La déclaration sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La déclaration sans fin

Message  Hermaline le Mar 18 Juil - 19:48

Titre : La déclaration sans fin (je ne me suis pas creusée pour le titre hein ?)

Auteur : Hermaline

E-mail : viveharrypotter@hotmail.com

Saison : fin de la 8

Genre : ship

Note : Bon alors… quoi dire ? Tout d’abord pour ceux qui ne seraient pas au courant (donc tout ceux hors du forum en fait lol), il s’agit de la déclaration dont je parle très brièvement dans Il y eut un soir, il y aura un matin (mais ce n’est pas du tout nécessaire de l’avoir lu). J’avais alors dit que ça ferait une bonne fic donc… voilà ! Sinon pour ceux qui étaient au courant, je vous dis merci pour vos commentaires et espère avoir été à la hauteur de vos espérances ! (c’est joliment dit non ?)


La déclaration sans fin


Samantha Carter éteignit la lumière après avoir jeté un dernier coup d’œil à son labo. Elle laissa échapper un bâillement, ce qui était rare chez elle. Epuisée après avoir passé cinq heures sur des calculs plus compliqués qu’elle ne l’avait cru, elle se sentait vidée du travail supplémentaire que l’arrivée d’un nouveau général à la tête du programme impliquait. Bien qu’en aucun cas obligatoire, le colonel Carter avait souhaité boucler toutes ses études en cours afin d’être entièrement disponible. Et même si cela nécessitait un effort non négligeable, le sourire satisfait sur son visage en valait la peine.
Fermant la porte, elle salua les deux soldats qui passèrent devant elle et décida de prendre la même direction : les quartiers du personnel. Plusieurs secondes plus tard, elle s’engagea dans le couloir D9. Ses pensées perdues dans la dernière expérience effectuée sur naqui, Sam ne vit pas les deux soldats qui la précédaient s’écarter brusquement.

X : Carter ! (oh, mais, qui cela peut-il bien être ?)

Elle sursauta, revenant soudainement à la réalité environnante. Le couloir, les soldats, l’heure tardive et… Jack O’Neill. Elle s’immobilisa alors qu’il parcourait les quelques mètres qui les séparaient d’un pas rapide.

S : Mon général ? Vous êtes toujours là ?

Il lui avait en effet dit au dernier briefing qu’il comptait rentrer tôt pour préparer les valises qui auraient déjà dues être bouclées. Son avion partait à 3h30 et il était 00h10.

J : Oui je… il me restait encore quelques détails à régler.

Elle hocha la tête et lui envoya un splendide sourire qui sembla le désarmer. Une infirmière ayant terminé son service traversa le couloir en observant le couple silencieux. La rumeur irait bon train se dit Sam en reconnaissant l’infirmière Pintouch, véritable disciple de Daniel en matière de cancans et autres bavardages de laboratoire. Qu’importe. Le général O’Neill partait dans quelques minutes et ces fameuses rumeurs sur lui et le colonel Carter disparaîtraient au fil du temps, remplacées par d’autres.
Et puis, pensa subitement la jeune femme, peut-être qu’un jour les paris deviendront réalité. Oh Sam ne se faisait pas d’illusions. Quatre ans avaient passé et les sentiments qu’il éprouvait alors pouvaient s’être amoindris par leur non entretien. De plus, Jack semblait de nouveau s’intéresser aux autres femmes, comme cette Mlle Johnson. Cependant, Daniel avait raconté que cette dernière était partie, prétextant un « problème à régler (l’archéologue avait très mal entendu le peu de mots qu’il avait pu entendre) et Jack n’avait pas paru affligé de ce départ.
En conclusion, elle retenait qu’il était libre (jusqu’à preuve du contraire) et qu’elle l’était aussi. Et, la gelée dans le plateau, la loi de non fraternisation ne s’appliquait que pour deux soldats exerçant dans la même base. Alors, ils faisaient ce qu’ils voulaient. Elle ne lu courrait pas après (malgré le conseil virulent de Daniel), ce n’était pas son genre. Par contre, elle ne repousserait pas ses avances si jamais il y en avait. D’ailleurs, quelques faits récents avaient redonné une nuance d’espoir à la jeune femme : son émouvant « toujours » devant son père mourrant, son invitation à son chalet et, surtout, l’immense sourire soulagé qui avait glissé sur son visage lorsque Daniel avait révélé « sans faire exprès » qu’elle avait rompu avec Pete.
Et maintenant, voilà qu’il l’apostrophait un vendredi soir (ou un samedi matin, tout dépendant de comment on voyait la chose) au beau milieu du couloir. Si Jackson savait ça… Mais il ne pouvait pas le savoir puisqu’il était déjà rentré chez lui normalement. Coup de chance se dit-elle.

J : Notamment celui de vous voir.

Une seconde fois, elle dut redescendre brutalement de ses songes.

S : Ah ?
J : Oui.

Un militaire passa.

S : Et bien vous me voyez.
J : Oui.

Elle sourit. Etait-il parti pour répondre oui à tout ce qu’elle dirait ? Dans l’affirmative, cela pourrait se révéler particulièrement intéressant…

S : Je suppose que ce n’est pas seulement pour me voir que vous êtes là ? Vous avez sans doute des mots à prononcer aussi non ?

Il lui lança un regard noir à travers son embarras évident. Ok, elle se moquait de lui mais gentiment, sachant parfaitement qu’elle ne l’offenserait pas.

J : Oui.

Mais il s’arrêta là.
S’efforçant de ne pas s’énerver prématurément, elle continua à sourire, légèrement plus crispée cependant.

S : Je vous écoute.
J : C'est-à-dire que… ce n’est pas très… C’est assez difficile à dire…

Sam fronça les sourcils. Aurait-elle causé un quelconque préjudice ?

S : J’ai fait quelque chose de mal ?
J : Non non pas du tout ! Au contraire ! Vous êtes très bien ! Enfin je veux dire, ce que vous faites est très bien. Je suis content de vous.
S : Merci mon général.
J : De rien, c’est normal entre collègues.
S : Nous ne serons plus officiellement collègues dem… en fait, nous ne le sommes déjà plus à l’heure qui l’est.
J : C’est vrai. D’ailleurs c’est… c’est de ça dont je voulais vous parler.
S : Ah oui ?
J : Oui. En fait je me suis dit que… Je ne suis plus votre supérieur direct alors… Washington est loin c’est vrai mais… Au test Zatilc nous… Enfin… Ce que je veux dire c’est que… Bon sang je n’y arriverai jamais… Ce que je voulais dire… Enfin ce que j’essaie de vous dire en fait c’est que…
X : ACTIVATION NON PROGRAMMEE DE LA PORTE DES ETOILES. NON PROGRAMMEE DE LA PORTE DES ETOILES.

Le regard furieux qu’il afficha la fit frémi alors qu’elle maudissait intérieurement le responsable de ce dérangement. Elle était persuadée qu’il allait dire quelque chose d’important.

S : Vous devriez peut-être…
J : Je ne bougerai pas.

Son ton sec la surprit et il tenta de se justifier.

j : Officiellement, je ne suis plus le dirigeant de cette base depuis un quart d’heure. Et quelqu’un assure l’intérim jusqu’à l’arrivée de Landry demain matin… ou plutôt tout à l’heure.

Elle acquiesça silencieusement et ils se fixèrent sans bouger pendant un long moment. Si jamais l’activation nécessitait une quelconque action, Sam serait peut-être appelée. Au bout de deux minutes, la jeune femme fut convaincue que tout était rentré dans l’ordre.

S : Donc ? Vous alliez me dire quelque chose d’important je crois…
J : Euh… Oui je…

Mais il ne semblait pas pressé de reprendre et cette seconde d’hésitation leur fut fatale. Un bruit de pas précipités résonna au bout du couloir et une silhouette apparut.

D : Ah ! Jack devinez ce que l’on vient de re…

L’archéologue pila net, les yeux aussi grands que des soucoupes. Si ce n’est plus.

D … cevoir.

Sam ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit. Elle se contenta de lancer à son ami un regard vide, abasourdie comme si elle venait d’être mise KO.

D : Désolé je vais… (il se racla la gorge) voir si… Ca n’a pas d’importance.

Il disparut.

J (fronçant les sourcils) : Il n’était pas censé être parti ?
S : Si. Daniel et sa manie des heures des supplémentaires…
J : Vous pouvez parler vous ! Vous êtes comme lui !
S : A la différence que venant de moi, ça ne vous dérange pas.

Un à zéro. Il se massa la nuque en baissant la tête. L’heure tournait.

J : Alors…
S : Oui ?

Son regard azur le fit taire. Que devait-il dire déjà ?

S : Vous me donnerez vos coordonnées ?
J : Pardon ?
S : Quand vous saurez l’adresse de votre logement de fonction, vous me la communiquerez ?
J : Oui oui bien sûr ! Vous… vous avez l’intention de m’écrire ?
S : Plutôt de venir vous voir.

Elle dit es mots avec un merveilleux sourire et ses yeux marrons faillirent sortir de leurs orbites. Deux à zéro.
Il évitait soigneusement ses prunelles bleues et ses doutes devinrent ders certitudes. Quoique Jack O’Neill était venu dire, cela ne pouvait concerner que sa vie privée et, en l’occurrence, leur vie privée. Jubilant intérieurement, elle se mordit violemment la lèvre.

J : Vous êtes directe vous.

Elle rougit soudainement en comprenant qu’en effet elle n’avait pas pris de chemin détourné pour dire quelque chose, qu’au final, elle ne voulait pas dire.
Où était partie sa promesse de ne pas lui courir après ?

S : Ce que je voulais dire c’est que… J’espérais qu’on…

Il reprit de l’assurance en constatant qu’elle n’était plus aussi sûre d’elle.

J : Oui ?

Il ne lâchait plus du regard désormais, avide de l’écouter et réconforté que Sam puisse parler à sa place.

S : Ca ne vous dérange pas si…

Elle se sentit brutalement parcouru d’un frisson sans pourtant avoir froid. Elle vibrait.
Enfouissant sa main dans une de ses multiples poches, elle sortit son portable et le colla à son oreille.

S : Colonel Carter j’écoute.

Jack ferma les yeux, tentant de contrôler son envie de meurtre envers l’interlocuteur de la jeune femme.
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 29
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Hermaline le Mar 18 Juil - 19:49

S : Felger ?

Rouvrant les paupières, il échangea un regard effaré avec Sam et n’eut soudain plus l’envie de se contrôler (étrange non ?).

S : Comment ça de la fumée rouge ? Vous avez pris quel dissolvant ? Quoi ?! Mais vous êtes malade ! Venir régler ça ?

O’Neill la fusilla du regard comme s’il Felger avait prit sa place. Il avait ravalé sa fierté, il avait sacrifié des nuits entières y compris celle-ci, il avait démissionné de son poste… Il était absolument vital que cela se finisse. Maintenant.

S : Non, je ne viendrai pas ! Et bien ouvrez la fenêtre !

Et elle raccrocha en soupirant.

J : Il n’y a aucune fenêtre au SGC.
S : Je sais. Mais ça va l’occuper pendant un moment.
J : Je croyais qu’il était brillant ?
S : Il l’est, tant qu’il n’a rien dans les mains.

Ils rirent doucement et Jack, qui avait repris des couleurs, se sentait un peu plus fort pour affronter Samantha Carter.
Sam le vit inspirer un bon coup et, inconsciemment, elle en fit de même.
Il plongea ses yeux brillant d’une lueur décidée dans les siens.

J : Est-ce que vous…

Elle se sentit partir en avant et dut s’accrocher à lui pour reprendre son équilibre.

X : Oh pardon je ne vous avais pas vu !
S : Daniel !
D : Ah Sam ? Vous êtes encore là ?

Daniel remonta ses lunettes alors qu’il l’observait, interrogateur et… ironique.

S (agacée) : Oui et alors ?!
D : Alors rien… Ca m’étonne simplement de vous voir toujours là à la même place, en train d’attendre visiblement la même chose.
J : Ca suffit, fichez le camp petit scarabée.

L’archéologue était au bord de répliquer mais finalement il se retint, préférant repartir d’où il était venu.
Ce qui n’était pas forcément une bonne nouvelle car si l’on supposait que Daniel voulait aller dans ses quartiers, il devrait forcément revenir dans le couloir D9.

S (tentant de détendre l’atmosphère) : C’est moi ou on nous interrompt tout le temps ?
J : Ce n’est pas vous.

Elle sourit et contint un bâillement.

S : Je pense que pour le bien de nos nerfs et de notre santé mentale, il serait préférable que vous disiez ce que vous avez à dire.

Tout en finesse, elle venait clairement de lui ordonner de parler.

J (avec un sourire condescendant) : Puisque c’est demandé si gentiment… En fait, comme on s’entend bien et que… Je veux dire… Tout ces paris sur nous… Ca ne doit pas être le fruit du hasard… Ils ont l’air de croire que tout les deux ça pourrait…

Il s’interrompit comme s’il avait cru qu’on allait encore le couper mais rien.

S : Oui ? (vous avez remarqué le nombre de oui dans cette fic ? C’est affolant !)
J : Ca vous dirait…
X : Laissez passer !

Sam et Jack s’écartèrent alors qu’un brancard surgissait dans le couloir, transportant Felger.

S : Qu’est ce qui est arrivé ?
Inf : Intoxication. Rien de grave. Il est seulement assommé (malheureusement).

Coupable, elle les suivit rapidement, oubliant complètement O’Neill.

J : Carter !

Elle sursauta et se retourna. Un coup d’œil à droite, son ancien général la fixait avec un regard furieux. Un coup d’œil à fauche, Felger disparaissait au bout du couloir.

S : Je…

Un pas vers la gauche.

J : Je vous aime bon sang !

Le noir complet.
Paniquée, elle cligna frénétiquement des paupières, craignant d’être tombée aveugle. Mais non, aussi brusquement, c’était impossible.
Un grognement de rage étouffé un peu plus loin lui parvint.
Que venait-il de dire ?
Elle réfléchit au quart de tour. Combien de chance y avait-il pour que, potentiellement, son ancien supérieur sur lequel elle avait des vues depuis bientôt huit ans lui avoue son amour en plein milieu d’un couloir ? Son esprit cartésien commençait déjà à compter selon les probabilités quand la partie qui contrôlait son cerveau, la força à courir vers lui, se guidant dans le noir au son de la respiration rendue rapide par l’énervement.
Sans vraiment s’être concertée, elle et sa conscience, avant, elle se retrouva dans ses bras, poussant une exclamation de joie.
Tout d’abord dérouté (on le comprend), il la sera contre lui, préférant ne plus penser tant son soulagement le rendait léger comme une plume. Oui, Jack O’Neill se sentait léger comme une plume. Et ce malgré le poids de Samantha Carter dans ses bras. Samantha Carter qui venait de l’embrasser doucement et il crut qu’il allait finir pas s’envoler.

X : Oh mon dieu !!!

Trop occupé ailleurs, ils n’avaient pas vu la lumière revenir.
Les deux soldats ouvrirent les yeux et la jeune femme collé à « son homme » (c’était comme ça que ses amies appelaient le garçon mystérieux qui faisait battre son cœur) jeta un coup d’œil en arrière.
Daniel, une feuille menaçant de tomber dans la main, les regardait abasourdi.

D : Vous mettez peut-être du temps à décoller mais après ça vole tout seul…

Gênée, Sam quitta l’enveloppe protectrice d’O’Neill et lissa son t-shirt. Elle avait fière allure la femme indépendante qui dirigeait son équipe d’une main de maître et qui s’était juré de restée, quoiqu’il arrive, la tête haute.
Non mais ça suffit conscience ?!

J : Daniel vous…
D : Je m’en vais oui j’ai compris.

Il prit la direction des quartiers. Sam se tourna vers Jack.

S : Mon général je…
J : Jack…
S : Euh oui, Jack…

Au bon sang ce que ça faisait du bien ! Elle avait minimisé l’impact de cette déclaration sur sa personne !
S’empêchant formellement de crier son bonheur, elle se contenta d’un sourire enjôleur.

S : Je suis désolée mais je pense que la morale voudrait que j’aille prendre des souvenirs de Felger.
J : Franchement, je crois qu’au niveau de la morale on a assez donné non ?
S : Oui sans doute mais… De toute façon, vous devez prendre votre avion et moi, je dois m’occuper de cette fumée rouge qui, selon les apparences, n’a sans doute pas disparue.
J : On vous aurait appelé non ?
S : Je ne sais pas… Pour tout vous dire… Je crois que personne ne voulait nous déranger ce soir…
J : Vous rigolez ?
S : Je veux dire que, à part Daniel et les Felger, aucun dérangement n’était volontaire. Au contraire. J’aurai dû être contactée après l’accident et ce n’est pas arrivé.
J : Qu’est ce que vous voulez dire au juste ?
S : Ce que je veux dire c’est que, à mon avis, nous n’avons pas besoin de faire d’annonce officielle car à mon avis, la moitié de la base est déjà au courant pour nous…

Pour nous… Pour nous… Que cela sonnait doux à l’oreille !

J : Qu’est ce qui vous fait dire ça ?
S : La caméra du couloir n’a pas cessé de suivre le moindre de nos mouvements.
J : Quoi ?
S : Il me semble que normalement, celle-ci reste immobile non ?

Jack se rapprocha de la dite caméra, la fixant d’un oeil noir.

J : On peut pas être tranquille cinq minutes ici ?!

L’objet vira lentement vers la gauche, détournant visiblement le regard.

J : Lâche.

Sam posa des yeux bleus brillant de tout leur éclat sur lui. Un sourire glissa sur ses lèvres. L’amour faisait vraiment faire des choses ridicules. Le voilà qui parlait à une caméra vidéo.

Fin
A la relecture, je suis mécontente de moi. Ce n'est pas aussi bien que je voulais le faire, je comence à m'user à force.
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 29
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  fan2jess le Mar 18 Juil - 21:10

Chose promise sur le tchat chose due: j'ai donc lu ta fic!
Alors je dois d'abord t'avouer que je ne suis pas une adepte de SG1 affraid pas taper, j'ai juste vu quelques épisodes et je situe les persos. Malgré tout, j'ai lu ta fic avec beaucoup de plaisir, ce qui, à mon avis, prouve qu'elle est vraiment très bien!!! Il faut dire que, certes, je ne suis pas une adepte de SG mais en revanche, je suis une grande romantique et j'adore lire des fics de ce style, quelle que soit la série.
En fait, tu réunis tous les ingrédients que j'aime: de l'humour, de l'amour... bref, j'ai passé un très bon moment et... désormais, je ne manquerais pas de lire toutes tes productions !!
Bizzz et... continue à écrire d'aussi jolies fics surtout !

Fan2jess
avatar
fan2jess
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 87
Age : 43
Date d'inscription : 14/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/diagnosticmeurtre/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Trukounette le Mar 18 Juil - 21:12

mdr j'adore !!

Pour moi tu n'as pas besoin de t'inqueter elle est super!!! Elle est tres drole et puis à la fin quand il parle à la camera mdr. lol!


Vive le SHIP cheers
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Hermaline le Mar 18 Juil - 21:14

Merci merci merci !!! cheers

Tu viens de mettre fin à plus d'une heure de stress intensif !!! smur Viens ici que je t'embrasse !!! :-)))

Non sérieux je pense franchement que je vais me calmer pendant un moment, du moins, je ne vais pas m'empêcher d'écrire (j'ai déjà essayé et c'est pas une bonne idée Wink) mais je vais m'empêcher de les diffuser trop vite.

Maintenant, la question à 48 000 € pour atteindre le 2ème pallier... Hermaline arrivera-t-elle à respecter sa promesse ?

Edit : merci Truk Smile Viens il reste de la place dans mes bras pour toi Wink
Re-Edit : merci Mei, mais là, mes bras sont trop petits Very Happy


Dernière édition par le Mar 18 Juil - 21:25, édité 4 fois
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 29
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Mei le Mar 18 Juil - 21:14

excellent, bravo kingsmileys
avatar
Mei
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 220
Age : 32
Date d'inscription : 15/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Trukounette le Mar 18 Juil - 21:19

Oh merci Hermaline je cour (--: mdr
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  malice le Mar 18 Juil - 21:58

très très bien... j'ai adoré cheers

tu n'as vraiment pas à etre inquiete ou à etre deçue!
merci pour ce très bon moment diable
avatar
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 39
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  rauz le Mar 18 Juil - 22:44

pfiou!!
nan, nan, nan, nan ...

AH MON DIEU QUE C'EST GENIAL!!!!!!!!!!!!!!!!!! Shocked

voilà, c'est beaucoup mieux comme ça!! j'ai ADORE!! et c'est pas exagéré du tout!!

c'est fou ce que ça peu faire du bien!!

je serai un mec, scratch jte demanderai en mariage pour avoir écrit un truc pareil!!

fais pas gaffe, c'est la fatigue!! drunken
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Fan21 le Mar 18 Juil - 23:41

merci pour cette suite à la hauteur de mes espérances !
Respect soleil
Mais enfin n'arrête surtout pas Evil or Very Mad
avatar
Fan21
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 336
Age : 38
Localisation : la plupart du temps au boulot ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  satine le Mar 18 Juil - 23:54

mouahahahahahah j'adore,
Spoiler:
vive les caméra de surveillances!!!!!!!!
ptdrrr
Pourquoi tu t'inquièted constament (ok je me tais je fais pareille mdr)? Faut pas à chaque fois tes fics sont réussits!!!

Je me suis bien marrer pour la dernière scène, j'imagine trop le truc!!

merci pour ce moment fort sympahtique! j'espère que tu n'atteindra pas le second pallier, car te lire est toujours un vrai régal!
bisous
avatar
satine
Lecteur des Harry Potter
Lecteur des Harry Potter

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : la tête dans les étoiles
Loisirs : écrire, lire, aller sur l'ordi....
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cellequitue.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  sam_star le Mer 19 Juil - 9:50

Elle est superbe cheers et merci pour cette fic
(j'ai un grand sourire greffé sur le visage drunken )
avatar
sam_star
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 214
Age : 30
Localisation : entre ici et ailleurs...
Loisirs : PC, lecture et Stargate SG-1 et Atlantis
Date d'inscription : 02/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  clairms le Mer 19 Juil - 10:01

superbe fic........
j'ai adoré!!!!!! cheers
avatar
clairms
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 20/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Hermaline le Mer 19 Juil - 11:05

Merci à tous ! Very Happy

Mais là, pour l'instant, je pense toujours à ne plus diffuser pendant quelques temps (me connaissant ça va être quelques heures Evil or Very Mad )

Et puis, j'arrive pas à arrêter mon cerveau... study
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 29
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Cubrea le Mer 19 Juil - 19:32

Je vais être franche:
Spoiler:
Daniel viens-là! Tu veux tout faire capoter ou quoi!!! si je le croise celui là je le descends!
Superbe fic disons heu, pleine d'imprévus! (lol)
avatar
Cubrea
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 91
Localisation : Dans les bras de Jackounet.
Loisirs : Regarder Stargate
Date d'inscription : 08/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Abon le Jeu 20 Juil - 15:51

cheers
j'aime beaucoup ! c'est plein d'humour, j'adore !
bravo bravo ! Wink
avatar
Abon
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 305
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  yuna le Ven 21 Juil - 22:43

Une de tes fics franchement exceptionnelle !
avatar
yuna
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Marine-CO le Sam 29 Juil - 3:51

Je suis un peu mitigé sur cette fic... même si la situation est géniale, l'humour très bon, et que la mise en place coule toute seule,
Spoiler:
je l'ai vois mal rester dans un couloir pour ça...
Ensuite tu l'aménes bien, donc ça passe, mais au niveau crédibilité sur les persos, la situation en elle même ne colle pas. En même temps, c'est une fic, donc ça pause pas un vrai problème, mais ce qui me rend plus perplexe... J'ai donc beaucoup aimé, mais je ne l'a trouve pas non plus exceptionnelle ni superbe... Wink
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Naquadriah le Jeu 24 Juil - 22:42

Bien sympa cette fic, l'humour est bon !
Spoiler:
Ils sont quand même pas bien dégourdis les z'amis.
J'ai cru que Daniel allait devoir s'en méler ^^

Autant d'imprévus à une telle heure, c'est louche quand même !!

Naquadriah
Lecteur de Prospectus
Lecteur de Prospectus

Nombre de messages : 22
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  ship56 le Ven 25 Juil - 22:55

ah lala!!
la déclaration du couloir D9....
j'ai beaucoup aimé, et surtout ne t'arrèyes pas ni d'écrire ni de publier...tes fics sont indispensables!!!
avatar
ship56
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 167
Age : 32
Localisation : quelque part entre ici et ailleur
Loisirs : stargate, Dr House, lire des fics
Date d'inscription : 20/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Ayana le Ven 1 Aoû - 17:30

Ce n'est pas une grande surprise mais voila encore une fic de toi que j'apprécie beaucoup.

J'aime la situation dans laquelle tu nous plonge, très théâtrale au sens strict du terme, avec ces deux personnages seuls au milieu de la scène et les autres qui entrent puis sortent aussitôt. Ca crée une sorte de mouvement sympatique, une sorte de rythme.

Spoiler:
Et c'est un plaisir de voir Jack se débattre et ramer (je vois pas d'autres mots^^) avant de finir par craquer dans un élan de spontanéité inattendu. Et la chute avec la caméra... morte de rire

A part ça ton écriture est toujours aussi agréable, simple mais piquante, avec peut être un petit bémol : et oui, les dialogues présentés comme tu le fais j'y peux rien, j'aime toujours pas.
avatar
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 28
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  alexcmoa le Sam 2 Aoû - 2:29

Cette fic est tout simplement géniale (en même temps avec toi on commence à s'habituer..)
Spoiler:
Tu nous plonge dans une situation qui leur ressemble tellement, avec les obstacles qui surgissent (si on peut appeler Danny un obstacle.. Suspect ) et leurs hésitations, surtout celles de Jack. Rolling Eyes
Et pour ne rien gacher, le coup de la camera est excellent..
cheese
avatar
alexcmoa
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 233
Age : 26
Localisation : dans les étoiles (ou dans mon lit, ça dépend..)
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  lilyrush le Sam 13 Sep - 20:24

j'aime beaucoup je doit dire, j'adore comment ils sont tjs dérangés et le coup de la caméra est super !!
avatar
lilyrush
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 69
Age : 32
Localisation : québec,canada
Loisirs : amanda tapping lol,stargate,les séries et voyager
Date d'inscription : 08/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration sans fin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum