’ai du fouiller chaque recoin du rez de chaussé ! Je commençais à croire qu’on t’avait enlevé, moi !

Kelly sourit en voyant l’air de Cassie, sa meilleure amie. Certes ça n’était qu’un très léger sourire mais Cassie saurait s’en contenter, elle le savait. Elle connaissait Cassie depuis le collège et grâce à elle, elle avait pu se sentir normale et aborder le lycée sans trop de soucis. Cassie était son épaule sur laquelle, elle avait pleurée durant de long mois. Si Kelly était la défaitiste des deux, Cassie trouvait toujours la parade pour secouer sa meilleure amie et pour l’aider à aller de l’avant comme elle l’avait fait quelques mois après la mort de la mère de Kelly. Sa mère morte d’une leucémie, Kelly ne s’en était jamais remise. D’ailleurs elle avait longtemps espérer que sa mère guérirais mais c’était un leurre. Kelly avait apprit à vivre avec cette douleur au fond de son cœur et la seule personne qui avait pu soulager cette douleur, était la même personne qui la détruisait depuis deux jours. Cassie s’installant auprès de son amie, savait qu’elle n’allait pas bien.

- Dis moi que je vais pas devoir parcourir toute la ville pour trouver de la glace au nougat pour te consoler ! supplia Cassie.

- Désolée Cass’…

- Je t’avais prévenue… que c’était pas un mec pour toi ! Pourquoi tu m’as pas écoutée ?!

Cassie fixait toujours Kelly, puis elle secoua la tête. Elle savait pourtant que lui rabacher ça, ne changerait rien mais c’était plus fort qu’elle. Il fallait qu’elle lui dise le fond de sa pensée, même si elle reconnaissait que Will n’avait rien fait qu’on puisse lui reprocher.

- Je sais que tu l’aimes… mais un mec reste un mec Kelly ! ils finissent tous par nous faire du mal peut importe leurs promesses…

- Will était différent ! je trouvais enfin ma place ! il m’aime comme je suis ! il m’aime moi et pas mon statut social !

Elle avait raison, Cassie en était consciente. Will avait été le premier à être surprit de qui Kelly était. La politique lui passait au dessus la tête et il avait vite fait comprendre à Kelly, que ça n’était pas son nom qui motivait ses intentions.

- Mais il t’a quand même quitté… Kelly, il est comme les autres. Will n’est pas un ange ! mets toi ça dans le crâne !

Kelly se leva subitement, se posta devant sa fenêtre, murmurant d’une voix étranglée.

- Tu peux pas comprendre… aucun mec ne s’est autant soucié de mon bien être. Il était là à chaque instant. Il me surprenait, me chouchoutait… parfois je n’avais même pas besoin de parler pour qu’il comprenne. Sa présence m’apaisait, j’étais heureuse Cassie ! heureuse ! ça ne m’était pas arrivée depuis des années… et tout ça il l’a fait, sans que je lui demande. Il n’attendait rien en retour…

- Kelly Kelly Kelly… qui te dit qu’il ne l’a pas fait avec une autre ? c’est vrai, Will peut être le mec le plus adorable du monde mais… dans le fond qu’est ce que tu sais de lui ? Il a débarqué un beau jour à Los Angeles et toi, tu n’as même pas songé à en savoir plus sur lui…

- Tu veux que je te dis quoi Cass’ ! s’emporta Kelly. Will est peut être finalement un manipulateur ou je ne sais quoi ! mais je n’arrive pas à douter de lui ! pas après avoir vécu ce que j’ai vécu avec lui ! il n’a pas pu me mentir sur ce qu’il ressentait ! il n’a pas pu Cass’ !

Cassie soupira en s’avançant vers son amie. Elle posa sa main sur son épaule, la pressant, l’obligeant à se tourner vers elle.

- D’accord… mais alors explique moi pourquoi il a rompu… parce que ça, tu vois, je comprends pas du tout.

- Eh bien… soupira t’elle. En fait… je sais ce que tu vas me dire. Que je dois l’oublier et tourner la page…

- Kelly-

- Je sais que tu vas me le dire de toute façon… renchérit elle avant de reprendre après une courte pause. Il m’a dit qu’il ne m’aimait plus, mais je le crois pas… à mon avis, c’est autre chose. Il ne peut pas cesser de m’aimer en moins de 24 heures !

Cassie baissa la tête. Kelly nourrirait toujours des espoirs pour Will, elle le réalisait maintenant. Il était son premier et unique amour. Il faudrait énormément de temps pour qu’elle tourne la page.

- Il a toujours été très mystérieux sur sa vie privée… murmura Cassie. Et si on allait faire un tour en ville pour se changer les idées ?

Kelly soupira, elle n’avait pas envie de sortir ! la seule chose qu’elle désirait c’était Will ! Cependant elle céda. Cassie faisait ça pour lui remonter le moral et son initiative était toute à son honneur. Cependant ce qui l’agaçait c’était de devoir supporter ces cowboys qui la suivaient partout !

- Comme tu veux… mais ne t’attends pas à ce que je sois d’excellente humeur-

- T’accepte déjà de sortir, alors je me dis que je m’en tire pas si mal… et puis moi je suis célib, alors ça sera opération matage de beaux gosses !

Kelly ne put s’empêcher de sourire. Cassie avait toujours le don de lui faire oublier ses problèmes avec une remarque.

- Et puis tu verras ça te fera du bien ! T’oubliera ta déprime 5 min et en rentrant on dévalisera le supermarché de glace au nougat pour combler le vide de ton cœur…

Kelly s’approcha alors de Cassie et la prit dans ses bras. Cassie était consciente qu’elle avait besoin de cette étreinte. Elle la resserra doucement contre elle tandis que Kelly lui soufflait un merci à l’oreille. Quelques minutes plus tard, elle sortait de la maison escorté par 4 gardes du corps.

*.*.*.*.*.*.

Il avait finalement fait ses bagages. Certes il n’avait pas grand-chose à prendre et même si ça lui brisait le cœur de partir, il devait le faire pour le bien de Kelly. Il ne voulait pas devenir comme son père, un bon à rien avec rien dans les mains et à oublier ses problèmes en buvant et terrorisant sa famille. Il respira un bon coup en quittant son bungalow puis il prit le premier bus pour l’aéroport. Le trajet fut long et mélancolique, il n’imaginait pas qu’il aurait si mal en quittant cet endroit plein de souvenir avec elle. Un jour pourra t’il revenir sans souffrir de cette séparation ?

Payant son billet, il se dirigea vers la zone d’embarquement où on n’attendait plus que lui. Il monta alors à bord de la passerelle puis entra dans cet avion. Il tirait un trait sur son aventure californienne. Maintenant une nouvelle page se tournait en direction de Virginie où il était prévu qu’il fasse son apprentissage. Assis à sa place désignée sur le billet, son regard traversa le hublot où il se vit lentement prendre de l’altitude après avoir bouclé sa ceinture. Son destin était tracée, il allait devenir un Marines et il aurait enfin un but précis, même si pour cela il devrait faire abstraction de Kelly, qu’il ne parvenait toujours pas à faire sortir de son esprit. Il ferma alors les yeux, cherchant le calme et la paix au fond de son âme.
choupi
choupi
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 390
Age : 42
Localisation : Venice - Los Angeles et collé à MON Vaughn
Loisirs : tv, séries, sport, musique, ciné et tout plein de chose !
Date d'inscription : 13/03/2006

http://choupiobs.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entre raison et passion Empty Re: Entre raison et passion

Message  choupi Dim 15 Juil - 12:46

Chapitre 2

7 ans plus tard,


Se tenant très droit face à cet homme qu’il ne pouvait que connaître, il se demandait encore pourquoi il l’avait fait venir. Cela faisait presque un an qu’il n’était plus un Marines. Enfin, il le demeurait toujours, c’est un titre qu’on porte à vie et ça n’est pas avec gaieté de cœur qu’il avait du quitter ce qui était pour lui, sa maison. Et aujourd’hui, il était dans ce grand bureau où il n’avait jamais imaginé y mettre les pieds. Depuis un an, il s’était reconverti et travaillait pour une société de protection rapprochée. Dans un premier temps, il avait traité avec des personnes peu recommandables mais rapidement il mit un terme à ce contrat. Il percevait toujours un maigre salaire de la marine. Même s’il détestait en parler, il devait avouer que s’il est partit, c’était sur ordre médical. Depuis ce jour il percevait tous les mois une invalidité. Ça n’était pas énorme mais était suffisant pour payer ses quelques factures. Le président face à lui semblait ne pas savoir comment aborder le sujet. Il croisa les bras sur sa poitrine, faisant ressortir ses biceps.

- J’ai relu votre dossier M. Mc Callister… vos états de services sont impressionnant et le travail que vous avez fourni pour vous réintégrer dans le civil… est tout simplement incroyable…

- Merci Monsieur… hocha t’il lentement de la tête.

- Mais si je vous ais fait venir… c’est parce que vous êtes la personne la plus qualifié pour parvenir au bout d’une mission assez importante… je tiens à ce que cette mission se déroule pour le mieux et connaissant ma fille, je sais que ça ne sera pas une mince affaire…

- Votre fille ? reprit il, son estomac se nouant lentement. Je ne vois pas-

- Ma fille… fait comme qui dirait, une allergie à tout ce qui ressemble à un garde du corps… elle est quelqu’un de très en vue et je veux le meilleur pour elle.

- Je comprends parfaitement Monsieur… parvint il à murmurer tandis qu’il sentait son appréhension s’infiltrer entre ses veines.

- Je veux que vous assuriez sa protection pour les 6 prochains mois… si d’ici là, elle ne vous aura pas mangé et renvoyé… ajouta t’il un brin cynique.

- Je pense que c’est dans mes cordes Monsieur… Rassurez vous, elle aura plus vite fait d’en avoir marre de moi que l’inverse…

Le président hocha un bref instant la tête, toutefois sceptique. Il connaissait Kelly et son éternel entêtement à vouloir tout faire à sa façon. Si elle ne le supportait pas, elle le renverrait, comme beaucoup d’autre précédemment.

- Je vous souhaite bonne chance… lança t’il ironiquement tandis qu’on frappa à la porte.

La personne n’attendit pas l’approbation du Président et entra immédiatement.

- Papa je… observa t’elle en entrant. Oh, désolée… je dérange ?

- Non, nous avions fini… M. Mc Callister est ton nouvel… ange gardien, si on peut dire…

Will se tourna alors lentement et croisa alors son regard. Blêmissant, le fixant, il la voyait se décomposer. Son regard rivé dans le sien, il s’avança vers elle tandis qu’elle ne se contentait que de le fixer. Il lui tendit une main, ajoutant.

- Ravi de vous rencontrer Mlle Sinclair… déclara t’il, imperturbable.

Le contact de sa main dans la sienne, réveilla une multitude de souvenir et des images de leurs nuits passées, envahirent l’esprit de Kelly. Elle se reprit doucement laissant son regard aller de Will à son père.

- Désolée si ça n’est pas réciproque… mais mon père à tendance à un peu trop enjoliver sur ma personne, fit elle sans se départir de son regard.

La gêne puis maintenant la colère l’envahissait. Jamais elle ne s’était attendue à le voir chez elle ! Et encore moins dans le bureau de son père ! Il avait quitté sa vie 7 ans plus tôt et le voilà devant elle, encore plus sexy qu’auparavant remarqua t’elle. Un jean serré taille basse, une chemise blanche qui dévoila sa musculature parfaite ainsi qu’un effet très soigné de sa personne, ne pouvait que la faire chavirer ! Cependant ça n’était ni le lieu ni le moment ! Elle se morigéna, se traitant d’idiote avant de se tourner vers son père.

- Je t’ai dit que j’en avais marre papa ! Arrête de m’envoyer tes toutous ! Je suis grande et responsable-

- Tu es ma fille et très populaire ! Tu ne discutes pas mes décisions !

- Mais enfin que veux tu qu’il m’arrive ?! Soupira t’elle, encore troublée par la présence de Will à quelques mètres d’elle. Tu crois que c’est agréable de vivre quand tu sais que chacun de tes gestes et remarques sont épiés par des inconnus ?

- On a déjà eu cette conversation, je te rappelle…

- C’est bien que tu t’en souviennes parce que M. McCallister va pouvoir rentrer chez lui ! Je n’ai pas besoin de tes « anges gardiens » ! Signifia t’elle en mimant les guillemets de ses doigts.

Elle se retourna puis lançant un regard noir à Will, elle se dirigea vers la porte avant de poursuivre.

- Et c’est définitif ! Je n’ai besoin de personne pour me défendre !

Elle passa alors la porte, la claquant derrière elle, laissant les deux hommes s’observer.

- Je pense que vous avez vu à quoi vous attendre maintenant…

Will esquissa un léger sourire. Même s’il avait pu lire son trouble naissant dans son regard, il avait pu remarquer que son caractère s’était affirmé au fil des années. Cette pensée le conforta. Il aimait qu’elle lui résiste. Il se doutait que sans une mise au point, leur face à face risquait de très mal se passer. Toutefois, se tournant vers le président, il ajouta d’une voix détendue.

- J’ai toujours aimé relevé les défis !

- Et bien vous allez être servit !

Will esquissa un faible sourire et hocha la tête, salua le Président, puis sortit du bureau. Refermant cette porte, une seule question l’envahissait. Où était elle partie ? Il devait la voir à tout prix maintenant pour mettre les choses à plat !
choupi
choupi
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 390
Age : 42
Localisation : Venice - Los Angeles et collé à MON Vaughn
Loisirs : tv, séries, sport, musique, ciné et tout plein de chose !
Date d'inscription : 13/03/2006

http://choupiobs.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entre raison et passion Empty Re: Entre raison et passion

Message  choupi Dim 15 Juil - 12:47

*.*.*.*.*.*.

- Je le crois pas ! Comment il a pu me faire ça ?!!! Bougonna t’elle en entrant dans l’appartement qu’elle partageait avec Cassie. Cass’ !!!

Elle ne croyait pas en ses yeux et ses oreilles ! Elle l’avait revu, plus sexy que jamais et faisant comme si de rien était ! Elle aurait voulu balancer de belles répliques mais devant son père, elle avait songé que ça aurait fait très mauvais effet. Elle soupira puis réalisa que Cassie n’était pas là. Elle vit alors un mot sur la porte du frigo, expliquant qu’elle était partie faire des courses. Elle ouvrit alors le réfrigérateur avant d’en sortir un pot de glace au nougat ! Elle avait besoin de son anti déprime pour affronter tout ce qui s’était passé une demie heure plus tôt.

Il était à Washington ! Elle ne devrait pas être tant touché par lui ! il n’était que son ex et puis, elle avait quelqu’un dans sa vie. Se dirigeant dans le salon, s’installant sur le canapé, elle planta sa cuillère dans son pot de glace en soupirant. Will occupait toutes ses pensées tandis qu’elle devrait plutôt se concentrer sur Dean et leur mariage ! Elle porta une cuillère de glace à ses lèvres et son esprit vagabonda durant de longues secondes. Son père était il au courant de relation tumultueuse avec Will ? avait il connaissance de leur liaison passée ? Et Dean dans tout ça, comment son père le considérait il ? Dean… tout ce compliquait ! elle l’aimait évidemment. Il avait su combler le vide laissé par Will et il avait été le seul à y parvenir. Dean était l’homme de sa vie, il était très présent, à son écoute et savait la faire rire dans les moments les plus difficiles. Comédien très reconnu dans le pays, leur histoire remontait à plusieurs années. Dean avait finalement trouvé les mots au bout de 4 ans pour lui faire sa demande en mariage. Bien sur elle avait accepté, elle était heureuse avec lui et jamais elle ne s’était sentit aussi importante aux yeux d’un homme. Enfin si, ça n’était arrivé qu’une seule fois… Elle soupira de nouveau, Will n’était pas près de sortir de son esprit, surtout après l’avoir longuement détaillé, se souvint elle. Elle ferma les yeux et elle se souvint de l’ardeur de ses baisers et de son souffle chaud sur son corps. Elle aimait incontestablement Dean, mais jamais elle n’avait ressentit ça. Seul Will parvenait à la mettre dans un tel état d’excitation et de dépendance pure. Son cœur battant à tout rompre, elle rouvrit les yeux et tenta de se reprendre tandis que le bruit d’une clef dans la serrure la fit sortir de ses songes. Elle tourna alors la tête par-dessus le canapé puis aperçut la silhouette de sa meilleure amie, chargé de sac de courses.

Kelly la rejoignit avec son pot de glace tandis que Cassie posait ses paquets sur le comptoir. Elle fronça immédiatement les sourcils en voyant le pot de glace.

- Toi, t’as des choses à me dire… dit elle en désignant le pot que Kelly tenait toujours dans ses mains.

- Non… feigna t’elle de mentir. J’avais juste un peu faim…

Cassie secoua la tête, elle faisait vraiment une piètre menteuse. Cependant Cassie n’ajouta rien et se mit à déballer les courses tout en les rangeant. Elle parviendrait bien à lui tirer les vers du nez en temps et heures. Kelly avait posé sa glace sur le comptoir et déballant les affaires, les donnait à Cassie qui rangeait tout en parlant.

- J’ai croisé Gavin en remontant du parking figure toi…

- Hummm… et ça devrait me faire quelque chose ?

- Cass’… quand est ce que tu vas arrêter de douter de lui ? il t’a dans la peau c’est indéniable. Il est au petit soin pour toi-

- Pas la peine de me le rappeler, je m’en souviens très bien…

- Alors pourquoi tu le repousses ? il est sexy, intelligent, c’est un bon parti en plus ! qu’est ce que tu risques ?

- Hormis avoir le cœur brisée, tu veux dire ? Hormis ça, je risque rien c’est vrai…

- Ouais… tu l’aimes ?

- Je te retourne la question… je croyais que tu devais passer la soirée avec Dean…

Kelly se détourna d’elle, reprenant son pot de glace. Cassie avait toujours le chic pour mettre les pieds dans le plat.

- On dirait que j’ai encore touché ! Allez raconte… lança t’elle en fixant son amie.

- C’est rien… on a même pas besoin d’en parler-

- ça c’est à moi de le juger tu vois… parce que ça fait très longtemps que t’a pas touché un pot de glace… la dernière fois ça remonte à…

- Ok ok… céda Kelly.

Elle soupira puis fit tourner son pot de glace entre ses mains. Elle retourna s’installer dans le canapé et, Cassie jetant sa veste sur un fauteuil la rejoignit après avoir prit une cuillère dans la cuisine. Assise près d’elle, elle piochait dans la glace, attendant qu’elle se confie.

- Tu sais comment est mon père…

Elle marqua une pause puis se passant la lèvre sur la langue, murmura :

- Il m’a encore déniché… comme il dit « un ange gardien »…

- Oh… et tu lui as dit le fond de ta pensée, je suppose…

- Effectivement… mais la situation est… quelque peu compliqué… parce que ce type, je le connais… plutôt bien…

Relevant la tête, Cassie fronça les sourcils. Elle plongea les yeux dans ceux de Kelly qui restait silencieuse.

- Faut que je te tire les vers du nez ?! C’est qui ? je le connais ?

Kelly baissa la tête et soupira, avant de porter sa cuillère à ses lèvres.

- Tu sais que j’aime Dean et que je n’ai jamais remit en cause notre histoire-

- Tu le fais exprès, c’est pas possible !! Kelly !!

Elle soupira de nouveau avant de lâcher :

- C’est Will…

*.*.*.*.*.*.

Il passait la grille en fer forgé de cet endroit lugubre. A ses yeux, il n’y avait pas pire endroit. Il détestait cet emplacement où les corps étaient rassemblés. Il déambula dans les allées machinalement avant de s’arrêter devant une pierre tombale. Il releva les yeux vers l’inscription incruster dans le marbre. Megan Mc Callister-1981-2005. Instinctivement il fit tourner son alliance autour de son doigt avant de soudainement se passer une main nerveuse dans les cheveux.

- Meg… murmura t’il avant de soupirer imperceptiblement. On vient de me proposer un job… le Président lui-même…

Il marqua une pause, s’accroupissant devant la sépulture, poursuivant :

- Tu voulais que j’aille de l’avant… c’est un cauchemar. Il veut que je protège sa fille ! Sa fille Meg ! il veut que je m’occupe de Kelly ! tu te rends compte ?!

Il avait rencontré Meg alors qu’il venait de finir ses classes de Marines. Elle était belle, sexy, drôle, aguicheuse mais surtout elle avait su le pousser dans ses retranchements, trouvant toujours la remarque pour le faire sortir de ses gonds. Ils étaient rapidement sortis ensemble. Il était persuadé qu’elle était son remède à Kelly, qu’avec elle, il arriverait à tourner la page et la faire sortir de son esprit. L’année suivante ils se mariaient. Elle était photographe et gagnait bien sa vie. Tout s’était si vite enchainé entre eux, trop vite peut être pensa t’il. Les images défilaient dans sa tête et il se revit à son chevet à l’hôpital durant de longs mois. Atteinte d’un cancer de l’utérus, ce dernier avait été décelé trop tard. Elle l’avait alors payé de sa vie. Will n’arrivait pas à s’en remettre et il doutait d’y parvenir un jour. Meg avait été son amie, sa confidente, sa maitresse, sa femme. Il avait tout partagé avec elle et dorénavant, il était seul avec pour seul ami, son chagrin. Elle lui avait été ôté si vite qu’il avait l’impression d’avoir oublié de lui dire des tas de choses.

- Je suis pas sur d’y arriver… Kelly est si… différente…

Il n’y avait jamais eu de sujets tabous entre eux et c’est en partie pour ça qu’il aimait tant leur relation. A genoux devant la sépulture, il disposa quelques plantes différemment puis murmura :

- Tu veux que j’avance et je sois heureux, tu me l’as dit je ne sais pas combien de fois… mais tu penses que c’était le destin que je la revois aujourd’hui ?

Il s’arrêta soudainement songeant qu’il y avait de forte chance qu’un homme partage sa vie. Cette pensée l’irrita fortement. Il passa sa main sur la pierre tombale et y souffla un baiser avant de se relever et de quitter l’endroit d’un pas nonchalant.

*.*.*.*.*.*.

L’ascenseur montait rapidement. Un homme sur sa droite, ils allaient au même étage. Il avait récupérer son adresse et n’avait encore aucune idée de ce qu’il lui dirait, mais une chose était certaine, il devait lui parler. L’ascenseur stoppa sa progression et ouvrit ses porte. L’homme sur sa droite en sortit rapidement, se dirigeant vers une porte tout au bout d’un couloir. Il semblait bien connaître les lieux, peut être y habitait il. Cependant sa pensée fut stoppé lorsqu’il le vit appuyé sur la sonnette. Il s’arrêta quelques secondes avant de voir une jeune femme lui ouvrir. Elle referma hâtivement la porte et il se concentra alors sur les numéros des appartements. Il en vint très vite à la déduction qu’il irait également vers cet appartement. Indiquant le numéro 13 B, il sonna à la porte. S’apprêtant à voir la silhouette de Kelly, il fut décontenancé en croisant ce regard revêche. Cassie, évidemment qu’il ne l’avait pas oublié. Il l’avait toujours vu prendre grand soin de Kelly mais là, ça n’était pas à elle qu’il voulait parler.

- Cassie, laisse moi entrer… je dois absolument lui parler-

- Bonjour à toi aussi Will ! Comment ça va ? Moi ça va bien… enfin ça irait mieux si tu laissais ma copine tranquille mais c’est trop te demander n’est ce pas !

Il soutint son regard. Elle avait un vrai don pour énerver les gens. Sarcastique, c’était dans son caractère mais il se demandait comment elle pouvait être comme ça 24 heures sur 24. Il finit par se passer une main dans les cheveux et il la vit froncer les sourcils un instant puis poser son regard sur sa main gauche.

- Je… hésita t’elle. Elle est occupée pour le moment…

- Bien… dans ce cas, dis lui juste que j’aimerais qu’on parle tranquillement… Passe une bonne soirée Cass’….

Il se retourna et se dirigea vers l’ascenseur. Les portes se refermaient quand il vit une silhouette s’infiltrer dans la cabine. Il croisa son regard et elle se planta devant lui.

- Ok… elle m’a rien dit… enfin pas grand-chose… et là j’avoue que j’aurais peut être pas du venir mais… tu peux m’expliquer à quoi tu joues avec elle ? Tu veux lui briser le cœur à nouveau ? La détruire à nouveau ? Parce que Monsieur le Beau Gosse, tu as le chic pour la déstabiliser !

Il esquissa un petit sourire. Les personnes de l’acabit de Cassie lui manquaient. Elle était franche, brut de décoffrage et son amitié pour Kelly semblait ne pas avoir prit une ride.

- Je suis un beau gosse ? demanda t’il amusé, relançant la conversation. Elle leva les yeux au ciel tandis qu’il continuait de la fixer.
L’ascenseur se mit alors à redescendre et Cassie reprit, devant le silence de Will.

- Pourquoi exactement es tu revenu Will… ?
choupi
choupi
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 390
Age : 42
Localisation : Venice - Los Angeles et collé à MON Vaughn
Loisirs : tv, séries, sport, musique, ciné et tout plein de chose !
Date d'inscription : 13/03/2006

http://choupiobs.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entre raison et passion Empty Re: Entre raison et passion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum