Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

Le Monde des Dieux

2 participants

Aller en bas

Le Monde des Dieux Empty Le Monde des Dieux

Message  Servilus Jeu 17 Juil - 18:46

Disclaimer: Tous les personnages et lieux sont ma propre création (pour une fois qu'on peut se vanter d'un disclaimer ^^. Cependant le scénario est inspiré du cycle des Dieux, de Bernard Werber... Mais dans l'ensemble c'est quand même à moi hein ^^
Rating: G


Chapitre 1- Délivrance


“ Chacun a une histoire, chacun a un destin, personne ne sait lequel ni pourquoi... ” On avait entendu cette phrase un peu partout dans le monde occidental, s’infiltrant dans les conversations comme un serpent dans un trou étroit. C’était le grand psychologue anglais Adam Anderson, qui avait déclaré cette phrase lors d’une conférence. Pourtant banale, elle se révélait bien trop juste. Les psychologues se penchaient sur la question avec acharnement, sans se rendre compte que la question avait déjà été abordée avant, mais n’avait jamais trouvé de réponse. C’était juste une relance, afin de permettre aux psychologues de subsister à leurs besoins. Un moyen de faire croire qu’on avait encore besoin de penseurs au XXIème siècle.
Moi je ne me posais pas la question. Toutes ces polémiques n’avaient pas le moindre intérêt. On incitait les gens à penser selon une certaine idéologie, c’était une entrave à la liberté de penser, déguisée en révolution dite scientifique.
Je m’appelle Jéremy Martins, médecin spécialisé dans l’anesthésie. Je ne suis pas réellement ce qu’on pourrait qualifier de bien entouré. Je n’ai que quelques rares amis, mais ceux-ci sont loyaux et ne m’ont jamais laissé tomber. J’ai été un jeune homme intelligent, fort et appliqué dans ses études.
Ce que je considérais comme était le monde, étonnait tout le monde, cela semblant tellement irrationnel. Je pensais que le monde n’était pas vraiment ce que l’on voyait, ni même ce que l’on vivait. Le monde c’était plus grand, c’était des frontières qu’on ne voyait pas, ces choses que l’humain ne voyait pas de ses yeux mais qu’il frôlait avec l’âme.
Ma physionomie était parfois troublante, on me surnommait parfois “ l’alien ”, car je ne pensais pas comme la plupart des gens. Seulement, peut-être étaient-ils incapables de concevoir l’existence du monde parallèle ? Celui dans lequel on vivait réellement ? Peut-être que le monde visuel n’avait rien à voir avec le vrai monde, celui qui provoquait nos émotions, nos sens et tout ce que l'on pouvait faire, ressentir.
Pourquoi s’acharner à croire que le monde était forcément beau, alors qu’on n’en connaissait même pas la nature profonde et caché ? C’est ce que moi, je m’acharnais à comprendre... Dans de multiples réflexions, j’avais tenté de découvrir, ce qu’était vraiment le monde... Et au final, je n’en avait guère découvert plus que quiconque s’étant lancé dans cette voie-là...
Et si le monde était la Mort ? Le paradis ? L’enfer ? Était-ce encore autre chose dont on ne soupçonnait pas l’existence... Moi j’était sûr que le monde était un tout... Et la vie, ce qu’elle entraînait et ce que nous vivions n’était qu’une infime partie de ce qu’il était réellement... Et malgré tout ce qu’auraient pu dire mes proches, ce qui fût mon destin m’était apparu comme une libération...

Ce que j’appelais “ délivrance ” aurait fait fuir n’importe quel être... Mais la mort, était peut-être la plus belle chose qu’il pouvait advenir à quelqu’un. La mort était souvent considérée comme austère... C’était peut-être le “ châtiment ultime ” que réservait Dieu aux êtres qu’il avait crée... Mais pourquoi avait-on décidé ça ? Pourquoi la mort serait-elle aussi repoussante que ça ?
Pour moi, la vie était une épreuve... L’épreuve, qui serait peut-être suivie d’une autre épreuve puis peut-être encore une autre, jusqu'à parvenir à la paix...
Qui pouvait décider de ce qu’était la mort avant de l’avoir explorer par lui-même... Les suppositions qu’on faisait servaient surtout à avoir une image de la mort, parce qu’elle est trop mystérieuse et trop voilée pour qu’on en connaisse la vraie nature...
De toute façon, moi je n’avais plus rien à voir avec la vie... Mais étais-je vraiment mort ? Ou étais-je dans une sorte de transe entre la vie et la mort ? J’ai immédiatement sut que je n’étais plus en vie, au moment où j’ai senti une séparation... C’était une sensation indescriptible, presque magique... A présent, c’était dans un endroit totalement noir que j’étais... Je savais que je n’allais ni mal ni bien... A différents moments, je ressentait une douleur, ou alors j’étais faible... Peut-être était-ce ce qu’on peut ressentir quand on essaie de ramener l’âme dans le corps...
Peut-être était-ce le rythme des chocs électriques pour tenter de nous ramener à la vie... Mais je n’avais pas l’intention de revenir dans le “ monde des vivants ”.
Ce qui m’avait amené ici était d’ailleurs très stupide. En retard à un rendez-vous, je roulais un peu trop vite... Enfin, même beaucoup trop vite... A 150 km/h sur l’autoroute au lieu de 130 km/h... J’avais tenté de doubler la voiture devant, sans regarder un seul instant dans le rétroviseur... Acte mortel, dans tous les sens du terme. Et voilà comment je m’étais retrouvé dans cette transe, attendant le verdict du destin. Me permettrait-il de découvrir la mort, ou me ramènerait-il à la vie que j’avais quitté bêtement, mais que je n’avais aucunement envie de retrouver. A présent c’était l’inconnu que je voulais visiter. La vie je connaissais... C’était un dur travail, c’était d’éternels sacrifices pour tenter de vivre tout simplement. On passait sa vie à tenter d’échapper à la mort, payant encore et encore jusqu'à épuiser tout son capital, puis recommencer le mois suivant...
Cela faisait maintenant deux heures que je n’avais ressentit de douleur... Sûrement devrais-je attendre que les infirmiers aient décidé de me laisser partir, pour que je puisse enfin continuer mon exploration.
J'attendais, seul dans ce couloir noir, de pouvoir apercevoir une sortie, qui me permettrais d'aller encore au delà des choses... Je voulais trouver le remède à mon ignorance, découvrir ce qu'il y avait après la vie...
Soudain, dans une douleur atroce je ressentait quelque chose qui me tirait dans le ventre... Recroquevillé, essoufflé, je ne parvenais plus à faire le moindre mouvement. Dans une ultime douleur, ce qui semblait me rattacher à mon enveloppe charnelle, se brisa... Puis tout se succéda très vite... Une ouverture se dessina au bout du couloir, qui m'attirais inexorablement. Je me laissais alors faire, sachant que je ne pouvais plus faire marche arrière... J'avais abandonné la vie derrière moi, et s'ouvrait alors à moi, une étendue inconnue, dont j'avais réellement l'intention de découvrir tous les plus profonds mystères, ceux de la mort, et ceux de l'existence même...


Venez donner votre avis: https://fanfiction.superforum.fr/feedback-f67/le-monde-des-dieux-t2421.htm


Dernière édition par Servilus le Jeu 24 Juil - 14:37, édité 3 fois

Servilus
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde des Dieux Empty Re: Le Monde des Dieux

Message  Siress Ven 18 Juil - 11:55

Ajoute un disclamer
Ouvre un topic dans feed, et ce sera bien.
Ce sera encore mieux si tu lis les règles
Siress
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 46
Date d'inscription : 12/11/2005

https://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum