Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

Journal...

+2
Siress
val24
6 participants

Aller en bas

Journal... Empty Journal...

Message  val24 Jeu 15 Juin - 16:24

Kate arriva aux bureaux du Ncis de bonne heure, Gibbs était déjà la comme à son habitude. Elle s'assit à son bureau et en profita tant que Tony n'était pas arrivé pour écrire dans un journal intime, plus précisément le sien.
Elle écrivait : « J'aime bien le regarder assis à son bureau, concentré sur je ne sais quelle chose posée sur son bureau, imperturbable. Arrête de rêver, Kate, c'est ton patron, ça ne sert à rien de t'intéresser à lui, tu n'as aucune chance ma fille. Je n'ose pas lui demander de sortir avec moi, il me prendrait pour une idiote. » . Kate s'arrêta vite d'écrire car Tony arrivait, et elle referma son journal en vitesse.
- salut Kate ! Tu vas bien ? lui demanda Tony
- Oui, oui répondit-elle, toi aussi ?
- Mais bien sur, je vais toujours bien ! lui répondit Tony en rigolant.

Gibbs revint dans les bureaux avec son café, il était parti quelques minutes plus tôt pour justement aller en chercher un.
Ils étaient sur une enquête mais celle-ci touchait à sa fin et ils devaient juste encore, arrêter le coupable, la femme d'un lieutenant de l'armée. Seulement, ils étaient embêtés car il y avait justement grève pour les voitures sauf les bus et taxis, ce jour là, et ils ne se voyaient pas aller chercher le coupable en taxi et encore moins en bus, ce qui fit qu'ils devaient attendre le soir pour pouvoir à nouveau circuler librement.
Ils en profitèrent pour un peu se détendre, McGee avait accepté de jouer aux échecs avec Abby pendant que Tony lui préférait s'amuser sur son ordinateur à des jeux ou encore à embêter Kate de temps à autre. Kate ne savait pas vraiment quoi faire, elle aurait bien voulu essayer d'engager une conversation avec Gibbs mais ce n'était pas chose facile donc elle se décida a demander à Tony de jouer à bataille navale, d'ordinateur à ordinateur, Tony ayant beaucoup insister un peu avant, fut content que Kate veille bien faire une partie avec lui.

Midi approchait, Abby avait gagné toutes ses parties d'échecs, ce qui démoralisait McGee qui avait beau essayé de gagner mais en vain. Kate avait réussi à battre Tony à leur bataille navale. Pendant ce temps-là, Gibbs, lui, n'avait rien fait de spécial à part essayer d'aider Abby aux échecs, raison pour laquelle d'ailleurs elle avait tout le temps gagné.

A midi, donc, ils mangèrent tous une pizza, Tony était allé en chercher pour toute l'équipe en taxi. Toutes des pizzas bien garnies, ils n'allaient pas mourir de faim, loin de là !

Après, ils retournèrent tous à leurs diverses occupations. Kate écrivit encore un peu dans son journal intime, elle y écrivait surtout ses pensées : « Tony a parfois une bonne âme, quand il en a envie il peut être très sympa. Je n'ai de nouveau pas osé engagé une conversation avec Gibbs, jamais je n'oserai je crois.... Et puis à quoi ça sert, c'est mon patron, je ne sais pas pourquoi j'ai du tombé amoureuse de lui alors qu'il y a plein d'autres hommes sur la terre. Alors, pourquoi lui ??? » Kate referma son journal intime. Gibbs était entrain de la regarder depuis son bureau. Elle ne voulait pas paraître bête en montrant qu'elle écrivait dans un journal intime.
Gibbs détourna le regard et retourna à ses occupations. Kate se rendait quand même compte qu'elle l'aimait fort et qu'elle aurait dur d'essayer de l'enlever de la tête. Mais elle y renonça.

Le soir arriva, ils avaient passé une assez bonne journée quand même tous ensemble.
Il était 6h00 piles.
- Kate ! Tony ! Avec moi, on file cueillir le coupable !

Ils arrivèrent donc chez le coupable, heureusement pour eux, la grève concernait tout le monde et pas rien que le ncis, ce qui fait que le coupable était toujours chez lui.
Ils le ramenèrent donc au ncis. Dinozzo partit chez lui, directement après avoir déposé le coupable au ncis.
Kate pris toute ses affaires, enfin elle pensait toutes les avoir prises, et repartir chez elle.
Gibbs resta là pour la nuit, seulement il avait vu le journal de Kate qu'elle avait oublié sur son bureau. Il ne voulut pas l'ouvrir parce que ça ne se fait pas mais au bout de quelques heures, il se décida à regarder à l'intérieur, juste quelques phrases...

Le lendemain matin, comme aucune enquête n'avait été annoncée, Kate était arrivée un peu plus tard.
Quand elle arriva, Gibbs la regarda arrivé mais elle ne le remarqua pas. Elle pensait « encore une journée à ne rien faire à part écouter les blagues de Dinozzo, bon certaines sont biens quand même ». Kate, quand elle arriva à son bureau, remarqua qu'elle avait oublié son journal intime là, la veille. Tant que Tony n'avait pas lu dedans tout allait bien. Mais elle ne savait pas que Gibbs en avait lu quelques lignes...
Il était midi et Gibbs voulut aller chercher quelque chose à manger pour tout le monde, genre sandwiches, pizza, pita ou autre, il demanda à Kate de l'accompagner, et elle ne pu refuser mais était embêtée à l'idée de rester seule avec Gibbs.
Ils partirent donc dans la voiture de Gibbs. Sur le trajet :
- Kate, je voudrais savoir, est-ce que tu ressens quelque chose pour moi ?
Kate se sentit très mal à l'aise, elle ne savait absolument pas quoi répondre, mais Gibbs enchaîna :
- tu avais laissé ton journal intime sur ton bureau, hier soir, et je n'ai pas pu résister à le lire, Kate, enfin seulement quelques phrases.
- Pourquoi est-ce que tu as été lire dedans ? je te croyais plus raisonnable que Tony !
- Kate, écoute moi, depuis le premier jour où tu es entrée dans notre équipe je suis tombé amoureux de toi mais je ne l'ai jamais montré, tu aurais trouvé ça bête et puis hier soir je ne savais pas m'empêcher de le lire ..... kate, je t'aime.
- ...je t'aime aussi, dit Kate après quelques hésitations et un peu gênée.

Gibbs était toujours arrêté sur le parking du snack, ils n'avaient pas encore été passer commande. Il prit Kate et l'embrassa.
Ils sortirent donc de leur voiture pour aller chercher ce qu'ils avaient à prendre pour l'équipe.
Sur le chemin du retour, Kate ne parla plus et Gibbs non plus, ils ne savaient pas quoi dire.
De retour au ncis, ils donnèrent les pitas et autres choses demandées mais se montrèrent discrets.
Gibbs glissa dans l'oreille de Kate : « ça te dirait un petit resto ? ». La réponse de Kate fut rapide et positive.
Le soir arriva et tout le monde partit, Kate et Gibbs en dernier. Ils partirent jusqu'à un petit restaurant chinois assez proche.
Ils mangèrent donc en discutant pour mieux se connaître, ils parlaient de tout mais Kate évitait de demander à Gibbs comment cela se faisait qu'il avait eu 3 ex-femmes car elle ne savait pas si il aimait bien parler de ça.
Après ça, Gibbs invita Kate à revenir chez lui mais elle ne su pas trop bien si elle pouvait accepter mais elle finit bien par le faire.
Le lendemain matin, Kate et Gibbs arrivèrent au Ncis en même temps et comme Kate pu le constater c'était très tôt.
Ils se parlèrent encore un peu, ils n'avaient de toute façon pas d'autres occupations pour le moment.
Dinozzo arriva aux bureaux en même temps que McGee vers 8h00 (du matin bien sur).
- hello kate ! dit Dinozzo
- salut Tony ! t'as l'air de bonne humeur aujourd'hui !
- ben comme d'hab' quoi !
Kate lui adressa un sourire puis détourna son regard vers son bureau. Dinozzo déposa ses affaires sur son bureau et s'installa à son aise...les pieds sur son bureau, jusqu'à ce que Gibbs arrive bien sur, il en profitait quoi.
Gibbs revint, avec un café à la main, (on s'en doutait un peu), et il reçut un coup de téléphone, apparemment, un marine aurait été assassiné au 24, Walker street du côté de Northolk.
Ils prirent donc la voiture pour s'y rendre, mais une fois sur les lieux, ils se rendirent compte que c'était un canular..., ils rentrèrent donc au ncis, cherchant comment savoir qui leur avait téléphoné. Bien sur, ce n'était pas très possible. Ce jour-là ils reçurent aussi une lettre, anonyme bien entendu, sans timbre et sans adresse, juste « pour le ncis », elle avait vraisemblablement été déposée au ncis directement sans passer par la poste.
Cette lettre disait « bonjour, je veut seulement vous dire, que je compte commettre un crime prochainement, le crime parfait, .... Bien sur vous serez au courant de certains indices, mais peut-être bien plusieurs fausses pistes...pendant ce temps je pourrai donc réaliser d'autres meurtres... ».
Ils l'apportèrent à Abby pour voir si elle pouvait en tirer quelque chose, par chance la personne ayant envoyé cette lettre, avait, on peut le dire, signé son « faux crime », puisque pour fermer son enveloppe elle avait du lécher le bord comme pour beaucoup d'enveloppe, ce qui fit bien sur, qu'il y eut de l'adn dessus. Mais cette adn n'appartenait pas au fichier de la police, enfin c'était déjà ça.
- patron, vous savez cette lettre peut-être également un canular ? dit McGee
- je le sais McGee mais seulement, prouvez-moi que ça en est un, répondit-il.
- Ben, euh...
- Pour le savoir McGee, à moins de trouver d'autres indices nous serons obligés de laisser un innocent mourir.
- Gibbs ! appela Abby, je viens de trouver quelque chose, j'avais oublié d'arrêter ma recherche et elle a donc continué dans le fichier du ncis, et il se fait que c'est l'adn d'un ancien agent, Zara Michel, ayant quitté le Ncis, il y a environ 2 ans car apparemment, son fils avait arrêté justement par le ncis, et elle n'avait pas accepté cela et donc ben elle a démissionné.
- Où habite-t-elle ? demanda Gibbs
- Ben justement, elle avait élu domicile dans ..... une caravane.
Gibbs soupira car ça leur donnait du fil à retordre et ça allait sûrement causer un mort alors qu'il n'aurait rien pu faire. Mais il ne désespérait pas.
Abby ajouta un peu plus tard :
- Gibbs, Zara Michel a un gps dans sa caravane, ce qui fait qu'elle émet des « ondes » et nous avons su là localiser.
- Ok Abby ! guide nous par gps. Tony ! Kate ! en voiture !
- Eh, laisse-moi au moins terminer mon sandwich, répliqua Dinozzo.
Mais Gibbs ne répondit rien et Dinozzo les rejoignit donc. Ils furent guidés par Abby jusqu'à ce qu'ils se retrouvent derrière la caravane, ils avaient quand même pris du temps pour la retrouver, là ils la suivirent. Elle s'arrêta dans le parking d'une « aire de repos » et sortit de sa caravane.
Gibbs et Kate en profitèrent donc pour aller y jeter un coup d'œil à l'intérieur pendant que Tony montait la garde.
Dans la caravane, Kate trouva plein de papiers et d'informations concernant l'agent Bernard Hools, l'agent ayant enquêté sur l'affaire du fils de Zara, et l'agent ayant également envoyé le fils de Zara en prison. Ils comprirent donc que c'était à lui surtout qu'elle en voulait, et qu'elle allait sûrement commencer par le tuer. Ils prirent des photos de tout ça puis repartirent avant que Zara ne revienne.
Ils dirent à Dinozzo ce qu'ils avaient trouvé pendant le retour aux bureaux.
De retour, Gibbs demanda à McGee de contacter l'agent spécial Hools, et il s'exécuta tout de suite, et donc ayant su contacter Hools lui demanda de venir au ncis.
- kate ? tu ne trouves pas ça excitant d'enquêter comme ça sans cesse ? demanda Dinozzo
- Tony, si je me suis engagée comme agent au Ncis, c'est pour quoi à ton avis ?
- Oh ben on sait jamais, et puis fallait bien lancer un sujet pour faire la conversation, personne ne parle.
- On ne va pas parler rien que pour faire du vent !
- Au moins, on n'aura pas trop chaud !
Kate rigola un petit coup, elle pensait que Tony cherchait toujours quelque chose auquel il pourrait sortir une réplique, en fait elle ne savait pas trop quoi dire, de quoi aurait-elle pu parler avec Tony ? Enfin au moins, se disait-elle, il a un bon sens de l'humour.
- et au fait, Kate, tu as vu le film hier soir sur ....
- Tony ! ne me parle pas de tes films pour le moment, le coupa Kate.
- Ben quoi ? tu ne regardes jamais la télé ?
- Tony !
- Ok, ok. Je ne dis plus rien.
- Tu paries combien que dans deux minutes il aura dit quelque chose ? demanda Gibbs à Kate
- Je ne sais pas en tout cas c'est certain qu'il le fera....
- Ouais, c'est ça on va voir...répliqua Dinozzo

Gibbs regarda Kate en riant car comme il avait dit Tony n'avait pas pu se taire, mais bon ils l'aimaient bien, et comme lui, de temps en temps, ils aimaient bien l'embêter.
Gibbs se rendit chez Abby accompagné de Kate.
- alors ? McGee a su trouver les gens participants à l'enquête ?
- ben oui, enfin euh...presque, j'aurai ça tout de suite mais...
- Mais quoi ?
- Ben l'ordinateur est lent c'est tout.
- Eh bien qu'il se dépêche, je remonte, rejoignez moi en haut McGee quand vous aurez trouvé, et avant demain !
Dans l'ascenseur pour remonter :
- kate, ce soir je serai seul, enfin comme à chaque fois mais bon, et j'aimerais bien que tu viennes un peu chez moi, si ça ne te dérange pas ?
- pourquoi est-ce que ça me dérangerait ? dit Kate, à vrai dire, à part mon chat (-je ne sais pas si elle en a un réellement), je n'ai personne alors....
- Ok, ben après le ncis, je t'invite à manger.
- Sans problème ! répondit Kate, contente.
val24
val24
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2006

http://ncisfanfiction.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  val24 Jeu 15 Juin - 16:24

Un peu plus tard, McGee arriva avec les résultats.
L'agent spécial Hools arriva au ncis, vers 17h00.
- bonjour, agent Hools, dit Gibbs
- bonjour, vous êtes l'agent spécial Gibbs apparemment, vous avez demandé à me voir, mais pourquoi ?
Ils lui expliquèrent toute l'affaire, lui montrèrent la lettre, les photos prises, ... Ils lui demandèrent aussi d'accepter une protection de plusieurs agents car il était en danger de mort, et il n'eut pas vraiment d'autres choix que d'accepter, car comme toute normal être humain, il avait envie de rester en vie, et puis une surveillance ce n'était pas si mal que ça.
Au soir, donc, Kate rentre avec Gibbs, de toute façon sa voiture se trouvait en fait encore chez lui puisqu'au matin, elle était arrivée avec Gibbs dans la voiture de celui-ci.
Chez Gibbs, il laissa Kate poncer son bateau avec lui, mais elle était toujours étonnée comme la première fois de voir ce bateau et de savoir que Gibbs a tout fait dans ce bateau, elle avait dur à penser qu'il y avait moyen de faire ça, mais pourtant....
- Gibbs ? j'aurais une question à te poser, où trouves-tu la patience pour faire ton bateau ?
- Oh, tu sais quand tu aimes bien quelque chose, tu ne t'en lasses pas, et vois-tu j'aime bien faire ça.
- Oui...je l'ai remarqué !
- Tu viens ? on va manger.
- Sans indiscrétion, qu'est-ce tu as préparé ?
- Ben rien de spécial, je ne suis pas spécialement bon cuisinier, mais j'ai fait des pâtes car au moins tout le monde aime, enfin sauf peut-être certaines personnes mais bon, toi tu aimes bien au moins ?
- Oui, mais que tu me prépares n'importe quoi, j'aimerai bien....
Kate adressa un doux regard à Gibbs.

Le lendemain matin chez Gibbs, le réveil sonna, il était 5h00 du matin.
Kate eut quand même un peu de mal à s'éveiller à cette heure-là car deux jours de suite ce n'était pas facile, mais elle y arriva quand même.
Comme la veille, ils arrivèrent au ncis relativement tôt par rapport à Tony et autres.
Gibbs prit un café comme à son habitude et Kate ne but rien elle car déjà il était fort tôt et c'est à peine si elle se tenait éveillée et n'aimait pas trop le café.
Quand Tony arriva, ils prirent des nouvelles de l'agent Hools, et apparemment rien à signaler pour le moment, rien de suspect. Ils ne savaient donc pas vraiment avancer dans leur enquête car pour qu'on puisse trouver Zara, il faut que son gps soit allumé, seulement il ne l'est pas pour le moment, ce qui empêche de la localiser. Au moins ils avaient le coupable avant même d'avoir le crime, enfin fallait espérer qu'il n'y ait pas de crime malgré tout. Mais bon, avec toute la surveillance, ils étaient tranquilles pour un bout de temps.
- kate ! Tu sais quoi ? et ben il se fait que j'aie rencontré une de tes anciennes copines quand t'étais à la fac hier soir !
- elle s'appelait comment ?
- Helena Young, et elle ma raconté pleins de choses sur toi....
- Comme quoi par exemple ?
- Ben je vais pas te le dire, je lui aie promis de ne rien dire et donc je gardes la promesse...
- Toi ? garder une promesse ? tu crois franchement que tu en es capable ?
- Ben oui, tu ne m'en as jamais confié, je ne saurais donc pas garder un des tes secrets.
- Et bien ne comptes pas pour ce que je t'en donne !

Ils reçurent un coup de téléphone, c'était les surveillant de Hools, ils venaient de se faire attaquer et ils eurent du mal à appeler.
Gibbs prit son manteau directement, appela Tony, Kate et McGee avec lui, ils se dépêchèrent d'arriver chez Hools.
Zara Michel tenait Hools en joue sous un hangar, il n'était donc pas encore mort et heureusement pour eux. Ils intervinrent donc et ordonnèrent à Zara de lâcher ses armes, elle s'exécuta n'ayant autre choix, enfin elle fit plutôt semblant de lâcher son arme, mais elle se tira dedans en disant ces mots « je vais rejoindre mon fils »....
Ils descendirent tous leurs armes et Hools se relâcha mais quand même embêté qu'elle se soit suicidée...comme tous les autres d'ailleurs....
Ils s'assurèrent avant de rentrer que tout allait bien pour Bernard Hools, puis rentrèrent au ncis, sans un mot, encore on va dire sous le « choc », car voir quelqu'un ses suicider devant soi, ce n'est pas rien, enfin ce n'était pas la première fois.
Une fois de retour au ncis, ils ne surent pas trop quoi faire, sauf bien sur prévenir de tout ce qui s'était passé enfin, comme à chaque fois quoi.
- kate ? ça te fait quoi de voir quelqu'un se suicider devant toi ?
- sûrement la même chose qu'à toi Tony
- tu ne sais pas vraiment ce que ça me fait
- ça se devine Tony.
- Ouais...mais toi aussi ça se devine, comme chez tout le monde d'ailleurs...
- Si ça se devine chez moi, pourquoi tu me le demandes ?
- Parce que je voulais te l'entendre dire.
- Ça ne change pas beaucoup, moi je ne te demande pas ce que je sais déjà
- Ben, tu ne sais pas beaucoup de moi en fait
- Oui, c'est vrai, je connais plus de choses sur Gibbs que sur toi, Kate s'arrêta et se rendit compte de ce qu'elle venait de dire.
- Tu sais des choses sur Gibbs ?
- Euh non, ce que je voulais dire c'est que comme je sais presque rien sur lui et ben je ne sais pas plus sur toi, se reprit-elle
Leur discussion s'arrêta là car Gibbs arrivait accompagné de McGee.
- eh lebleu ! dit Tony, tu veux pas aller me chercher un café ?
- et je ne suis pas ton serviteur Tony !
- allez, tu peux faire ça pour un copain comme moi...
McGee céda car il ne voulait tout simplement plus que Tony l'embête et donc ben il n'y avait qu'une seule solution pour ça, aller chercher le café de Tony, mais il lui posa une question avant :
- tu bois du café ?
- ben ça m'arrive lebleu, je suis un être humain moi.
McGee partit chercher le café sans répondre, à vrai dire, que pouvait-il répondre à ça ?
Il revint un peu plus tard avec le café, mais il tomba sur Gibbs et renversa tout...
- euh, je suis mille fois désolé patron, je...j'ai pas fait exprès...je...
- au lieu de bégayer McGee, aller me chercher une nouvelle chemise et une nouvelle veste !
- euh, oui, oui j'y cours patron !
- mais qu'est-ce que tu fais encore là alors ?
McGee partit alors en vitesse chercher une veste et une nouvelle chemise à Gibbs, il faut dire que là il avait fait une erreur mais bon, il n'en pouvait rien.
- qu'est-ce que tu cherches McGee ? lui demanda Kate
- euh ben une nouvelle veste et une nouvelle chemise pour Gibbs
- tu, tu as renversé le café de Tony sur lui ???
- euh ben j'ai pas fait exprès.....
- il mettra beaucoup de temps à te le pardonner lebleu en tout cas
McGee partit chercher donc les affaires pour Gibbs, fallait pas que ça traîne de peur de se faire renvoyer, enfin ça n'allait pas être le cas, Gibbs ne ferait pas ça mais McGee ne le savait pas vraiment, donc il avait peur et on le comprends.
Il trouva et apporta à Gibbs. Gibbs se changea donc, c'est normal sinon McGee n'aurait pas du apporter ça, et puis revint aux bureaux. Pendant ce temps, McGee était vite retourné chercher un autre café pour Dinozzo, et le lui apporta.
- ah enfin, j'ai cru que tu t'étais perdu
- euh non j'ai juste eu un petit problème
- Quoi comme problème, si je peux savoir ?
- Euh ben j'ai croisé gibbs....

Dinozzo se mit à rire car il avait compris ce que McGee voulait dire. McGee se sentait mal malgré tout.
- McGee ! appelez moi des chauffagistes car si ça continues nous allons étouffer
- Euh oui patron
En effet, il commençait à faire de plus en chaud et intenable, même en t-shirt. Les chauffagistes ne tardèrent pas à arriver ce qui fit qu'ils purent retrouver rapidement un peu de fraîcheur mais surtout car McGee était allé chercher des ventilateurs, un pour chaque bureau.
Au soir, kate rentra chez elle cette fois-ci puisqu'elle avait un chat à nourrir bien qu'une voisine s'en occupait, on ne pouvait pas trop profiter des gens comme ça, bien que nourrir un chat ne soit pas un travail très forcé....
Gibbs fut donc seul, comme d'ailleurs tous les autres, enfin non, pas McGee et Abby.
Il faut bien avouer que cette fois, ce fut une affaire vite résolue par rapport aux autres mais ce n'était pas vraiment une affaire.
Chez lui, Gibbs continuait son bateau et Kate quant à elle, elle restait seule devant sa télé, tout comme Tony d'ailleurs.
Le lendemain matin, il était déjà 10h00, et toujours pas de nouvelles de Tony, il n'était pas encore arrivé aux bureaux et n'avait pas téléphoné pour signaler un empêchement.
- Gibbs, tu ne crois pas qu'on devrait téléphoner chez Tony ?
- Je vais te donner son numéro tout de suite Kate, tu téléphoneras
- Ok !
Gibbs donna donc le numéro de téléphone de Tony à Kate pour qu'elle puisse l'appeler, elle réessaya plusieurs fois, mais en vain. Personne ne répondait. Gibbs comprit l'inquiétude de Kate et lui aussi était inquiet.
- Kate et McGee, venez avec moi, on file chez Tony
Ils s'exécutèrent rapidement et prirent la voiture pour se rendre chez Tony, Gibbs roulait à toute allure.
Arrivés chez Dinozzo, ils virent que sa voiture était toujours là, devant sa maison.
Ils sonnèrent, personne ne répondit non plus, ils furent donc bien obligé de forcer la porte.
Ils rentrèrent, tout était sens dessus dessous, et aucune trace de Tony, ils fouillèrent donc sa maison à la recherche d'un indice quelconque. Ils trouvèrent cependant une cigarette, encore fumante, et ils savaient tous bien que Dinozzo ne fumait pas. Ils la mirent dans un sachet plastique pour l'envoyer à Abby, une fois rentré. Ils ne trouvèrent rien d'autre.
Ils rentrèrent, encore plus inquiets qu'ils étaient arrivés. Où pouvait bien se trouver Tony ? Que s'était-il passé ? Et encore bien d'autres questions sans réponses.
- Gibbs,tu sais ce qui aurait pu arriver à Tony ? demanda Kate
- Je n'en ai pas la moindre idée, la seule chose que je sais, c'est qu'il est en danger, si nous ne le retrouvons pas rapidement.
De retour au ncis, ils filèrent chez Abby et lui donnèrent la cigarette trouvée. Les recherches pour l'adn, ne furent pas bien longues et ils trouvèrent rapidement à qui appartenait cette adn.
Le sang de Gibbs ne fut qu'un tour lorsqu'il appris le nom du « kidnappeur » de Tony.
Il l'avait déjà rencontré plusieurs fois auparavant comme eux tous d'ailleurs.
- Kate ! contacte moi le FBI !
- Ok ! kate le fit sans plus attendre, voyant l'anxiété de Gibbs
Gibbs rentra en contact et expliqua la situation, après cela Kate qui n'avait pas entendu leur conversation se demandait un peu ce qui se passait.
- McGee ! Kate ! en voiture.
- Euh Gibbs, c'est qui qui a enlevé Tony ?
- Il s'appelle Ari.
Kate se souvint de qui c'était et de ce qui s'était passé avec lui auparavant. Pourquoi voulait-il s'attaquer à Tony ?
Ils arrivèrent au domicile de Ari, bien sur il était vide. À vrai dire, ils n'espéraient pas mieux.
Cependant, ils trouvèrent une lettre posée sur la table.
« Chers agents du ncis, cher Gibbs, et cher Caitlin, vous vous souvenez de moi, n'est-ce pas ? Je vous rendrai l'agent Anthony Dinozzo si vous vous livrez à moi agent Gibbs. Rendez-vous au parc Elisabeth à 23h00 ce soir SEUL, et vous serez échangé contre l'agent Dinozzo, si vous ne venez pas seul, l'agent Dinozzo sera exécuté. »
- Gibbs,...Kate regarda Gibbs tristement et il ne dit rien, elle comprit donc que pour ne prendre aucun risque, il irait se livrer seul.
- Gibbs, laisse-moi au moins t'accompagner, te protéger.
- N'insiste pas Kate !
Ils retournèrent aux bureaux du ncis, et attendirent sans un mot le soir. Le soir arrivé Gibbs demanda à Kate et McGee de rentrer chez eux.
- Gibbs, prends un gilet pare-balle, s'il te plait.
- Ne t'inquiète pas Kate, ça va bien se passer
- Tu crois que c'est possible que je ne m'inquiète pas ? si ça tombe je ne vais plus jamais te revoir ? je n'ai pas envie que tu meures !
- Kate rentre chez toi, il est tard, dit Gibbs en évitant de la regarder, il savait qu'elle avait raison, mais ne pouvait rien faire d'autre.
Il était 23h00. Gibbs se trouvait seul au parc Elisabeth, guettant le moindre mouvement.
Ari arriva, l'agent Dinozzo en joue, prêt à lui tirer dessus au cas où la manoeuvre se passerait mal.
- bonjour, cher agent Gibbs, comme tu vois je n'ai rien fait de mal à ce cher Dinozzo
- Patron, faites quelque chose
- Ton cher patron est venu livrer sa vie contre la vôtre
- Vous avez vraiment fait ça boss ?
- Oui, Dinozzo, relâchez-le et prenez moi que ça en finisse
- Pas de problèmes agent Gibbs
Ari jeta Dinozzo un peu plus loin et avança vers Gibbs. Il lui mit le revolver sur la tempe.
- voilà un moment que j'attendait depuis fort longtemps, voir échouer le ncis, te voir mourir...
Ari était prêt à tirer quand il reçut un violent coup de balle dans la tête, qui le tua sur le coup.
On vit Kate apparaître, Gibbs la regarda.
- merci Kate !
Ils se jetèrent dans les bras lun l'autre et s’embrassèrent devant Dinozzo qui ne s'y retrouvait plus vraiment. Kate alla tout juste après rejoindre Tony, lui demandant si ça allait.
- Kate, j'ai eu très peur, dit Dinozzo gêné par le fait d'avoir dit à Kate qu'il avait eu peur
- Tony, à ta place j'aurait également eut très peur. Ne sois pas gêné de le dire, c'est une chose tout à fait normale.
- Merci Kate, tu crois qu'il m'aurait tué après ?
- Tony, on en parle plus, on rentre et tu vas te reposer, dit Gibbs intervenant dans la conversation.
- Merci patron, merci d'avoir fait ça pour moi, je ne sais pas comment te remercier.
- Simplement en ne disant rien pour moi et Kate.
Tony promit de respecter cette promesse.

___________________________________



Bon je sais pas ce que vous en pensez...je l'ai jamais pas relue depuis le mois de février donc ben je sais plus trop ce que j'ai écrit sinon pour le titre avant j'avais mis "journal intime" mais bon ca va pas vraiment, je trouve alor si quelqu'un a une idée
val24
val24
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2006

http://ncisfanfiction.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  Siress Ven 21 Juil - 0:50

Désolé, j'ai zappé ta fic Embarassed

On s'attend pas à ça quand on lit le titre, c'est vrai. Mais ca ne pose pas de réelle problème

Le problème, si on peut dire, c'est la véracité de ton histoire.
Spoiler:
La grêves des voitures qui empêche des enquteurs de se déplacer, invraisemblable.
Ensuite, tu devrais te relire et/ou demander un beta-lecteur.

L'histoire est bien, mais va trop vite.

J'oubliai, différencie tes commentaires de ton histoire, avec des parenthèses par exemple.

_________________
Envoyer l'invitation du forum aux lecteurs et auteurs de fanfiction : https://fanfiction.superforum.fr/invitation-h13.htm
Siress
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 44
Date d'inscription : 12/11/2005

https://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  Aylita Ven 8 Sep - 14:37

C'esty vrai qu'elle va trop vite, tu brode un pue et je suis sûre qu'elle passera beaucoup mieux diable

Aylita
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  Hito Ven 8 Sep - 14:43

En début de fic, précise au moins le genre (drame, romance etc.) et le spoiler (la saison à laquelle ta fic se passe).
Merci Wink
Hito
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  malice Ven 8 Sep - 20:16

j'ai zapé aussi plus de la moitié de ta fic, car je ne l'ai pas trouvée agréable à lire....
j'ai fini par lacher à cause du style d'ecriture. ca va tellement vite que je ne suis pas entrée dans l'histoire.... sans parler des invraissemblances...

mais bon, ne te decourage pas... il y a du potentiel dans ce que j'ai lu.
essaye de te faire relire ou demande des conseils Wink
malice
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 43
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty cc

Message  Shana Ven 27 Oct - 18:41

j'aime bien
qd on lit le titre c'est vrai kon ne s'attend pas a ca mai elle est sympa
approfondi un peu plus les relations entre les personnages la prochaine fois
Shana
Shana
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 81
Age : 34
Localisation : Ile de France
Loisirs : théatre, lecture, musique, séries TV, mythologie et archéologie
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Journal... Empty Re: Journal...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum