Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Sheyla

Aller en bas

Sheyla Empty Sheyla

Message  crevette95 Sam 29 Mar - 18:53

Avant tout je tien à me présentée
Je suis fan de stargate Atlantis et surtous du personnage de Teyla que j'adore. De plus je tien à précisée que suis une 100% Sheyla et que je suis contre l'éventualité qu'un jour le Shweir intervienne dans la série

Je vous prévient tous de suite il s'agit là de ma première Fic alors soyez indulgent mais honnète. Je suis aussi ouverte à toutes les idées. Oh et tune dernière chose je suis totalment nul en orthographe alors ne faites surtout pas attention aux fautes qui seront surment très nombreuses.

Pour cette fic je n'ai aucune idée pour le titre alors si vous avez quelque chose à me proposé allez y!!!!!!!
Sur ce BONNE LECTURE !!!

--------------------------------------------------------------------------------
titre : Comment l'oublier ? (Sheyla)
auteur : bah moi crevette 95
Résumé: je sais pas trop, dison que c'est du cent pour cent Teyla et John
genre : Romance, Action Aventure ( enfin j'essaie )


Teyla arpentait les couloirs de la cité d'Atlantis t'elle une âme en peine. La jeune athosienne semblait perdue dans ses pensées.
Comment avait t'il osé la traitée de la sorte? Elle se sentait sale, trahie, trompée. Il s'était moqué d'elle alors qu'il connaissait la nature de ses sentiments. Sentiments qu'elle croyaient réciproques. Mais non, aparament elle s'était trompée.
Il avait juste voulu passer le temps avec elle. La jeune femme venait tout juste de s'en rendre compte.

Teyla continuait de marchée, elle voulait se détendre et oublier cette mauvaise journée.
La jeune femme fini par arrivée devant le gymnase. Elle posa son sac près de la fenêtre et se dirigea vers le punching-ball qu'elle commenca à frapper de toutes ses forces ( quitte à se fair mal ). Elle continuait de pensée à cette sale histoire. Les larmes lui montaient aux yeux. Il ne s'agissait pas de larmes de tristesses, mais plutôt de colère, de rage, de haine. Elle éprouvait de la haine envers cet homme qui lui avait arraché puis piétiné le coeur sans aucunes pitié.

Elle avait cessée de fraper dans le sac depuis une ou deux minutes et était à présent assise par terre. La tête enfoui dan ses mains, elle tentait de retenir tant bien que mal l'avalanche de larmes que menacait de s'évadée de ses yeux noisette. Elle pensait:
-Tu doit l'oubliée ma grande. Tu ne doit pas pleurée ni perdre ton sang-froid devant lui. Il en serais trop fier. Il serait trop heureux de voir à quel point tu souffre.
Sur ce Teyla se leva, essuilla rapidement ses dernières larmes, souffla un grand coup, s'empara de son sac et sortie du gymnase pour se dirigée vers le mess


--------------------------------------------------------------------------------

Voilà c'est le début alors je vais pas vous demandé si sa vous plait : c'est un peu trop tôt pour le dire.
A votre avis Pourquoi Teyla est t'elle si triste?
Qui la fait pleurée?
Que c'est t'il passé?


--------------------------------------------------------------------------------

Il n'y avait pas grand monde dans la salle. Teyla regarda sa montre: 21h30. La plupart de la base devait déjà avoir dinez. La belle athosienne alla se cherche quelque chose à grinioté. Finalement elle n'avait pas très faim. Elle se dirigea vers une table libre quant une voix l'arréta:
- Teyla !
L'interessée se retourna. Elle aperçue non loin d'elle Ronon, McKay, le docteur Weir et le colonel Shepard. Elle ne les avaient même pas vue. Ronon lui fit signe d'approchée.
Elle s'executa à contre coeur, il y avait à cette table la seule et unique pesonne qu'elle ne voulait pas voir.
- Teyla vous vous joiniez à nous ?
Ce fut comme un reflexe pour elle. Elle ne put s'empéchée de poser les yeux sur lui. Aprouvait t'il l'idée qu'elle dine en sa compagnie? Il ne la regardait même pas. Ce fut comme un nouveau coup de poignard en plein coeur.
- Je..... Je suis vraiment désolée mais je ne peut pas.
- Pourquoi? demanda McKay la bouche pleine.
Ils semblait quelque peut étonné de son refus.
Que devait t'elle dire ?

Heureusement pour elle le docteur Heightmeyer veneit de pénétrée à son tour dans la mess. Il semblait que celle ci allait dinez seule.
- Eh bien le docteur Heightmeyer et moi devions dinez totes les deux
- Oh très bien dans ce cas nous nous verons plus tard déclara Elizabeth
- C'est ça oui à plus tard
Teyla posa une dernière fois son regard sur lui avnt de se dirigée vers Kate

- Tiens Teyla bonsoir
- Bonsoir docteur
- Alons appellez moi Kate
- Très bien. Dîtes puis je vous demandez un service ?
- Bien sur
- Je suis vraiment très génée d'avoir à vous demandez ça mais pourions dinez toutes les deux?
- Oui bien sur mais vous ne dinez pas avec le Colonel Sheperd et vos amis ?
- Non pas ce soir
-Très bien alors allons y

Les deux jeunes femmes s'instalèrent à une table non loin de celle de Shepard et ses amis. Contrairement à ce que Teyla pensait, le repas se passa à merveille. Les deux jeunes femmes n'avaient pas cessées de discutées et de plaisentées.
Néanmoins le Docteur Heightmeyer restait étonnée de voir que Teyla ne dinait pas avec ses amis. Mais elle eut la délicatesse de ne pas abordée le sujet voyant que malgré la bonne humeur que Teyla arborait depuis le debut du repas celle ci était triste.

Après le repas les deux jeunes femmes se quittèrent et partirent chacunes de leur coté. Teyla était très fatiguée et décida d'aller se couchée. Elle se glissa dans ses draps frais et ne tarda pas à s'endormir.
Mais elle fut réveillée au milieu de la nuit.....

--------------------------------------------------------------------------------

Mais elle fut réveillée au milieu de la nuit.
Elle tremblait, elle était en sueur et avait chaud. Sa respiration était rapide, elle avait l'impression d'étouffée.
Teyla repoussa ses couvertures et s'assit au bord de son lit. La jeune femme enfouie sa tête dans ses main et tentait de se ressaisir. Elle avait les yeux grand ouverts mais sa vision était trouble. Elle avait comme un voile devant les yeux parsemmé de petites taches blanches.
L'athosienne se leva difficilement et marcha prudemment jusqu'à sa salle de bain où elle se fit coulé de l'eau fraiche sur le visage.
Sa vision commença à s'éclairée. Mais elle avait toujours chaud.
Elle se regarda dans le miroir et fut presque effayée à la vue de son visage: elle était blanche comme un linge et des gouttes de sueurs roulaient sur son visage.
La jeune athosienne fut alors saisie d'un haut de coeur. En comprenant ce qui allait se passer elle s'accroupie par terre en face des toilette et alors que ses hauts de coeurs se faisaient de plus en plus nombreux elle se mit à vomir.
Teyla passa tout le reste de la nuit dans la salle de bain et ne ferma pas l'oeil. Elle voulue plus d'une fois se rendre à l'infirmerie, mais elle était trop faible pour se levé.

Le lendemain Teyla avait retrouvée ses forces. Elle fut d'ailleurs étonnée de se sentir si bien. Ses maux de ventre avaient totalement disparus et elle avait une faim de loup !
Ce matin là elle déjeuna en tête à tête avec Ronon

Ronon: Votre dinez avec le docteur Heightmeyer c'est bien passé?

Teyla: Oui je vous remercie

Ronon: Teyla vous vous sentez bien ?

Teyla: Oui très bien. Pourquoi cette question ?

Ronon: Eh bien excusez moi mais vous avez une mine épouvantable.

Teyla: En fait je n'ai qu peu dorie cette nuit

Ronon: Encor vos cauchemars ?

Teyla: Non j'était malade. Mais je vais beaucoup mieu

Ronon: Oui je vois ça. Vous en ètes déjà à votre quatrième toast. Moi qui pensait qu'il n'y avait pas pir que le docteur McKay en matière de nouriture. Il semblerait que je e sois tropé.

Tous deux rirent de bon coeur.
Il commençait à se fair tard et Teyla devait aller s'entrainée au gymnase. La jeune athosienne se leva mais elle ne put fair un pas. Elle commença à ressentir de nouvelles sueurs froides, sa vue s'assombrie, elle vacillait dangereusement et menacait de s'écroulée. Ronon s'était leve afin de la reenir, mais il n'en nut pas le temps car quelqu'un avait ét plus rapide que lui.

? : Teyla ! Teyla vous m'entendez ?

La jeune athosienne était par terre, dans les bras de l'homme qui l'avait rattrapée avant qu'elle ne percute violement le sol. Elle se trouvait trop faible pour ouvrir les yeux et voir sn visage, mais elle reconnaitrait cette voix entre mille autres.

Shepard: Il faut l'emmenée à l'imfirmerie

Teyla se sentie soulevée. Elle étai dans ses bras. Elle aurait même put être heureuse si elle n'était pas si faible et si effrayée. Jamais encore elle ne s'était évanouie de cette manière.

Le colonel la transportait à l'imfirmerie suivie de prè par McKay et Ronon.
Teyla avait ouvert le yeux. Il la regardait, il avait l'air affolé. Malheureusement elle se sentait de plus en plus faible et ferma à nouveau le yeux

Shepard: Teyla ! Teyla non ! Resté évaillée ! Resté avec moi on y est pr


--------------------------------------------------------------------------------

Bon voilà c'est bon je me suis mise dans " fanfiction à suivre"
Sinon a part les petits reproches que j'ai eu vous pouvez me dire si le début de ma fic vous plait ?


MESSAGE EDITE :

pour les coms, c'est ICI
Gjc



EDIT modo : j'ai mis cette page un peu au propre en enlevant les messages entre le texte qui n'avait rien à y faire. Attention à la qualité du post. Merci. De plus, il manque toujours les spoilers (= présentation de ta fic, cf règles)


Dernière édition par crevette95 le Mer 2 Avr - 21:01, édité 1 fois

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Sam 29 Mar - 19:04

Alors là je tient à fair mes plus plates excuses à tous les lecteurs
Il semblerait que le clavier de mon PC ait un problème
Certaines lettres ne passe pas et j'ai des mots coupés en deux.
Alors désolé je me relirait pour corrigés tous ça Crying or Very sad :cry

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Dim 30 Mar - 20:52

Le Dr Beckett était tranquillement en train de vérifié quelques analyses quant la porte de l'infirmerie s'ouvrie violement, laissant apparaître trois hommes complètement affolés et une Teyla évanouie.
Carson se précipita vers le colonel qui portait la belle endormie

Carson : Colonel? Mais que c'est il passer ?

Sheppard : Teyla a eu un malaise au mess

Carson : Très bien posez la sur le lit

Une fois Teyla installée Carson put commencer les examens sur la jeune femme.
Dix minutes plus tard Teyla se réveilla enfin. Pour les quatre hommes ces dix minutes avaient été interminables.

Carson : Teyla comment vous sentez-vous ?

Teyla : Je vais très bien docteur, ne vous en faites pas. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps je dois y aller.

Elle voulut se lever mais les quartes hommes se dressèrent devant elle

Sheppard : Surment pas vous allez rester ici et vous reposée

Teyla : Je n'ai pas besoin de repos colonel

Ronon : C'est bien vous qui m'avez dit que vous aviez été malade toute la nuit. Alors je pense que vous devriez rester prudente et vous reposez.

Les trois autres hommes avaient les yeux grands ouverts

Carson : Comment ça "malade toute la nuit" ? Pourquoi ne pas être venue à l'infirmerie ?

Teyla : Par ce que ce n'était rien du tous. J'ai dû manger quelque chose qui n'est pas passer. Une indigestion rien de plus.

Sheppard : Oh oui et votre malaise de ce matin c'était aussi une indigestion peut-être ?

Teyla était rouge de colère. Si elle était malade ça la regardait elle et personne d'autre. Non mais pour qui se prenait t'il à la fin?

Teyla : Tout d'abord colonel je dois vous signaler que je suis une grande fille capable de me débrouille toute seule si je suis malade, ensuite je suis la plus à même à dire si je me sens bien ou pas. En l'occurrence je me sens très bien et je tien à vous signaler que si j'étais vraiment malade cela ne vous regarderait pas.

Sheppard : Oh que si ça me regarde. Que vous le vouliez ou non vous êtes dans mon équipe et il se trouve que je suis votre supérieur !

Ils s'étaient m'y à hurler de plus en plus fort à chaques paroles qu'ils prenonçaient.

Teyla : Et que contez vous faire COLONEL ?!

Sheppard : Eh bien je vous ordonne de resté ici tant que nous ne serons pas ce que vous avez. C’EST UN ORDRE

Teyla : Vous n'avez pas d'ordre à me donner. En ce qui concerne ma santé et mon bien être personnel je suis la seule à décidé

Carson : Ca suffit tous les deux !

Sheppard et Teyla se défiaient tous deux du regard. Elle croisa les bras et baissa la tête, il fit de même et s'éloigna un peu

Carson : Bon maintenant que vous vous êtes calmé, dîtes moi Teyla avez vous mangé ce matin ?

Teyla : Oui

Ronon : Ca pour manger elle a mangé. A côté d’elle on pourrait penser que McKay est au régime

McKay : Qu'est ce que ça veut dire au juste ?

Carson : Bien Teyla combien de fois ce genre de malaise c'est t'il produit?

Teyla : Juste ce matin et la nuit dernière docteur

Carson : Bien je vais vous faire une prise de sang et quelques examens. Ne vous en faîtes pas ça ne prendra que deux minutes

Quelques minutes plus tard

Teyla était toujours à l'infirmerie. Elle n'avait pas une seule fois adresser la parole à John. Lui était toujours dans l'entré les bras croisés et le regard noir. Il était en colère. Jamais encore elle ou qui que se sois d'autre ne lui avait parlé de cette façon. Pour qui se prenait t'elle? Il était son supérieur et se devait de faire ce qui s'avérait être le mieux pour son équipe. Le fait qu'ils aient été "proches" ces deux derniers mois ne devait en aucuns cas altéré son jugement. De toute façon aucuns risques que ça se produise puisque tout était terminé à présent......

Carson : Bien Teyla j'aurais les résultats d'ici ce soir.

Teyla : Et en attendant que suis 'je censée faire Docteur ?

Carson : Et bien je ne saurais trop vous conseiller de vous reposée. Mais je ne crois pas qu'il soit nécessaire que vous restiez ici si vous n’en avez pas envie.

Teyla : Merci Docteur. Donc je peux partir

Carson : Oui si vous me promettez deux choses. D'une de vous reposez, et de deux au moindre problème de venir ici tout de suite

Teyla : Très bien c'est promis. Merci docteur

Teyla se leva puis sans un regard à qui que se sois sortie
Elle se dirigeait vers ses appartements quant elle sentie une main l'agrippée...

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Dim 30 Mar - 21:19

? : Teyla nous devons parler

Teyla : Pardonnez-moi Colonel mais je n'ai rien à vous dire

Sheppard : Pourtant à l'infirmerie vous n'aviez pas votre langue dans poche.... Teyla nous nous étions mit d'accord non ? Nous avions décider que nos "problèmes personnels" n'en patiraient pas sur notre travail

Teyla : Non ! Vous avez décider. C'est vous qui êtes venu me voir pour la première fois il y a deux mois, vous qui avez décider qu'il valait mieux que l'on arrête là tous les deux. Moi comme une imbécile j'ai dit "Amen" à toutes vos décisions.

Sheppard : Teyla je suis conscient que ces derniers temps j'ai fais beaucoup de bêtises, je sais que je vous ai fais du mal, mais à présent il faut essayer d'oublier tous ça

Un silence embarrassant s'installa dans le couloir. Teyla avait baissé la tête. Un certain temps plus tard elle leva les yeux et planta son regard dans celui du colonel

Teyla : Bien. A vos ordres colonel

Sur ce elle partit sans se retournée

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Lun 31 Mar - 23:19

petite précision, sur un autre sit ou je publie également cette fic, on m'a conseillée de réécrire les dialogues comme avant ( ce que j'ai décidé de faire)
J'ai aussi trouvé un bêta lecteur ( il s'agit de ma marraine)

Bisous
J'espère que se sera mieux maintenant

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Lun 31 Mar - 23:19

Teyla avait passé sa journée à broyer du noir.
Il avait osé lui faire des reproches, alors que tout était de sa faute.

Le soir venu, elle repartit en direction de l'infirmerie pour avoir les résultats de ses examens. Elle trouva Carson, assis devant une tonne de paperasse :

- Teyla! Approchez, je vous en prie. Vous venez pour les résultats ?

- Oui, je ne suis pas trop en avance au moins ? demanda t’elle d’un voix douce

- Non, ne vous en faîtes pas, ça sera rapide... Mais peut-être devriez vous vous asseoir.

- Non je suis un peu pressée si on pouvait en finir tout de suite.

- Bien... Euh... Alors, par où commencer...


Teyla commençait à s'inquiéter. L'hésitation du médecin ne lui disait rien de bon.


- Bon, alors voilà... Vous êtes sur de ne pas vouloir vous assoire ? questionna à nouveau le médecin

- Carson je vous en prie dîtes moi ce que j'ai... supplia la jeune femme.

- Bien alors, voilà...: Teyla vous êtes enceinte.

Un long silence suivi cette révélation.

- Depuis quand ? murmura-t-elle.

- Cinq semaines.

Teyla n'avait pas levé les yeux et se contenta de murmurer:

- Très bien, merci Docteur.

Elle s'apprêtait à sortir quand Carson l'arrêta.

- Teyla si vous voulez en parler je suis là vous savez.

Teyla lui adressa un sourire reconnaissant et déposa un doux baiser sur sa joue, ce qui fit rougir le médecin.

- Merci Carson. Merci pour tout. Je vous demande simplement de ne rien dire à personne pour le moment, je voudrais le faire moi-même mais en temps voulu.

Le médecin acquiesça et laissa la jeune femme sortir. Il retourna à son bureau et regarda à nouveau les résultats de Teyla. Quelque chose l'intriguait : les résultats des analyses du foetus étaient plus qu'étranges et cela ne lui disait rien de bon. Mais, il était encore trop tôt pour se faire un idée exacte du problème. De toute façon, il pouvait très bien se tromper…

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  crevette95 Mer 2 Avr - 20:58

Chapitre 2


Cela faisait une semaine que Teyla avait appris la grande nouvelle. Depuis qu'elle était au courant de sa grossesse, elle voyait les choses sous un autre angle. Elle était de plus en plus prudente durant ses entraînements, ce qui signifiait qu'elle ne combattait plus contre Ronon. Quand celui ci lui proposait un " petit entraînement", elle trouvait toujours un prétexte pour y échapper : des dossiers en retard, un rapport à terminer, une visite sur le continent...
Mais, la jeune athosienne se doutait que ces excuses bidons ne feraient pas long feu. A présent elle devait leur dire la vérité.
Elle avait déjà prévenu Elizabeth, qui ne manqua pas de la féliciter pour cet "heureux événement". Le docteur Weir s'était arrangée pour que Teyla ne parte pas en mission pour le moment. En effet, suite à son malaise, la jeune femme avait besoin de repos, même ci celle-ci prétendait le contraire.


Il était un peu moins de 13h quand Teyla se rendit au mess pour déjeuner en compagnie de toute l'équipe.
Elle ne savait pas vraiment comment annoncer la nouvelle à ses coéquipiers. Elle avait peur, mais ce n'était rien, comparé à l'angoisse qui l'animait en pensant à ce qu'elle allait dire à John. Mais, elle ne pouvait pas lui mentir. Il devait connaître la vérité sur l'enfant qu'elle portait, sur leur enfant. L'enfant qui grandissait en elle. Elle ne voulait pas qu'il vive sans père. Elle avait connu, tout au long de sa vie une immense solitude. Elle était trop jeune, quand sa mère avait rejoint ses ancêtres, pour s'en rappeler. En revanche, elle se souvenait de son père et surtout de ce jour, où, du haut de ses dix ans, elle l'avait vu disparaître sous ses yeux, enlevé par les Wraiths.
Elle refusait de priver son enfant de son père, comme elle avait été privée du sien. Elle avait connu cette douleur et refusait d'affliger ça à son bébé.

La jeune femme fut sortie de sa rêverie en entrant dans le mess. Elle ne mit pas longtemps à voir où se trouvaient ses amis. Sans perdre une minute, elle les rejoignit et s’installa en face de McKay qui mangeait avec gourmandise une cuisse de poulet. Le Runner fut le premier à prendre la parole :

- Ah ! Vous voilà Teyla, nous vous attendions, Ronon jeta un regard sur McKay toujours occupé avec le contenu de son assiette, ou disons plutôt que je vous attendais.
- Bah quoi ? McKay venait de lever la tête de son assiette. J’ai attendu, mais j’ai eu peur que ça refroidisse.
- Allez-y McKay, mangez, de toute façon tout le monde est là.
- Comment ça ? Le colonel ne déjeune pas avec nous ? demanda l’athosienne mi-surprise, mi déçue.
- Non, il a dit qu’il était occupé et qu’il ne mangerait pas.
- Occupé ?! Mon œil, à mon avis il doit encore être avec cette Susan.
- Rodney ! répliqua le Runner avec colère.
- Bah quoi, qu’est ce que j’ai dit ?
- Qui est Susan ? demanda Teyla en tentant de cacher sa peine.
- Une fille. Elle est arrivée il y a deux semaines. Je crois qu’elle est militaire.
- Ce que Ronon a oublié de dire, c’est qu’elle ne passe pas inaperçue depuis son arrivée, déclara McKay un petit sourire en coin, elle fait tourner la tête à la moitié des hommes de la cité.
- Je vois... déclara Teyla qui ne pouvait plus vraiment cacher son malaise.

La belle athosienne avait presque oublié de leur dire ce pour quoi elle était venue. L’idée que John fréquent cette « Susan » lui était insupportable. Cette fille était arrivée sur la base depuis quinze jours et John l’avait quittée il y a dix jours… Il n’était pas impossible que Sheppard l’ait laissé tomber pour elle. D’après McKay la moitié de la base était sous son charme, alors pourquoi en serait il autrement pour John ? Après tous, il n’avait jamais été insensible aux jolies filles : Chaya, Mara, Teer… et bien d’autre encore dont Teyla ne connaissait pas les noms. John Sheppard était un chasseur, il était toujours en quête d’une nouvelle proie à prendre dans ses filets.
Finalement les hommes étaient tous pareils, avant de penser avec leur cerveau, ils pensaient avec leur… Enfin, avec ce qui faisait d’eux des hommes. Rodney leva à nouveau le regard de son assiette qui était déjà à moitié vide. Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres :

- Tiens qu’est ce que je vous disais déclara Mckay en pointant sa fourchette en direction de l’entrée du mess.

Teyla et Ronon se retournèrent et virent le colonel en compagnie d’une jeune fille. Elle ne devait pas être âgée de plus de vingt cinq ans, ses cheveux blond lui tombaient jusqu’au milieu du dos. Elle avait de magnifiques yeux bleus et une peau blanche comme le lait. Son uniforme indiqua à Teyla que cette fille était effectivement une militaire. L’athosienne comprit à la vue de ce (il fallait le reconnaître) joli corps qu’il était impossible que John ait résisté à son charme.
Le couple alla s’installer à l’autre bout de la pièce. Ils s’assirent et discutèrent gaiement. Teyla ne put s’empêcher de les regarder. Elle riait de ses plaisanteries, il la dévorait du regard. Maintenant plus aucun doute n’était possible. Soit ils avaient couché ensemble, soit ils allaient le faire. Les deux idées la faisaient autant souffrir l’une que l’autre. De toute façon, dans les deux cas John était passé à autre chose. Elle devait en faire autant. Mais comment faire ? Comment l’oublier, alors qu’elle portait son enfant. Finalement, peut être ne devait elle rien lui dire. Comme ça elle lui laissait sa liberté et il n’avait aucune obligation vis-à-vis du bébé. Le scientifique avait remarqué que la jeune fille ne mangeait rien. Il s’inquiéta :

- Vous ne mangez rien Teyla ?
- Non Rodney, je n’ai pas très faim, dit-elle arborant un petit sourire forcé.
- Se sont vos nausées ? demanda le Runner.
- Non ne vous en faîtes pas, je…je mis suis habituée.
Le scientifique et le Runner la regardèrent étonnés par ses propos
- Je risque d’avoir souvent la nausée à l’avenir.
Mais voyant que ses amis ne comprenaient toujours pas elle ajouta :
- Je suis enceinte.
- ENCEINTE ? cria McKay.
- McKay !
Mais, c’était trop tard. Tous les regards se dirigèrent vers Teyla, qui massait ses tempes du bout des doigts. Aucune personne présente dans le mess ne pouvait prétendre ne pas avoir entendu les paroles du scientifique.
- Merci beaucoup McKay, gronda la jeune femme.
- Teyla je…désolé…je ne voulais pas.
Mais elle ne voulait pas l’écouter. Teyla se leva et sans faire attention aux regards qui étaient posés sur elle, elle sortit. Elle n’avait pas vu que John s’était lui aussi levé et qu’il la rattrapait. Elle sentit sa main l’attraper. Elle se retourna vivement vers lui et planta son regard de braise dans celui du colonel. Elle tenta de se débattre, mais il la serra encore plus fort pour l’empêchée de fuir.
- Lâche-moi tout de suite ! cria l’athosienne, ne me touche pas !
- On doit avoir une petite discussion tous les deux, rétorqua le militaire.
- Je n’ai rien à te dire.
- Ah oui ? Tu n’a vraiment rien à me dire sur notre enfant ? demanda John d’une voix dure.
- Tu plaisante j’espère ? Tu crois vraiment que je suis enceinte de toi ?
- Ne me ment pas, je ne suis pas stupide. Et si tu prétends avoir quelqu’un, sache que je ne te crois pas.
- Et pourquoi, l’idée que je puisse avoir rencontré quelqu’un te semble impossible. Toi tu n’as pas perdu de temps.
- Oh je t’en pris Teyla ne sois pas stupide, supplia le militaire.
- Quoi ?! Parce que maintenant je suis stupide ! s’exclama l’athosienne.
- Quant tu t’y met, tu peux le devenir.

Là il avait été trop loin. Elle lui administra une gifle qui avait deux buts :
Le premier se défouler.
Le deuxième, lui faire comprendre qu’il valait mieux éviter d’insulter une femme enceinte et saturée d’hormones.
L’athosienne releva la tête et plus déterminée que jamais elle lui répondit :

- Tu te trompe John, ce n’est pas ton enfant que je porte.

Sur ce elle partit sans se retournez.
Elle aurait dû lui dire la vérité. Elle s’était laissée emporter par la colère, peut être aussi par la jalousie. Mais, il l’avait fait souffrir, elle voulait le faire souffrir lui aussi. Elle voulait qu’il souffre autant qu’elle avait souffert.
Le plus dur, s’était que son enfant n’aurait pas de père. Mais peut être que s’était mieux ainsi. Mieux vaut ne pas avoir de père, que d’avoir un père comme le colonel John Sheppard

crevette95
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sheyla Empty Re: Sheyla

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum