Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal

Quelque chose de nouveau [statut: chap 3]

Aller en bas

Quelque chose de nouveau [statut: chap 3] Empty Quelque chose de nouveau [statut: chap 3]

Message  Ayana Lun 24 Mai - 13:48

Auteur : Ayana
Saison : quelque part entre la 3 et la 5 à peu près
Genre : humour, romance
Disclaimer : Les personnages et l'univers de Stargate SG1 ne m'appartienne pas. Je ne touche rien pour écrire cette fic, ça serait trop beau.
Résumé : Un pari perdu qui entraine Jack et Sam à Washington pour une mission et... plus si affinité ??

Remerciements: à BiBiche, toujours fidèle au poste pour corriger mes fautes et me demander la suite quand je traîne trop ! Parce que rien ne vaut une bêta en manque de ship pour vous motiver à tenir vos délais ! lol

Note : Cette fic est la suite de Quelque chose de bleu (d'où le titre), publier il y a quelque temps mais je me suis arrangé pour que les deux fics puisse être lue totalement indépendamment l'une de l'autre. En clair vous n'avez pas besoin d'avoir lu la première, mais si celle-ci vous plait n'hésitez pas à aller la voir, et bien sûr à la commenter Wink
https://fanfiction.superforum.fr/challenge-14-f130/sg1-quelque-chose-de-bleu-t2710.htm

Note 2 : Cette fic est l'occasion de réintroduire un personnage de ma fanfiction Dire Adieu. Tu vois Fandehand j'avais promis d'essayer, et l'occasion me paraissait trop belle ! Wink

Note 3: Et promis après j'arrête avec les notes parce que ça devient ridicule. Petite fic pour répondre à ceux qui me demande pourquoi je n'écris plus sur SG1^^ En fait la réponse est simple, je n'ai pas arrêté ! Mes études me laissent juste moins de temps, et je me suis lancée dans plusieurs fics un peu longues qui demande justement pas mal de temps... Voici donc pour les impatients les premiers chapitres d'une fanfiction commencée il y a maintenant plusieurs mois ! Il ne lui manque plus que deux ou trois chapitres donc je posterai un chapitre chaque semaine, ce qui devrait me donner le temps de la finir entre temps.

Quoiqu'il en soit même si j'ai moins de temps libre et même si je me suis lancée dans d'autres projets d'écriture hors fanfiction je tiens à dire que je ne suis pas encore tout à fait prête à lâcher ce fandom, et que tant que j'aurais des retours je continuerai à publier !

Quelque chose de nouveau

Un ascenseur et une mauvaise nouvelle


Sam se mit à courir en voyant les portes de l'élévateur commencer à se fermer.

- S'il vous plait, attendez !

Une main sortit de l'habitacle pour se placer entre les deux portes qui se rouvrirent immédiatement.

- Merci !
- Mais c'est toujours un plaisir, Carter.

La scientifique leva les yeux et rencontra le visage amical de son supérieur. Elle répondit immédiatement à son sourire pendant qu'il se décalait pour lui faire une place à ses côtés.

- J'ai croisé Heagan, elle m'a dit que vous me cherchiez pour me dire quelque chose.

Sam acquiesça puis avisa l'espace restreint qui les entourait. Ce n'était peut-être pas le moment idéal...

- Cela peut attendre, affirma-t-elle en tentant de paraître la plus désinvolte possible.

Le plan ne prévoyait absolument pas qu'elle doive lui annoncer la nouvelle seule !

Jack sourit, amusé.

- Je n'en doute pas, mais dans la mesure où nous sommes tous les deux coincés dans cet ascenseur pour les minutes à venir... c'est ça ou un tournoi de pierre papier ciseau. A vous de voir.
- C'est à propos du voyage... lâcha-t-elle finalement après quelques secondes de réflexion.
- Annulé ?

L'espoir qui transpirait sur son visage et dans l'intonation de sa voix furent un réel coup dur pour Sam. S'il savait... Immédiatement et sans qu'elle est pu l'empêcher, ses mains se joignirent et elle commença à les tordre nerveusement. Mince ! Elle qui s'était promise de se montrer la plus décontractée possible pour ne pas l'inquiéter...
Il faut dire que son supérieur avait la fâcheuse tendance à devenir irrité dès qu'ils abordaient les modalités du voyage qu'il devait faire la semaine suivante. D'un autre côté, ce n'était pas vraiment étonnant... Se rendre jusqu'à Washington pour écouter une bande de scientifiques expliquer de long en large les mérites de leur travail devant un jury de politiciens n'était pas vraiment le genre de programme qui avait de quoi enthousiasmer le colonel Jack O'Neill. Mais il avait parié et il avait perdu, s'octroyant par la même occasion « l'immense honneur » d'être l'officier chargé d'accompagner tout ce petit monde pour le voyage qui devait avoir lieu très bientôt.

Jack jeta un regard à la jeune femme et soupira avant d'appuyer une de ses mains contre la paroi de l'ascenseur.

- C'est bon Carter j'ai compris, ça ne va pas me plaire. Crachez le morceau je suis prêt.
- Il y a un petit changement d'équipe... commença-t-elle, hésitante.
- Ne me dites pas que Felger est du voyage ! Sinon je vous promet que...
- Non, non, il est retenu à la base, l'interrompit-elle immédiatement.
- Bon... Vous savez que vous m'avez fait peur l'espace d'un instant, confessa-t-il en retrouvant peu à peu une attitude plus décontractée. Si Felger est assigné à la base ça ne peut pas être si terrible que ça. Allez-y, l'encouragea-t-il avec un signe de tête.
- Doyle.
- Vous vous fichez de moi ?
- Le travail de traduction que la tok'ra a confié à Daniel lui prends plus de temps que prévu, et il est impératif qu'il leur remette au plus tôt.
- Et bien qu'il se débrouille ! Ou qu'il nous envoie quelqu'un d'autre ! Mais on n'échappe pas à Felger pour récupérer son jumeau à lunette.
- Doyle a travaillé avec lui sur les projets les plus important du département archéologique au cours de ces derniers mois, il les connait presque aussi bien que Daniel. C'est le seul à être à même de décrire leur progression à la Commission et en plus...
- Quoi encore. Vous allez bientôt me dire que je vais devoir partager ma chambre avec lui à Washington c'est ça ?

La scientifique sourit face à la tentative de tourner la situation en dérision de son supérieur. C'était du Jack O'Neill tout craché.

- Non, bien sûr que non. Mais, ce que je voulais dire c'est que le général Hammond a donné son accord et que Washington a été informé du changement. Ils ont reçu la liste des représentants, personne ne peut plus se désister, monsieur.

Jack soupira à nouveau et décolla sa main de la paroi pour venir la poser sur son visage en compagnie de sa jumelle. Puis une pensée l'effleura. Sans faire le moindre mouvement il reprit la parole :

- Dites Carter, depuis quand ont-ils reçu cette liste ?
- Ce matin, monsieur.

Les lèvres de la jeune femme s'étirèrent en un rictus gêné. Sa question n'était pas de bonne augure.

- Et depuis quand Daniel sait-il qu'il ne peut pas venir ?
- Hier après midi, avoua-t-elle très doucement, sachant qu'il découvrirait toute l'histoire quoi qu'elle dise ou fasse.

Jack ôta ses mains de son visage pour les enfoncer dans ses poches. Ses traits s'était instantanément fermé.

- Vous m'avez piégé, Carter.

Elle ne répondit pas, priant pour qu'il se tourne vers elle plutôt que de fixer obstinément les portes de métal face à lui. Peut être alors accepterai-t-il un sourire d'excuse ?

- Je veux juste savoir une chose. L'idée, elle était de vous ou de Daniel ?
- Mon colonel je ne pense pas que...
- Évidemment, vous ne me direz rien. Mais ce n'est pas grave. Je vous connais, Carter.

Elle lui envoya un regard interrogateur.
Est-ce que c'était sa façon à lui de tenter de lui faire avouer le commanditaire de ce coup d'état ?

- Vous vous sentez mal à cause de ça, mais pas assez mal pour que l'idée soit de vous. Donc, ça signifie que vous vous en voulez simplement d'avoir suivit le plan de Daniel.

Sam grimaça. Ceux qui trouvaient que Jack O'Neill manquait de subtilité auraient mieux fait de se retrouver dans ce genre de situations de temps en temps, cela leur ferait sans doute revoir leur position à son égard.

Les portes s'ouvrirent et elle inspira un bon coup, heureuse que ce petit échange prenne fin. Pourtant, et à sa plus grande surprise, Jack ne bougea pas mais appuya sur un nouveau bouton juste avant que l'ascenseur ne redémarre.

- Vous ne descendez pas, monsieur ?
- Changement de plan. Je vais passer faire un petit coucou à Daniel finalement.

Aie... Sam garda le silence, sachant pertinemment que ce n'était pas le moment d'ajouter quoique ce soit. Bien sûr la mauvaise humeur du militaire finirait par passer, mais dans l'immédiat elle était simplement heureuse de ne pas être à la place de son ami...


Dernière édition par Ayana le Dim 30 Mai - 15:12, édité 2 fois
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 33
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Quelque chose de nouveau [statut: chap 3] Empty Re: Quelque chose de nouveau [statut: chap 3]

Message  Ayana Lun 24 Mai - 13:49

Chapitre 2: Un aéroport et un passager encombrant


- Bon sang, on embarque dans moins d'une demi heure, où est-il ? Je croyais que vous aviez envoyé une voiture pour le chercher.
- Je l'ai fait, mais je n'arrive pas à joindre le chauffeur, l'informa la militaire en rangeant son téléphone portable.
- Écoutez, s'il n'est pas là on part sans lui et il prendra le prochain vol pour Washington.
- Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée, mon colonel...
- Vous avez raison, cet emmanché serait capable de prendre le mauvais avion. Et il est hors de question que je voyage jusqu'à Tombouctou pour aller récupérer ses fesses de catastrophe naturelle sur pattes.
- Je suis sure qu'il sera là à temps tenta de temporiser Sam devant le ton de plus en plus agressif de son compagnon.
- Mouais, je vous signale qu'habituellement c'est moi l'optimiste du groupe.

La jeune femme sourit malgré elle devant l'air buté de son supérieur. Elle allait ajouter quelque chose quand elle aperçut Doyle, accompagné d'un garde de la base à une dizaine de mètre devant eux. Elle les désigna immédiatement à Jack.

- Carter, je peux savoir ce que Doyle fait attacher au poignet du lieutenant Sanders.
- Oh non...
- Oh non quoi ?
- J'ai peut-être une hypothèse à ce sujet, mon colonel...

Elle n'eut pas le temps de poursuivre que les deux hommes les rejoignaient déjà.

- Je peux savoir ce qui se passe ?
- Je crois que le docteur Doyle ne se sent pas très bien, monsieur, expliqua le soldat en commençant à défaire le lien qui le retenait au scientifique. Il ne s'est pas montré très coopératif et comme le major Carter m'avait dit de le conduire ici coûte que coûte...

Jack s'approcha pour observer le docteur à moitié affalé sur son chauffeur.

- Doyle bon sang qu'est-ce qui vous arrive encore ?

L'archéologue plissa des yeux puis désigna du doigt le visage de Jack. Du moins est-ce qu'ils pensèrent tous jusqu'à ce qu'il enfonce le dit doigt dans la joue du militaire.
Jack eut immédiatement un mouvement de recul.

- Non mais ça va pas !!??
- Vous êtes moins effrayant de près que je le pensais. Mais quand même, vous me faites peur.

Le docteur sortit un magnétophone de la poche de sa veste et le porta à sa bouche avant de s'éclaircir la voix.

- Note du mardi 15 septembre. Le colonel O'Neill est effrayant. Mais de près, ça va. Rien d'autre à déclarer pour l'instant.

Jack resta un instant interdit avant de se tourner vers son second.

- Carter vous savez l'hypothèse dont vous m'avez parlé ? J'aimerais assez l'entendre.
- Doyle a terriblement peur en avion commença celle-ci, hésitante. Il m'a confié son inquiétude il y a quelques jours et je suis allée demander à Janet si elle ne pouvait pas lui prescrire des médicaments pour faciliter le voyage.
- Mais c'est quoi ces médicaments ? Il a l'air défoncé.
- Je ne sais pas, il n'a peut-être pas suivit la dose recommandée ou peut être qu'il fait juste une petite réaction... argumenta la jeune femme.
- Petite ?
- Je suis désolée, il n'était pas sensé les prendre avant que nous soyons dans l'avion.
- Oui et bien la prochaine fois que vous avez une idée de ce genre merci de m'en avertir avant, histoire que je prévois un plan de secours ! s'emporta Jack.

Oh bien sûr ça n'était pas si grave mais il ne pouvait pas s'empêcher de se sentir de mauvais poil. Ce voyage, la présence de Doyle et ce début déjà chaotique étaient autant de choses qui avaient tout pour jouer sur son humeur.

- Et qu'auriez-vous proposé, monsieur ? L'assommer avant de l'amener jusqu'ici et le jeter dans l'avion ? rétorqua vivement la scientifique.

Grade ou pas il n'avait pas à la réprimander comme ça, injustement et en public. Ça n'était pas sa faute après tout. En fait même la présence du militaire n'était que le résultat de son stupide pari. Et même si elle savait être allé trop loin, la préparation de ce voyage l'avait rendue bien trop nerveuse pour qu'elle ne s'en apercevoir à cet instant.

- Pourquoi pas si ça marche ! répondit-il sur le même ton.
- Oouuuulaaaa, on se calme.

Les deux officiers se tournèrent vers Doyle qui venait de les interrompre.

- Vous savez, si j'en crois les études que j'ai lues dans la salle d'attente de mon psy, vous vous emporteriez beaucoup moins l'un contre l'autre si vous régliez cette histoire de tension sexuelle entre vous. Un avis sur le sujet ? questionna le scientifique en guise de conclusion, pointant son magnétophone sous le menton de Jack.

Le militaire se figea un instant avant de retourner sa colère sur Doyle.

- Nan mais ça va vraiment pas vous ! Carter, mettez moi ça dans l'avion pendant que le lieutenant et moi essayons de faire enregistrer ses bagages pour qu'ils partent dans le prochain vol. Et s'il résiste vous avez la permission de l'assommer, c'est clair ?

Sam se contenta de hocher la tête pendant que le soldat lui remettait, littéralement, le docteur entre les mains. Ils étaient en plein milieu d'un aéroport et leur avion devait partir d'ici peu, ça n'était pas le moment de se lancer dans une scène avec son supérieur. Sans parler que c'était contre le règlement, et ce même si le dit supérieur avait eu la mauvaise idée de se lever du pied gauche ce matin là.

Une heure plus tard ils étaient enfin tous les trois dans l'avion.

Le siège à côté de Doyle étant vide ils avaient finit par persuader le scientifique de s'allonger pour dormir un peu. Assis côté à côte sur les sièges de derrière les deux membres de SG1 n'avaient pas échangé un mot depuis le décollage. Jack contemplait le ciel défilant sous ses yeux par la fenêtre, écouteurs sur les oreilles, alors que Sam profitait du mutisme de son compagnon pour relire les notes de sa présentation. Au bout de quelque temps Jack tourna la tête vers elle. Le front de la scientifique se plissa et elle secoua la tête avant de rayer d'un geste rageur quelques lignes de la feuille qu'elle tenait entre ses mains. Le militaire retira l'un de ses écouteurs :

- Tout va bien major ?

Elle leva les yeux vers lui et tenta un faible sourire.

- Oui bien sûr. Je... Je ne suis simplement pas certaine d'être totalement... prête. C'est tout.
- Okaaaay. on se relaxe.

Il lui prit les feuilles qu'elle tenait et les glissa dans le sac posé à ses pieds.

- Vous avez besoin de vous sortir un peu la tête de tout ça.
- Mais je...
- Aaaahhh... Pas de mais Carter, objecta-il immédiatement. Détendez vous. Vous ne devez faire votre présentation que demain après-midi, et vous n'allez jamais tenir jusque là si vous continuez comme ça. Profitez du voyage pour vous relaxer. Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de voler sans craindre de se faire descendre par le feu ennemi. C'est reposant non ?

Elle acquiesça finalement et tenta de se détendre sur son siège.

- Voilà, c'est mieux, approuva-t-il en souriant.
- Vous écoutez quoi ? demanda-t-elle au bout de quelques secondes en pointant ses écouteurs du doigt.
-Les Who. On partage si vous voulez.

Elle haussa les épaules avec un sourire et il lui tendit une oreillette puis Sam laissa sa tête tomber sur l'appui tête et ferma les yeux.

- Au fait... Désolé pour plus tôt. Mais c'est ce voyage...
- Je comprends, acquiesça-t-elle doucement en rouvrant les yeux pour croiser son regard.

Elle était reconnaissante, et rassurée, qu'il ne soit pas enclin à s'arrêter sur la réaction de son second à l'aéroport que nombres d'autres officiers auraient immédiatement reporté comme de l'insubordination.

- A vrai dire j'ai même été un peu étonnée de vous voir passer les portes de l'aéroport ce matin...
- Hey je ne vous aurez pas abandonné au milieu de tous ces geeks ! Et puis je respecte toujours mes engagements. Si la pêche ne vous plait pas vous aurez le droit d'être grognon aussi ajout-il avec bonne humeur.

Sam sourit alors que son cœur accélérait un peu. Avec tout ça elle en avait presque oublié l'issu du pari qui avait amené Jack jusqu'ici. Et l'engagement auquel elle serait tenue en contrepartie, à savoir quelques jours de vacances au chalet en sa compagnie. La perspective de passer devant la commission lui parut soudainement bien peu intimidante en comparaison.

- Mais je suis sûre que vous allez adorer ça, conclut Jack avec un air confiant.

Elle s'apprêtait à répondre quand ils furent une nouvelle fois interrompus.

- Vous êtes jolie.

Sam fixa la tête de Doyle qui dépassait du dossier devant elle et écarquilla légèrement les yeux.

- Je crois que c'est pour ça que Felger est amoureux de vous. Moi je préfère les brunes. Mais c'est vrai que vous êtes drôlement jolie, pour une blonde.
- Doyle, je vous donne dix secondes pour vous recoucher où je viens vous border moi-même, intervint Jack sur un ton menaçant.
- Vous êtes effrayant quand vous êtes jaloux.
- Doyle.... grogna Jack entre ses dents alors que Sam se retenait pour ne pas sourire.

Elle s'était bien entendu sentie terriblement gênée dans un premier temps, mais à présent le comique de la situation lui apparaissait très bien.

- D'accord d'accord, c'est bon. Je ne vais pas vous la voler votre conquête, inutile de vous énerver.

Puis la tête de Doyle disparut à nouveau derrière les sièges. Après quelques secondes Jack se tourna vers sa coéquipière, tentant de dissimuler son air quelque peu gêné derrière un sourire.

- Il ressemble à Daniel avec un verre dans le nez vous ne trouvez pas ?
- Un peu acquiesça-t-elle avec un sourire. Ne soyez pas trop dur avec lui, croyez moi il va suffisamment le regretter quand il aura retrouvé son état normal.
- D'accord... Mais j'espère pour lui qu'il se fera discret pour la suite du séjour.

Tous les deux commençaient à se détendre à nouveau après cette interruption quand la voix de Doyle s'éleva par delà les sièges devant eux.

« Note du mardi 15 septembre suite. Le colonel O'Neill n'aime pas partager. »

Jack serra les dents.

- Carter, un jeu de carte ça vous dit ?
- Avec plaisir mon colonel, accepta-elle en retenant un nouveau rictus.

Jack se pencha sur son sac et en sortit un vieux jeu de carte qu'il tendit à sa voisine. Puis il se tourna légèrement vers son second qui adopta la même position.

-Vous avez prit notre jeu de mission ?
- Ni Daniel ni Teal'c n'en n'avait besoin, répondit-il avec un haussement d'épaule. Et puis c'est toujours bon d'avoir un ou deux objets familiers sous la main quand on pénètre en terrain inconnu.
- Vous avez raison reconnut-elle sans se départir de son sourire pendant qu'elle commençait à battre les cartes.
- Alors, dites moi un peu quel est le programme. C'est nouveau pour moi tout ça et Hammond m'a juste assuré que je n'aurais pas grand chose à faire.

Elle hocha la tête et commença à distribuer.

- Vous êtes surtout là en tant que représentant de l'autorité du général. Ils pourront aussi vous poser une ou deux questions concernant l'attitude du personnel scientifique sur le terrain mais à priori vous ne serez que peu sollicité. Ils savent que je suis militaire aussi, donc ils en profitent généralement pour me poser le plus de questions possibles.
- D'accord. Ça me va.
- Pour l'emploi du temps c'est assez simple. Une fois que nous sommes arrivés nous nous installons avant d'aller retrouver les autres qui sont déjà sur place pour faire un rapide briefing et s'assurer que tout le monde est prêt. Le lendemain ce sont les présentations. Vous n'êtes pas absolument tenu d'y assister mais ce sera mieux perçu si vous le faite.
- Je comprends, lâcha-t-il avec un soupir.
- Le deuxième jour nous repassons chacun notre tour devant eux mais cette fois ils nous interrogent sur nos exposés de la veille. C'est à ce moment là qu'ils vous poseront peut être une ou deux questions. Et l'après-midi ils nous donnent leurs conclusions.
- D'accord, ça n'a pas l'air si terrible que ça en fin de compte.
- Sauf que beaucoup de choses sont en jeu, contredit-elle aussitôt. Ils peuvent décider de nous couper une partie du budget ou même nous faire abandonner un projet de recherche s'ils pensent que ce n'est pas prioritaire.

Jack avisa la mine de la scientifique qui venait à nouveau de s'assombrir.

- Hey, tout va bien se passer Carter, d'accord ?
- Je me sentirais tout de même mieux dans trois jours.
- Je vous crois sur parole. Maintenant rappelez vous, jusqu'à ce que l'on atterrisse je vous interdis de ruminer tout ça.

Elle lui lança un regard un peu plus détendu que le précédant. Pourtant, il ne fallait pas être médium pour voir que l'inquiétude n'avait pas totalement déserté ses traits.

- Et arrêtez de faire cette tête, je sais pertinemment que vous faites ça uniquement pour que je vous laisse gagner, ajouta-t-il avec un air espiègle.

Elle lui sourit franchement avant de prendre ses cartes en main.

- Avec tout le respect que je vous dois, monsieur, je suis tout à fait à même de vous battre à la loyal.

A suivre dans le chapitre 3: Un hôtel et une pizza
Les reviews c'est par ici ! :-)https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f56/quelque-chose-de-nouveau-t2968.htm#45920 ! :-)
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 33
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Quelque chose de nouveau [statut: chap 3] Empty Re: Quelque chose de nouveau [statut: chap 3]

Message  Ayana Dim 30 Mai - 15:11

Note: Voilà pour tous ceux qui ont demandé la suite^^ Dans ce chapitre j'ai essayé d'imaginer à quoi pouvait ressembler l'amitié Sam/Jack (nan mais si ils sont amis aussi quand même !) et le genre de moments qu'ils pouvaient partager toutes les fois où ils se retrouvaient seuls tous les deux... Je retrouve rarement ce genre de moment simples entre eux dans les fics donc je voulais essayer d'en donner ma version en recréant ce genre d'intimité et en restant crédible (du moins je pense...) J'espère que ça vous plaira !

Comme toujours votre avis et vos réactions sont les bienvenues ! Bonne lecture !


Un hôtel et une pizza

Malgré les inquiétudes de Jack, la journée ne s'était pas si mal passée. Bien sûr il avait dû endurer un interminable briefing mais à part ça aucune catastrophe majeure n'était arrivée. Il s'était même amusé à voir la façon dont Doyle l'avait consciencieusement évité alors qu'il sortait peu à peu du « brouillard » causé par sa prise de médicaments. Quant à Carter elle semblait extrêmement calme et sûre d'elle depuis qu'ils avaient touché terre, attitude contrastant fortement avec la discussion qu'ils avaient eu à bord de l'avion. Sa confiance semblait belle et bien de retour et elle avait même réussi à la communiquer à quelques membres de l'équipe.

Pourtant, la tension était plus que palpable.
Jack avait observé les expressions sur les visages de scientifiques et les avaient reconnus sans peine. Ils avaient cet air résolu mais anxieux de soldats à la veille d'une grande bataille. Loin de leurs blouses et de leurs gadgets ou bouquins en tout genre ils semblaient tout de suite bien plus... humains ? Et la peur qu'ils affichaient avait rayé de leur visage le petit air supérieur que certains d'entre eux semblaient arborer en permanence.
Alors, Jack commença à leur jeter un regard nouveau. Après tout, peut être que l'excuse que Daniel lui avait fournit pour justifier sa petite trahison, à savoir qu'il pouvait être intéressant que Jack apprenne à connaître d'avantage les scientifiques de la base, n'était pas une si mauvaise idée que ça.
En même temps, peut être l'archéologue avait-il juste tenté de sauver sa peau...

Il était à présent dix heures passé et Jack se dirigeait vers la chambre de son second un immense carton à pizza dans les mains. Après le briefing tout le monde avait préféré gagner sa chambre pour finir de travailler leur discours du lendemain et Jack avait finalement pris la résolution de ne pas laisser tous ces pauvres êtres rachitiques mourir de faim la veille d'une importante épreuve. Il s'était donc retrouvé à faire le porte à porte pour demander à des scientifiques aux yeux agrandit par l'étonnement ce qu'ils souhaitaient sur leur pizza et ce qu'ils voulaient boire. Puis, une demi-heure plus tard il avait lui-même fait la livraison, échangeant quelques mots d'encouragement avec chacun, tentant de motiver les troupes du mieux qu'il pouvait.
Il avait beau avoir fait à peine quelques missions avec la plupart, les voir si apeurés avait immédiatement réveillé son instinct de chef. Il les connaissait à peine soit, mais ils restaient des membres du SGC et en tant que second du général Hammond, ses hommes.
Satisfait de sa petite tournée il avait gardé la chambre de son second pour la fin, espérant pouvoir passer un peu de temps avec elle plutôt que seul dans sa jolie mais définitivement très vide chambre d'hôtel.

Quand elle lui ouvrit elle parut étonnée de le voir sur le pas de la porte mais répondit instinctivement au sourire amical qu'il lui adressait.

- Mon colonel ?
- Ah non, pas ce soir. Jusqu'à nouvel ordre je me suis reconvertit dans une carrière de livreur de pizza. Il y avait une bande de scientifiques affamés à l'étage, et Hammond ne m'aurait jamais pardonné de ne pas leur donné la béquée avant de partir au lit.

Elle émit un petit rire et laissa son regard contempler la haute silhouette de Jack qui se détachait sur la lumière du couloir. Il avait changé de vêtements mais portait le même genre de treillis large que durant le voyage, les vêtements officiels n'étant nécessaire que pour les présentations devant la commission. Outre son pantalon beige il portait un simple tee-shirt noir et pour coller au personnage il avait noué une de ces chemises autour de sa taille et s'était coiffé d'une casquette visière vers l'arrière.

- Je vois que vous avez même adopté l'uniforme.
- C'est mon côté théâtral. Alors, vous me laissez entrer ?

Elle s'écarta immédiatement pour le laisser passer et referma la porte derrière lui.

- Vous m'excuserez mon colonel, j'ai préféré opter pour le pyjama. Plus confortable.

Il avisa le vieux pantalon et le débardeur qu'elle portait.

- Je ne vous invite pas à manger dehors Carter, je vous apporte la nourriture à l'intérieur. Je pense que le pyjama est tout à fait de circonstance.

Il commença à se diriger vers la table mais remarqua, arrivé à proximité, qu'elle était totalement recouverte de papiers divers. Voyant qu'ils semblaient rangés en piles bien distincte il préféra ne rien bouger et se retourna vers elle avec un sourire.

- Sinon, manger par terre c'est bien aussi.
- Ça ne vous dérange pas ? Parce que je peux essayer de déplacer...
- Par terre c'est très bien Carter, laissez la paperasse où elle est.

Ce dirigeant vers le pied du lit, il enleva la chemise qui se trouvait sur ses reins et la posa par terre avant de s'asseoir sur la moquette et de poser le carton de la pizza devant lui. Puis il enleva sa casquette et s'ébouriffa les cheveux, appuyant son dos contre le pied en bois verni du lit. Sam vint s'asseoir à ses côté et ouvrit le carton pendant qu'il sortait une canette de bière et une autre de soda light des larges poches de sa veste. Il lui tendit le soda avec un sourire.

- Vous m'excuserez je ne vous ai pas demandé, je préférais vous faire la surprise. J'espère que la pizza ira.
- C'est parfait monsieur, merci, le rassura-t-elle en prenant une part dans le carton.

Il remarqua immédiatement qu'elle n'avait même pas déballé sa valise, se contentant de sortir de quoi faire sa toilette et se changer. Ses traits étaient étrangement tirés, comme après une mission particulièrement difficile et tout en mâchant, ses yeux ne quittaient pas la table où étaient disposés tous les papiers.
Elle semblait épuisée et terriblement nerveuse, autrement dit tout sauf ce qu'elle avait montré durant la soirée.

- Carter ça va ? Vous ne paraissez plus aussi... confiante que tout à l'heure, lui fit-il remarquer après une minute de silence.
- Je ne l'ai jamais été.
- Vous êtes une sacrée comédienne.

Elle se contenta de hausser légèrement des épaules en lui envoyant un pauvre sourire.

- Tout le monde doit faire face à énormément de stress. Certains des scientifiques qui nous accompagnent ne vont presque jamais sur le terrain et à vrai dire, en dehors de leur labo ils se sentent totalement dépaysés. Ils ont besoin que je leur dise que tout va vient se passer.

Jack la regarda avec respect et compréhension. Toujours garder confiance et la tête froide devant ses hommes, il connaissait ça.

- Vous ferez un très bon colonel, un jour.

Elle le regarda, étonnée de sa soudaine remarque.

- Qu'est-ce qui vous fait penser que j'arriverai jusque là ? demanda-t-elle finalement avec sincérité.
- Je le sais, c'est tout. Et Hammond aussi.

Elle lui sourit avec reconnaissance.

- Pour l'instant tout ce que je souhaite c'est que ce séjour se passe bien.
- Je me répète peut être mais vous devriez essayer de penser à autre chose pendant un petit moment.
- J'essaye mais...
- Mais ?
- Vous vous souvenez quand vous avez passé votre bac, mon colonel ? Tenta-elle avec un léger sourire.
- La première ou deuxième fois ?

Elle lui consentit un petit rire.

- Vous avez dû le repasser ?
- Non. Rattrapages.
- Qu'est-ce qui vous a sauvé ?
- Vous êtes sûre que l'on est obligé de parler de ça ?
- Je ne fais que suivre votre conseil en pensant à autre chose mon colonel.

Jack soupira. L'air suppliant de la jeune femme était définitivement en train de saper ses dernières résistances.

- D'accord. Philo. Et je vous interdit de le dire à Daniel c'est compris ?

Cette fois la jeune femme se laissa aller à un petit ricanement. Jack la regarda en souriant.

- Content de voir que ça va mieux vous.
- Désolée... Cela ne sortira pas de cette pièce mon colonel, je vous le promet, lui assura-t-elle avec un sourire en coin.
- Oh je l'espère pour vous, parce que si ça vient aux oreilles de Daniel je saurais que vous êtes la responsable. Et ma vengeance sera terrible.

Elle sourit à nouveau et ils reprirent leur repas.
Jack ne quitta sa chambre qu'une heure plus tard, après lui avoir arraché la promesse, qu'il savait qu'elle ne tiendrait pas, de ne pas veiller trop tard. La journée de demain promettait d'être éprouvante et leur petit séjour était encore loin d'être terminé...

A suivre dans le chapitre 4: Un parc et un café

Feedbacks:
https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f56/quelque-chose-de-nouveau-t2968.htm#45920
Ayana
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 33
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Quelque chose de nouveau [statut: chap 3] Empty Re: Quelque chose de nouveau [statut: chap 3]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum