Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

Un esprit de revanche

5 participants

Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Un esprit de revanche

Message  fredo77 Dim 24 Juin - 16:37

Bonjour,
C'est mon 1er fic, eh oui, une grande expérience pour moi! Donc, ne soyez pas trop méchant avec moi, vu que c'est mon anniversaire!lol

Titre : L’esprit de revanche (pas trouvé meilleur titre !)
Auteur : fredo77
Type : Cross-over entre ghost whisperer et desperate housewives
Epoque : Saison 2 des desperates housewives
Résumé : L’esprit de rex parle à mélinda. Il veut que bree se dénonce à la police pour l’avoir empoisonner. Mais c’est sans oublier la folle vie de Wisteria Lane.
Genre : vous verrez !
Rating : Pour tous
Disclaimer : eh oui, un coup de poignard dans mon cœur, ghost whisperer et desperate housewives ne m’appartiennent pas, donc, par la conséquence des choses, je ne suis pas payé pour cette noble tâche ! Sans oublier deux-trois guests-stars dont les noms ont été modifiés.

Vinings, Etat de Georgie, Etats Unis

La nuit tombe sur Vinings, où un couple est en vacances. Après avoir manger de succulentes pâtes à la carbonara au Carrabba's Italian Grill, Mélinda Gordon et son fiancé, Jim Clancy se prélassent sur leur lit, au Waverly Grill. Nous sommes en plein mois de novembre et les premiers flocons font leur apparition, pour quelques instants de pur bonheur. Le froid attaque Vinings et les environs. Jim allume la lampe de chevet tandis que Mélinda se réveille.

- Chérie, penses tu que la neige sera assez forte pour nous bloquer encore quelques jours ?

La tête quelque peu amochée par l’alcool, Mélinda regarde son mari avec bonheur.

- Tu veux encore être au lit avec moi ! Mais tu sais, mon cœur, il n’y a pas que les vacances dans la vie ! dis Mélinda en souriant
- Sacré coquine ! Non sérieusement, ce vent, cette neige, au mois de novembre ! J’espère qu’il n’y aura pas trop de neige, j’ai deux billets pour aller voir les Atlanta Hawks demain à la Phillips Arena !

Ravie, Mélinda embrasse fougueusement Jim. Puis advient une panne de courant !

- Sapristi ! Je paris que cette neige a coupé le courant !

Tandis que Jim se lève, Mélinda tire sa manche gauche avec fatigue.

- Tu ne veux pas te recoucher pour quelques calins questionne Mélinda
- Non, avec cette neige, tout est possible, je vais aller voir le concierge répond Jim

Tandis que Jim descend au rez de chaussée pour voir le concierge, en ayant pris la seule lampe torche de la chambre, Mélinda se retrouve dans le noir. Quelques minutes plus tard, la lumière fut, et un étrange spectacle s’offre à Mélinda.

- Ah, ce lit est confortable dit une voix inconnue

Se sentant en danger, Mélinda panique et trouve un couteau dans un des tiroirs de sa commode. Paniquant toujours, le couteau glisse des mains de Mélinda. En gémissant, Mélinda fouille par terre, pensant que l’inconnu voulait peut être le violer. Elle a enfin trouvé son couteau et se précipita sur le lit. C’est alors qu’elle vit Jim.
- Ma chérie, que fais tu dans cette position, avec un couteau ?
- J’ai eu peur, je sentais une présence dans notre lit répond Mélinda avec angoisse

Tandis que Mélinda pose son couteau par terre, Jim le serre fort dans ces bras. C’est alors que Mélinda découvre un esprit.

- vous pouvez me voir ?
- Mon cœur, c’est le concierge qui est derrière toi chuchote Mélinda à l’oreille de Jim.
- Le concierge ? non ! Il est allé se recouché directement !
- Mais alors, c’est un esprit !

Mélinda se sépare de Jim pour faire la connaissance de l’esprit.

- Vous étiez l’homme sur le lit ?
- Oui, en effet !
- Qui êtes vous ?
- Je suis Rex Van de Kamp, J’ai vécu à Wisteria Lane. Vous êtes du coin ?
- Non, nous sommes en vacances pour quelques jours. Pourquoi êtes vous là ?

Rex se pose sur le lit et respire un bon coup

- Je suis ici pour fuir les bêtises de mon ancienne femme, Bree.
- Quel bêtise demande Mélinda, intriguée
- Elle m’a fait cocue avec un pharmacien.
- Ah, c’est tout, s’étonne Mélinda
- Je pense aussi qu’elle m’a empoisonné !
- Ah, ça, c’est autre chose acquiesce Mélinda
- Donc, je voudrais que mon ancienne femme se dénonce à la police. Mon esprit va disparaître dans 25 heures, et je me sentirais vraiment mal si elle ne veux pas avouer la vérité à la police. Venez à Wisteria Lane, je vous en conjure !

Mélinda regarde son cœur, Jim. Elle réfléchi.

- Mon cœur, ça te dirai d’aller faire un petit tour à Wisteria Lane ?
- Oui, pourquoi pas dit Jim en souriant. Ce n’est qu’à un quart d’heure en voiture !

C’est alors que Mélinda et Jim préparent leurs valises avec soin, pour partir à Wisteria Lane.

Wisteria Lane,

Ici, il ne neige plus depuis quelques heures et certaines personnes déblayent la neige pour se frayer un chemin

- Vous savez, madame Solis, Je suis vraiment ravi de travailler pour vous, mais avec ce maudit temps, je préfère faire de la luge.
- Justin, un conseil, nettoie cette neige, j’ai envie d’aller au centre commercial pour m’acheter des cosmétiques !

C’est alors qu’un bon esprit arrive.

- Bonjour madame Solis, j’ai pensé qu’une aide supplémentaire ne ferait pas de mal !
- John ! Mais quel surprise ! Carlos va arrivé d’un moment à l’autre ! Il a été lâché de prison pour bonne conduite !
- Mais vous êtes en nuisette ! Vous êtes folles d’être vétue ainsi (Il retire son anorak et le pose sur les épaules de Gabrielle)
- Non, je ne suis pas folle ! Malgré ce froid de canard, je suis toujours en chaleur !

Tandis que John et Gabrielle continuent leur pérégrination, Lynette se débrouille tant bien que mal avec ces chérubins.

- Les enfants, calmez vous, les enfants !

Actuellement, Lynette est en R.T.T. et Tom s’est fait une entorse à la cheville en jouant au saute-mouton (Porter lui est tombé dessus !) il y a quelques jours.

- Bon, écoutez, les enfants, papa a mal à la cheville, donc, vous allez faire des bonhommes de neige ! annonce Tom
- Ah non, on aime pas ça rétorque Porter
- Ce qu’on aime, c’est les batailles de boule de neige affirma Preston avec bonheur.
- Bon, d’accord, les enfants, mais pas trop de dégâts dans le voisinage répond Tom

Heureux, Preston et Porter sortent dans la rue en criant, et jettent des boules de neige sur la salière qui sale la route, afin d’éviter tout risque de verglas.

Pendant ce temps, l’amour est au beau fixe !

- Allo Mike !
- Oui, ma tendre Susan !
- Ah, ça me fait plaisir d’entendre cela, ça te dirait un petit restaurant ce soir !
- Ce soir (Il hésite quelques secondes), oui, je suis libre !

L’amour est au beau fixe, mais pas pour tout le monde !

- Eddie, mais que fait tu dans cette position inconfortable ?

Eddie Britt a déposé un Steak sur la route et attend consciemment l’arrivée de la salière.

- Ben j’attend le passage de la sablière, Bree ! Je n’ai plus de sel chez moi !
- Tu sais, je peux t’en donner du sel ! Du bon sel de Guérande qu’un bon petit français m’a donné !

Bree rentre alors chez elle, malgré la neige qui fond peu à peu. A peine après avoir retirer son manteau, quelqu’un sonne à la porte.

- Sûrement Eddie !

Non, ce fut une inconnue.

- Bonjour, je suis Mélinda Gordon !
- Bonjour, je suis Bree Van de Kamp ! C’est à quel sujet ?
- En fait, j’ai un pouvoir que j’ai héritée de ma grand mère, c’est celle de voir et de parler aux esprits et…
- Sachez, Chère madame, que mon fils Andrew peut lui aussi parlé aux esprits, en utilisant de la marijuana interromps Bree avec fermeté.
- Mais je vous jure, madame Van de Kamp, c’est la vérité ! Il pense que vous l’avez empoisonné !
- Moi, empoisonné mon époux, mon tendre époux !
- C’est ce qu’il m’a dis !
- Ah, quel calomnie ! C’est indécent ! Non, Patachou, ne sort pas dehors ! Il fait un froid à te faire une congestion pulmonaire (Patachou est le nom du caniche récemment acheté par Bree, pour se souvenir de sa belle mère). Je suis désolé, madame, mais… (Patachou prend la poudre d’escampette) ah satanée chien, si jamais je ne t’attrape ! Andrew, sort le fusil, Patachou est sorti dehors !
- Pourquoi le fusil, maman !
- Ce pauvre chien est sorti dehors et va s’infecter de puces !
- Et alors, maman, ce n’est pas trop grave !
- Si c’est grave ! Bon, Mélinda, je suis vraiment désolé, mais je n’y peux rien devant les fous !
- Ce n’est pas trop grave, Bree, mais réfléchissez un instant, à votre relation avec votre pharmacien, par exemple !

Bree ne ferme pas la porte, au contraire, elle commence à croire à l’histoire de Mélinda.

- Bon, entrez ! Vous avez de la chance, nous sommes à l’heure de l’apéritif !
- Mon mari est allé voir une famille, les Scavo je croit ! Comme il a vu les enfants dehors, il voulait s’amuser !

Pendant ce temps là, chez les Scavo :

- allez, les enfants, fini la bataille de neige, maintenant, on va jouer au football ! affirme Tom
- ouais, crièrent les enfants !
- Jim, tu va avec Porter, Moi avec Preston !
- Je suis vraiment content de votre accueil affirme Jim à Tom.

Il reste encore un peu de neige, la neige n’a pas totalement fondue, mais il doit resté deux à trois centimètres d’épaisseurs. Tandis que Jim, Tom et les enfants jouent au football, d’étranges invités vont arrivés.

- Et but cria Porter !
- Oui, bien, ça fait 4-2 pour nous affirme Jim !
- Allez, engagement !

En effet, un étrange invité s’incruste dans le match, un canidé à quatre pattes qui court après la liberté.

- allez, Preston, passe moi la balle, je vais marqué !

Le canidé, en l’occurrence, Patachou court après le ballon, la langue pendante. Pendant ce temps, une voiture de sport roule à plein régime.

- Voiture de Police N°385 appelle toutes les unités, une voiture de sport controlé à 243 kilomètres heures à proximité de Wisteria Lane ! Il me semble que c’est la voiture de Paris Kwilton !

Malheureusement, Tom confond le ballon avec Patachou, ce qui propulsa le vol dans les airs de ce dernier en direction de la route. Paris Kwilton fonce à vive allure et se prend Patachou en pleine face, tandis que le camion des éboueurs vient d’arriver chez les Scavo.

- Ah, salut George, tu va bien ?
- Oui, Tom ! Mais ce fut une journée dantesque, avec la neige, le froid ! Heureusement que la sablière est passée ! D’ailleurs, elle repasse dans l’autre sens !

Tandis que Paris Kwilton, assommée, fonce de manière frénétique vers l’arrière du camion poubelle, la sablière nouvelle version capable de broyer le sel grâce à une entrée d’air fait son apparition. Patachou a rebondit sur la tête de Paris Kwilton et tombe dans l’entrée d’air. Le pauvre caniche hurle à peine de douleur et son petit corps de canidé se retrouve broyé et éparpillé sur la route, maintenant Patachou se retrouve en Pâte à modeler.

Pendant ce temps, Paris Kwilton percute l’arrière du Camion Poubelle qui quitte la maison des Scavo et se retrouve propulsée au milieu des déchets, sans connaissance, en direction de la déchetterie municipale. George ne se rend compte de rien à propos du bruit, pensant que c’est une farce de la part de Tom.

Après avoir fait le deuil de la disparition de son époux, Bree s’est séparé de son pharmacien, car elle a appris que c’était lui qui empoisonnait Rex. Bree a maintenant un nouveau petit ami, Jean Louis Torleau, qui fut un ancien politicien Français.

- Je vous présente mon compagnon, Jean Louis !
- Santé ! dis un homme en Costard, un verre de vin à la main
- Jean Louis est comme moi, un grand amateur d’alcool !
- Moi et l’alcool, c’est comme Jack et Sam, mes deux voisins ! Ils vont ensembles !
- Excusez le, il est ivre en ce moment, vous savez, il a reçu un sacré coup derrière la tête lors des élections législatives, affirme Bree.
- Bon, ben, je ne vais pas le déranger pour longtemps ! (Le mari de Mélinda, Jim, arrive)
- Ma chérie, tu a vue dehors ? Une belle mercedes enfoncée de l’avant abandonnée. L’habitacle a pris un sacré coup !
- Non, pas vu répond Mélinda, je vous présente Jim, mon mari
- L’accident a eu lieu dans quel coin s’interroge Bree
- A proximité de la résidence des Scavo
- Andrew ! Prépare la table, le révérend Steinflash va arrivé ! (Bree a reçu l’appel du révérend durant la dernière soirée)
fredo77
fredo77
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : sud seine et marne
Loisirs : dodo, ps2, télé, ordi et stargate
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  fredo77 Dim 24 Juin - 16:40

Quelques heures s’écoulèrent, tandis que Mélinda explique à Bree son problème, Bree fait la sourde oreille et décide de faire une promenade pour chercher Patachou.

- Lynette, est ce que tu a vu Patachou, par hasard ?
-Non, répond Lynette, mais si tu veux des confettis, il y en a sur la route !
-Bonne idée ! ça servira pour la fête qu’organise ma fille Danielle pour l’anniversaire de son petit ami !
- Tu as vue la couleur de ces copeaux ? vraiment impressionnant !
- Sans doute une pluie de pigeons qui est passé par la sablière. Va savoir !
- Mon mari Tom a fait un tas de confettis ! Tu veux un sac !
- Avec grand plaisir, répond Bree, avec un grand sourire !

Pendant ce temps là, dans la maison reconstruite de Susan

- Maman, je ne sais pas si c’est le moment, mais…
- Julie, que veux tu me dire ?
- J’ai une photo compromettante de Mike !
- Mike, mais qu’a t’il fait demande susan, l’air étonné.

Julie montre la photo à sa mère, elle vit avec effroi Mike Delfino embrassé fougueusement Eddie Britt.

- Julie… Un verre d’eau, je ne me sens pas bien ! Ce sont des images d’archive ?

Julie lui donne un verre d’eau, rempli à moitié.

- Non, je l’ai prise hier soir ! J’ai entendue des rumeurs quelques minutes avant !
- Ah, les hommes infidèles, c’est comme les rats, tu a envie de leur foutre un bon coup de balais ! Mais Mike, ce n’est pas pareil, c’est l’homme de ma vie ! Je n’ose pas y croire !

Pendant que Susan, anéantie, pleure toutes les larmes de son corps, une grande amie de Susan vient pour la réconforter

- Susan, je t’avais dis de ne pas laisser les hommes musclés tout seul !
- Oh toi, depuis que tu a brûlée ma maison, c’est la guerre entre nous !
- Ah, la guerre, tu l’a bien dite !
- Bon, vous deux, arrêtez vos querelles, affirme Julie, se mettant entre les deux.
- Pourquoi avoir voler l’homme de ma vie !
- Les hommes, c’est comme les maisons vendues, plus il y en a pour moi, mieux c’est !

Tandis que Lynette fait demi tour, Susan pleure à chaude larme, tandis que le Révérend Steinflash arrive dans la maison des Van de Kamp.

- Le couvert est il mis, demande le révérend
- Non, pas tout à fait, répond Andrew.
- Vous êtes Jean Louis Torleau, je présume !
- Vous présumez bien ! Un petit verre de rosée ?
- Boire un verre de vin envers le seigneur peut être un sacrilège dans ce lieu de perdition .
- Bonjour, je suis Mélinda Gordon et voici mon époux Jim !
- Enchanté de faire votre connaissance, Jim ! J’espère que vous n’êtes pas comme les Van de Kamp car dans ce cas, je quitterais la maison en prenant mes jambes à mon coup.

Le révérend et le couple Jim-Mélinda font connaissance tandis que Bree arrive avec son sac de copeaux à la main, à proximité de la maison.

- Comment est cette famille, demande Mélinda
- Ma foi, c’est une famille tout feu tout flamme, avec une mère vraiment ringarde, un ancien mari sadomasochiste, un garçon homosexuel utilisant des produits illicites et une fille qui utilise le préservatif. En gros, c’est une famille de damnées !

Entrant dans la maison, Bree entend quelques mots des phrases du révérend.

- Comment est ma famille, révérend ? Je n’ai pas très bien entendu !
- Ah, c’est une famille de société, très honorable !
- Je suis ravie de l’entendre, répond Bree avec un sourire remontant aux oreilles
- Quel est le repas du jour, demande Jim
- Crevette aux petits pois ! Un repas succulent !
- Bree, vous êtes sur de ne pas vouloir révéler la vérité à la police ?
- Non, Mélinda, je ne veux pas, je ne veux pas terminé ma vie en prison pour complicité !
- Complicité ! Mais alors, c’est le pharmacien qui l’a empoisonné ?
- Non, je n’ai rien dit, allez, mettons nous à table !

Tandis que les invités mangent avec appétit leurs crevettes, Jean Louis Torleau boit encore, encore et encore !

- A Bree ! annonce Jean Louis en portant son verre aux invités.
- C’est très aimable à toi, Jean Louis ! répond Bree
- A la sclérose en plaque !
- Mais ce n’est pas une personne, Jean Louis, maîtrisez vous ! Vous en êtes à votre 14ème verre de rosée !
- A Siress !

Etonnés, les invités posent leurs fourchettes.

- qui est ce Siress, demande Bree.
- Ah, c’est le nom de mon poisson rouge !

Après avoir manger les petits pois, les invités passent au fromage, tous sauf Jean Louis Torleau, qui, l’alcool aidant, fait le fou. En effet, il aperçoit le sac de copeaux et en profites pour en jeter une poigné.

- Bonne fête tout le monde, criait Jean Louis, arrivant avec douleur à rester stable sur ces deux jambes.

Jean Louis tombe alors sur ces genoux, Bree s’agenouilla par terre, quand elle vit quelque chose brillé, serait ce de l’or ? Elle prend le morceau de métal dans ces mains, il y avait écrit en toutes lettres :

PATACHOU

Horrifiée, Bree sait maintenant d’où proviennent les copeaux, il s’agit des restes de Patachou. Bree se retrouve par terre, comme Jean Louis, mais pour un motif diffèrent.

- Pourquoi vous ne vous relevez pas, demande le révérend
- Mon chien Patachou est mort, annonce Bree en sanglot.
- Oh, mon dieu, priez pour lui !

Bree se releva avec une grande tristesse, puis parle à Mélinda les larmes aux yeux.

- Vous pouvez parlés aux esprits d’animaux ?
- Oui, bien sur !
- Je veux passer un contrat, je dénonce le pharmacien à la police et en échange, vous parlerez à Patachou et vous lui donnerez ces croquettes préférés !
- D’accord ! L’esprit de Rex disparaitra demain matin, en attendant, je vais dormir chez vous !
- Volontiers lui répond Bree, encore sanglotante.

Pourtant, cette nuit va être agitée sur Wisteria Lane !

Maison des Solis

- Allo, bonjour Bree, Pourrait je parler à Mélinda ? J’ai entendu qu’elle pouvait voir les esprits !
- Oui, Carlos, je te la passe !
- Oui, bonsoir !
- Bonsoir, je m’appelle Carlos Solis, je voudrais savoir si vous avez parlés à ma mama ?
- Votre mère, oui, enfin, Rex lui a parlé, elle lui a dis que votre épouse, Gabrielle vous a fait cocu avec John et aussi…

Carlos a décroché le téléphone et part voir avec une furie extrême John.

- Monsieur Solis, vous êtes furieux !

Carlos ne répond pas à John, pire, il va cherché un club de golf et frappe la voiture de John. John comprend alors ce qui se passe et s’enfuit par une fenêtre, préférant délaissé sa voiture sous l’emprise de la haine de Carlos.

Pendant ce temps, en pleine rue, se passe une effraction.

- ah, comme ça, on ose emballé Mike et le piquer au nez d’une de ses soi-disant amies ! ah, Eddie, tu va regrettée de m’avoir dans ton quartier.

Susan vole la voiture d’Eddie, grâce à une technique de gangster que lui a enseigné Mike.

-Mais où se trouve la « Wisteria Lane Building Company », l’agence immobilière concurrente d’Eddie ? Ah, la voilà !

Susan met alors une perruque blonde sur la tête et accélère, elle saute de la voiture, qui s’écrase contre l’agence immobilière et explose, provoquant un incendie. Susan court, mais elle est repérée.
- Regarde là bas, il y a quelqu’un qui court !
- Etant donné la voiture, ces cheveux et ce qu’elle a fait, il s’agit d’Eddie Britt ! ah, une vrai hyène, à courir après tous les hommes !

Susan courre autant qu’elle peux, quand une voiture s’arrête.

- Bonjour Susan, je vous dépose ?

Susan retire alors sa perruque et répond à un visage familier.

- Ah, madame Applewhite ! Ravie de vous voir ! Oui, déposez moi !

La nuit est comme ça, à Wisteria Lane, comme le jour, et tous les jours, on veut prendre l’esprit de revanche. Le matin suivant, Bree a appellé la police pour dénoncer le pharmacien et part pour voir, en théorie, Rex.

- Madame Van de Kamp !
- Appellez moi Bree, Mélinda.
- Voici Rex.

Rex regarde alors Bree, les larmes aux yeux.

- Bree, je sais que tu as fait des choses monstrueuses, tout comme moi, tout ce que je veux te dire, c’est un « je t’aime » pour avoir dénoncer le pharmacien.
- Qu’à t’il dit, demande Bree
- Qu’il vous adore, malgré ce que vous avez fait.

L’esprit de Rex s’approche de Bree, qui pleure, puis soudain, elle sentit une main qui essuya ces larmes.

Elle pouvait voir l’esprit de Rex.

Ravie, Bree embrasse fougueusement Rex.

Mais Rex recule comme pour dire au revoir.

- Je prendrais soin de Patachou, affirme Rex, avec le sourire.

Puis l’esprit de Rex disparaît dans le ciel, que ce soit pour Mélinda et pour Bree.

Bree pleure encore, tandis qu’au fond se trouve Eddie, les menottes au poigné, arrêté pour un crime odieux qu’elle n’a pas commis.

En gros, la vie est un esprit de revanche.
fredo77
fredo77
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 141
Age : 39
Localisation : sud seine et marne
Loisirs : dodo, ps2, télé, ordi et stargate
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  malice Lun 25 Juin - 16:08

wahou... faut arriver à te suivre!

Spoiler:
malice
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 46
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  Liliana Lun 25 Juin - 17:01

Je plussoie Malice.
Spoiler:

Sinon, ton histoire n'est pas mal, surtout pour une première. Continues !

Liliana
Liliana
Liliana
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 152
Age : 34
Localisation : A la recherche de John ... Parait qu'il est sur Terre
Loisirs : Chasser le Wraith et casser du Goa ...
Date d'inscription : 20/12/2006

http://kobehs.chocoforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  tigrou Mar 26 Juin - 4:54

Je suis aucune des deux séries alors il me semble difficile de commenté
pourtant je tiens a souligner ton histoire car elle me semble bien écrite
tigrou
tigrou
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 166
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  Siress Mar 26 Juin - 18:00

J'adore les poissons rouges !

Spoiler:
Siress
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 46
Date d'inscription : 12/11/2005

https://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Un esprit de revanche Empty Re: Un esprit de revanche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum