Fanfiction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lone Wolf and Cub

Aller en bas

Lone Wolf and Cub Empty Lone Wolf and Cub

Message  redphoenix le Ven 26 Jan - 21:07

Les personnages appartienent à Kazuo Koike

Genre: Toile de fond historique. Histoire de samourais

Histoire: Le destin d'un samourai et de son fils, devenus des parias.

Nombre de chapitre approximatif: cinq pour ce story-arc


Toute l'attention d'Itto Ogami, ancien bourreau du shogun, était tournée vers son petit garçon, Daigoro. L'enfant allait encore à quatre pattes, et tentait par moment d'impressionner son père par des poses qui se voulaient martiales. Le samourai , devant ce petit homme, se serait aller à sourire, en d'autres occasions.

Mais aujourd'hui, lui et son enfant, pourraient bien ne pas voir la fin de cette journée....
Itto avait décidé, depuis bien longtemps, qu'aucun homme sur cette terre, quelque soit son rang, ne déciderait à sa place de l'heure et du jour où il quitterait ce monde.

Il avait choisit la salle principale de sa maison qui s'ouvrait sur le jardin et avait chassé tous les domestiques. Désormais, il n'y avait plus que lui et son fils.

Il avait soigneusement préparé sa personne, ainsi que celle de son enfant. Il avait choisit le kimono blanc du deuil. Daigoro, vétu lui aussi de blanc, ressemblait à une version miniature de son père.

L'adulte et l'enfant se préparait à leur façon: l'un concentré sur son sabre, l'autre sur ses jeux. Itto sut que c'était l'instant des choix. Sans prévenir, il attrapa la balle favorite de son fils et la placa à une extremité, d'un geste souple et maitrisé, il planta son sabre à l'autre extremité.

Daigoro jetta vers son père un regard d'incompréhension. Il s'assit maladroitement face à la silhouette écrasante de son père

Itto semblait dévorer des yeux son enfant. L'amour qu'il lui vouait, était totale. Mais aujourd'hui, cet amour allait devenir féroce...

Et il parla, comme jamais il n'avait parlé à un humain:

"Daigoro, je suis résolu à défier le shogun...je vais quitter la voie du samourai, pour suivre celle de l'Enfer...j'irais jusque là et plus loin encore, pour laver l'honneur de notre clan."

Le regard de Daigoro était si clair....

"Tu ne comprends pas mes paroles, n'est-ce pas...mais tu comprends le son de ma voix..."

D'un geste large, il désigna les deux extremites.



"Ton père va suivre la voie de l'assassin et toi mon fils, quel chemin va-tu prendre?" Il fit rebondir la balle un instant pour la reposer sous les yeux remplis de convoitise de son fils.
"Le sang des OGAMI coule dans tes veines et je sais qu'il parlera."

Daigoro laissa son petit corps se balancer à droite et à gauche comme si il réflechissait intensement. Mais cela ne dura pas et de toute la vitesse que lui permetait ses petites jambes, il prit la direction du sabre. Il tenda sa petite main, visiblement fasciné par l'éclat de l'arme.

Itto soupira et prit l'enfant dans ses bras. Inconscient des larmes qui coulaient sur ses joues.

"Mon fils.
Tu aurais été plus heureux au côté de ta mère morte, car à partir d'aujourd'hui, toi et moi nous prendrons la voie des assassins."

____

A l'exterieur.

La délégation du Shogun se présenta en grande pompe. Six hommes dont deux officiers de la cour entrèrent sans cérémonie dans la résidence. Ils trouvèrent le père et le fils, l'un et l'autre dans la parfaite posture de celui qui attend sa sentence de mort. L'officier principale déplia la déclaration et la lu.

" Itto Ogami! Anciènement bourreau au service du shogun.
Tu es convaincu de trahison envers ton maître. En raison de tes multiples méfaits, le nom de ton clan sera éffacé et plus jamais ne sera prononcé. Toi et ton fils, étes condamnés à vous faire Seppuku. Vous vous ouvrirez le ventre ainsi que ton fils, devant témoins."

L'officier leva un instant le regard vers les silhouettes agenouillées:

"Par les robes de deuil que vous portez. Vous montrez votre détermination face à votre sort et je vous admire pour cela."

Tout ce qu'il entendit fut le rire méprisant d'Itto:

"Nous ne portons pas ses robes pour honorer notre mort, mais la votre..."
Itto, toujours à genoux, pris son fils sous le bras et de l'autre saisi son sabre:
"Moi et mon fils, nous refusons de nous plier aux ordres du shogun."

Devant l'énormité de la déclaration, la petite troupe formée de samourais, fut frappée de stupeur. Itto en profitta et d'un mouvement large, il se servit de son arme comme d'un prolongement naturel de son bras. Il lui suffit de la pointe de son sabre, pour trancher la déclaration de sa condamnation à mort.

L'indignation devant cette incroyable rebelion, était totale. L'officier superieur se reprit :

"Comment oses-tu aller contre la volonté du Shogun." Et s'adressant à sa troupe.
"Tuez ce chien!"

Itto sourit:

"Je devrais me sentir insulté par votre faiblesse."

Itto se leva et prenant son fils sous son bras et de l'autre tenant haut son sabre, il se tailla un chemin sanglant tout en marchant calmement. Ses adversaires, dans la précipitation, découvrirent leurs ventres sans protection. Itto n'eut aucune difficulté, à tailler leur chaire d'une seule main.

A la sortie de sa résidence, sa tenue originèlement immaculée ressemblait désormais à un chiffon sanglant.

Et ce fut sans surprise qu'il découvrit face à lui une nouvelle rangée de sabres. Mais cette derniére était composée non de simples samourais mais de ce que l'on trouvait de mieux comme sabreur au sein du clan Yagyu. Au milieu d'eux, il vit la silhouette massive du seigneur des Yagyu en personne. Et il savait désormais qui se cachait derrière sa disgrâce. Il voyait le visage de son ennemi.

Un samourai se détacha du groupe:

"Ogami Itto, ouvre-toi le ventre avec dignité."

Devant l'absence de réaction d'Itto, se fut le seigneur lui-mème qui s'avanca:

"si tu refuses, nous serons tes adversaires et tes talents d'escrimeur ne te serons d'aucun secours."

Itto, toujours souriant:

"Je me le demande..."

Devant ce nouveau défi, les Yagyu s'armèrent. Itto se débarrassa de son kimno sanglant. Et un instant de stupeur frappa l'assistance. Il portait un autre kimono, frappé des insignes shogunales. Le seigneur en resta saisit:

"Comment oses-tu?....
-J'ai servi fidèlement le shogun, pendant plus de vingt ans. Vous vous étes insinué dans ses faveurs depuis seulement sept ans. Je n'ai jamais cherché de privilège, mais aujourd'hui, je m'en servirais. Alors faites place."

Le seigneur, un instant hésitant, se reprit:

"Attends...laisse ses insignes et nous Yagyu, nous nous engageons dans un duèl regulier. Si tu gagnes, toi et ton fils irez où bon vous semble.
- Et si je refuse..."

Le visage du seigneur se ferma:

"Les assassins du clan te poursuivrons jusqu'au bout de la terre."

Itto sembla refléchir:

"J'accèpte."

_____

Le duel

Le lieu du combat était une grande prairie, recouverte de hautes herbes. Kurato, grand sabreur parmis le clan, faisait face à Itto, à presque vingt mètres de distance.

Le seigneur se sentait rassurer par l'allure du combat futur:

"Itto a le soleil couchant face à lui et il porte son fils sur les épaules...cet imbécile s'est embarrassé d'un marmot..."

Les deux hommes s'armèrent et se precipitèrent l'un vers l'autre.

"Daigoro...nous entrons en enfer"

Kurato ne comprit jamais la raison de ce cri. Itto avait baissé la téte pour découvrir celle de son fils.
Durant les instants précédent le duel, personne du clan n'avait songé à surveiller le père et le fils, et d'aller contre la volonté du père d'avoir son fils sur les épaules...aprés tout, si ils voulaient mourir ensemble.

L'enfant portait sur le front un petit miroir, tenu par un bandeau. Le soleil couchant s'y reflètait parfaitement. Et Kurato en reçu le reflet en plein visage. Un instant saisit, il resta figé sur place. Ce fut largement le temps nécéssaire à Itto pour lui ouvrir le ventre. Et rester seul débout sur la prairie, avec son fils.


Dernière édition par le Sam 27 Jan - 14:15, édité 2 fois
redphoenix
redphoenix
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Lone Wolf and Cub Empty Re: Lone Wolf and Cub

Message  redphoenix le Ven 26 Jan - 23:51

Chapitre 2

Kiku avait douze ans et les proportions tout à fait adorable d'une jeune fille en devenir. Ses membres étaient délicats et petits et malgrés ses origines paysannes et les travaux des champs, n'avaient pas alourdi son petit corps.

Tatsumi se dit que c'était une excelente acquisition. Elle semblait de nature soumise, ce qui aiderait à son éducation. Ses parents l'avait vendue, elle n'avait donc plus aucun espoir de retour.

L'homme et l'adolescente se trouvaient à bord d'une barge pour traverser un fleuve. Kiku était encore à ses jeux d'enfant, elle avait laissé son foulard au fil de l'eau. C'est un enfant, à l'autre bout de la barge qui le recupera.

Le petit garçon l'amena en souriant à Kiku qui lui rendit son sourire. Tatsumi avait remarqué que le gamin suivait un grand samourai.

Un père et son fils.

Tatsumi n'aimait pas les samourais...trop d'arrogance...trop d'orgueil...
_______________________________________________________________________

Ils parvinrent tard dans la nuit à la maison de Thé. Et c'est là que Kiku comprit quel serait son sort...Tatsumi se dit aussi que prendre la virginité de cette presque enfant ne serait pas désagréable. Mème si son prix serait divisé par deux.

Dans la chambre, il traina Kiku qui hurlait. Tatsumi savait que personne n'interviendrait. Kiku était petite et trop lègère pour échapper à cet homme si lourd.

Pourtant, avec l'énergie du désespoir, elle planta ses dents dans le cou de la brute, jusqu'au sang. Tatsumi recula, vacillant. Kiku par terre, le repoussa de ses pieds, il en tomba à la renverse et sa tète entra violement en contact violement avec le sol. Un bruit sec et écoeurant indiqua que la nuque venait de se briser.

Kiku, affolée, sortit en courant au hasard. Elle ouvrit une porte pour déboucher dans une chambre. Elle se retrouva face au samourai et à son fils.

Elle se mit à genoux, le front contre le sol:

"Par pitié Samourai-sama...Protégez-moi"
redphoenix
redphoenix
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Lone Wolf and Cub Empty Re: Lone Wolf and Cub

Message  redphoenix le Dim 28 Jan - 1:25

chapitre 3

La plus grande confusion régnait dans la maison de thé. Takashi avait trouvé le cadavre de Tatsumi. Il n'avait pas vraiment été surpris par cela. Il était certain que ce type finirait mal. Mais être tué par une paysanne vendue par sa famille... c'était une honte.

Encadré par quatre hommes de main, il entreprit de fouiller chacune des pièces de l'auberge, persuadé que la gamine n'était pas loin. Et c'est ainsi qu'il déboucha avec violence dans la chambre d'un samourai en voyage. Ce dernier, se tenait assis au centre de la chambre. Il buvait un thé et semblait totalement ignorer l'intrusion.

Takashi resta un instant incertain. Le samourai avait beau les ignorer, il gardait son sabre à portée de main. Il ne voulait pas d'histoire. Les hommes qu'il payait étaient préts à garder des femmes et au besoin, les frapper pour leur apprendre le respect. Mais se battre contre un de ces fous du sabre, c'était une autre histoire.

Il choisit une attitude inédite pour lui...la politesse.

"Pardonnez cette intrusion mais nous cherchons une de nos filles qui a tué l'un des notres."

Le samourai ne leva pas la tête.

"Il n'y a que vous et moi dans cette pièce."

Takashi était vétu de tissu couteux et voyants. Le samourai semblait pauvre. Il savait que pour ce genre d'hommes il n'était qu'un déchet.

Un bruit provenant des armoires murales l'alerta.

"Vous cachez quelqu'un!!!"

Et sans attendre, il se précipita dans la direction du bruit. Une voix glaciale coupa nette son élan:

"Si vous remétez en cause ma parole...vous devrez en payer le prix...comme votre tête."

Takashi sentit un frison sur sa nuque. Puis il se reprit:

"Pourquoi pas?"

Il était fièr de lui. Mais sa résolution ne dura que le temps d'ouvrir avec fracas la porte de l'armoire et d'y trouver un petit garçon.

"C'est mon fils. Il m'a désobeit."

Il se tut, estimant qu'il n'avait pas à s'expliquer puis il se leva calmement et empoigna son sabre.

"Je crois que vous aviez engagé votre tête..."

Takashi pensa confusement aux divinités de la mort et sortit de la chambre en hurlant, suivit de ses quatre fidèles chiens de garde...la queue entre les jambes.

_____________________________________________________________________________________


Kiku s'était soigneusement callée dans l'angle intacte de l'armoire. Elle sortit toute tremblante, n'osant pas regarder le grand samourai. Elle sentit la petite main du garconnet sur la siènne...:

"Grande soeur..."

Elle était partagée entre l'envie de rire et de pleurer.

"Tu peux partir maintenant."

Elle regarda l'homme avec attention. Son visage était aussi pâle qu'un masque de théatre. Si il n'y avait pas eu l'enfant, elle aurait pris le samourai pour un esprit mais il ne lui inspirait aucune crainte. Elle s'inclina à nouveau:

"Merçi. Je ne veux plus vous causer d'ennui. Je vais disparaitre..."

Et sans attendre, elle se précipita dans le couloir...pour se trouver face à face avec Takashi, encadré de yakusas. Mais le plus effrayant était le spectacle d'une femme dont les bras et la nuque étaient tatoués.

Kiku n'obeit qu'à son instinct. Elle rentra à nouveau dans la chambre du samourai et alla se cacher comme un animal térrifié derrière ses jambes.
redphoenix
redphoenix
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 18/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Lone Wolf and Cub Empty Re: Lone Wolf and Cub

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum