Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Poussières

Aller en bas

Poussières Empty Poussières

Message  Shiné Jeu 2 Oct - 11:25

titre: Poussières
genre: drame, angst, tragedy et aventure
un petit résumé: Les jours du monde de Ginadea sont comptés mais qui le sait? Certainement pas les frères Waru ou encore les enfants du pays de Belaèl... mais Orty, lui le sait... ou plutôt la comprit... L'automne ne reviendra plus...

statut: en cours également sur le papier...




Prologue: Réponds-Moi

-Dis P’pa, on va pêcher ?

Son père ne répondait pas. Mais ça, « il » le savait. Il se réinstalla confortablement sur les genoux de son paternel, lui caressant sa barbe négligée. Voulait-il vraiment des réponses ?
Voilà un mois qu’il était comme cela, à poser des questions futiles… Bien que l’homme ne parlait plus.
Sur le fauteuil usé jusqu’à la corde, le petit enfant jouait assis sur le vieil homme. Combien de temps y passait-il ? Enfin… de toute façon, il ne savait plus.

-P’pa… Je vais partir…

Il fixait de ses yeux profonds les yeux vides de cet être cher. Des larmes commençaient à perler. Il ne pleurait pas. Trop tard, désormais inutile. Le gamin se releva et quitta l’unique pièce du petit cabanon. Dehors, il faisait froid, comme d’habitude. Ses pieds nus dans la neige étaient gelés. Son regard se dirigea vers le ciel gris. Les questions ne franchissaient plus la barrière de ses lèvres gercées. La température chuta encore. Des nuances de brises glacées fouettaient avec violence sa peau meurtrie et, bientôt, rougie. D’ailleurs, de quelle couleur était-elle sous la couche de saletés ? Les cloches d’une chapelle lointaine résonnèrent. Du haut des ses sept ans, l’enfant avait acquit une maturité insouciante des règles et des problèmes de la civilisation. De toute manière, la mort passerait rapidement le prendre. Au plus profond de lui, il le savait. Il n’avait pas peur… ou, plus exactement, la peur ne le touchait plus…
Sa tignasse châtain flottait doucement au grès du vent. Cette fois, une larme coula. Sa voix fluette s’éleva à nouveau, masquée par un sanglot refoulé.

-Me pardonneras-tu… Hiruuya… Me laisseras-tu abandonner ?

Une sorte de plainte silencieuse…

-Je vais là où l’esprit de Père est partit…
Shiné
Shiné
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 13
Age : 30
Localisation : Suisse^^ bien sûr
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum