Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal

Pour le bien de l'humanité

3 participants

Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Pour le bien de l'humanité

Message  Invité Sam 5 Mai - 19:37

Précisions : cette fic est la première que je finis et que je publie alors j'espère un peu d'indulgence. Je l'ai faite relire par plusieurs personnes et les avis sont très partagés, c'est le moins que je puisse dire. D'autres personnes l'ont lue depuis et m'ont encouragée à la publier et à continuer l'écriture.

Titre : Pour le bien de l’humanité

Auteur : cecilouette

Genre : crossover (Jag/Stargate SG-1/Lois et Clark, les nouvelles aventures de Superman), ship

Spoilers : Jag et Lois et Clark : après le dernier épisode, Stargate : après Threads

Disclaimers : aucun personnage ne m’appartient, je ne fais donc aucun profit avec leur nom, j’ai juste le plaisir d’écrire.

Note : j’avais lancé un challenge sur mon forum mais il n’y a personne qui s’est inscrit donc je vais essayer de le tenter moi-même. En plus, c’est la première fic que j’écris. Je dois être suicidaire ou folle !

Eléments à faire paraître dans la fic dans 4 pages word :
_ 3 noms de beaux bruns issus de contexte différents
_ furie
_ électrique
_ écharpe
_ caribou
_ cerceau
_ mâchoire
_ lait
_ mirage
_ pampa
_ noir

Dédicace : aux filles de l’Empire ! Merci à mes re lectrices et à celles qui ont lu cette fic et qui m’ont encouragées à la publier.

***********************************************************

Pour l’avenir de l’humanité

Mon cher ami Thor me parla un jour de deux de ses amis. C’était deux terriens, un homme prénommé Jack O’Neill et une femme appelée Samantha Carter. Il me conta avec une ferveur inhabituelle pour un Asgard, avec quel courage, quelle audace, quel génie, ils étaient arriver à vaincre les grands chefs goa’ulds, les réplicateurs et autres ennemis intergalactiques. Au bout de quelques heures, je lui demandais pourquoi il m’avait fait venir. Il continua alors son récit mais en se concentrant sur les relations qu’entretenaient ces deux personnes. Il m’apparût qu’elles étaient visiblement amoureuses mais que leurs jobs, leurs carrières, leurs passés les empêchaient d’y penser, de se l’avouer à eux-même et à l’autre et donc d’être heureux tout simplement. Je l’interrompis et je lui demandais s’il voulait que j’y remédie. Il me répondit que le destin de la future cinquième race dépendait de la seule union de ces deux êtres. Je réalisai alors l’immense enjeu qui se présentait à nous. Il voulut savoir si je pouvais m’occuper de ce cas. Je lui promis de m’en occuper très rapidement, d’autant plus que je venais récemment de résoudre un cas similaire. Il faut dire que les cas comme celui-ci, j’en ai vu passer de nombreux, certains m’ont donné énormément de fil à retordre dont un en particulier, mais j’y suis finalement arrivé, pas de façon forcément brillante, mais le plus important est que ces deux personnes soient enfin ensemble. C’est ce dernier cas que je venais de résoudre il y a peu de temps.
C’est ainsi que je me préparais à affronter un des cas les plus dur de mon existence.

Durant ces deux derniers jours, j’avais repensé à ce que m’avait dit mon ami Thor, et la nuit dernière, je me rappelais un autre cas assez ardu mais résolu plus rapidement. C’est alors qu’une idée lumineuse germa dans mon esprit ! J’allais mettre à contribution ce couple et le dernier que j’avais mis ensemble pour m’aider à résoudre le cas présent. J’appela Jarod, mon adjoint, et lui transmit trois messages et quelques consignes. Ensuite, j’allais choisir le lieu de mon expérience. Il fallait un endroit très isolé, en pleine pampa qui puisse être facilement coupé du monde juste pendant quelques jours. Je remontais vers le nord, quand j’aperçus l’endroit idéal : un grand chalet en bois près d’un lac situé dans le grand Nord canadien. A l’intérieur, il y avait trois chambres avec un lit double, un séjour avec un coin cuisine. Il n’y avait ni eau, ni électricité mais un camping-gaz, des allumettes, des réserves pour plusieurs semaines, des bougies et une grande couche de neige fraîche à perte de vue. Le lieu était trouvé, il fallait maintenant m’occuper de certains détails.
Pendant ce temps, mon assistant ne chômait pas. Il avait retrouvé la piste des trois couples. Le lendemain, avant l’aube, il entama son ramassage par Londres où habitaient Harm et Sarah, puis il continua en direction de la côte est des USA où demeuraient Lois et Clark avant de filer vers Colorado Springs où étaient stationnés Jack et Sam. Le trajet se fit en avion d’affaires jusqu’à l’aéroport le plus proche puis en hélicoptère jusqu’au chalet. Il avait transmis le message et les bagages au moment où il prenait en charge ses passagers. Le message était succinct mais je savais qu’il attirait la curiosité de chacun d’entre eux.

Ils arrivèrent en milieu d’après-midi au chalet. Jarod les déposa et reparti très vite, une tempête s’annonçait et il ne devait pas s’attarder s’il voulait l’éviter.

Je les accueillis dans le chalet où j’avais préparé une flambée dans la cheminée et quelques collations chaudes. Je constatais qu’ils avaient pu faire connaissance durant le voyage, ça devrait faciliter les choses, du moins, je l’espérais. Je pouvais donc passer directement au but de la manœuvre.
« Je vous ai réuni ici après qu’un vieil ami à moi que deux d’entre vous connaissez bien m’ait demandé un service. Il s’agit pour ceux qui ne le savent pas d’une question de vie ou de mort pour l’avenir de l’humanité. Ces mots peuvent paraître exagérés mais mon ami m’a assuré de la véracité des faits et j’ai entièrement confiance en lui à ce sujet. Cet avenir dépend de vous Sam et Jack, les quatre autres personnes ici présentes ont eu des difficultés semblables aux vôtres pour parvenir là où je veux que vous parveniez. Vous avez vingt quatre heures pour y arriver. Ne soyez pas surpris du contenu de vos sacs de voyages. Il n’y a ni eau ni courant électrique dans ce chalet, mais une bonne isolation, du bois et des réserves de nourritures et d’eau pour plusieurs semaines, une cuisinière à gaz avec des réserves, des allumettes, des bougies. A l’étage, il y a trois chambres douillettes, avec dans chacune un grand lit double. Je viendrais vous rechercher dans trois ou quatre jours en espérant avoir de bonnes nouvelles. Pour finir, il n’y a pas de téléphone, ni radio, ni télévision, ni ordinateur mais il y a une balise GPS de secours située dans la trousse de secours qui est dans le placard du séjour, à utiliser qu’en cas d’extrême urgence bien sûr ! Comme demain, c’est Noël, j’ai prévu un sapin décoré et de quoi réveillonner comme il se doit. »
Je laissais les trois couples complètement abasourdis et je m’enfonçai dans la nuit.

Les trois couples finirent par revenir de leur surprise et ils se mirent au travail pour ranger leurs affaires, faire l’inventaire des réserves et enfin préparer le dîner. Une fois la dinde mise à rôtir au four, ils se retrouvèrent tous autour de la table avec une coupe de champagne pour tous sauf Sarah qui avait préféré du jus de fruit. La conversation arriva très rapidement sur le contenu des sacs de voyages et les propos mystérieux de leur hôte.
« _ J’ai eu du mal à y croire mais il n’y avait que des choses très affriolantes dans mon sac, ça me paraît un peu léger vu le temps qu’il fait dehors ! Lança Loïs.
_ Moi aussi ! S’exclama Sarah
_ Je crois que vous n’êtes pas les seules ! continua Sam.
_ Clark, je crois qu’on vient de se faire embobiner par un fou furieux, un de plus…
_ Pourquoi tu dis ça chérie, il a dit qu’il y avait un but et de toute façon, dans trois ou quatre jours on rentre à la maison et puis c’est Noël !
_ Justement, il y a toujours quelque chose qui vient gâcher Noël !
_ Et ensuite quelque chose qui vient le rendre plus beau !
_ J’espère que vous avez raison, c’est notre premier Noël en temps que couple et je pense qu’on s’en souviendra longtemps vu comme c’est parti !
_ Tu as raison Harm ! Et vous, c’est votre premier Noël ensemble ? Demanda Sarah à Sam.
_ En fait nous ne sommes pas ensemble, mais on a déjà passé des réveillons avec nos amis qui sont un peu notre famille aussi.
_ Elle a raison.
_ C’est ce qu’on faisait avant que Harm soit muté à Londres et que je démissionne pour le suivre.
_ L’an dernier, tu étais dans une chambre d’hôpital après ton accident
_ Et tu es resté toute la nuit à mes côtés, (virgule) continua Sarah avec la même émotion que son mari à l’évocation de ce souvenir.
_ Vous étiez aussi proches avant ? demanda Sam intriguée.
_ On est amis depuis qu’on s’est rencontré mais notre complicité s’est renforcé au fil des années avec des hauts et des bas, mais on a toujours été là quand l’autre avait besoin de nous jusqu’au jour où Harm s’est finalement décidé à avouer qu’il m’aimait et à me demander ma main.
_ Ça faisait combien de temps ?
_ Neuf ans.
_ Et vous ?
_ Huit ans
_ Et vous Lois ?
_ On a mis presque deux ans avant de sortir ensemble et un an et demi de plus avant de nous marier, avec des soucis entre les deux.
_ Est-ce que ça serait ça la clé de pourquoi nous sommes ici ? émit Clark.
_ Tu peux préciser chéri ?
_ Toi et moi, Harm et Sarah sommes mariés depuis plus ou moins longtemps mais toujours plusieurs années après notre rencontre et après des difficultés surmontés ensembles. Sam et Jack ne sont pas mariés, ni ensemble mais ils se connaissent depuis longtemps et ont surmonté des difficultés ensemble et ils semblent visiblement plus proches qu’ils ne le disent.
_ C’est admirablement raisonné mais je ne vois pas où vous voulez en venir, répondit Jack après un silence.
_ Notre hôte nous a dit « Cet avenir dépend de vous Sam et Jack, les quatre autres personnes ici présentes ont eu des difficultés semblables aux vôtres pour parvenir là où je veux que vous parveniez. Vous avez trois jours et trois nuits pour y arriver ». Je crois qu’il faut que vous soyez ensemble vous aussi pour que soit assuré l’avenir de la planète.
_ Mais il y a le règlement, répliqua Sam
_ Il peut être contourner, nous en savons quelque chose, affirma Harm.
_ Comment ?
_ Vous devez être proche de la retraite, Jack, si vous aimez vraiment Sam, arrêtez de tergiverser, je sais que je devrais me taire, vu mon cas, mais se taire fait davantage souffrir et j’aurais aimé avoir le courage de dire plutôt à Sarah ce que j’éprouve pour elle. Il m’a fallu une date butoir après laquelle nous allions être séparé pour longtemps. Vous en avez une profitez-en, dit Harm, avec toute la force de conviction dont il est capable.
_ Je suis sûre que vous ne le regrettez pas, renchérit Sarah.
_ De toute façon, je crois qu’il y a de quoi vous y aider dans les sacs de voyage, ajouta Loïs
_ Encore faut-il qu’il y ait quelque chose dans ces sacs… maugréa Sam
_ Tu n’as rien dedans ? S’exclama Jack.
_ Juste des strings, des soutiens gorges et une écharpe.
_ Ah bah, ce n’est pas rien, rigola Jack ! Moi j’ai des boxers dont un noir.
_ Je crois qu’on a tous le même genre de vêtements dans nos sacs… Continua Loïs
_ C’est le genre de choses qu’on ne garde pas longtemps sur soi, susurra Sarah à l’oreille de son mari.
_ De toute façon, on n’a rien de mieux à faire en attendant, continua Harm, avec le temps de furie qu’il y a dehors.
_ Je crois qu’en plus il n’y a pas le moindre caribou à qui faire la conversation à moins de cinq cents kilomètres à la ronde, ronchonna Jack.
_ Je crois que je ferai mieux d’aller me coucher, ce voyage m’a épuisée, émit Sam entre deux bâillements.
_ Excellente idée Dorothée !
_ Je crois qu’on va monter dans notre chambre aussi, mais pas forcément pour dormir, dit Harm avec un regard sensuel posé sur sa femme.
_ Ça me dit bien aussi, qu’en penses-tu Clark ?
_ Très tentant, charmante dame !
_ Oups, je crois qu’on a oublié la dinde dans le four, cria Sarah !
_ Elle est vraiment cramée, interrogea Jack, dont le ventre s’était rappelé à son bon souvenir.
_ Ça a l’air encore mangeable mais je ne promets rien.
_ Il faut bien prendre des forces pour le dessert, plaisanta Harm.
_ Alors à table, lança Sarah ! »

Tout le monde se mit à table, la dinde était bien cuite mais elle restait savoureuse. Tous étaient ravis de ce dîner de réveillon inimaginable. Jack avait décidé de changer la conversation à cause de sa gêne et surtout celle de Sam et il détendit l’atmosphère en distillant son humour légendaire par des blagues qui faisait rire sa bien-aimée encore plus qu’à l’habitude pour son plus grand bonheur. Ce n’est qu’après minuit que tout le monde alla se coucher non sans avoir débarrasser la table, fait la vaisselle et préparer la table pour le petit déjeuner.
Personne ne dormit cette nuit-là. La lingerie fut testée et vola rapidement pour certains, pour deux autres, ils discutèrent à voix basse reprenant la conversation qu’ils avaient eue quelques heures plutôt avec les deux autres couples. Sam était troublée par le but de ce voyage, sauver l’humanité. Elle le faisait presque tous les jours avec Jack depuis plus de huit ans maintenant, mais cette fois, la méthode la dépassait complètement, elle ne savait que penser. Elle gardait les yeux fermés mais n’arrivait pas à dormir. Jack était tout aussi songeur mais il préférait garder les yeux ouverts et il contemplait Sam en lui caressant machinalement les cheveux sans qu’elle réagisse. Ils avaient tous les deux décidés de porter la lingerie placée dans leurs sacs, puisqu’ils n’avaient rien d’autres à se mettre. Jack préféra rejoindre Sam dans le lit, ses genoux ne supporteraient pas une nuit par terre.
Vers trois heures et demie, Sam décida de se lever, elle se fit la plus silencieuse possible. Jack la suivit à pas feutrés jusque dans la cuisine. Elle chercha quelque chose à boire, mais elle ne trouva rien. C’est à ce moment là que Jack se manifesta, elle fut surprise, mais Jack posa son index sur sa bouche pour lui faire signe de se taire. Il alla dans la réserve derrière la cuisine et il ressortit avec du lait en poudre et de la tisane pour lui faire une infusion. Elle s’était assise sur un des bancs autour de la table et elle frissonnait. Il alla lui chercher une couverture pendant que l’eau chauffait. A son retour, elle s’était assoupie, il posa la couverture sur ses épaules. Il lui murmura à l’oreille quand l’infusion fut prête. Elle se réveilla et crut voir un mirage quand elle leva les yeux : son Jack, avec un sourire attentionné. Elle lui rendit son sourire. Elle avait sous ses yeux son bonheur. Jack vint s’asseoir à côté d’elle et il commença à parler doucement.
« _ Sam, j’ai bien réfléchi, l’idée de la retraite n’est pas si mauvaise, mes genoux seraient plus qu’heureux mais mon cœur pourrait l’être encore davantage. Je pourrais ainsi te dire à quel point je suis fou amoureux de toi et te demander de m’épouser. »
Sam crût que sa mâchoire allait se décrocher en entendant ses mots, elle n’en revenait pas. Aucun mot ne voulait sortir de sa bouche, alors pour toute réponse, elle l’embrassa libérant ainsi tout l’amour qu’elle retenait depuis plus de huit ans.
Pendant ce temps-là, les deux autres couples étaient descendus, réveillés et alertés par le sifflement de la bouilloire. Soudain, plusieurs cerceaux descendirent du ciel et enlevèrent les trois couples pour les déposer quelques milliers de kilomètres plus au sud devant un cerceau bien connu de Sam et Jack.

Voilà, j’étais enfin arrivé au bout de ma mission, Thor l’avait senti, c’est pour ça qu’il a ramené tout ce monde dans un endroit civilisé où les deux autres couples pourraient avoir les explications nécessaires à ce à quoi ils avaient contribués.

Le Dieu du Ship est nécessaire au bien de l’humanité !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  Nemesis Dim 6 Mai - 11:08

Je comprends que les avis soient partagés, il y a à mon avis du bon comme du beaucoup moins bon ! Mais comme j'adore dire ce qui va ou pas, je me lance. J'espère que ça t'aidera ! Wink

Je vais commencer par le négatif, ça sera fait :
- cela concerne notamment le début, mais il y a quelques fautes avec le passé simple (1ère personne surtout) et certaines phrases sont trop longues, au point d'alourdir le style. Bizarrement, ça s'est très bien arrangé passé un tiers de ta fic.
- le manque d'analyse psychologique.
Spoiler:
A part vers la fin avec Sam et Jack, tu nous pose les faits comme ça, sans prendre le temps de faire réfléchir tes personnages. Et on a un dialogue géant au milieu.
C'est dommage, il aurait fallu espacer plus les choses, permettre de prendre en compte les hésitations des personnages, leurs doutes, leurs attentes. Au final, ta fic est trop courte.
- le côté un peu Bisounours. Avec un tel thème et un tel traitement
Spoiler:
(le Dieu du Ship qui raconte), il aurait fallu un peu plus de second degré, surtout que ta fic ne peut pas être réaliste (jaimerais bien, mais Thor qui s'en mêle ainsi, hum...). Cela passe bien au début mais à la fin tu tombais réellement dans le cliché : le chalet, la neige, le repas de Noël, la lingerie, la décision quasi instantanée de Jack, ...
Soit il faut écrire ça au second degré, soit il faut nuancer parce qu'on n'est pas dans un conte de fée et même si j'aime le ship, ça fait overdose de guimauve.

Bon, après j'avoue que je ne suis pas trop convaincue par le crossover, mais c'est parce que je n'aime pas réellement ce genre. Dans la mesure où c'était dans tes règles et où c'est pas mal fait, je me vois mal te le reprocher ! Laughing

Passons au positif (ben ouais, faut bien !!) :
- avoir respecté les règles que tu t'étais fixées. Ben ouais, ça paraît pas comme ça, mais ça peut sérieusement handicaper une fic qund elle sont contraignantes !! Donc chapeau de l'avoir terminée et publiée.
- le second degré qui ressort malgré tout du truc. Bon, tu ne t'en es peut-être pas rendue compte, mais
Spoiler:
la façon dont est raconté le début est très détachée, avec un Dieu du Ship presque moqueur.
Dans une fic de ce genre, c'est ce ton là que l'on attend : après tu peux mettre autant de guimauve que tu veux, elle sera toujours digeste !!
- l'originalité. J'ai bien aimé le concept
Spoiler:
de "Dieu du Ship", c'est bien sympa ! Surtout qu'on voit plus que ça pour que Sam et Jack se mettent ensemble !! lol!
- ton écriture reste agréable à lire, c'est toujours un plus !

Voilà, j'espère avoir pu t'aider avec mes remarques !
N'hésite pas à recommencer, je crois qu'en plus il n'y a rien de mieux pour s'améliorer. Et dans ce cas, utilise ton imagination (si si, je la vois entre les lignes !) au lieu de céder à certains clichés ! cheers
Nemesis
Nemesis
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 09/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  Invité Dim 6 Mai - 11:40

Merci Nem !!!!

Je vais tacher d'y réfléchir pour la reprendre et en publier éventuellement d'autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  mousticv Jeu 10 Mai - 19:34

Ouf, enfin je l'ai trouvée ! Je ne savais pas que c'était un cross-over.... Laughing


J'ai trouvé l'idée originale même si les cross over, ce n'est pas ce que je préfère. C'est bien écrit, fluide à la lecture. Quelques fautes au début mais ça s'arrange après.Comme Nem, je pense qu'il aurait fallu développer un peu plus. Je trouve que l'on arrive un peu vite au dénouement.

Enfin, pour une première fic, ce n'est pas si mal que cela. Tu as bien fait de la publier et j'espère que tu vas persévérer.


Dernière édition par le Ven 11 Mai - 11:18, édité 1 fois
mousticv
mousticv
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 597
Age : 48
Localisation : dans les bras de Jack... non ? Bah tant pis !
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  Invité Jeu 10 Mai - 22:05

Merci !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  Abon Mar 10 Juil - 23:58

+1 avec Nem et Mousticv !

C'est sympa, surtout que moi j'aime les cross ! cheese
tu aurais d'ailleur peut-être dû développer un peu plus ce côté siffle

pour une première c'est pas mal ! j'ai vu bien pire crois moi ! pale
Apprends de tes erreurs ! Nem a fait ça bien en plus !
ton style est fluide mais tout va trop vite !
l'idée est original c'est sûr ! mais manque de second degrés !

prends en compte tous ces conseils pour une prochaine fic ! Wink
Abon
Abon
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 305
Age : 34
Date d'inscription : 07/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Pour le bien de l'humanité Empty Re: Pour le bien de l'humanité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum