Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Le premier amour de Kaidoh?!?

Aller en bas

Le premier amour de Kaidoh?!? Empty Le premier amour de Kaidoh?!?

Message  gossip coco Dim 16 Mar - 3:35

Titre : Le premier amour de Kaidoh?!?
Auteur :
gossip Coco
Fandom : Prince of Tennis de Takeshi Konomi , Love Hina de Ken Akamatsu
Genre : Cross-Over, Ship, humour
Rating : PG -13
Pairing : Kaidoh x Shinobu, RyoSaku
Disclaimer : Les persos, comme les univers appartiennent à leurs auteurs respectifs...
Résumé : Shinobu déprime un peu, Keitarô ne la verra jamais que comme une petite soeur. Kaidô déprime aussi, il a involontairement effrayé une jeune fille de son école.

Note : Je m’excuse, mais pour les besoins de mon histoire, Shinobu est à l’école de Seigaku.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chapitre I


C’était sans espoir, Urashima Keitarô n’aimerait jamais Maehara Shinobu comme un amoureux et cette dernière cherchait à refouler ses larmes à cette pensée. En effet, la veille au soir, elle l’avait surpris essayant d’embrasser Naru et le sentiment de tristesse l’avait envahie. Il fallait qu’elle chasse ce souvenir de son esprit, surtout qu’elle avait un examen d’anglais dans moins de dix minutes et qu’elle n’avait pas encore rejoint sa classe. Alors qu’elle allait atteindre la salle en question, elle se heurta à un jeune homme qui sembla aussi surpris qu’elle et dont le regard semblait vouloir la fusiller sur place.
"Excusez-moi, je suis vraiment désolée... Bafouilla la jeune fille.
-Tssss... Siffla le garçon mettant Shinobu encore plus mal à l’aise.
-Je vous ai fait mal, je... suis encore vraiment désolée..." Acheva la collégienne avant de s’enfuir, apeurée.
Le jeune homme n’eut pas le temps de protester qu’une main se posa sur son épaule.
"Tu ne devrais pas prendre un air aussi méchant, hein, Kaidoh!"
Ledit Kaidoh se retourna et s’aperçut que c’était un des joueurs de son équipe de tennis, en l’occurrence Fuji qui le scrutait avec son éternel sourire bienveillant.
"Fu... Fuji-sempai... Je ne la regardais pas méchamment...
-Je m’en doute... Ah, au fait, ce soir, on a un meeting entre titulaires, vers dix-sept heures.
-Ah ? Merci de me prévenir."
Fuji s’éloigna et Kaidoh allait rejoindre sa classe.

La matinée se déroula sans incident notable, excepté le fait que Kaidoh se surprit plusieurs fois à se demander qui pouvait bien être la fille qu’il avait heurtée précédemment. Vu sa taille, elle devait être en première année, mais ce n’était qu’une vague supposition. Lors de la pause déjeuner, Eiji, suivi de Taka vint lui proposer de déjeuner tous ensemble sur le toit. Tezuka et les autres devaient les rejoindre. Kaidô accepta en hochant la tête.

Cependant, une autre personne avait eu la même idée, et c’était Shinobu elle-même, qui, un peu démoralisée, non seulement pour son amour à sens unique pour Keitarô mais aussi par les regards curieux de Sû et Akikô sur son visage défait, s’était dit que ce serait l’endroit idéal pour être un peu tranquille et éviter les questions indiscrètes de ses amies sur son état mental. Savourant la solitude, elle eut la désagréable surprise de voir l’équipe de tennis presque au complet, débarquer avec leurs bentôs et discuter de tout et de rien. Et parmi eux, se trouvait le jeune homme qu’elle avait bousculé en rejoignant sa salle de classe. Complètement gênée, elle allait se lever et s’enfuir précipitamment quand l’un d’entre eux, au visage ressemblant à celui de Kitsune, l’interpella.
"Mais c’est la petite fille que Kaidoh a effrayée tout à l’heure !
-Euh... Excusez-moi... Bredouilla Shinobu rouge comme une tomate. Je m’en vais, excusez-moi, bon appétit...
-Attends, tu peux rester. Kaidoh n’est pas méchant...
-Je n’ai jamais dit une chose pareille ! Protesta la jeune fille.
-Eh, bien restent avec nous ! Renchérit Momoshiro. Et pour t’avoir effrayée, la Vipère te donnera la moitié de son repas.
-Quoi ? Rugit ce dernier.
-Non, c’est moi, j’avais un examen, j’étais dans la lune, j’aurai dû regarder où j’allais, reprit Shinobu. J’ai fait des biscuits, vous en voudrez un peu, pour le dessert ?
-Oui !!!!!!!!!! Bondit de joie Momoshiro, sa gourmandise reprenant le dessus.
-Espèce de morfale !
-Tu t’appelles comment ?
-Je suis Maehara Shinobu."
Puis, tour à tour, les membres du club de tennis se présentèrent.
"Tu es en quelle classe ? L’interrogea Momoshiro qui se demandait si Echizen la connaissait.
- En Quatrième B."
-Mais tu as le même âge que Momoshiro et Kaidoh, alors, s’étonna Taka. Tu es si petite."
Shinobu devint encore plus rouge et baissa la tête. Tezuka réprimanda alors Taka.
"Réfléchis un peu avant de parler.
-N... Non ce n’est rien, balbutia la jeune fille.
-Tu as des soucis ? demanda doucement Fuji. Tu sembles triste.
-Non, je vous assure, tout va très bien, "Termina Shinobu en déballant son bentô.
Elle aurait aimé partir car elle ne connaissait pas du tout l’équipe de tennis mais cela aurait été très impoli, surtout qu’ils semblaient tous très gentils. Pourtant, à la manière de Kitsune, Fuji semblait scruter la moindre de ses expressions. Par chance, il semblait nettement moins indiscret que son amie.
"Vous allez commencer un tournoi interne, à ce que j’ai entendu dire, reprit Shinobu, histoire de meubler la conversation. J’espère pouvoir venir vous regarder jouer. Je ne connais rien au tennis.
-Tu fais un autre sport ? Demanda Eiji.
-Non, je ne suis pas très douée, d’ailleurs, je n’ai pas de talent particulier.
-Je suis sûr que non, trancha Momoshiro. Il y a bien quelque chose que tu aimes faire.
-Euh... La cuisine. À la pension Hinata, les résidents trouvent que je cuisine bien.
-À la pension Hinata ?
-Oui, je vis à Hinata, avec Naru-sempai, Kitsune-san, Motoko-san, Sû-chan... Ah, et aussi Keitarô-sempai, le gérant."
À ce nom, sa voix trembla légèrement, mais elle se reprit.
"Naru-sempai et Keitarô-sempai sont des étudiants qui essaient d’entrer à Tôdai. Mais ils ont encore échoué. Keitarô-sempai veut y entrer pour tenir une promesse qu’il a faite à la fille qu’il aimait quand il était petit. Moi aussi, j’aimerais bien rentrer à Todai, mais mes notes ne sont pas fameuses.
-C’est un beau rêve et je suis sûr que tu y arriveras, fit Taka pour l’encourager.
-Oh... Excusez-moi, je vous ai peut-être ennuyés avec mes histoires.
-Absolument pas.
-Et vous, vous allez devenir les plus grands joueurs de tennis du monde? Demanda naïvement la jeune fille.
-C’est bien notre but ! S’exclama Momoshiro avec panache.
-Ouai, le roi des crétins! Marmonna Kaidoh.
-Et toi la Reine des Vipères !
-Quoi ?
-Excusez-moi, je ne voulais pas vous fâcher... Murmura faiblement Shinobu.
-Ne t’inquiète pas, ils sont tout le temps comme ça, depuis le jour où ils sont arrivés, la rassura Inui. Et si on goûte tes biscuits, ils ont l’air vraiment délicieux.
Chacun se servit dans le ravissant petit sachet que leur tendit la fillette.
"Mais ils sont excellents ! S’écria Eiji. Je voudrais en manger tous les jours.
-Vous trouvez, vraiment ? Demanda Shinobu les yeux brillants avant de s’assombrir. Il avait dit la même chose.
-Qui ?
-Non, rien, je réfléchissais tout haut. Si vous aimez, je suis contente alors." S’efforça de sourire la jeune fille.
Ils finirent de manger tout en discutant et, au fur et à mesure, Shinobu se détendit, appréciant la présence des jeunes garçons. Elle en oublia presque son chagrin.
"On a entraînement, mais, si tu veux, on ira manger un truc après, proposa Eiji.
-Euh... Je dois rentrer à la pension, je ne veux pas inquiéter les filles si je rentre trop tard. Mais j’aurai été ravie.
-C’est dommage. Mais une prochaine fois. Et puis, si tu veux, on pourra manger ensemble encore demain à midi.
-D’accord. Et, si j’ai un peu de temps, je vous préparerai des bentôs façon Shinobu. J’espère que vous apprécieriez.
-Super !"

"Sinobu, tu sembles très heureuse, qu’est-ce qui t’arrive ?
Couper dans son élan pour étendre le linge, la jeune fille se retourna et vit Naru et Keitarô qui montaient sur la terrasse. À la vue du jeune couple, elle s’attrista de nouveau mais n’en laissa rien paraître.
"Rien de spécial...
-Shinobu est devenue la copine des membres du club de tennis ! Brailla Sû en déboulant du toit, comme à son habitude.
-Comment..."
Shinobu se mit à rougir. La nouvelle s’était répandue dans l’école et par extension à la pension Hinata. Evidemment, tout le monde allait lui poser quantité de questions, toutes plus embarrassantes les unes que les autres.
"On a juste mangé ensemble.
-Tu t’es fait de nouveaux amis, c’est bien Shinobu, sourit Keitarô.
-On a juste discuté un peu.
-C’est qui le plus mignon ? Demanda Kitsune surgissant de nul part, une bouteille d’alcool à la main.
-Je... Je n’ai pas regardé cela, bredouilla la jeune fille.
-Tu vas peut-être te trouver un petit ami, si ça se trouve ! Continua de la taquiner Kitsune.
Devenue cramoisie, Shinobu tenta désespérément de cacher sa gêne, surtout que Keitarô la regardait fixement. Ils furent interrompus par Motoko.
"Shinobu, le téléphone pour toi ! Un Fuji de Seigaku.
-Fuji-Sempai ?
-C’est qui ?
-Un des joueurs de tennis." Répondit laconiquement la jeune fille.
Elle retourna à l’intérieur de la résidence et saisit le combiné.
"Allô, Shinobu à l’appareil.
-Allô, c’est Fuji, tu te souviens ?
-Oui, je suis très contente que vous me téléphoniez.
-Mais pas de souci. Demain, on finit l’entraînement plus tôt, tu voudrais venir avec nous ? On voulait aller manger une glace.
-Euh... Cela me fait très plaisir, mais je ne veux pas vous déranger...
-Ne t’inquiète pas, il y aura la petite amie d’Echizen, Ryuzaki Sakuno, tu la connais peut-être ?
-Je ne suis pas sûre, elle a des longues tresses, il me semble.
-Oui, c’est exact. Alors, tu viens ? Cela nous fera très plaisir et ce sera aussi pour te remercier de ces si bons biscuits que tu nous as fait partager.
-D’accord, murmura la jeune fille sans réfléchir. Je viendrai.
-Ce sera amusant. Alors, à demain.
-À demain !
Reposant le combiné, Shinobu se demanda pourquoi elle avait accepté. Mais, à la réflexion, cela lui changerait les idées. Ils semblaient tous très sympas, après tout.

EDIT modo : Pour les comms, c'est ici
gossip coco
gossip coco
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 5
Age : 41
Localisation : Partout et nulle part sur la toile
Loisirs : Ecrire, toshoper, dessiner et lire
Date d'inscription : 16/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum