Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Pourparlers [nouvelle SF]

4 participants

Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Ayana Dim 14 Jan - 23:54

Note de l'auteur (qui ne sait décidément pas se la fermer) : Bon alors voila, ceci aurait pu être un premier chapitre de quelque chose mais qui pour cause de découragement de l'auteur (oui oui j'ai honte...) ne sera jamais rien de plus qu'une nouvelle....

Soyez indulgent c'est un de mes premiers textes (et aussi un des seuls sauvé miraculeusement de la poubelle) alors voila....

Je sais que ça fait beaucoup de données à assimiller d'un coup mais ça vient du fait que c'était au départ le début d'une assez longue histoire.. Au fond il faudrait peut être que je le modifie pour que ça conviennes mieux aux exigences du style "nouvelle" mais je n'ai jamais trouvé le courage de le faire... Je ne sais pas non plus si je finirai l'histoire un jour mais qui sait...

J'espère quand même que vous trouverez ça potable.Certains jours de grande motivation j'arrive encore à en être fière Wink

Pour ceux que ça intéresse et qui le remarqueront peut être, Leida est une sorte de Daniel fille, c'est du moins un peu comme ça que je la voyais en la créant....

Sur ce bonne lecture !

Pourparlers


Leïda ferma la porte derrière elle et jeta un regard sur l’horloge de l’entrée en se dirigeant vers sa chambre. Deux heures dix huit du matin. Elle se laissa tomber sur son lit et alluma la télévision. En ouverture du journal on annonçait l’arrestation du meurtrier des Omèdes. En à peine trois semaines, huit meurtres avaient étés commis dans ce quartier pourtant réputé calme du District Nord avant que la police n’ait réussi à identifier l’assassin. Il s’appelait Yed Waldor et souffrait d’un grave trouble psychique. Leïda poussa un soupir de découragement. Aujourd’hui on savait guérir presque toutes les maladies connues, on avait doublé l’espérance de vie et apporté la paix sur la quasi-totalité de Sélis et de ses colonies. Les drones pouvaient localiser n’importe qui, à n’importe quel lieu sur la surface de la planète, et malgré tout, un homme était parvenu à tuer huit personnes sans être repéré, sans même en avoir conscience lui-même. Le reportage s’acheva et un envoyé spécial en direct de l’Institut Ethnologique du District Est prit la parole. Leïda monta le son, curieuse d’entendre ce qu’il annoncerait sur l’issue de la conférence de cette après-midi. Le journaliste expliqua que les négociations n’avaient abouti à rien mais qu’elles reprendraient le lendemain. C’était vrai, la journée n’avait pas apportée beaucoup de résultats, pas plus que les six jours précédents d’ailleurs. Leïda tira son sac vers elle et en sortit un dossier épais. Elle commençait à se sentir fatiguée, et surtout plus aussi confiante qu’au début de la semaine. Les complications s’enchaînaient, Nago Tyrana ne cédait pas et elle perdait patience. Tout à l’heure il lui faudrait trouver un moyen de sortir de cette impasse pour espérer que la paix, devenue fragile, ne succombe finalement comme un vulgaire mirage.


Quelques heures plus tard Leïda passa la porte de l’Institut, se présenta au scanner et tendit son badge au vigile posté à sa droite. Puis elle pénétra dans le hall et emprunta le couloir de gauche pour se rendre au bâtiment cinq. Elle entreprit d’organiser ses pensées mais fut interrompu par quelqu’un qui criait son nom. C’était son ami Aaron qui la rejoignait. Ensemble, ils passèrent encore une dizaine de points de contrôle et arrivèrent les premiers dans la salle de réunion. Il était sept heure trente et les négociations devaient reprendre dans une heure.


Vers trois heures de l’après-midi, il fut décidé d’interrompre les pourparlers l’espace d’une heure et la délégation neyade quitta la salle. Les coudes sur la table, Leïda se prit la tête enter les mains puis proposa de faire un point sur la situation. Comme souvent, se fut Aaron qui entreprit de le faire. Doucement, de sa voix calme et profonde il prit donc la parole :

« Tyrana a réussi à souder le gouvernement de Neya derrière lui. Il se dit près à prendre des mesures contre les Rebelles à conditions, je cite, que nous lui procurions les moyens de le faire ; en clair il veut qu’on lui fournisse des armes. Mais nos dirigeant s’y refusent de peur qu’il ne s’en serve un jour contre nous ou, plus probablement, contre l’un de nos alliés. »

Leïda allait ajouter quelque chose quand on vint lui demander de se rendre immédiatement au quartier des invités où résidaient temporairement les neyades. Elle sortit de la salle en compagnie d’Aaron et ils prirent le téléporteur qui les emmena aussitôt dans le bâtiment voisin. Le messager avait paru effrayé et le message délibérément pressant, vague. Leïda pensa que tout ceci ne présageait rien de bon et elle commença à envisager le pire. A côté d’elle, elle sentait qu’Aaron en arrivait aux mêmes conclusions. En pénétrant dans la pièce qu’on leur indiquait ils virent que leur craintes étaient fondées. Son excellence Nago Tyrana gisait sur le sol, son assassin était assis sur une chaise à côté de lui, l’un de ses pieds posé sur le ventre du cadavre comme un chasseur avec son trophée. Il leva la tête quand Leïda entra, elle reconnu Gurik, l’un des garde dont Tyrana ne se séparait plus. Instinctivement elle chercha le second garde qu’elle vit étendue dans un coin de la pièce. Puis elle pensa soudainement à Yed Waldor. Lui avait tué dans des crises de folie, prisonnier de son propre corps. Elle se demanda de quoi l’homme en face d’elle pouvait bien être prisonnier pour avoir tué ces deux hommes de sang froid. Convictions ? Ordres ? Haine ? Elle n’avait jamais su ce qui pouvait changer un homme en monstre. L’assassin mit fin à sa réflexion en s’adressant à elle :

« Mademoiselle Keen, je présume. » Elle hocha la tête en le fixant droit dans les yeux. « Vous ne semblez pas très heureuse de me voir, poursuivit-il, et pourtant je viens de vous rendre un grand service. Inutile que je me présente, qui je suis n’a pas d’importance. Sachez seulement que je suis envoyé par ceux que vous nommez les Rebelles, bien que nous préférons le termes de Réformateurs. »

Leïda se sentait mal à l’aise. Son interlocuteur devançait toutes ses questions et il parlait avec un air hautain qui l’agaçait. De plus, elle se sentait oppressée entre la foule qui s’agglutinait derrière elle et les cadavres dont la présence la dégoûtaient. L’homme continua :

« Ceux qui m’envoient sont à présent les maîtres de Neya, la conférence s’achève donc, ainsi que votre rôle. Le sort de notre planète ne dépend plus que de nous. Dites aux vigiles de se tenir tranquilles, le nouveau pouvoir neyade attend déjà mon retour et celui du corps du traître. Il n’est nul besoin de vous expliquer les conséquences qu’entraîneraient mon éventuel retard. Sur ce je dois hélas vous quitter, comme je le disais, je suis attendu. »


Leïda rentra chez elle à pied ce soir là. L’homme était repartit emportant le corps de Tyrana et les derniers espoirs de pacifier Neya avec lui. Bien sûr, elle détestait Tyrana, trop ambitieux, manipulateur, il usait de son pouvoir de façon souvent abusive. Mais sans un dirigeant pour la guider, celle qu’on appelait la planète de cristal sombrerait rapidement dans le chaos. Elle s’en voulait tellement de n’avoir pu éviter la guerre, de n’avoir pu stopper ces conflits dont l’issue ce montrait incertaine. Elle regarda les bâtiments blanc de l’Institut Ethnologique s’éloigner au rythme de ses pas. Dans la lumière du couchant, ils prenaient une couleur orangée, mélange de sang et d’or, et c’était comme s’ils s’embrasaient sous son regard. C’était la paix qui se consumait devant elle et lui brûlait les yeux. Leïda se souvint alors des mots gravés au centre de la place située devant l’Institut.

Là où les hommes se rencontrent, naissent irrémédiablement l’amour et la haine. Voilà pourquoi ils ont reçu la force qui les oppose et la parole qui les rapproche. Voilà pourquoi ils nous faut apprendre à faire naître le calme des combats et la paix du silence.

Il lui semblait que ces mots qui signifiaient tant d’espoir il y a encore quelques jours se teintaient ce soir de regrets et de reproches.


FIN


Dernière édition par Ayana le Lun 15 Déc - 17:08, édité 2 fois
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 35
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  hyrania Mer 17 Jan - 16:53

Pas mal meme si je n'ai pas tout compris lol! on voit bien qu'une suite devait etre prévue. par contre je comprend daniel fille c'est une fics de stargate ? si c'est le cas ben c'est pas ici qu'il faut la poster santa
hyrania
hyrania
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 31/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  gjc597 Mer 17 Jan - 17:37

hyrania a écrit:par contre je comprend daniel fille c'est une fics de stargate ? si c'est le cas ben c'est pas ici qu'il faut la poster santa
je crois que Leida est un perso inspiré de daniel, mais la fic n'est pas une fic stargate, donc, elle a bien sa place ici.

corrige moi si je me trompe ayana

pendant que j'y pense, j'ai modifié la couelur de ton post, évite d'utiliser le bleu à l'avenir, c'est une couleur dont je me sers pour modérer.
Wink
gjc597
gjc597
Modo: La Brute

Nombre de messages : 3140
Age : 49
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2005

http://gjc597.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Ayana Mer 17 Jan - 20:41

gjc597 a écrit:
hyrania a écrit:par contre je comprend daniel fille c'est une fics de stargate ? si c'est le cas ben c'est pas ici qu'il faut la poster santa
je crois que Leida est un perso inspiré de daniel, mais la fic n'est pas une fic stargate, donc, elle a bien sa place ici.

corrige moi si je me trompe ayana

Non non c'est tout à fait ça Very Happy

gjc597 a écrit:pendant que j'y pense, j'ai modifié la couelur de ton post, évite d'utiliser le bleu à l'avenir, c'est une couleur dont je me sers pour modérer.Wink

Embarassed désolée c'est que j'ai fait un copier coller de mon blog où c'était écrit dans cette couleur..... je ferais attention à l'avenir


En tout cas merci à vous deux de m'avoir laissé des coms ici ça me fais super plaisir !!!!!! Smile
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 35
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Trukounette Mer 17 Jan - 23:27

J'aime beaucoup ton histoire et tu as une ecriture qui ce lit très facilement on ce laisse prendre dans l'Histoire Wink Parcontre ca ce sent que tu voulais faire une fic car tu vas un peu vite dans certain passage et on est un peu perdu mais à part ca je trouve que les dernieres phrases sont très belle Very Happy
J'espere lire d'autre de tes histoires diable

ps: le debut de la fic me fait penser à l'episode 2010 de stargate sg1 geek
Trukounette
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 34
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Ayana Mer 17 Jan - 23:36

truk a écrit:J'aime beaucoup ton histoire et tu as une ecriture qui ce lit très facilement on ce laisse prendre dans l'Histoire Wink Parcontre ca ce sent que tu voulais faire une fic car tu vas un peu vite dans certain passage et on est un peu perdu mais à part ca je trouve que les dernieres phrases sont très belle Very Happy

Non en fait c'était censé être le prologue d'un roman.. du coup je devais ouvrir des pistes mais aussi laisser des zones d'ombres pour la suite... évidement en nouelle ça fait bizarre...
Merci beaucoup Embarassed

truk a écrit:J'espere lire d'autre de tes histoires diable :

Dans ce cas je vais poster la prochaine Very Happy

truk a écrit:ps: le debut de la fic me fait penser à l'episode 2010 de stargate sg1 geek

Rahh cet épisode me sort par les trous de nez !! (désolée mais c'ets mon coté shippeuse... Rolling Eyes )
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 35
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Trukounette Mer 17 Jan - 23:42

Ayana a écrit:
truk a écrit:J'espere lire d'autre de tes histoires diable :

Dans ce cas je vais poster la prochaine Very Happy
Oh yes cheers ^^

Ayana a écrit:
truk a écrit:ps: le debut de la fic me fait penser à l'episode 2010 de stargate sg1 geek

Rahh cet épisode me sort par les trous de nez !! (désolée mais c'ets mon coté shippeuse... Rolling Eyes )

mdr je te comprend shippeuse un jour shippeuse toujours lol!
Trukounette
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 34
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Ayana Mer 17 Jan - 23:57

Y'a un peu de ça^^
Et puis de toute façon je l'aimais pas trop l'autre.. En plus dans 2010 il avait pas le beau role....
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 35
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pourparlers [nouvelle SF] Empty Re: Pourparlers [nouvelle SF]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum