Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

[FBI] With or without you

2 participants

Aller en bas

[FBI] With or without you Empty [FBI] With or without you

Message  Jenny Lun 5 Mar - 3:18

Une courte suite à Elle...

Genre : heu...romance ? Je ne suis pas sûre alors disons amour/Drame Very Happy
Disclaimer : Les personnages ne m'appartiennent pas (sauf celui de mon héroïne Rolling Eyes ) et je ne touche pas d'argent pour cette fic....

Elle n'est plus là, c'est fini. Plus jamais je ne verrais ses yeux pétiller de bohneur, ce sourire que j'adore tant illuminer son visage lorsque j'arrivais dans la pièce, plus jamais elle ne reviendra. C'est terminé.
Depuis le temps j'aurais dû m'y faire mais plus le temps passe, plus je ressens ce trou béant en moi. Je sens ce vide me ronger les entrailles, me couper le souffle quand je pense à elle, me nouer l'estomac à l'évocation de son nom. Mon coeur est en miette, ma douleur lanscinante....
Comment vivre heureux à présent, même un minimum ? Cacher ma douleur aux autres, faire face, leur montrer que tout va bien alors que tout va mal ? Jamais je n'arriverais à refaire surface, pas sans elle. J'ai l'impression de sombrer chaque jour un peu plus, d'être pieds et poings liés à un bloc de pierre et de ne pas pouvoir lutter, remonter...
Je venais de la rencontrer, j'étais heureux, comme jamais, mais la vie, ou plutôt la mort, me l'a enlevé. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Elle était si jeune, tellement amoureuse de la vie et tant de gens tenait à elle....
Elle dégageait tellement d'amour, de bonté...
Plus jamais je ne sentirais son parfum, mélange de mûre et de fraise. Plus jamais la place à côté de moi ne sera chaude, faisant place à un froid glacial. Il m'arrive encore de me réveiller en sursaut, en sueur, lorsqu'en passant ma main sur le drap, je réalise qu'elle n'est plus là, avec moi.
Plus jamais je n'entendrais son rire crystallin qui me mettait du baume au coeur dès le matin, jamais plus ses mains ne viendront caresser les miennes, ses lèvres embrasser les miennes, ses yeux magnifiques se plonger dans les miens.
J'ai perdu la première femme de ma vie et maintenant je perd la seconde...à croire que le sort s'acharne sur moi.
Je me rappelle encore de ses baisers, tendres et fruités, de l'effet que cela me faisait...je me souviens de sa voix, envoûtante et sensuelle...
Tout ça évaporé à jamais.
Refaire ma vie alors que j'ai connue la femme la plus douce, la plus belle et la plus adorable que le monde est connu ? Impossible.
Alors que dois-je faire ? La rejoindre ? Demander de l'aide à mes amis face à cette douleur qui me ronge et m'entraîne vers le fond ? Ils ne comprendraient jamais ma souffrance, me diront qu'avec le temps ça passera.
Le temps ! Est-ce que le temps éffacera ma peine ? Est-ce qu'il me fera oublier son visage, ses yeux, sa voix, le contour de ses lèvres ? Est-ce qu'avec le temps son souvenir, sa présence s'éffritera pour ne laisser place qu'à un beau souvenir, une merveilleuse rencontre ?
Je ne peux m'y résigner. Faire mon deuil signifierait lui dire adieu et je n'en ai pas la force. Le simple fait d'aller sur sa tombe me rend malade....
L'imaginer là, six pieds sous-terre, plus aucun souffle de vie en elle...morte.
Peut-on vivre avec le souvenir de l'être aimé jusqu'à sa propre mort ? S'il le faut c'est ce que je ferai car je ne me sens pas près à la quitter.

Il est tard et encore un cauchemard. Cet éternel sentiment de déjà-vu, cet énième mauvais rêve où je la revois s'éteindre ou encore ces rêves cruels où je la sauve à chaque fois, de manières différentes....chaque soir je la sauve et elle reste avec moi.
3h du matin...
Si seulement je pouvais me rendormir et ne jamais me réveiller. Juste la rejoindre et être avec elle, pour toujours.
Je marche jusqu'au salon, avec difficulté, les yeux encore endormi et la nuque trempée.
Une musique...sa musique. Cette chanson qu'elle aimait tant laisse échapper sa douce mélodie à travers les 2 enceintes de ma stéréo.

" Bon sang ce que ça m'a manqué. "

Cette voix...je dois rêver ! Sois je suis encore endormi et ce n'est plus un cauchemard mais un rêve, soit je deviens complètement atteint.
Je m'éssuis les yeux pour mieux réaliser ce qui se trouve devant moi. C'est elle. Malgré la pénombre je la distingue parfaitement.
C'est bien elle, toujours aussi belle. Elle est là devant moi, comme un mirage.
Son visage se retourne lentement vers moi et ses yeux d'un bleu paradisiaque me fixent.
Je déglutis difficilement, ebété et me demandant si je n'hallucine pas.

" Ecoute cette voix...c'est magnifique. " me sourit-elle tout en tapotant l'étagère du bout des doigts.
" Tu...tu es là...tu es là je ne rêve pas ? " demandais-je en bégayant.
" Oui je suis là. Je suis toujours là, avec toi. "

Ses yeux et son sourire, bon Dieu ce que ça m'avait manqué ! Je suis pourtant comme paralysé alors que la seule chose que je souhaite faire c'est la prendre dans mes bras, l'étreindre et l'embrasser.

" Tu m'as tellement manqué trésor. " murmurais-je.

Elle s'avance alors vers moi, sa robe blanche flottant comme un voile lègé autour d'elle.
Quelques centimètres nous séparent à présent. Je sens son souffle sur ma peau, la chaleur de son corps...si ça ce n'est pas réel !
Sa main éffleure la mienne, tendrement, jusqu'à ce que nos doigts s'entremêlent. Je ferme les yeux quelques instants pour profiter de cette sensation, ne pas en perdre une miette et la graver en moi, le plus profondément possible.
En les rouvrant, je soupire de soulagement en réalisant qu'elle est toujours là.

" On dirait que tu as vu un fantôme mon coeur. " sourit-elle de nouveau.

L'ironie de la situation ne me fait pas sourire contrairement à la logique. Je passe ma main autour de son visage, de ses cheveux, jouant avec une de ses mèches.

" C'est ce que tu es ? Ca ne peut pas être réel ! Je veux dire tu... "
" Le mot fantôme ne me plait pas vraiment...disons plutôt esprit. "

Je la serre contre mon coeur et son parfum m'enivre à nouveau. Toujours le même. Je passe alors ma main dans ses cheveux et la sent frissonner à travers mes caresses.

" Ca aussi ça m'a manqué...si tu savais ce que tu m'as manqué Danny. "

Ses bras encerclent ma taille et je ne peut retenir une larme s'échapper de mes yeux tellement le bonheur est immense. Une larme, puis deux...
Dieu que c'est bon...faîtes que ce moment dure toujours !

" Je ne veux pas comprendre ce qui m'arrive...tu es là c'est le principal. " dis-je en enfouissant ma tête dans sa chevelure blonde.
" Je ne vais pas rester Danny. "

Cette phrase sonne comme un coup de poignard en plein coeur.
Je relève la tête et prend son visage entre mes mains.
Elle n'a pas changé. Elle est parfaite, comme dans mes souvenirs.

" Mais...non...reste avec moi...c'est trop dur sans toi... "
" Tu t'en sors très bien je trouve. Tu es fort Danny. "
" C'est ce que tu crois, ce que tout le monde croit mais...mais sans toi je suis mort. Je survis c'est tout. Mon coeur est mort avec toi. Vivre sans toi c'est...c'est... "

Elle ne peut s'empêcher de sourire de compassion et passe délicatement sa main sur ma joue.

" Mais je vais bien. Je n'ai plus mal. Je me sens bien à présent. " m'avoue t'elle.
" Comment c'est ? "
" C'est...c'est comme de marcher sur du coton. " rit-elle.

Je ne peut m'empêcher de sourire à mon tour devant ce cliché.

" Et je me sens si bien, mieux que lorsque j'étais vivante. Je n'ai plus peur, je n'ai plus mal, je me sens...seulement bien. " poursuivit-elle.
" Si tu savais ce que ça me fait de t'avoir près de moi, là maintenant...je t'aime tellement. "
" Je sais...mais j'aimerais que tu cesses de souffrir. Je veux que tu sois heureux. J'aimerais tant te voir rire, sourire, être vivant. "
" Sans toi c'est impossible. Je ne sais pas si j'aurais la force de continuer...pas sans toi. "
" Tu l'auras. Tu l'auras...pour que notre amour survive et que je continues d'exister, tu l'auras. Sans toi je ne suis qu'un souvenir. "

Ses yeux, rivés dans les miens me font perdre pieds. Comment ais-je pu tenir si longtemps sans son regard dans le mien...
De son vivant on se rend pas compte de la chance que l'on a d'avoir à ses côtés l'être aimé. On remarque son importance lorsqu'on l' a perdu, qu'on est seul.
D'un geste tendre et précis, ses lèvres rencontrent les miennes, tel une bénédiction divine.
Sa langue caressant la mienne, ses doigts parcourant les traits de mon visage...
Quelques instants plus tards, je la sens quitter ma bouche et elle est toujours là, m'observant avec son regard malicieux puis elle se met à rire.

" Tu l'as toujours ? " s'étonna t'elle.

Je me retourne et remarque qu'elle obsèrve une photo accrochée au mur. Cette photo où elle est plus belle que jamais, dans sa robe blanche, un sourire juvénile aux lèvres.

" J'adore cette photo. " répondis-je simplement.

Elle s'écarte avec douceur, légère et se dirige vers le mur.
Ses doigts éffleurent la photo posée sur la petite commode laquée.
Une photo de nous deux prise un soir d'été...peu avant qu'elle ne me quitte.

" Je me souviens de cette soirée...je me souviens de tout. Comme si c'était hier. " dit-elle un brin nostalgique.
" Tu t'étais moqué de moi ce soir là, quand j'ai renversé mon verre sur le serveur. "

Je reste planté, n'osant bouger de peur qu'elle ne s'évanouisse.
Je l'entends rire discrètement et mon coeur se serre lorsque je la vois se retourner vers moi, les yeux emplis de larmes.

" Pourquoi ne viens-tu jamais me voir ? " me demanda t'elle.

Qu'est-ce que je peux répondre à ça ? Que je ne suis qu'un lâche qui n'ose pas mettre les pieds dans un cimetière ? Que le simple fait de voir son nom gravée dans la pierre me ferait prendre conscience que je l'ai perdue, à jamais ?

" Je suis désolé. Sincèrement désolé...pardonne-moi. "

Elle me sourit à nouveau et les yeux brillants, s'approche de moi, sa main tendue vers moi.

" Je ne t'en veux pas... "

J'attrappa sa main et la serre aussi fort que je le peux. Je ne veux pas la perdre à nouveau et si c'est un rêve, je ne veux pas me réveiller...parceque je serais seul à nouveau.

" Je veux juste que tu promettes une chose. "
" Laquelle ? "
" Vit. Vit pour moi, pour nous. Ne pense pas que je te quitte, je serais toujours là, dans ton coeur, en toi. " me dit-elle en passant sa main sur mon torse fébrile.
" Ne pars pas...pas maintenant. Reste avec moi. " suppliais-je.
" Il le faut. Alors promets-moi de vivre ta vie en gardant une petite place pour moi au fond de ton coeur. "

Cet adieu est pire que le premier. Je la sens déjà s'évanouir, s'éffacer. Que faut-il que je fasse pour l'empêcher de partir ? Que je brave les forces occultes ?

" Promets-le moi mon amour. " insiste t'elle avec tout son amour dans la voix.
" Je te le promets. " dis-je d'une voix tremblante.

Son sourire illumine son doux visage et à nouveau, le contact de ses lèvres m'apaisent.
L'embrasser est la plus belle, la plus douce, la plus enivrante des choses que je n'ai jamais faite. Ses baisers sont si purs, si...tellement tout...
Elle s'écarte de moi, d'un mouvement gracieux et pose sa main sur ma joue.

" Je t'aime Danny. "
" Moi aussi je t'aime. "

Les sanglots sont là, cherchant à se frayer un passage pour laisser libre cours à ma peine, mon désespoir quant à la voir partir.
Elle me sourit et ma main puis mes doigts, cherchent le contact des siens le plus longtemps possible, jusqu'au bout je veux la sentir...
Mais en une seule fraction de seconde elle n'est plus là...
Je me retrouve seul, dans le noir au milieu de mon salon. Impossible de chercher le pourquoi du comment, je veux seulement profiter de ce qui me reste d'elle, encore un peu présent.

Je me réveille et étrangement, je me sens bien. Je me sens apaisé, repus d'amour et...vivant.
Cette agréable sensation que je n'avais que lorsqu'elle était avec moi, je la ressent à nouveau.

Je marche sur l'herbe verte, fraîchement tondue et lève les yeux au ciel. Celui-ci est dégagé et une douce brise vient me caresser le visage.
Et si ?
Quelques mètres plus loin je m'arrête devant ce que je redoutais de voir depuis ces 3 mois, ces 2 semaines et ces 12 jours...elle est semblable à ma dernière visite.
Son nom est proprement gravé dans le pierre grise où une photo d'elle rend cette masse rocheuse plus personnelle, moins anonyme. Un sourire éclatant, irradiante de bohneur, tout à fait elle.
J'ai l'impression qu'elle me fixe, qu'elle me remercie d'être là...pourtant cet éffort qui me semblait surhumain il y a 2 jours va me rendre plus fort, je le sens, j'en suis certain.
Je suis venu lui dire adieu, lui dire que je l'aime, que toujours elle aura sa place dans mon coeur, une place bien au chaud...que notre histoire restera mon plus beau souvenir, ma plus belle histoire d'amour.
Je m'accroupie et dépose le bouquet de lys blancs que je lui ai apporté au sol.
Je me sens si bien, je n'ai plus peur.

" Bonjour Abby. "

Un rayon de soleil traverse les nuages et vient me caresser le visage, je souris. Après tout...et si ?


Dernière édition par le Mer 7 Mar - 19:06, édité 2 fois
Jenny
Jenny
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Age : 43
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/02/2007

http://supernatural.justforum.net

Revenir en haut Aller en bas

[FBI] With or without you Empty Re: [FBI] With or without you

Message  gjc597 Lun 5 Mar - 11:13

Merci d'ajouter le Genre et le Disclaimer
gjc597
gjc597
Modo: La Brute

Nombre de messages : 3140
Age : 49
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2005

http://gjc597.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

[FBI] With or without you Empty Re: [FBI] With or without you

Message  Jenny Mer 7 Mar - 19:07

oops2 désolée c'est fait Wink !
Jenny
Jenny
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 11
Age : 43
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/02/2007

http://supernatural.justforum.net

Revenir en haut Aller en bas

[FBI] With or without you Empty Re: [FBI] With or without you

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum