Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

L'enfant du bonheur 2

Aller en bas

L'enfant du bonheur 2 Empty L'enfant du bonheur 2

Message  Cinderella Ven 2 Juin - 21:51

Auteur : Cinderella

E-mail : whiteangie@free.fr

Genre : Romance Sam/Jack et seulement romance à 100%, pour ceux qui cherche de l’aventure il n’y a pas la moindre trace d’aventure dans cette fic.

Résumé : Depuis presque 6 ans, Sam cache l’existence de la fille de sa sœur, qu’elle élève depuis son premier jour. Seule Cassandra est au courant et l’aide comme elle peut. Seulement, un jour, tout bascule…

Spoilers : 8ème saison, avant Threads et Moebius.

Note de l’auteur : Ceci est ma toute première fan fiction alors ne soyez pas trop exigeants. Aussi, ça fait très cliché mais j’aime ça !
Si ça vous dit, n’hésitez pas à m’envoyer un petit commentaire, bon (même si je ne suis pas sûr qu’il y en ait ;-)) mais aussi mauvais, je voudrais pouvoir m’améliorer…

Statut : Ceci est la deuxième partie de ma fic « L’enfant du bonheur », je pensais l’écrire en une seule partie, mais j’ai eu quelques personnes qui m’ont clairement fait comprendre qu’il fallait que je leur envoie au moins le début, et finalement, il valait mieux car je ne l’ai pas encore fini, il me reste encore quelques parties avant la fin de la fic…

Remerciements : Un Grand, non, un ENORME merci à Malice, à Anne-So, à K-rô et à Faltagater, pour leur beta-lecture ;-)

Disclaimer : les personnages de cette fan fiction sont la propriété de MGM. Je ne tire aucun profit de cette histoire, je le fais seulement pour mon propre plaisir, et celui des fans de SG1 et plus particulièrement les shippers !!

Bonne lecture !

-----------------------------
- (Sam, se retournant) Mon Général ? Mais…que faites-vous là ?
- (Jack) Et bien, comme vous pouvez le constater Carter, je vous sauve la mise !
- (Sam, prenant les clefs que lui tendait le maître d’hôtel)…Mélissa, veux-tu aller m’attendre près de la cheminée ? (puis à Jack lorsque celle-ci fut partie)Comment avez-vous su où nous nous trouvions ?
- (Jack) Si une jeune femme que je connais n’aurait pas pris la fuite en m’apercevant, elle n’aurait pas oublié ceci !

Jack tendit le sac de Sam, qu’elle avait oublié au restaurant. Celle-ci, le prit donc et baissa la tête.

- (Sam)… Je… je suis désolée… vous devez me considérer vraiment comme une lâche d’avoir fuit comme ça, alors que j’étais simplement censé vous confier Mélissa…
- (Jack) Vous ! Lâche ! Vous semblez oublier que je vous est déjà vu à l’œuvre devant les méchants Goa’ulds… (puis reprenant son sérieux) Non, je vous comprends tout à fait.

Sam ferma les yeux un instant, puis releva la tête et croisa le regard de son supérieur.

- (Sam) Mais au fait, pourquoi étiez-vous vers Sioux Falls ?
- (Jack, tout sourire) Je me promenais ! Non, réellement, je n’avais plus rien dans mon frigo, donc il fallait que j’achète quelque chose, surtout que Mélissa devait venir…
- (Sam, acquiesçant) Je…
- (Jack) Je sais vous êtes désolée… (plaisantant) Mais il va falloir me dire qui d’autre est au courant que vous élevez une fille dans le secret …je sais déjà qu’il y a Teal’c, et je suppose que Daniel est aussi au courant… ?
- (Sam, baissant les yeux) Ecoutez, je suppose que vous n’allez pas tarder à repartir, alors je pense qu’il faudrait remettre notre discussion à plus tard. De plus, Mélissa est fatiguée et j’aimerais aller la mettre au lit. Je suis…
- (Jack) Désolée, je sais, c’est la troisième fois que vous l’êtes ce soir. Très bien, j’aurais bien aimé en apprendre plus sur vous…et Mélissa, mais puisque vous semblez en avoir décidé autrement, alors à plus tard.
- (Sam) Merci encore, et à bientôt mon général.

Sam alla chercher Mélissa près de la cheminée, et toutes deux montèrent dans leur chambre. Aussitôt que la petite s’allongea sur son lit, elle s’endormit, tandis que Sam, après avoir parlé avec Jack le soir même, avait du mal a trouvé le sommeil. Elle tournait et se retournait dans tous les sens, sans pour autant réussir à Le chasser de ses pensées. Elle réfléchit à l’attitude à adopter face à son supérieur maintenant qu’il était au courant qu’elle élevait une fille depuis 6 ans qui en plus de cela n’était pas sa fille biologique.

Mais ce n’était pas tout, non, ce qui la mettait encore plus mal à l’aise, c’est le fait qu’il l’ai vu prendre la fuite devant Helena, mais surtout devant Lui. Bien sur, il lui avait dit qu’il la comprenait, bien sur il n’avait rien laissé paraître, comme à son habitude. Mais elle ne le connaissait que trop bien et avait bien senti qu’elle avait baissé dans son estime. Largement baissé !

Rien qu’en pensant à Helena et Jack, son cœur se serra un peu plus et elle sentit les larmes lui monter aux yeux… Et Jack qui devait être loin à l’heure qu’il est…

Elle n’arrivait toujours pas à trouver le sommeil, et décida donc de descendre dans la salle commune, devant la cheminée. Si elle n’arrivait pas à dormir, autant prendre une bonne couverture et s’asseoir près de la cheminée ; rien de telle pour une nuit blanche à déprimer et ressasser toutes les bêtises qu’elle venait d’accumuler en même pas quelques jours… A cette heure-ci, elle ne trouverait sûrement personne…

Cependant, lorsqu’elle se retrouva près de la cheminée, elle remarqua un homme, assis sur le canapé face à la cheminée, la tête prise dans ses mains.
« Oh non ! Je ne pourrai pas être seule ce soir ! » Pensa-t-elle. Elle partit cependant s’asseoir, à une distance raisonnable de lui, blottie dans sa couverture. Elle observa les flammes dans la cheminée et commença une nouvelle fois à réfléchir.

Perdu dans ses pensées, elle n’entendit pas une voix la ramener à la réalité :

- (???) Carter ?!... Carter !

Elle ferma les yeux un instant. Ça y’est, elle y était, elle était enfin parvenu à dormir. Puis elle rouvrit les yeux, sure d’avoir rêvé, et retourna dans la contemplation du feu ! Elle se souvînt de l’homme assis à ses côtés, et risqua quand même un regard vers l’inconnu.

Lorsqu’elle croisa un chaleureux regard chocolat, elle en fut tellement surprise qu’elle sursauta et recula, sans pour autant parvenir à cesser de regarder Ses yeux. (Vous avez tous compris qu’il s’agissait de Jack).

- (Jack) Et alors Carter, je vous fait si peur que ça ? Ou suis-je si horrible après la nuit que je viens de passer ?
- (Sam, souriant) Non, ce n’est pas ça… c’est que… je ne m’attendais tout simplement pas à vous trouver ici… (puis relevant la tête) Tiens d’ailleurs, que faites-vous ici, vous n’étiez pas censé retourner chez vous pour rejoindre ma sœur ?
- (Jack, inclinant négativement la tête) Non, j’avais prévu de rester ici, je n’avais pas prévu de rouler cette nuit et j’avais appelé Helena pour la prévenir que je ne rentrerai pas ce soir, mais vous ne m’avez pas laissé le temps de vous l’expliquer…
- (Sam) Oh… !
- (Jack) Et vous, que faites-vous debout à cette heure-ci ?
- (Sam) Je n’arrivais tout simplement pas à trouver le sommeil…
- (Jack, souriant) Et bien, nous allons pouvoir reprendre la conversation d‘hier soir…
- (Sam, fronçant les sourcils) C’est-à-dire… ?
- (Jack, souriant) Vous étiez en train de m’avouer qu’il n’y avait que moi qui n’étais pas au courant que vous éleviez Mélissa dans le secret…
- (Sam, riant) Non ! Oh non, et encore heureux ! Vous vous rendez bien compte que si j’avais du révéler l’existence de Mélissa, je n’aurais pas pu rester à la base… (puis redevenant sérieuse) non, écoutez, je…
- (Jack, la coupant) J’aimerais connaître la vérité, Carter !

Sam ferma les yeux et respira. De toute manière, elle devait se rendre à l’évidence, elle n’allait pas fuir cette conversation éternellement. Elle savait qu’elle se devait de lui dire, et savait également qu’elle ne pourrait pas le faire si Helena se trouvait avec eux. Le moment n’était plutôt pas trop mal choisi.

Elle prit son courage à deux mains et commença son récit.
Elle raconta tout à Jack. Toute sa vie hors de la base depuis 6 ans, avec Mélissa. Tout y compris la naissance de Mélissa, comment Helena lui avait remis Mélissa, puis comment Janet et Cassandra étaient venues à l’apprendre, ensuite Teal’c, l’emménagement de Cassie, et d’autres petits détails. Elle oublia qu’elle parlait à son supérieur et parlait plutôt avec Jack comme elle l’aurait fait avec Daniel.

Lui, écoutait, attentivement, souriant quand il fallait sourire, et redevenant sérieux lorsqu’il savait qu’il devait l’être. Il fut surpris d’apprendre que Daniel n’était pas au courant, mais ne fit aucun commentaire. Puis, Sam en vînt à la décision qu’elle avait du prendre lorsque Helena lui avait annoncé qu’elle comptait élever Mélissa. Elle s’arrêta cependant, et détourna les yeux, réalisant qu’elle parlait de sa sœur avec le futur mari de celle-ci.

Il se rapprocha alors de Sam, et posa une main sur son épaule, l’encourageant par ce geste, à poursuivre la conversation. Elle frémit à ce contact, mais, emmitouflée dans la couverture, Jack ne pouvait pas le remarquer.

Elle ne put cependant pas continuer car elle sentait déjà les larmes envahir ses yeux. Elle essaya de les contenir en fermant les yeux, mais cela ne fit que les accentuer encore plus et les larmes commencèrent à s’échapper de ses yeux clos. Elle porta sa main à son visage, avant même que Jack n’ait pu faire quoi que ce soit et essuya les larmes qui s’étaient échappées à son insu. Elle était si sensible, lorsque cela avait trait à sa famille. Et elle le lui avait fait voir. Elle lui avait montré sa faille, une de ses rares faiblesses. Il en avait même été surpris, au début, puis se souvînt que lui-même, après la mort de Charly, il s’était trouvé dans le même état qu’elle.

- (Sam, toujours émotionnée) Vous…vous ne comprenez pas…je…je ne pourrai pas… jamais vivre sans Mélissa…c’est ma fille…je…
- (Jack) Je vous comprends, et croyez-moi j’en suis désolé, mais vous savez aussi bien que moi que, tôt ou tard, Helena aurait voulu reprendre sa fille.
- (Sam) Oh vous ne connaissez pas Helena aussi bien que moi. Elle ne m’aurait jamais fait une telle demande si elle n’avait pas eu une bonne raison…
- (Jack) Vous voulez dire que…
- (Sam, le coupant) Non je ne vous accuse pas. Vous ou quelqu’un d’autre, cela serait revenu au même…
- (Jack, essayant de la réconforter) Il ne faut pas vous en faire, je suis sure que Helena s’occupera très bien de Mélissa, après tout c’est sa mère…biologique, je veux dire !
- (Sam) Vous voyez Helena quitter son travail, arrêter ses voyages pour s’occuper de sa fille ?
- (Jack) Elle m’a promis que dès que Mélissa se serait habitué à sa nouvelle vie, elle abandonnerait le mannequina…
- (Sam) Helena ? Quitter le mannequina ? Vous ne pensez pas que si elle avait voulu s’occuper de sa fille et quitter son travail, elle n’aurait pas pu le faire dès la naissance de Mélissa au lieu de me la confier alors que moi aussi, j’avais une belle carrière devant moi ! Mais au lieu de ça, elle a préféré se défiler, comme toujours, et moi je n’ai rien dit.

Un silence accompagna la fin du discours de Sam. Celle-ci, réalisant soudainement ce qu’elle avait dit, porta une main à sa bouche, puis regarda son supérieur.

- (Sam, murmurant) Je… je suis désolée, je ne sais pas ce qui m’a pris, je n’aurai jamais du dire ces choses sur Helena. Je la respecte sincèrement et je veux que vous en pensiez le plus grand bien, et que vous ne vous focalisiez pas sur les quelques bêtises qu’elle a pu faire dans sa vie…
- (Jack, essayant de plaisanter) Ne vous en faites pas, j’ai déjà tout oublier…
- (Sam, souriant tristement) Elle n’aurait pas pu espérer mieux quant au choix de son époux, …et d’un futur père pour Mélissa.
- (Jack, surpris) Euh…je… (puis se reprenant) Vous savez, Carter, je n’étais moi-même pas au courant que j’allais me marier, on va dire qu’elle m’a légèrement mis sur le fait accompli. Je n’ai pas vraiment l’intention de me marier…
- (Sam, le coupant) « pas vraiment l’intention de vous marier » ! Comment ça ? Elle vous aime, et si vous la blessez, sentimentalement je veux dire, je vous jure que vous aurez à faire à moi… Et je ne plaisante pas, vous me connaissez. J’aime ma sœur et son bonheur est très important pour moi alors ne vous avisez pas de la faire souffrir.

Jack regarda Sam, surpris par ce comportement, puis se souvînt que quiconque touchait à sa famille avait à faire à elle, même si elle était en froid avec cette dernière. Il sourit, mi-amusé par son comportement, mi-inquiet par ce qu’elle venait de lui dire. Cela signifiait qu’elle ne ressentait vraiment plus rien pour lui, et qu’elle le pensait déjà marié à Helena. Mais, quel idiot faisait-il là, bien sûr qu’elle l’avait oublié, elle avait accepté la demande en mariage de l’autre, ce Pete semble-t-il. Comment allait-il faire pour sortir du pétrin dans lequel il s’était fourré ? Il sortit de ses pensées, et comme à son habitude, il sortit une blague pour détendre l’atmosphère.

Sam sourit et ils reprirent leur discussion, parlant de Mélissa, d’Helena, de Cassandra… Sam finit par comprendre qu’Helena n’avait peut-être pas de mauvaises intentions, et décida que, le lendemain, elles rentreraient dans le Minnesota et amènerait Mélissa chez Jack pendant quelques jours, pour « s’habituer à sa nouvelle vie »…

Puis, ils furent tellement fatigués, qu’ils s’endormirent l’un à coté de l’autre, dans le canapé, près du feu.
- - -


Dernière édition par le Mar 6 Juin - 12:58, édité 1 fois
Cinderella
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 31
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant du bonheur 2 Empty Re: L'enfant du bonheur 2

Message  Cinderella Ven 2 Juin - 21:52

Ils furent réveillés par les premiers rayons du soleil, infiltrants la porte-fenêtre de la salle commune. Sam porta son bras devant ses yeux et commença à battre des paupières pour habituer ses yeux à la nouvelle lumière du jour. Lorsqu’elle fut complètement réveillée, elle leva la tête et rencontra une nouvelle fois le regard de Jack, encore fatigué par les quelques heures de sommeil paisible, après avoir discuté jusqu’à près de 5h. Elle s’aperçut seulement maintenant qu’elle était à moitié allongée sur Jack. Lui, étant déjà presque allongé sur le canapé. Elle se redressa, et s’assit en tailleur.

- (Sam, sans le regarder dans les yeux) Merci pour cette nuit Monsieur, je n’oublierai pas ce que vous avez fait…

Puis, elle se leva et prit la direction de sa chambre. Jack la regarda partir, puis, tout comme Sam l’avait fait quelques minutes auparavant, s’assit en tailleur. Il regarda la cheminée, dont le feu s’était éteint pendant la nuit…

Lorsque Sam arriva près de sa chambre, elle redescendit les escaliers, et vit Jack, absorbé par la contemplation d’une cheminée éteinte. Elle sourit, puis dit :

- (Sam) Monsieur, vous pouvez venir prendre une douche, ça vous permettra peut être de vous réveiller… (souriant, puis gênée) enfin si vous voulez …n’y voyez surtout rien de…
- (Jack, souriant à son tour) Avec plaisir, Carter !
- (Sam) Très bien ! je vous attends en haut… (plaisantant) en tout bien tout honneur.
- (Jack, souriant) A tout de suite !

Sam monta et alla réveiller Mélissa, lui disant que le général était resté cette nuit, et qu’elles rentraient dans le Minnesota. Elle lui apprit également qu’elle allait passer quelques jours de vacances chez Jack, avec tante Helena. Mélissa fut très contente, et elles partirent donc dans la salle de bain prendre chacune leur douche et descendirent prendre un petit déjeuner, laissant Jack se doucher tranquillement.

Lorsque celui-ci eu finit, Sam et Jack réglèrent leur note au maître d’hôtel, et se dirigèrent ensemble vers leur voiture respective, garées devant l’auberge. Au moment de monter dans sa voiture, Sam entendit son supérieur râler. Elle sourit, puis dit à Mélissa de l’attendre dans la voiture. Elle se dirigea donc vers son supérieur, en grande discussion avec le dirigeant de l’auberge, et comme qui dirait, pas très amicale…

- (Jack, énervé) On m’a piqué ma voiture et vous voulez que je reste là sans rien faire, je rentre comment chez moi ?
- (Directeur) Je suis sincèrement désolé monsieur, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour la retrouver, en attendant, si vous voulez, vous êtes le bienvenu.
- (Jack) Non, mais il faut que je rentre chez moi, je ne…
- (Sam, arrivant, le coupant)Ne vous en faites pas monsieur je vais vous ramener, j’ai suffisamment de place dans ma voiture.
- (Jack) Vous êtes sur que ça ne vous dérange pas ?
- (Sam) Bien sur que non ! (puis au directeur) Merci beaucoup de votre hospitalité mais je pars dans la même direction que lui, je le ramène. Tenez- le au courant pour sa voiture.
- (Directeur) Bien, à bientôt mademoiselle, monsieur.
- (Sam/Jack) Au revoir !
- (Jack) C’est très gentil à vous de me ramener.
- (Sam, plaisantant) A mon tour de vous sauver la mise.
- (Jack, souriant) Merci !
- (Sam) Et puis je n’ai pas fait ça que dans votre intérêt…
- (Jack, fronçant les sourcils) Que voulez-vous dire ?
- (Sam, souriant) Que vous prendrez ma place au volant quand je serais morte de fatigue.
- (Jack, idem) ça me va !

Il monta alors à l’avant du véhicule, au côté de Sam, qui démarra la voiture et repris la direction de Minneapolis.

-------------------------------

Maison de campagne de Sam, Minnesota, lundi, fin de journée


Jack gara la voiture de Sam devant la maison, et regarda le visage angélique de la jeune femme assise à côté de lui et se tourna pour voir celui de la petite fille dormant à l’arrière. Il se prit à imaginer qu’il ramenait sa femme et sa fille de vacances, et qu’elles dormaient toutes les deux après ce long voyage. Il sourit, secoua sa tête, puis se décida tout de même à réveiller au moins Sam.

- (Jack, doucement) Carter !... Carter !... (puis voyant qu’elle ne se réveillait pas) …Sam !...
- (Sam) hum…
- (Jack) on est arrivé !

Sam émergea doucement et se retourna vers son supérieur. Elle se passa une main dans les cheveux, ce qui fit sourire Jack. Il avait véritablement une mauvaise influence sur elle. Puis elle reposa sa tête sur le dossier du siège, et ferma les yeux un instant. Elle n’avait pas réellement dormi et était encore totalement fatiguée. Elle prit donc sur elle et se retourna pour voir sa fille… qui allait bientôt ne plus l’être. Celle-ci dormait profondément et Sam remercia Jack de ne pas l’avoir réveillée.

Elle sortir donc de la voiture et ouvrit la portière arrière. Mais lorsqu’elle voulut prendre Mélissa dans ses bras, deux bras puissants l’avaient déjà sortit de la voiture et fermait la portière.

- (Jack) Laissez, je vais le faire…
- (Sam) Merci Monsieur.

Pour seule réponse, Jack sourit à Sam, et se dirigea vers l’entrée de la maison. Sam le suivit, et le doubla pour pouvoir ouvrir la porte. Celle-ci n’étant pas fermé, elle supposa que Teal’c et Cassandra n’étaient pas repartit dans le Colorado. Et elle ne se trompait pas. Quand elle rentra dans le hall, elle aperçut la cuisine et le salon toujours éclairés.
Elle allait poser son manteau sur la commode quand Cassandra arrive en trombe.

- (Cassandra) Sam ! tu es revenue ?
- (Sam, souriant tristement) Oui… mais chut Mélissa dort !
- (Cassandra) Oups, désolée, mais où… (puis apercevant enfin Jack portant Mélissa) ah ! mais Jack, que fais-tu là ?
- (Sam, avant que Jack ne réponde) Je t’expliquerai, en attendant, je vais porter Mélissa dans son lit.
- (Jack) laissez, je vais le faire…
- (Sam) Non, je suis capable de le faire !
- (Jack, souriant) Je sais très bien, mais ça me fait plaisir…
- (Sam, surprise)… merci…
- (Jack, montant les escaliers) De rien !

Cassandra se retourna vers Sam, qui baissa les yeux. Elle voulut se rediriger vers la voiture pour sortir les sacs, mais Cassandra se plaça devant la porte et fronça les sourcils. Sam la regarda dans les yeux, puis se dirigea au salon où elle s’assit dans un fauteuil.

- (Sam) Quoi ?
- (Cassandra) Explique-moi pourquoi tu reviens aujourd’hui, et qui plus est avec Jack !
- (Sam) C’est un longue histoire, mais où est Teal’c ?
- (Cassandra) Dans la cuisine, mais n’essaie pas de changer de sujet.

Sam soupira. Elle savait qu’elle allait devoir faire face à une discussion. Cependant elle lui dit simplement que le général les avait aperçu dans un restaurant, qu’elle avait pris la fuite, oubliant son sac, et qu’il les avait rejoins à l’auberge. Il l’avait fait renoncer à fuir avec Mélissa, et l’avait raccompagné ici, sa voiture ayant été volée… Elle omis bien évidement la nuit qu’elle avait passé. Bien sûr, il ne s’était rien passé entre le général et elle, mais elle ne préférait pas aborder ce sujet, d’autant plus que Cassandra était bien capable de s’imaginer des films…

Cassandra l’écoutait, ainsi que Teal’c, sortit de la cuisine. Jack ne redescendait pas, s’occupant de Mélissa. Sam leur fit part de sa décision d’emmener Mélissa chez sa sœur le lendemain et les deux amis ne firent aucun commentaire. Jack descendit enfin et prit Sam à part. Il lui fit part de sa décision de ne rien dire à Helena de ce qui s’était passé. Elle acquiesça puis il partit, laissant les trois amis aller dormir.

Mardi matin, 9h24, Chalet de Jack, Minnesota.

Sam avait annoncé à Mélissa qu’elle passerait quelques jours chez Jack, avec lui et sa tante Helena. Elle fut très heureuse de la nouvelle, pensant bien évidemment que sa mère resterait avec eux.
Elles arrivaient dans le chalet de Jack. Sam s’était garé depuis déjà quelques minutes, pensant que la première fois qu’elle viendrait dans le chalet de Jack O’Neill, ce serait pour une toute autre raison… Elle sortit de ses pensées en entendant Mélissa l’appeler pour la énième fois, de l’arrière de la voiture.

- (Mélissa) Maman ?...Maman… ! Maman… !!!
- (Sam) Oh pardon, ma chérie, tu disais ?
- (Mélissa) Que nous étions arrivées, alors pourquoi on sort pas ?
- (Sam) Oui, je suis désolée, j’étais dans la lune…

Mélissa fit un bisou à sa mère, et toutes deux sortirent de la voiture. Mélissa prit la main de sa mère calmement, mais elle était très impatiente de revoir Jack, et surtout de pouvoir pêcher des poissons, car d’après lui, il avait un lac rempli de poissons… Bon, ce qu’elle préférait, ce n’était pas d’attraper les poissons, car elle n’aimait pas voir tuer les animaux, mais c’était de se prélasser devant un superbe paysage qu’elle ne voyait qu’en photo, au désespoir de sa mère qui était plutôt de nature hyperactive.

Elles arrivèrent enfin devant la porte du chalet. Sam allait frapper lorsque la porte s’ouvrit. Elle arrêta son geste et baissa tranquillement la main. Jack les accueillit avec un grand sourire et les invita à entrer.

- (Jack) Alors, pas trop difficile à trouver ?
- (Sam, observant le chalet) Non, nous avons trouvé assez facilement. Il est très beau ce chalet, assez rustique, mais très agréable. (souriant) Il manque peut-être une touche de féminité.
- (Jack, entrant dans son jeu) Vous auriez pu la mettre votre touche de féminité si vous étiez venue plus tôt dans mon chalet. Ce n’est pas faute de vous l’avoir proposé.
- (Sam) J’avais des responsabilités.
- (Mélissa, surprise) Quoi ? tu as déjà été invité ici et tu n’as pas accepté son invitation. Tu te rends compte, on aurait pu connaître cet endroit magnifique avant.
- (Sam, se tournant vers sa fille) Tu te décides enfin à nous honorer de ta présence mademoiselle ! Pour répondre à ta question, si tu te souviens bien, ce monsieur ne savait même pas que tu existais il y a une semaine. Tu me voyais arriver ici et lui dire : « Bonjour Monsieur, je vous présente ma fille que je cache à toute la base, je l’ai emmené avec moi, j’espère que ça ne vous dérange pas. Ah, j’y pense, vous allez devoir oublier qu’elle existe après ce week-end ! » (puis redevenant sérieuse) Enfin Mélissa !

Celle-ci baissa les yeux tristement. Sam s’accroupit pour être à sa hauteur et la petite vînt se blottir dans ses bras. Jack assistait à cet échange, et ne savait que dire.
Sam rompit son étreinte et se releva.

- (Sam) Au fait, où est Helena ?
- (Jack) Sous la douche. Elle arrive dans quelques minutes normalement. (puis l’apercevant) Ah la voilà !

En effet, Helena sortit de la chambre, une serviette toujours sur ses cheveux. Elle se dirigea vers les trois personnes et leur fit un sourire, légèrement forcé. Pour rompre le silence, Jack prit la parole.

- (Jack) Tu viens Mélissa, je vais te montrer le ponton et le lac ?
- (Mélissa, regardant sa mère) Je peux ?
- (Sam) Mais oui, vas-y !

Lorsque Jack et Mélissa furent sortit, laissant Sam parler à Helena, celle-ci lui lança un regard noir, et commença directement à l’interroger.

- (Helena, énervé) Je peux savoir ce qui t’est passé par la tête ? Je me suis fais un sang d’encre ! Où es-tu allé ? Non, mieux, où comptais-tu t’enfuir avec ma fille ?
- (Sam, restant calme) Ecoute Helena, j’ai eu peur, j’ai cru que je ne pouvais pas te faire confiance, et j’… j’ai paniqué, je suis sincèrement désolée, et on m’a aidé à comprendre que tu n’avais pas que de mauvaises intentions au sujet de Mélissa…
- (Helena) « On t’as aidé à comprendre » ? Mais qui donc pourrait te faire revenir sur une décision ?
- (Sam, gênée) …Un ami…
- (Helena, septique et toujours énervée) Ouai, enfin ce n’est pas le problème, avoue-le, en fait, c’est le fait que je sois avec Jack que tu ne supportes pas ! Et pour m’empêcher d’être avec lui, tu enlèves ma fille. Alors, écoute moi bien…
- (Sam, la coupant et s’énervant) Non, c’est toi qui vas m’écouter ! Tu m’énerves avec tes crises de jalousie. Comment peux-tu croire une seule seconde que je fasse ça en fonction de Jack ? Je te signale que c’est Moi qui élève ta fille depuis maintenant 6 ans, et que je connais le général depuis plus de 8 ans. Alors tu ne penses pas que si j’avais voulu l’impressionner en jouant les mères célibataires je ne l’aurais pas déjà fait. Je suis revenue ici, c’est le principal non ? Alors arrêtes un peu tout ce cirque et on pourra peut-être parler de Mélissa et de son avenir. En tout cas, moi c’est pour ça que je suis là, et pas pour parler de ta relation avec mon supérieur.

Helena resta muette un instant, puis acquiesça. Elles partirent donc s’asseoir calmement sur le canapé du salon et entamèrent une véritable conversation au sujet de Mélissa. Sam lui dit qu’elle avait décidé de lui confier Mélissa pour quelques jours, d’essayer, et de voir comment Mélissa se plaisait avec sa nouvelle famille. D’un commun accord, elles décidèrent que, pour le bien de Mélissa, elles ne lui avoueraient pas, pour le moment, que Helena était sa vraie mère, jusqu’à ce qu’elle se soit habituée à vivre avec Helena et Jack.

Au bout d’un moment, Jack et Mélissa revinrent du bord du lac, et rentrèrent dans le chalet. Ils retrouvèrent Helena et Sam assises sur le canapé, discutant de tout et de rien, de leur vie, de leur travail…

- (Mélissa, sautant sur Sam) Maman !
- (Sam) Ouf ! (plaisantant) Dis, tu n’es plus toute légère !
- (Mélissa) Désolée ! (s’asseyant correctement à côté de Sam) tu sais quoi, Jack, il avait menti, en fait, il y a pas de poissons dans son lac.
- (Sam, amusée, regardant Jack) Comment ça, pas de poissons dans son lac ?
- (Jack, gêné, passant une main sur sa nuque) Oui… euh, enfin…si… Et alors, la pèche, c’est aussi bien quand il n’y a pas de poissons…
- (Sam, amusée) Oui, oui ! Bon, et bien, je ne vais pas tarder à y aller…
- (Mélissa) Oh non ! Maman, je voudrais, enfin j’aimerais encore rester avec Jack, Maman s’il te plait !
- (Sam, souriant à sa fille) Mais toi tu restes ici, ma belle !
- (Mélissa, fronçant les sourcils) Toute seule ?
- (Sam) Mais non ! Il y aura Jack et tante Helena !
- (Mélissa) Oui, mais… sans toi ?
- (Sam) Et bien oui ! Ose me dire que ça ne te fait pas plaisir de rester ici ?
- (Mélissa) Si mais je veux que tu restes aussi !
- (Sam, fronçant les sourcils) Pardon ?
- (Mélissa) Enfin j’aimerais que tu restes ici.
- (Sam, souriant) Je préfère. Mais non écoute, tu sais que j’ai beaucoup de choses à faire, et j’ai encore du travail.
- (Mélissa) Et nos vacances alors ? tu avais dit qu’on allait les passer ensemble !
- (Sam, passant une main dans les cheveux de Mélissa) Je sais, mais écoute Mélissa, tante Helena ne te voit pas souvent et elle aimerait passer un peu de temps seule avec toi, c’est compréhensible, non ? Alors tu vas être gentille et m’obéir, d’accord ?
- (Mélissa) …
- (Sam, plus autoritaire) D’accord !
- (Mélissa) Oui m’man !

Jack observa cet échange entre Sam et Mélissa et fut étonné de l’autorité que Sam avait sur l’enfant. Elle était douce, gentille mais savait où fixer les limites avec Mélissa. Soudain, les doutes commencèrent à l’envahir. Avait-il bien fait de dire à Sam qu’une fille avait sa place au côté de sa vraie mère, sa mère biologique ? En les voyant, toutes les deux, il en doutait. Il savait, enfin supposait, qu’Helena aimait sa fille, mais voir Sam et Mélissa, telle une mère et sa fille, lui donnait des remords au sujet du conseil qu’il avait donné à la jeune femme.


Dernière édition par le Mar 6 Juin - 12:59, édité 1 fois
Cinderella
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 31
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant du bonheur 2 Empty Re: L'enfant du bonheur 2

Message  Cinderella Ven 2 Juin - 21:52

Sam se leva, imitée par sa sœur et Mélissa.

- (Sam) Je vais chercher le sac de Mélissa dans la voiture !

Elle sortit de la maison, suivie de Mélissa. Helena regarda Jack, lui sourit, lui signifiant que tout était arrangé, puis sortit rejoindre sa sœur à l’extérieur, laissant Jack seul pour réfléchir, dans son chalet.

Maison de campagne de Sam, le soir même, 23h58.

Sam était rentrée du chalet de Jack avant déjeuner et avait passé toute la journée avec Teal’c et Cassandra. Elle avait fait tout son possible pour masquer sa peine. Ses amis ne furent pas dupes mais ils ne lui en parlaient pas, se contentant d’être là pour elle. Elle remercia intérieurement Cassie, qui l’avait emmené faire du shopping, ce qui avait eu pour but de la divertir et de ne plus la faire penser à Jack et Mélissa. Elles n’étaient pas restées très longtemps car Teal’c était resté à les attendre chez Sam, préparant son premier repas.
Pendant le dîner, ils discutèrent de beaucoup de choses, mais personne n’avait abordé le sujet de l’arrivée de Mélissa chez Jack. Sam, avait pour la première fois peur de s’effondrer devant ses amis, et Cassandra et Teal’c, préféraient que ce soit Sam qui leur en parle quand elle se sentirait prête.

Elle se retrouvait donc seule, dans sa chambre. Elle ne trouvait pas le sommeil, pensant successivement à Mélissa, Jack et Helena. Elle devait bien s’avouer que ne plus être avec Mélissa était un supplice, autant que de voir Jack avec Helena. Mais elle devait se faire à l’idée que dorénavant ce ne serait plus Sa fille, mais celle de sa sœur, et que celle-ci allait épouser l’homme qu’elle aimait depuis plus de 8 ans.

Pourtant, elle n’y arrivait pas. Elle ne pouvait rien faire contre la relation qu’entretenaient son supérieur et sa sœur, mais elle ne supportait pas d’avoir perdu Mélissa. Non, ça, elle ne pouvait le supporter. C’en était trop pour elle. Elle se leva et se dirigea vers la chambre qu’occupaient Mélissa et Cassie. Dans l’entrebâillement de la porte, elle regarda Cassandra dormir paisiblement, puis s’attarda sur le lit, bien fait, de Mélissa. Elle sentit les larmes l’envahir, et, ne voulant pas alerter Cassandra, elle ferma la porte et retourna dans sa chambre, s’assit contre le mur, et laissa les larmes couler librement sur son visage.

Perdue dans ses larmes, elle n’entendit pas la porte de sa chambre s’ouvrir, mais pu sentir deux bras puissants l’entourer, pour la consoler. Elle n’eut pas besoin de lever la tête pour savoir que Teal’c était là, comme toujours, présent dans ses moments de faiblesse. Il ne parla pas, sachant qu’elle n’en avait pas besoin pour le moment et se contenta de l’apaiser. Elle se laissa bercer dans ses bras protecteurs et, sans s’en rendre compte, s’endormit sous les émotions de la journée.
Lorsque Teal’c sentit Samantha se détendre, et qu’il la sentit enfin s’endormir, il la souleva doucement pour la porter jusqu’à son lit, puis la couvrit, tel un grand frère réconfortant sa petite sœur.
Préférant ne pas la laisser seule, il s’assit à même le sol, et entreprit de faire son kel’norim. Il savait que, même s’il ne portait plus de larve Goa’uld, cela le détendait et lui permettait de rester éveillé s’il arrivait quelque chose.
- - -

Le lendemain se passa tranquillement. Ils se promenèrent un moment autour de la maison de campagne, puis, comme c’était le dernier jour de liberté de Teal’c avant de repartir à la base, celui-ci désira voir la petite Mélissa. Il devait repartir le soir même, accompagné de Cassandra qui recommençait les cours la semaine suivante. Puisqu’elle ne pouvait plus rester ici, à ne rien faire, alors que sa fille passait ses journées avec Helena et son supérieur, Sam décida de rentrer également, et de reprendre le travail puisqu’il n’y avait que ça qui lui permettait de ne plus penser à ses problèmes.

Cassandra et lui se rendirent donc au chalet de Jack, Sam préférant ne pas venir. Celle-ci passa donc l’après-midi seule dans sa maison. Elle entreprit de faire le ménage dans toutes les pièces, puis fit sa valise, ainsi que celle de Cassie, et pour terminer, se chargea de préparer le repas. Une fois tout ceci finit, Teal’c et Cassandra n’étant toujours pas revenus, elle décida de se reposer, s’allongeant sur le canapé, en les attendant.


Base Cheyenne Mountain, Colorado Springs, Colorado, Vendredi matin, 7h14

Sam était revenue travailler la veille et s’était de suite replongée dans ses dossiers pour éviter de sombrer. Et on ne pouvait pas dire que le travail manquait en l’absence du général O’Neill, qui avait confier sa place à un Daniel on ne peut plus surpassé par les évènements. En effet, dès lors où elle pénétra dans la salle de briefing, le sergent Siller l’avait recrutée pour un problème que la porte des étoiles avait engendré sur les ordinateurs de la base, une sorte de virus. Puis, elle du s’occuper d’une défaillance que Felger avait provoqué au niveau – 20, dans les laboratoires scientifiques, immobilisant une dizaine de labos.

Elle n’avait pensé à rien d’autre qu’au travail, lui permettant d’oublier pendant un moment ses problèmes personnels.
Pete avait essayé de l’appeler à plusieurs reprises, mais ne se sentant pas le courage de lui répondre, elle préféra esquiver ses appels, ne sachant pas vraiment comment s’y prendre pour lui parler de Mélissa, de Cassandra, de Jack et d’Helena.

Elle n’avait eu qu’un peu de répit une fois arrivée dans ses quartiers à 22h30, où elle s’effondra sur son lit, morte de fatigue.
Puis lorsqu’elle se réveilla, avec quelques heures d’avances, elle décida de se rendre à son labo, dans lequel elle n’était pas revenue depuis son départ en vacance.

Cependant, dans cet endroit où elle pensait pouvoir retrouver son travail, elle ne fit que repenser à sa fille, qui d’ailleurs, ne l’était déjà plus. Elle essaya de travailler mais c’était peine perdue. Elle marcha quelques instants dans les couloirs de la base, puis revînt à son labo, et s’assit devant son ordinateur, lisant quelques rapports de missions. Mais cela ne servait à rien, elle ne comprenait pas la moitié de ce qu’elle parcourait.

Soudain, le téléphone sonna. Sam se leva et décrocha.

- (Sam) Colonel Carter !
- (Siller) Colonel, il y a un appel pour vous, je vous le transmets ?!
- (Sam) Non sergent, dites que je rappellerai plus tard.
- (Siller) Mon colonel, c’est plutôt important, il s’agit du général !
- (Sam, inquiète) Passez le moi immédiatement.
- (Siller) A vos ordres !

Sam attendit anxieuse que l’appel se transmette. « Etait-il arrivé quelque chose à Mélissa ? » « Non ! Helena et le Général étaient avec elle. » « Mais quelle était la raison de cet appel ? ». Sam était de plus en plus inquiète quand elle entendit enfin la voix de Jack :

- (Jack, effondré) Carter…
- (Sam, vraiment inquiète) Mon Général ! Qu’est-ce qu’il y a ? Il s’est passé quelque chose ?
- (Jack, toujours effondré) Carter… je suis vraiment désolé…
- (Sam) Quoi ? Mais que se passe-t-il ? Il est arrivé quelque chose à Mélissa ?
- (Jack)…
- (Sam) Mon Général !
- (Jack) On…on l’a cherché partout, elle…elle a fait une fugue…



…….

A suivre…

Je suis désolée, c’est assez long et il y en a encore pour environ 2 parties… en tout cas merci de me suivre…


POUR LES COMM C'EST ICI


Dernière édition par le Mar 6 Juin - 13:00, édité 1 fois
Cinderella
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 31
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant du bonheur 2 Empty Re: L'enfant du bonheur 2

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum