Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

Les Chroniques de Kaprica [Prelude - Reflexion]

Aller en bas

Les Chroniques de Kaprica [Prelude - Reflexion] Empty Les Chroniques de Kaprica [Prelude - Reflexion]

Message  Sheridan Ven 11 Sep - 3:07

LES CHRONIQUES DE KAPRICA
PRELUDE : REFLEXION

_______________________________________________________________________________

L’Homme a toujours été une espèce étrange et incompréhensible mêlant à la fois joie et souffrance, création et destruction, vie et mort, découverte et régression. Le peuple humain est un loup pour lui-même, continuellement opposé à sa propre race, s’empêchant mutuellement d’avancer et d’évoluer. Tout ça pourquoi ? Le pouvoir ? Un pouvoir divisé entre différentes nations, toutes dirigées par des hommes corrompus et ivres de pouvoir. L’Homme, depuis la nuit des temps, n’a jamais su grandir et évoluer, il n’a jamais appris de ses erreurs et les répète continuellement. Mais pourtant, l’Homme est un battant et un survivant, il se bat pour vivre et pour montrer que quoiqu’il advienne, il se relèvera pour être encore plus puissant. L’Homme est comme un cafard, il survit même dans la situation la plus improbable. L’Homme est aussi un cerveau de création aussi bien magnifique qu'horrible, il a su inventer des merveilles architecturales mais aussi des moyens de destruction massive dans le but de concquérir des terres appartement à d’autres peuples.

L’Homme et sa fascination pour l’espace, sûrement sont plus grand but depuis sa naissance mais également son dernier. Curieux de nature, l’Homme a toujours voulu savoir ce qui se tramait dans les confins de l’univers. Il ne voulait pas être seul, et sa quête obsessionnelle de la recherche d’autres formes de vie n’a pas forcement été sa plus belle idée. Émettant en continu de nombreux signaux dans le but de se faire remarquer ou d’attirer les regards sur sa race et sa planète, il persista pendant de nombreuses décennies. Un homme savant a dit un jour que la plus grande faiblesse de l’Homme était de faire parler de lui. L’Homme a toujours cru que lors de sa première rencontre avec une race extraterrestre, l’amitié parfaite en naitrait, et que des relations diplomatiques allaient être conclues. Mais l’homme n’a t-il jamais pensé que des races belliqueuses pouvaient aussi peupler notre univers ?
Sûrement, mais l’Homme a toujours cru que sa technologie serait supérieure a tout cela.

L’Homme s’est donc étendu dans son propre système solaire en colonisant Mars, et puis de bond en bond technologique, il a appris à naviguer plus rapidement à travers les étoiles, découvrant de nouveaux mondse. Des mondes hostiles, notamment à cause de leur climat, mais aussi des mondes qui leur évoquait la Terre de part leur atmosphère et leur environnement floral. C’est donc ainsi que l’homme créa Babylone et Arcadie, les deux premières colonies humaines interstellaires. L’humanité évolua au fil des âges sans rencontrer d’autres races, et malheureuse soit-elle, elle se prit à penser être la seule race que l’univers eut jamais créée. Une pensée bien pathétique pour une race si jeune qui commençait à peine à faire ses premiers pas dans le vaste terrain de jeu qu’était l’univers. Mais un jour tout changea, je m’en rappelle comme si c’était hier. Le grand Empire Humain, toujours aussi primitif dans ses idées, venait de terminer la guerre d’indépendance de Babylone en massacrant une grande partie de la population de la colonie. L’univers lui-même était en pleurs par ce massacre injustifié, et peut être en simple réponse, ou comme une vengeance pour les âmes qui s’étaient éteintes ce jour la, le premier contact fut établit…

Cette race extraterrestre extrêmement intrigante au point de vue technologique mais également morphologique était les Aspyrs, pacifiques marchands inter-galactiquse intéressés par un minerai assez présent dans le coin de cette galaxie. Les négociations commencèrent et l’Homme, toujours intéressé par son propre profit, se permit la folie de demander des technologies avancées aux Aspyrs en échange du précieux minerai. Réticents pour confier des technologies si précieuses à un peuple si jeune, nos nouveaux camarades Aliens acceptèrent le contrat au bout de quelques mois, offrant des technologies de déplacement galactique encore plus performantes, ainsi que des technologies d’armement pour défendre les colonies humaines. L’humanité entama donc sa poursuite de la découverte en quittant sa propre galaxie, s’améliorant constamment au point de vue technique pour en arriver au niveau de ses alliés. L’Homme était devenu grand, et commença même à se oser des remarques envers les autres races qu’il découvrait, accumulant les mauvaise relations, et allant même jusqu'à déclencher une guerre avec une race technologiquement inférieure, faisant au final d’eux des esclaves. Se croyant fort, l’Homme continua donc son avancée, multipliant les colonies. Mais le jour du jugement était proche, tellement proche, que l’humain ne le vit même pas arriver. J’étais là quand la déchéance a commencé. Nous nous croyions tellement supérieurs aux autres que nous avions négligés la propre sécurité de nos colonies. Le jour de l’annonce de la première attaque sur une de nos flottes, personne ne croyait à cela. Qui aurait pu détruire plusieurs de nos destroyes de guerre ? Personne n’était assez fort pour cela. Enfin personne que nous ne connaissions…

Une nouvelle race, complètement inconnue, avait tout simplement décidé que nous ne méritions plus d’exister à cause de nos péchés et de nos attaques envers les autres peuples de l’univers. Nous avions toujours cru que les autres races s’entendraient toujours avec nous, mais en fin de compte, nous n’avions pas pensé qu’ils étaient tous alliés entre eux. Notre soif de pouvoir allait nous conduire à notre perte. Nous, pauvres humains, qu’avions nous fait pour mériter cela ? Tout, nous avions tout fait, nous avions choisi notre destin il y a fort longtemps. L’Homme est un loup pour l’Homme. Cette citation résumait très bien la situation, nous avions décidé de concquérir l’univers, et notre arrogance allait nous coûter la vie. Nos jeunes colonies les plus reculées de notre planète mère tombèrent très rapidement, ssans doute à cause du manque de défense, mais surtout à cause de la technologie extraordinaire de notre adversaire. Plus les semaines passaient et plus l’empire humain se faisait massacrer. Elles tombèrent toutes les unes après les autres, nos colonies si chèrement aquises retournaient à l’état de poussière et de ruines. Nous perdions cette guerre, et avec un peu de lucidité, nos dirigeants décidèrent de se rendre. Les combats cessèrent pendant un mois, nous étions sauvés, l’humanité reprenait espoir. C’est ce qu’ils voulaient nous faire croire car les combats recommencèrent, plongeant l’humanité dans le désespoir le plus total, détruisant notre volonté et notre désir nous battre pour survivre. Un an, c’est le temps qui fut nécessaire à nos adversaires pour arriver jusqu'à la Terre depuis l’attaque de notre première colonie, détruisant tout sur leur passage dans le but de finir ce qu’ils avaient commencé auparavant en nous affaiblissant moralement et physiquement… Notre extermination…

Je vous l’ai dit, l’humain est né pour survivre même si ce dernier perd espoir, et nous avions le moyen de survivre. Le dernier jour de la guerre fut à la fois notre mort et notre renaissance. La terre n’était plus nôtre et pourtant, nous y vivions toujours. Cette race belliqueuse ne faisait aucun prisonnier, s’attelant au meurtre sans exception et pourtant nous vivions encore pour vous raconter notre épopée. Que s’est il passé, me direz vous ? Rien de bien méchant, nos cerveaux ont juste trouvé une solution pour nous épargner la fin. L’Homme est capable de tant de choses dans les moments les plus durs, dans les moments où sa vie ne tiens qu’à un fil qu’il est capable de trouver la solution qui le sauvera. Et pour ne pas mentir sur la nature de l’Homme, cette solution tomba à pic, comme un cadeau de l’univers. Nous allions vivre et rester sur la Terre pour en reprendre le contrôle. Mais comment ?
A cette époque-là, celà restait encore une grande énigme, mais depuis, la situation a pris un autre tournant…

Ceci est notre histoire, l’histoire de la race humaine, ou comment nous avons survécu dans un monde qui était voué à la destruction. Ceci est le récit de notre dernière chance et de notre salut…
Sheridan
Sheridan
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 5
Age : 37
Date d'inscription : 11/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum