Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Dilemne

Aller en bas

Dilemne Empty Dilemne

Message  Mihakeeper1 Mar 14 Avr - 21:50

Et bien voilà, je me lance dans la traduction d'une fic que j'avais postée sur un forum House anglophone, en espérant qu'elle puisse vous plaire

Titre : Dilemne
Genre : Romance bien sur. Huddy
Spoilers : L'histoire se déroule en plein milieu de la saison 4 (jusque 414). Donc pas vraiment de spoilers
Spoiler:
Résumé : Après avoir accepté à contre-coeur de participer à une soirée de charité, House décide de ruiner la soirée de Cuddy pour se venger. Mais cela pourrait se retourner contre lui ...
Disclaimer : A mon grand désespoir, je ne possède aucun des personnages de House. Je me contente de les emprunter pour un bref instant.

---------------------------------

House était assis dans la limousine, juste entre Lisa "Belle paire" Cuddy et James "Sale traître" Wilson se demandant à nouveau comment il en était arrivé là. Bien entendu, il avait obtenu de ne pas faire de consultations pendant trois semaines, en échange de sa participation à la soirée de charité, mais il désirait néanmoins s'échapper le plus rapidement possible. D'un autre côté, il ne pouvait nier que Cuddy était magnifique. Cela n'était cependant pas suffisant pour le mettre de meilleure humeur. Le fait que Wilson discutait agréablement avec la Doyenne de l'hôpital non plus d'ailleurs.
- "J'ai entendu dire que vous connaissiez l'organisateur du gala,, Jeffrey Perkins"
Cela captura l'attention de House. Jeffrey Perkins, il connaissait ce nom. Enfin, il avait connu cet homme des années auparavant, à l'université. Toujours en train de jouer au basketball et de sortir avec des filles superbes, beaucoup de filles et ... Il tourna son attention vers Cuddy, qui souriait maintenant à pleines dents.
- "Et bien, Jeffrey est ..."
Elle ne pût finir sa phrase, coupée par House
- "Un vrai connard!"
Elle le dévisagea, aucunnement troublée, et répondît calmement :
- "Il est sympathique, beau gosse, riche, divorcé et ... ai-je dit SYMPATHIQUE?"
- "La sympathie n'est pas une qualité! Bien que je puisse comprendre pourquoi le fait qu'il soit riche vous intéresse. Vous allez donc faire votre travail de "salope de l'administration" ce soir?"
- "Seulement si j'en ai envie ... et je pense que cela sera le cas!" , finît-elle, un air de triomphe dans la voix. Elle venait de gagner une joute verbale avec House et cela n'arrivait finalement pas très souvent.
Elle se tourna alors de nouveau vers Wilson, qui essayait difficilement de garder son sérieux, et reprît leur conversation. House se retrouva à bouder dans son coin, mais il n'était pas si déçu que ça. Il avait maintenant une occupation intéressante pour cette soirée : ruiner le gala de Cuddy!

Lisa sût, dès l'instant où elle passe la porte de l'hôtel, que cette soirée serait magnifique. Jeffrey Perkins, un ancien ami ... enfin, son premier vrai petit ami pour être exact ... l'avait appelée trois semaines auparavant pour l'inviter. Elle avait été heureuse d'avoir de ses nouvelles, mais avait surtout été étonnée de la facilité avec laquelle ils avaient conversé. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait plus vu, plus de vingt ans, mais elle avait l'impression qu'elle le connaissait toujours. Ils avaient discuté à propos du travail au début, mais en étaient vite arrivés à parler de sujets plus personnels. Ils s'étaient tous deux rendus compte que leur travail avait tué leur vie privée et ils aspiraient maintenant à rattraper le temps perdu. Il l'avait ensuite rappelé trois fois, trouvant une excuse futile pour chaque appel, et ils en étaient arrivés à se fixer un rendez-vous. Et cette soirée, Cuddy le savait, serait leur rendez-vous.

Elle avait invité Wilson car elle savait qu'il serait plus que ravi de venir. Et venir non accompagnée à une soirée n'était pas quelque chose que Lisa Cuddy ferait. Pourquoi avoir invité House alors...? Elle s'était convaincue qu'elle l'avait fait pour lui donner un peu de temps seul à seul avec Wilson, maintenant que celui-ci passait la plupart de ces soirées avec Amber, mais une petite voix intérieure très exaspérante lui disait autre chose. Cette voix, elle avait d'ailleurs décidé de ne jamais l'écouter. Elle fût tirer de sa rêverie par une homme d'une quarantaine d'année. Elle illumina la pièce de son sourire en le reconnaissant.

- "Lizzie, tu n'as pas du tout changé!" s'exclama t'il en s'approchant d'elle
- "Si on ne tient pas compte des kilos en trop et des horribles rides sur son front, non, elle n'a pas changé du tout!" ne put s'empêcher de commenter House. Cuddy était prête à se retourner et à faire face à House, mais Jeffrey fût le premier à réagir, le plus simplement possible.
- "Ce que je trouve tout à fait adorable! Cela fait aussi plaisir de te revoir ... hum ... Greg, c'est bien ça?"
Cuddy se souvint alors que Jeffrey n'était pas un homme qui se laissait déstabiliser facilement et cela n'avait apparemment pas changé non plus. Elle se retourna afin d'observer la réaction de House et fût ravie de le voir ennuyé. Cela ne dura pas longtemps néanmoins.
- "Jeffrey Perkins, bourreau des coeurs diabolique! Je ne peux pas dire que je sois ravi de te revoir ... mais bon"
Jeffrey rît et Cuddy remarqua que celui-ci n'était pas du tout décontenancé par l'attitude de House. Cela la changeait, un homme qui ne fût pas intimidé par le diagnosticien! Elle se souvînt alors de Wilson et se tourna vers lui, gênée de l'avoir négligé.
- "Jeff, voici James Wilson, notre meilleur oncologiste. James, voici Jeffrey Perkins, un ... ami de l'université"
- "Enchanté de vous rencontrer Monsieur Perkins" dit Wilson, serrant la main de l'homme qui venait juste de ridiculiser son meilleur ami. Deux fois en une soirée, il n'était pas certain qu'il puisse s'en remettre.
- "Voyons, appelez moi Jeff. Quand quelqu'un m'appelle Monsieur, cela me donne l'horrible impression d'être mon père"
Il les conduit alors à une table et soupira à l'oreille de Cuddy en partant : "Je reviens bientôt te voir Lizzie!"

La soirée se déroulait tranquilement. Cuddy et Wilson écoutaient les discours attentivement pendant que House jouait avec sa Gameboy*. Ils avaient néanmoins réussi à le faire couper le son, et il ne dérangeait donc pas l'assistance. Ils mangèrent ensuite dans un silence confortable et Cuddy était quelque peu déçue. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de passer du temps avec Jeffrey, et elle passait donc son temps à le chercher du regard et lui sourire.
- "Vous êtes tellement en manque de sexe? ... Oh, attendez, ce n'était pas une question en fait"
Cuddy sourit et décida de laisser tomber. Elle était de trop bonne humeur aujourd'hui que rien ... enfin, personne plutôt ... ne pourrait lui gâcher sa soirée. Ce fût Wilson qui répondît.
- "House, ne sois pas impoli!"
Le docteur fît une tête de chien battu et se plongea à nouveau dans son jeu. Ou du moins, fît semblant. Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à Cuddy et à son prince Charmant. Au diable Jeffrey Perkins et sa belle gueule!
Le "Prince Charmant" en question se dirigeait maintenant vers eux et leur demanda poliment comment se déroulait leur soirée. House se prépara à lui dire que c'était terriblement ennuyant, comme tous les galas de charité mais se ravisa. Bouder et "La légende de Zelda" lui semblant finalement plus intéressant que de discuter avec l'imbécile. Jeffrey invita alors Cuddy à danser et le couple disparût de leur vue. Il regarda brièvement son ami et vît que celui-ci ricanait.
- "Encore jaloux House? Quelqu'un pourrait penser que tu ressens quelque chose pour ton patron..."
House chuchota alors à l'oreille de Wilson, d'un air faussement sérieux.
- "Voyons Jimmy, tu sais que je ne veux que protéger ses meilleurs intérêts ... Enfin, ceux-ci étant ses deux boules de bowling et son énorme derrière évidemment"
La seule réponse que Wilson pût trouver fût un dramatique "House!", accompagné de deux sourcils froncés.
House termina ensuite sa partie et ils parlèrent de choses futiles. Cela n'empêcha pas le diagnosticien de jeter un oeil de temps à autre sur la piste de danse, histoire de s'assurer que les intérêts de sa patronne étaient toujours là.

Cuddy se sentait à nouveau comme une adolescente. Elle ne pouvait s'arrêter de rire et de flirter, ce qui était en fait un changement agréable comparé à sa routine. Jeffrey était toujours aussi agréable qu'avant. Et quand il lui sussura à l'oreille qu'il s'apprêtait à remonter dans sa chambre et qu'elle y était plus que bienvenue, elle ne pût s'empêcher de rougir comme une écolière qui se fait inviter par un garçon pour la première fois. Elle le regarda partir et se dirigea vers House et Wilson, qui semblaient débattre d'un sujet très important.
- "Non, allez. La jeune Pom Pom girl est quand même beaucoup plus sexy que l'autre blondasse"
- "Tu diras ce que tu veux, moi, je préfère Simone!"
- "Comment?" s'exclama House de façon dramatique "La plante verte???"
Cuddy les regarda, complètement décontenancée, et ils soupirèrent tous les deux. James lui dit alors :
- "Vous ne voulez pas savoir!"
Cuddy ne prît même pas la peine de s'asseoir et leur dît, peut être un peu trop rapidement.
- "Je commence à être fatiguée ... Je pense que je ferais mieux de me mettre au lit"
- "Oui, vous allez vous mettre au lit avec "Jeff, fais moi CRIER!"
Il était fier de sa réponse, mais il ne s'attendait pas à celle de Cuddy
- "Et bien, lui, au moins, il peut me faire crier!"
Wilson manque de recracher la gorgée d'eau qu'il venait de prendre et ne pût s'empêcher de sourire. Cuddy se retourna et se dirigea vers l'ascenseur et Wilson eut juste le temps d'apercevoir House se lever pour la suivre. Il resta assis, se demandant un moment s'il devait les rejoindre ou pas. Il décida que non. Un House énervé, il pouvait gérer, mais une Cuddy furieuse, il n'en était pas certain.

"Bon sang Lisa, ne le laisse pas te gâcher la soirée! Ne le laisse pas faire ça! Tu mérite mieux, tu as le droit d'être heureuse, même si lui pense le contraire"
Cuddy était soulagée de ne voir personne dans les parages car elle savait, elle sentait qu'il la suivait.
Elle entra dans l'ascenseur et appuya sur un bouton au hasard. Elle n'allait quand même pas le laisser connaître l'étage de la chambre de Jeffrey! Elle le connaissait trop bien.
- "Hey Cuddy, vous allez où comme ça?"
Il se tenait face à elle, sa cane empêchant les portes de se refermer et elle remarque qu'il avait fait un effort énorme pour la rattraper. Sa respiration était saccadée et son front était en sueur.
- "Là où je vais, House, n'est pas votre problème que je sache!"
Il se rapprocha et elle recula d'un pas. Il la regarda dans les yeux et baissa la voix.
- "Vous n'avez pas besoin de ça Cuddy! Vous n'avez pas bes..."
- "Ne me dites pas ce dont j'ai besoin! Et pour votre information, j'aime le sexe! Je dirais même que j'en ai besoin!"
Un sourire en coin apparût sur sa figure et il répondît simplement :
- "Si ce n'est que ça, je peux me dévouer. Je suis handicapé, pas impuissant!"
- "Non!" répondît-elle sèchement, le fixant.
- "Non quoi? Je ne saurais pas coucher avec vous?"
- "Ce n'est pas ce que je voulais dire House. J'ai besoin d'autre chose, une chose que vous ne pouvez pas me donner. Vous le savez comme moi, soyez raisonnable pour une fois"
Alors qu'elle s'était calmée, lui ne tenait maintenant plus en place et il éleva la voix.
- "C'est à moi que vous demandez d'être raisonnable. Mais regardez-vous enfin, vous vous jetez dans le lit d'un parfait inconnu!"
- "Ce n'est pas un parfait inconnu. Je le connais, c'est un homme bien et ..."
Il soupira bruyamma et lui cria littéralement dessus.
- "Et quoi?! Vous l'avez connu il y a des années et maintenant vous pensez qu'il est l'homme de votre vie! Voyons, Cuddy, même pour vous, c'est complètement stupide! Vous pensez qu'il va vous épouser et vous faire pleins de petits monstres?"
Elle le regarda tristement, ébahie par sa réaction presque hystérique. Elle avait toujours su qu'il tenait à elle à sa façon, mais tant que ça? Elle s'approcha de lui en tremblant et le fixa. Elle mît sa main sur sa joue, la caressant lentement et chuchota à nouveau, autant pour se calmer que pour le calmer.
- "Je ne sais pas House, mais c'est un "peut-être". Et un "peut-être" avec un homme est mieux qu'un "ça n'arrivera jamais" avec un autre.
Il n'arrivait pas y croire. Il était là pour lui gâcher la soirée, et c'était l'inverse qui se produisait. Une alarme se mît alors à sonner dans sa tête.
"Fais comme si tu n'en avais rien à faire, agis simplement comme si cela ne te touchait pas bon sang!"
- "Allez-y alors, amusez vous! ... Mais si vous vous ennuyez, vous savez où je suis hein! Je pourrais vous montrer des trucs sympas ... avec ma canne!"
Il s'éloigna alors sans se retourner et Cuddy soupira. Elle n'était plus vraiment certaine d'être d'humeur pour aller rejoindre Jeffrey.


Voilà, pour ceux que ça intéresse, vous pouvez me laisser un commentaire (plus qu'apprécié) ici ==>
https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f125/dilemne-t2751.htm

Mihakeeper1
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 16
Age : 44
Localisation : Belgique, pays du chocolat, des frites et de la bière
Loisirs : De trop pour les noter tous ici. En gros, ciné, série, lire et écrire
Date d'inscription : 13/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Dilemne Empty Re: Dilemne

Message  Mihakeeper1 Jeu 16 Avr - 21:00

Lisa Cuddy se trouvait dans un des couloirs de l'hôtel, hésitante. Elle allait franchir les limites, elle le savait et était soulagée d'avoir bu du vin car cela pourrait lui servir d'excuse. Elle porta la main à son cou et sentît les battements de son coeur. Elle soupira, ce n'était vraiment pas une bonne idée. Mais avant qu'elle puisse se raviser, elle frappa à la porte et attendît que l'occupant de la chambre vienne lui ouvrir, espérant secrètement qu'il ne serait pas là.
La porte s'ouvrît lentement et elle l'aperçut. Il était étonné de la voir et cela donna de nouveau du courage à Cuddy : elle pouvait encore le déstabiliser!
- "Que ... Hey, Cuddy!, ...!
Il resta silencieux, ne sachant que dire et elle fît de même, le regardant droit dans les yeux. Il s'approcha d'elle et parla enfin :
- "Cuddy, vous allez bien?"
Elle se rapprocha également, de manière à ce qu'il soit juste en face l'un de l'autre et l'embrassa sur la joue. Elle n'avait pas prévu de le faire mais n'avait pas pu s'empêcher.
- "Une nuit" lui dit elle dans un soupir "Pas de rendez-vous, aucune promesse et pas de jeu...!"
Il se reprît à ce moment et ricana :
- "Pas de jeu? Vous êtes certaine? Je pensais que vous veniez pour une partie de Monopoly..."
"Mais oui bien sur, un Monopoly!". Elle rît nerveusement et demanda simplement :
- "Alors, je peux entrer ou vous préfèrez que je m'en aille?"
Il pris sa main et la mena à l'intérieur de la chambre. Cuddy savait qu'il était trop tard pour faire marche arrière et elle le suivît.
- "Vous voulez quelque chose à boire?"
Ce fût son tour d'être étonnée. Elle venait lui donner ce qu'il lui demandait depuis des années sans rien demander en retour, et il retardait ce moment. Néanmoins, un verra serait plus que bienvenu.
- "Cela me ferait plaisir, merci"
Il abandonna sa main et elle sentît son courage s'évanouir à nouveau. S'enfuir à toute allure plutôt. Que faisait-elle ici bon sang? Cela signifierait certainement la fin de leur étrange mais forte amitié. Etait-elle vraiment prête à la risquer sur un coup de tête? D'un autre côté, cela pourrait être aussi LA solution. Il pourrait ensuite la laisser tranquille ... Attends, tu parles de House là! Mais elle se devait d'essayer. Et le fait qu'elle en avait peut être autant besoin que lui ne lui vînt même pas à l'esprit. Elle l'observa verser deux verres et s'installa sur le lit. Il la rejoignît et lui offrît ce qui semblait être de la vodka, mais qui était en réalité du jus de pomme. Elle le regarda d'un air étonné.
- "Pas d'alcool?"
- Mini moi a trop bu, je veux être prêt à satisfaire ma maîtresse comme il se doit!" lui répondît-il avec un clin d'oeil
- "Ah... Je suis donc censée être la maîtresse, cela fait de vous mon esclave, n'est-ce-pas?"
Il sourît comme un idiot et lui lança.
- "Bien entendu, demandez moi ce que vous voulez"
Elle fût prête à lui souffler un "ne me faites pas de mal!" mais se ravisa à temps. Bon sang Lisa, ne te laisse pas avoir!

--------------------------------------

Rhoooo, je suis cruelle, je vous laisse en plein "cliffhanger" ... Gniark gniark gniark
Pour les feedbacks, c'est toujours ici
==> https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f125/dilemne-t2751.htm

Mihakeeper1
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 16
Age : 44
Localisation : Belgique, pays du chocolat, des frites et de la bière
Loisirs : De trop pour les noter tous ici. En gros, ciné, série, lire et écrire
Date d'inscription : 13/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum