Le T.A.P.S

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le T.A.P.S

Message  lolo le Mer 12 Juil - 12:22

Sélectionner fic de la semaine du 9 au 15 juin

Auteur : Lolo
Titre : Le T.A.P.S
Résumé: Désolé, je ne peux pas.....
Genre: Romance S/J
Spoilers: Après Threads
Disclamer: Tout est à la MGM...sauf moi.

Note: Un 3eme essais... c'est du pur vaudeville...
Je sais, je sais... je n'ai pas tout à fait respecté les persos mais avec de l'humour ça devrait passer... ou ... casser, a vous de juger.

Merci à Truk et à Marine pour leurs conseils avisés.... et à Valhalle ( pour la prochaine on laisse les spiritueux à la cave.)



- Et vous croyiez que je vais approuver cela ? Vous plaisantez là ? s'écria-t-il en levant les mains vers le ciel.
- Ecoutez, je ne vous demande pas de l'approuver, mais d'accepter ma requête !
- Arrêtez de jouer sur les mots avec moi ! Rétorqua-t- il énervé, il est hors de question que j'accepte quoique ce soit ! Vous m'entendez !
- Bien... Puisque vous ne voulez pas... Je demanderai à quelqu'un d'autre....
- A quelqu'un d'autre ? répéta-t-il surpris par sa réponse, attendez !... Essayons de nous calmer et de trouver un compromis, vous voulez bien?
- Mais je suis calme, il n'y a que vous qui criez depuis tout à l'heure!
- D'accord, d'accord... Vous avez gagné...dit-il résigné devant la situation, j'accepte!... Mais à une seule condition !
- Et laquelle ?
- On fera cela... Mais uniquement de nuit...
- De nuit ?
- Oui, je ne tiens pas à que cela se sache, j'ai une réputation à tenir... Et vous aussi!
- Mais…
- On ne discute plus..., s'exclama-t-il en levant la main pour faire taire sa réaction... J'ai dit de nuit !
- Bon... Très bien.
- Et bien à ce soir, disons... Vingt trois heures dans la salle de repos, cela vous convient ?
- Parfait, et n'oubliez pas de prendre...
- Ahr ! Je sais parfaitement ce qu'il faut apporter... Et maintenant j'ai encore une tonne de rapports à lire alors si vous pouviez me laisser enfin tranquille, Carter, je vous en serais reconnaissant ! conclu-t-il en plongeant la tête dans ses dossiers.
- Merci, mon général, je vous laisse et passez une bonne journée, dit-elle en sortant de son bureau, heureuse de l'avènement.
- ...Une bonne journée? murmura jack en relevant la tête, son regard tourné vers la porte, comment je vais pouvoir passer une bonne journée en sachant ce qui m'attend au bout ?

Et effectivement, l'angoisse s'installa toute la journée en ressassant les paroles de Carter. Son esprit se calma seulement à l'heure du déjeuner, écoutant distraitement un Daniel énumérer les bienfaits de la pierre d'Auri découvert récemment sur px34... ou px24..., enfin peu importe, il n'écoutait déjà plus. L'anxiété le saisit de plus belle à la sortie du mess, jetant un regard oblique sur la porte de la salle de repos, il accéléra le pas pour rejoindre son bureau. Les heures défilèrent trop vite, l'amenant trop rapidement vers la fin de la journée. Il jeta un oeil sur sa montre qui affichait déjà vingt deux heures trente. Il était temps de se préparer. D'un pas lent, il sortit de son bureau et se dirigea vers les vestiaires pour revêtir sa tenue de combat. Arpentant les couloirs désert de la base ainsi vêtu, il se présenta devant la porte de la salle de repos. Il frappa sur celle-ci en lâchant un soupir de mécontentement.

- Merci, mon général, dit-elle dans un sourire en ouvrant la porte, vous me rendez vraiment service !
- Finissons en Carter, je suis ridicule affublé en tenue de combat dans une base qui n'est même pas en guerre, annonça-t-il en franchissant le seuil de la porte.
- Je sais que la situation peut vous paraître gênante, mais il faut reproduire les mêmes conditions.
- Comme vous dîtes, c'est très...
- Je comprendrais parfaitement que vous refusiez, le coupa-t-elle en baissant la tête.
- Maintenant c'est trop tard, Carter, je suis là. Quand a lieu votre évaluation ?
- Dans deux jours, mon général, dit-elle en souriant, le docteur Caldwell a évalué la semaine dernière les hommes de troupes et après demain, c'est au tour des gradés.
- Bon, alors comment procédons-nous ? interrogea Jack en balayant la pièce du regard.
- Et bien, il faut se mettre en situation... Allongez-vous par terre, répondit-elle en lui désignant le plancher.
- C'est vraiment pour vous rendre service que je fais cela, Carter, dit-il en se couchant sur le sol, et en quoi consiste votre évaluation?
- Je ne sais pas... C'est la première année que ce test d'aptitude de secours d'urgence en situation de combat est mis en place par l'Etat Major, mais vous devez être plus au courant que moi, répondit-elle en s'agenouillant près de lui.
- Je devrais oui... Mais je ne le suis pas... Vous savez, il est impossible de lire toutes les missives internes que je reçois! s'exclama-t-il pour sa défense, alors je les empile et une fois que la pile est trop haute alors là, je les lis !... Mais je me rend bien vite compte que les notes sont insignifiantes et périmées... Maintenant, je les jette directement... J'ai gagné beaucoup de place sur mon bureau avec cette méthode! enchaîna-t-il fier de lui.
- Certainement, mon général, mais ça ne m'aide pas ! lança-t-elle sur un ton de reproche.
- Carter, s'impatienta Jack en se redressant sur un coude, vous m'avez demandé de venir dans ma tenue de combat pour jouer les cobayes, c'est que vous aviez bien une idée en tête! Non ?
- Oui, en effet, mon général, j'aimerai revoir avec vous tous les gestes de premiers secours, à savoir : l'application d'un bandage sur plaie ouverte... Les différents points de compression.... Ainsi que la mise en place d'une attelle... D'un garrot..., énuméra-t-elle en attrapant sa trousse de secours, mais aussi la pose d'une intraveineuse... La réanimation cardiaque et la...
- Vous allez faire tout cela sur moi? scanda-t-il en se redressant à nouveau, inquiet de la tournure des évènements.
- Je suis obligée, je n'ai pas pratiqué depuis longtemps et ce test est vraiment important, rétorqua-t-elle devant la réticence de son supérieur, le docteur Caldwell à pleine autorité pour suspendre les missions en considérant l'inaptitude des militaires.
- Vous avez raison, Carter, j'ai lu quelque part que ces blouses blanches avaient tout pouvoir.
- Absolument, confirma-t-elle.
- Ou bien je l'ai entendu..., dit-il plus pour lui même en fronçant les sourcils.
- Mon général !
- Très bien, alors pratiquez, Carter, mais vous oubliez l'intraveineuse, dit-il en se recouchant, résigné.
- Mais... commença-t-elle.
- C'est à prendre ou à laisser ! annonça-t-il d'un ton ferme.
- Bien...

Elle s'appliqua dans sa tâche, le retournant dans tous les sens pour soigner des lésions fictives, des plaies illusoires, des traumatismes inexistants, des hématomes imaginaires, apposant des bandages sur des plaies inventées.... Bref, tout ce qu'elle devait connaître pour sauver des vies humaines sur le terrain. Mais le patient n'était pas vraiment conciliant. Ces invectives la forçaient à redoubler de concentration dans sa gestuelle pour soigner ce malade imaginaire. Ne tenant pas en place et se plaignant constamment, soit d'un bandage trop serré ou d'un garrot laissé là un peu trop longtemps, il faillit plusieurs fois quitter la pièce. Finalement, elle calma le sujet en le libérant de tous ses pansements et de son attelle attachée pour les circonstances sur sa jambe droite, puis sortant un couteau de son treillis, elle le toisa du regard. Il n'allait vraiment pas apprécier la suite.

- Carter ! Vous allez faire quoi avec ce couteau ? s'écria-t-il en jetant un regard méfiant sur elle.
- Maintenant, on s'attaque aux points de sutures, dit-elle d'un air austère.
- Quoi ?? Il en est hors de question... commença-t-il en se levant.
- Je plaisante, mon général, dit-elle en riant devant le visage déconfit de son supérieur, il faut que je découpe votre tee-shirt pour me livrer à une réanimation cardiaque et pratiquer une...
- Ce n'est pas marrant, Carter, l'interrompit-il agacé, vous voulez vraiment découper mon tee-shirt ? Je vais plutôt l'enlever...
- Non! Gardez-le ! En situation réelle je ne pourrais pas vous le retirer , s'énerva-t-elle de nouveau devant son manque d'abnégation.
- Mais je peux le soulever ?
- Non plus. Votre col est beaucoup trop serré pour libérer les voies respiratoires, les premiers gestes peuvent être cruciaux et je ne voudrais pas être recalée pour un détail aussi évident.
-Bon... Allez-y, mais croyez- moi je ne suis pas prêt à réitéré ce genre d'expérience hasardeuse ! s'insurgea-t-il en s'étalant de tout son long sur le sol.
- Je sais, mon général, dit-elle en découpant l'étoffe, et je vous remercie encore pour votre participation!

Il faudra qu'un jour il s'explique les stupides raisons de son consentement à jouer les mannequins de secourisme. Pourquoi ne pas les éclaircirent maintenant, alors qu'elle lacerait ce pauvre morceau de tissu. A vrai dire, son aide était louable, quoi de plus normal d'apporter son soutien à son second en pleine difficulté la vieille d'un examen important ! Et depuis quand des généraux se retrouvaient à minuit, allongés en salle de repos en tenue de combat, emmaillotés dans des bandages pour aider leurs subalternes ? Jamais. Non, décidément, ses intentions n'étaient vraiment pas louables, il aurait pu catégoriquement refuser et laisser la place au bas mot à quarante voir cinquante militaires qui se seraient ruée auprès d'elle. Mais partager un moment d'intimité avec elle se faisait de plus en plus rare. Alors il était prêt à tout accepter pour être simplement là. Et un instant comme celui-ci, déguisé sous forme de séance de secourisme, n'avait pas de prix à ses yeux.

- Ca va mon général ?
- Comment ? dit-il en sortant de sa léthargie, je n'en peux plus, Carter, je commence à m'endormir.
- J'ai bientôt fini, promit-elle.

Comment pouvait-il s'endormir alors qu'elle posait ses mains sur sa poitrine pour mimer une réanimation sur un semblant arrêt cardiaque. Des sensations électrisantes affluaient de tout son corps. Des idées sauvages prenaient possession de lui à ce simple contact. L'attelle et les différents bandages étaient plutôt acceptables, mais là, la situation dérapait dangereusement.
Refusant les appels d'offres que lui proposait son esprit sous forme d'images de son second, plus sensuelles les unes que les autres, il fit appel à sa conscience pour résoudre son problème. Plongé dans sa raison pour contenir un semblant de dignité, il n'entendait plus Carter commenter ses divers gestes, et pourtant, deux mots seulement surgirent dans son esprit revenant à la charge. Ventilation artificielle. Comprenant tardivement la signification de ces mots, un souffle chaud s'engouffra dans son palais, s'insinua dans sa gorge, longea sa trachée pour finalement ventiler ses poumons. L'instant fut bref mais délicieux.

- Théoriquement, je devrais pratiquer deux insufflations, mais je crois que j'ai suffisamment abusé de votre patience mon général, dit-elle rangeant ses différents ustensiles médicaux.

Elle se leva et devant l'absence de réponse de son supérieur poursuivit:

- Et puis il est déjà une heure du matin, dit-elle en regardant sa montre, je me lève dans cinq heures pour accompagner sg4 sur px940 pour convaincre le peuple à signer un traité. Alors je vais profiter des quelques heures qui me restent à dormir pour être en forme tout à l'heure.

Elle se dirigea vers la porte et se retourna, inquiète devant le mutisme de Jack

- Ca va, mon général ? s'enquit-elle.

Pour toute réponse, Jack hocha de la tête.

- Bien, encore merci pour votre sollicitude. Bonne nuit mon général, dit-elle en sortant de la pièce.

Toujours allongé sur le sol, il plaqua violement ses deux mains sur son front. Une douche froide, il lui fallait une douche froide, non, glaciale pensa-t-il.



__________________________________________________________________

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  lolo le Mer 12 Juil - 12:23

Assis depuis plus d'une heure dans la salle de briefing , entouré d'une équipe de scientifiques parlant entre eux, plus qu'avec lui, il songea pour la énième fois à cette soirée deux jours plus tôt.
Une myriade de questions se bousculaient dans sa tête .Comment avait-il pu lui laisser faire cela? Comment avait-elle pu lui faire cela ? Il avait beau retourner les problèmes dans tous les sens, il ne voyait aucune solution. La seule chose dont il était sûr, c'est qu'il lui faudrait un mois avant que cette image ne disparaisse de son esprit. Enfin, comme pour les trois autres fois, elle ne disparaîtra pas totalement, elle s'estompera, s'étiolera pour devenir un flou souvenir. Mais au fil des années le souvenir était un peu plus dur à oublier, un peu plus long à s'estomper, un peu plus lent à s'étioler, ravivant à son passage des sentiments volontairement enterrés.
Mais pour l'heure, la sensation était bien présente dans sa tête, et pourtant, elle ne l'avait pas vraiment embrassé, juste poser ses lèvres pour lui insuffler de l'air. Mais ce contact si chaud, la douceur de sa...

- Ce n'est pas un peu trop artificiel pour nous? Qu'en pensez-vous, général ?

Une douzaine d'yeux convergèrent sur Jack en attente de sa réponse. Un long silence s'en suivit.
Emergeant de sa douce rêverie, il ne pu que répliquer:

- C'est bien l'artificiel, non ? s'essaya jack sur cette voie.

Un brouhaha de protestation résonna dans la salle. Un scientifique prit la parole.

- Alors vous pensez que les plantes et les arbres artificiels de lx 890 peuvent remplacer notre écosystème ? s'exclama-t-il indigné.
- Pardon ? Non... Pas vraiment... Et je crois qu'il vaut mieux ajourner la réunion et la reporter à demain. Laissez-moi tous vos comptes-rendus et je les étudierai tranquillement à tête reposé avant de me prononcer définitivement, dit-il en se levant, arborant un faible sourire, merci messieurs.

Les scientifiques se levèrent, consternés par la réponse du général, et se dirigèrent vers la sortie en maugréant à l'unisson leurs désaccords. Jack se dirigea vers son bureau, attenant à la salle de briefing, pour s'écrouler sur son siège. Se prenant la tête à deux mains, il émit un grognement de colère. Maintenant son trouble l'altérait dans son travail. Dorénavant, Il réfléchira à deux fois avant d'apporter son aide.

- Général, dit Walter en frappant sur la porte entrebâillée.
- Oui, Walter ?
- Le docteur Caldwell vous attend, général.
- Le docteur Caldwell ? interrogea Jack qui manifestement ne connaissait pas cet homme.
- Le responsable chargé de passer les tests d'aptitude de secours aux militaires. Il vient vous faire son rapport, général.
- C'est vrai, je l'avais oublié, faites le entrer.

Un petit homme rondouillard entre deux âges pénétra dans son bureau. Les rougeurs de ses joues ressortaient étrangement sur sa blouse blanche. De petites lunettes tombaient sur la pointe de son nez, l'obligeant à regarder ses interlocuteurs avec la tête légèrement inclinée en avant.

- Général O'neill ! dit-il en lui tendant la main, depuis le temps que j'entends parler de vous ! je suis heureux de faire enfin votre connaissance.
- Merci docteur, répondit-il en lui serrant la main et de l'autre l'invitant à s'asseoir, mais il ne faut pas croire tout ce que l'on dit !
- Vous ? Vous qui avez terrassé Anubis !
- Euh , non, ça c'est Daniel... Enfin peut être... En vérité on ne sait pas trop !dit-il en grimaçant
- Mais c'est vous qui avez exterminé les Grands Maîtres ?
- Ca c'est le travaille de tout le SGC, rétorqua-t-il en le fixant du regard.
- Oui, bien sûr..., se raclant la gorge, soudain mal à l'aise par ce changement brutal d'attitude, il poursuivit, j'ai fini les derniers tests aujourd'hui et je suis venu vous remettre le rapport d'évaluation de vos effectifs militaires sur le secours médical.
- Et quel en est le bilan ? interrogea Jack en fronçant les sourcils.

Feuilletant brièvement dans son dossier, il en sortit cinq feuilles. Ajustant ses lunettes il lu:

- Le bilan se présente sous forme de cinq parties, la première, décline la capacité de vos troupes à porter secours sur terrain accidenté, à réagir rapidement face à la situation, d'établir...
- Professeur, l'interrompit-il en levant la main, juste la conclusion.
- La conclusion, répéta-t-il en levant la tête, oui voilà...

Replongeant dans son dossier, il en sortit une feuille.

- La conclusion est que quatre-vingt dix neuf pourcent de vos troupes sont aptes à administrer les premiers soins d'urgence, pour le un pourcent restant, une formation est mise en place pour combler leurs lacunes.
- Et vous allez les immobilisés longtemps ?
- Non, général, juste une semaine tout au plus...
- Bien, merci pour vos analyses, professeur, dit-il, clôturant ainsi la discussion.

Le docteur Caldwell posa l'épais dossier sur le bureau et se leva de son siège.

- Docteur!... Juste une dernière question, l'interpella Jack.
- Oui ?
- J'aimerais connaître le bilan... Non, juste la conclusion, reprit-il, d'un de mes hommes, c'est possible ?
- Bien sûr, dit-il en s'asseyant de nouveau, comment s'appelle-t-il ?
- Elle s'appelle, Carter, annonça Jack en songeant pour la énième fois à cette séance qui lui hantait l'esprit, colonel Samantha Carter.
- Avec un K ou un C ? s'informa Caldwell.
- C, souffla-t-il

C comme, carrément crétin d'être resté sans réagir, ou bien, C comme, comment chasser ses fantasmes qui lui taraudaient l'esprit, pensa-t-il.
Epluchant méticuleusement ses fiches de son dossier, le docteur en retira une.

- Je l'ai ! dit-il triomphalement en ajustant de nouveau ses lunettes, colonel Samantha Carter, age trente huit ans, célibataire, pas d'antécédent...
- Docteur ! fit-il en feignant un sourire, juste...
- Oui, c'est vrai, juste la conclusion, reprit-il en baissant la tête vers le bas de sa page, et bien, elle a passé son épreuve la semaine dernière avec brio, apte dans les simples soins, apte dans des blessures plus graves, apte dans la réanimation...
- Vous avez dit quoi ? scanda Jack en se levant de son bureau.
- Euh... Et bien... j'ai dit, cafouilla-t-il en recherchant énergiquement sa dernière phrase sur sa feuille,... Apte dans la réanimation... enchaîna le docteur, ahuri devant l'excès de fureur du général.
- Ca je le savais ! donnez-moi la date ! tonna-t-il.
- La date? Oui... La date bien sûre... Tout de suite.., bafouilla-t-il tout en sortant de sa poche un mouchoir pour s'éponger le front, la voilà ! C'était le mercredi de la semaine dernière... Et je peux même vous donner l'heure, elle est passée à neuf heure dix huit...

Le docteur Caldwell releva la tête devant l'absence de réaction du général, et découvrit un bureau vide. Il poussa un soupir de soulagement en s'affalant dans son siège pour décontracter la tension de son corps. Déconcertant ce général O'neill pensa-t-il.



___________________________________________________________




Sous les lentilles de son microscope de minuscules bulles rouges se déplaçaient lentement sur sa lamelle en verre, absorbant d'autres petites bulles de mêmes couleurs lorsque celle-ci se télescopaient. Elle releva la tête et souffla énergiquement. Elle n'arrivait pas à se concentrer. Son esprit était au repos ou plutôt dans la salle de repos. Il avait définitivement élu domicile là-bas depuis cette fameuse soirée.
Durant cinq jours elle avait réfléchit sur les bien-fondés de son plan. A chaque fois le ridicule et la stupidité l'emportaient.
Comment avait-elle osé faire une chose pareille ? Elle, de nature si réservée, avait enfreint des règles et des principes fondamentaux qu'elle s'était érigée depuis toutes ses années. Mais les fondations s'effritaient.
Voilà plus de trois semaines que Jack avait quitté pour des raisons inconnues cette Kerry Johnson et elle avait bêtement pensée qu'il tenterait quelque chose la sachant également disponible. Mais non . Rien. Alors elle avait utilisée cette idée saugrenue pour vérifier si l'étincelle du désir existait toujours entre eux. Percevoir une quelconque émotion qui trahirait son flegme. Entrevoir enfin un avenir avec cet homme si longtemps désiré. Le faire réagir. Mais non. Rien. Aucun trouble ne l'avait perturbé pendant cette séance et elle s'était énervée devant ce stoicïsme en se vengeant sur ce malheureux tee shirt. En désespoir de cause, elle avait poussé l'effronterie jusqu'à l'embrasser par le subterfuge de la réanimation cardiaque. Mais là encore, toujours rien. Déjà envahit par la peine et le doute, elle était sortit précipitamment de la salle pour se réfugier dans ses quartiers et réfléchir, encore et encore, sur l'absence de réaction de son supérieur.
Au petit matin, après une longue réflexion, la réalité lui cracha au visage : il sera toujours là pour elle mais en tant qu'ami. Juste un ami. Et rien d'autre.

- Carter! je vous cherchais, dit jack essoufflé par sa course, venez avec moi...

Sam sursauta au son de cette voix.

- Il y a un problème, mon général ? dit-elle, inquiète par l'essoufflement de son supérieur.
- Oui, un gros problème, Carter, suivez-moi, répondit-il en reprenant sa respiration.
- Vous m'inquiétez, monsieur, et pourquoi êtes-vous si essoufflé ? l'interrogea-t-elle en contournant son bureau pour le suivre.
- Parce que la situation est grave, rétorqua-t-il en sortant d'un pas décidé de son laboratoire.

De plus en plus préoccupée par la situation, elle accéléra le pas pour suivre Jack, qui manifestement forçait l'allure devant la gravité.

- Vous dites que la situation est grave mais je n'ai pas entendu l'alarme, mon général, dit-elle en courant presque derrière lui.
- J'aurai dû la déclencher, ironisa Jack devant le quiproquo, mais je n'ai pas eu le temps.

La scientifique fit place à la militaire.

- Vous n'avez pas eu le temps ? Nous avons affaire à une attaque interne ? De combien d'effectif disposons-nous, mon général ? s'enquit-elle, concentrée sur les propos de son supérieur.

A la croisée des couloirs, Jack bifurqua à droite et ralenti la cadence pour lui répondre.

- C'est tout à fait cela, Carter, c'est une attaque interne! répéta-t-il avec emphase, puis il s'arrêta net et se retourna pour lui faire face. Il n'y a que vous et moi qui pouvons résoudre ce problème...

Sam évita de justesse la collision.

- Nous ne pouvons pas contrer une attaque juste nous deux ! Je crois que vous surestimez nos capacités, monsieur!
- Parlez pour vous, Carter ! rétorqua Jack en conservant son sérieux.
- Prévenez au moins Daniel et Teal'c, mon général, s'insurgea-t-elle devant le jugement de son supérieur.

Jack repartit de plus belle dans le labyrinthe des couloirs.

- Une offensive à quatre ? Non, ce n'est pas mon truc, murmura Jack pour qu'elle n'entende pas, tout en secouant la tête, puis il reprit plus distinctement, nous les préviendrons plus tard, Carter.
- Très bien, mon général, mais je n'approuve pas votre plan.
- Mais si, Colonel, vous allez voir, vous allez l'approuver...

Tout comme j'ai approuvé le votre, pensa-t-il.

- Expliquez-moi un peu la situation, comment s'est produite cette attaque?
- Sournoisement, Carter, je ne m'y attendais pas...
- C'est le N.I.D ? demanda-t-elle apeurée par la situation.
- Non, je n'irai pas jusque là... Mais je pense que nous avons à faire à quelqu'un de très intelligent, dit-il en allongeant le pas.
- Vous dites quelqu'un? Il est seul ? Comment l'avez-vous démasqué, mon général ? s'enquit Sam, le suivant à petite foulée pour rester à sa hauteur.
- Par un pur hasard... Sinon je suis sûr qu'il serait reparti se cacher dans sa tanière... Et je crois qu'il n'en serait jamais ressortit si je ne l'avais pas démasqué à temps...
- Comment allons-nous le contrer ?

Jack s'arrêta à nouveau. Il posa sa main sur la poignée d'une porte et se tourna vers son second.

- En lui faisant subir le même sort...

Sam stoppa sa course et dévisagea son supérieur. Elle ne décelait aucune peur ni appréhension devant le stress de la situation. Elle s'en étonna. Comment pouvait-il rester si calme alors qu'une "taupe" avait infiltré le Sgc? Elle détourna son regard pour le poser vers la porte que son supérieur commençait à ouvrir. Sur un visage déjà contracté par l'anxiété, elle fronça les sourcils. Que faisait l'ennemi en salle de repos ? pensa-t-elle.
Mais c'est en voyant le sourire en coin de son général, l'invitant à entrer, que son esprit cartésien assembla rapidement toutes les pièces du puzzle. La représentation finale du tableau dévoilait toute la supercherie de la conversation et de la situation. Une fulgurante brûlure partant de sa poitrine commença son ascension vers son visage. Il savait. Son visage, habituellement au teint pâle, vira au rouge vif. Une gène indescriptible s'empara d'elle. Elle se mordit violement l'intérieur de la joue pour supplanter la honte que reflétait son visage. Elle esquissa un faible sourire et tenta une vaine explication:

- Je vais tout vous expliquer, mon général, ce n'est...

Avant même d'avoir pu finir sa phrase, Jack l'agrippa brusquement par la taille et la fit pénétrer dans la pièce en refermant brutalement la porte de la salle de repos derrière elle....

la militaire fit place à la femme....

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Trukounette le Mer 12 Juil - 12:34

Je t'ai déjà dit ca que j'en pensé mais bon je vais le redire quand même lol!

j'aime bien, je la trouve très drole et
Spoiler:
une Sam provoquante ( c'est le mot qui met venu ! lol)
fait plaisir

Continue tu as un grand potentiel Laughing

Bisous Truk
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Biskote le Mer 12 Juil - 12:54

C est totalement vrai , j adore l humour de Sam!! c est bien ecrit!! Il va y avoir une suite ou pas?? Sad Surprised afro afro
avatar
Biskote
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 161
Age : 31
Localisation : Dans mon chalet où j'ai un lac sans poissons!! Ah oui avec mon homme JACK!!
Loisirs : Stargate....et.....Stargate!!!
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.biskotine.skyblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Marine-CO le Mer 12 Juil - 14:58

Je te l'ai déjà dis, j'adore, et je l'ai relu avec plaisir...
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Nanou le Mer 12 Juil - 17:33

J'ai adoré !!!
Spoiler:
Sam la machiavélique est excellente !
Bravo !


Attention aux spoilers Nanou! Wink

Message modifié par Hito
avatar
Nanou
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 469
Localisation : Dans les bras de Jackounet...
Loisirs : STARGATE SG1, STARGATE SG1 et STARGATE SG1
Date d'inscription : 02/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  nanoo le Mer 12 Juil - 18:23

arf arf, j'en peux plus

Spoiler:
l'art de se faire avoir en beauté, trop forte la sam, encore plus stratège que notre cher general

excellent !

Attention aux spoilers Nanoo! Wink

Message modifié par Hito
avatar
nanoo
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 673
Age : 35
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 31/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Mei le Mer 12 Juil - 18:54

c'est génial, bravo
avatar
Mei
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 220
Age : 32
Date d'inscription : 15/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  marina119 le Mer 12 Juil - 19:28

trop treop bien Wink

marina119
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 06/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  lolo le Mer 12 Juil - 20:05

Merci, merci ....et encore merci.... :-)))


une suite ? euh.... je vais y réflechir hein

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  mousticv le Mer 12 Juil - 20:24

vraiment très bien et drôle ! Bravo Very Happy
avatar
mousticv
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 597
Age : 44
Localisation : dans les bras de Jack... non ? Bah tant pis !
Date d'inscription : 09/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Cubrea le Mer 12 Juil - 21:26

C'est vraiment bien.
Spoiler:
Notre Sam est une petite culotée et elle en profite bien. Pauvre Jack, lu iqui essayait de résister!
A quand la prochaine?


Attention aux spoilers Cubrea Wink

Message modifié par Hito
avatar
Cubrea
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 91
Localisation : Dans les bras de Jackounet.
Loisirs : Regarder Stargate
Date d'inscription : 08/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Fan21 le Mer 12 Juil - 22:12

très originale ton idée !
Bravo !
avatar
Fan21
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 336
Age : 38
Localisation : la plupart du temps au boulot ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  rauz le Mer 12 Juil - 22:36

Absolument génia!!!

Spoiler:
et puis le coup du Caldwell et du "Malade Imagianire" carrément génial!!

et l'humour ... bouche béa

encore bravo, et surtout continues comme ça!!
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  gjc597 le Mer 12 Juil - 23:37

très sympa cette fic, vraiment bien!!!

Sam est géniale et Jack ... ben c'est Jack geek

Sinon, l'idée est rondement menée,
Spoiler:
même si j'ai pensé aux cours de secourisme quand elle l'a fait s'allonger ... mais je te rassure, c'est juste parce que ton titre m' a fait penser à l' AFAPS, nom du recyclage que j'ai fait cette année, sinon, je ne crois pas que j'aurai deviné Wink
Bravo à toi Cool

_________________


Mon site
Mon blog
Petit rappel : LES REGLES DU FORUM DOIVENT ETRE LUES... ET SURTOUT APPLIQUEES cheese CLIQUEZ ICI POUR LES LIRE
avatar
gjc597
Modo: La Brute

Nombre de messages : 3140
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://gjc597.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  malice le Jeu 13 Juil - 0:19

superbe diable

très bonne idée, très bien ecrite... le rythme ne faiblit pas, c'est très agréable à lire...

Spoiler:
j'ai fait mon recyclage AFPS y' a quelques semaines, et qu'est ce que j'aurai aimé avoir le même cobaye lol!

aller j'arrete de rever... et je trouve aussi que tu t'es arretée bcp trop tot dans ta fic... je suis restée sur ma faim... même si mon imagination a prit le relai de ta dernière phrase...lol

une petite suite? Very Happy

Message édité: attention aux spoilers
Gjc
avatar
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 39
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  rauz le Jeu 13 Juil - 10:48

@Hito: ya pas de soucis, je me suis juste un peu mélangé les pinceaux!! lol!

@lolo: c'est vrai qu'une petite suite ne serait pas de refus ... histoire de voir comment Jack s'en sort avec les gestes de premiers secours BIEN SUR ... Twisted Evil
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  lolo le Jeu 13 Juil - 12:11

Whaou ! moi qui croyait me prendre une "taulée" générale avec cette histoire un peu rocambolesque et bien non.... Shocked

Merci à tous pour vos éloges yes ... et je réflechi encore pour une suite mais comme dit Malice l'imagination prend le relais.... fumeur

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  satine le Jeu 13 Juil - 23:43

mouahahahahahaha j'adore!!!!!!
Elle est délire cette fic, bravo!!
bon tu prends tous les commentaires et tu fais + 1 (on voit que je reviens du sud moi, la flemme m'a envahit! lol)
encore bravo
avatar
satine
Lecteur des Harry Potter
Lecteur des Harry Potter

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : la tête dans les étoiles
Loisirs : écrire, lire, aller sur l'ordi....
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cellequitue.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  stargate girl le Ven 14 Juil - 17:07

Idée originale, écriture simple et fluide. J'ai beaucoup aimé ! Laughing Félicitations et salutations à toi ! Cool
avatar
stargate girl
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  lolo le Ven 14 Juil - 21:15

merci et encore merci ! yes

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  sam_star le Ven 14 Juil - 22:56

Ah la la, j'adore!!
Merci pour cette fic Smile
avatar
sam_star
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 214
Age : 30
Localisation : entre ici et ailleurs...
Loisirs : PC, lecture et Stargate SG-1 et Atlantis
Date d'inscription : 02/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Ptitelili le Sam 15 Juil - 15:05

super j'adore, elle est vraiment très bien...
avatar
Ptitelili
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 120
Age : 38
Localisation : Garges (95)
Date d'inscription : 06/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  lolo le Sam 15 Juil - 18:02

merki et encore merki yes !

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Tya le Sam 15 Juil - 22:26

Tres marrante cette fic ! Sam est excellente, jaime la facon dont tu nous la présentes. et jack ...
bref continue d'écrire, tu as bcp d'humour et les dialogues des personnages sont tres bien imagés. on visualise bien les scenes avec l'émotion du moment.

ps : pr moi une suite serait superflue Wink
avatar
Tya
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1065
Age : 35
Localisation : La cité des Papes
Date d'inscription : 28/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le T.A.P.S

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum