Le froid, ça réchauffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le froid, ça réchauffe

Message  Hermaline le Sam 10 Juin - 19:53

Titre : Le froid, ça réchauffe

Auteur : Hermaline

E-mail : viveharrypotter@hotmail.com

Saison : 9

Genre : Romance


Le froid, ça réchauffe


Allongé sur son lit, l'ancien général O'Neill fixait d'un oeil vide le plafond. Le réveil indiquait 9h32. Bien trop tôt pour lui. Il se tourna et tenta de se rendormir mais rien n'y fit. Alors il se leva et... l'imagina. En treillis, prête à partir pour une nouvelle mission. Mais non. Nous étions un samedi. Elle devait sans doute être en week end sauf si, comme d'habitude, elle a décidé de rester à la base pour continuer ses expériences. A moins qu'elle n'ait renoué avec son Peter. Même si Daniel lui affirmait le contraire, Jack ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle avait fait demi-tour et était revenue avec lui. Après tout, c'est ce que toute personne censée aurait fait. Et qui mieux que Carter était censé ?
Pestant contre son horloge biologique qui visiblement trouvait qu'il avait eu son compte de sommeil, il descendit manger un morceau et alla rapidement se laver. La journée serait organisée comme toutes les autres : à ne rien faire. Il sortit prendre le journal qui, comme chaque matin, trônait sur son perron. Il se baissa donc pour ramasser le "précieux" papier mais alors qu'il s'apprêtait à se redresser, il remarqua une jolie paire de nu-pieds qui, lui semblait-t-il, n'avait rien à faire là. Levant les yeux, il tomba sur un regard bleu océan et un sourire gêné.
Se redressant comme un ressort il tenta de cacher sa surprise et son trouble.
J : Carter ?
S : Bonjour mon général.
J : Mais... Comment... Pourquoi vous...
S : Je suis désolée de ne pas avoir prévenu, mais, à vrai dire, ça s'est fait assez rapidement et...
J : Ce n'est pas grave. Je... Je suis content de vous voir.
Son sourire s'aggrandit.
S : Moi aussi.
Jack l'invita à entrer et la conduit dans la cuisine - le salon était bien trop dérangé pour une femme aussi importante - pour lui servir un coca cola light.
S (prenant la canette qu'il lui tendait) : Vous en avez ?
J : Oui ça... J'aime bien le goût en fait.
S : C'est vrai ?
J : Oui. C'est vous qui m'aviez fait goûter au chalet vous vous en souvenez ?
S : Bien sûr.
J : Ca fait déjà... six mois.
Sam baissa la tête en grimaçant.
S : Je sais... Je... Désolée de ne pas avoir donné de nouvelles.
J : Je comprends. Vous aviez sans doute d'autres chats à fouetter...
S : Ce n'est pas une raison. J'aurai pu appeler quand même.
J : Moi aussi non ? Je suis aussi coupable que vous.
S : Votre poste a dû beaucoup vous occuper et...
J : J'ai pris ma retraite il y a trois mois.
S : Vraiment ?
J : Daniel ne vous l'a pas dit ?
S : A vrai dire je... Il ne m'a pas dit qu'il avait des contacts avec vous...
J : Je vois.
Elle but son verre en silence et il l'imita.
S : Je vous dérange peut-être ?
J : Non je... J'allais faire des courses.
S : Oh... Alors je vais vous laisser...
J : Non vous... vous pouvez venir avec moi ?
S : Je ne voudrais pas vous...
J : Ca me ferait plaisir.
S : Alors d'accord.
Sam insista pour qu'ils prennent sa voiture et ils se retrouvèrent l'un contre l'autre dans le véhicule.
J : Comment va Peter ?
S : Je ne sais pas. Nous avons rompu. Vous le savez très bien.
J : J'espérais que... que vous aviez changer d'a...
S (le coupant) : Certainement pas.
Son regard azur déterminé accrocha le sien.
J : Vous ne croyez pas que vous devriez...
S : Sans vouloir vous manquer de respect mon général, ce n'est pas à vous de me donner des conseils sur ma vie privée.
J : Oui. Vous devez avoir raison.
S : Ce n'est méchant vous savez.
J : Je sais.
Elle prit le temps de tourner la tête vers lui pour lui adresser un sourire avant de reporter son attention sur la route.
J : Pourquoi m'appelez-vous toujours mon général ?
S : L'habitude. Et puis vous m'appelez toujours Carter.
J : C'est vrai.
S : On ne peut pas se défaire du jour au lendemain des années passées.
J : ...
S : Vous n'êtes pas d'accord ?
La réalité lui sauta enfin à l'esprit. Si Samantha Carter était venu le voir à Washington, ce n'était sûrement pas pour se contenter de faire les courses avec lui.
J : Si... Sans doute.
Silence.
J : Comment avez-vous eu mon adresse ?
S : Tealc me l'a donnée.
J : Je vois.
S : C'est quoi votre plus grand rêve ?
J : Mon plus grand rêve ?
S : Oui.
J : Mon plus grand rêve c'est... c'est que mon rêve se réalise.
S : Vraiment ?
J : Oui
S : Et qu'est ce que vous vouliez qui se réalise ?
J : Mon rêve.
Il la vit froncer les sourcils alors qu'elle cherchait une place sur le parking.
S : Et ça fait longtemps que vous rêvez ?
J : Neuf ans.
Elle ne put se retenir de lui lancer un regard mêlant surprise et interrogation. Le moteur fut coupé.
J : C'est vous mon rêve.
Sam défit sa ceinture et ouvrit la portière. Elle croisa de nouveau ses yeux chocolats mais elle s'empressa d'aller chercher un caddie. Ils entrèrent dans le magasin et commencèrent à déambuler dans les rayons.
Jack lui lançait des coups d'oeil répétés mais elle parvenait à les éviter. Cela faisait des mois qu'il attendait de la voir et maintenant qu'elle était là, il ne savait plus quoi dire.
J : Et vous, votre rêve ?
S : Je... Je n'en ai pas.
Il s'immobilisa, la main tendue vers le paquet de cornflakes.
J : Comment ça vous n'en avez pas ? Vous l'avez déjà réalisé ?
S : Non. Je... Je n'en ai pas c'est tout. J'ai arrêté de rêver tout simplement.
J : Je ne savais pas que l'on pouvait arrêter de rêver.
S : Pourtant si.
J : Carter...
S : Je m'appelle Sam.
J : Et moi Jack.
S : ...
J : Pourquoi vous êtes venue ?
S : Pour vous voir.
J : Seulement pour me voir ?
S : Pourquoi ? Vous attendiez autre chose ?
J : Peut-être bien !
S : Je suis désolée de vous décevoir mais ce n'est pas le cas ! Trop d'années on passé et vous le savez !
J : Oui je le sais ! Merci de me le rappeler ! Mais excusez-moi de ne pas être aussi pessimiste que vous !
S : Je ne suis pas pessimiste je suis réaliste !
Un vieille dame passa entre eux et Jack jeta plus qu'il ne le posa le paquet de céréales. Il lui prit le caddie des mains et commença à filer.
J : Vous pouvez partir. Je me débrouillerai très bien tout seul.

***


Jack O'Neill déposait ses achats sur le tapis roulant quand il aperçut une main qui plongeait dans son caddie.
J : Mais...
Samantha Carter glissa les oeufs près des tomates.
J : Carter ?
S : Vous êtes venu avec ma voiture je vous signale.
J : Je... Vous n'êtes pas obligée de...
S : Vous n'allez quand même rentrer à pieds ?
Il se mordit la lèvre.
J : Merci.
S : De rien.
Ils finirent leur besogne et sortirent du supermarché. Nos deux héros étaient en train de plonger les sacs dans le coffre quand le téléphone de Sam sonna.
S : Carter j'écoute. Non. Non je ne suis pas disponible. Je ne sais pas. Non pas demain. Daniel, j'ai pris ma décision. J'ai déjà réfléchi. Je ne changerai pas d'avis. Au revoir Daniel.
Elle raccrocha.
J : Comment va Dannyboy ?
S : Il va bien.
J : ... Vous savez Car... enfin Sam... Mes... Mes sentiments n'ont pas changé. Ils n'ont jamais changé.
S : ...
J Je veux dire... Depuis le test Zatirk... C'est toujours pareil.
S : ...
J : Je tiens beaucoup à vous Sam.
S : ...
J : Dites quelque chose enfin.
L'interpellée ferma le coffre, soupira et demanda doucement :
S : Que voulez-vous que je dise ?
J : Que vous m'aimez... Ou que vous ne m'aimez pas ! Je ne sais pas... Quelque chose au moins.
S : Mes sentiments n'ont pas changé non plus.
J : Je...
S : Mais vous savez comme moi que cela n'est pas suffisant.
J : Par... Pardon ?
S : On ne peut pas du jour au lendemain changer ses habitudes. Je vous l'ai déjà dit.
J : Mais...
S : Vous ne vous attendiez pas à ce que je tombe dans vos bras comme ça ?
Blessé en plein coeur.
J : Et bien je vais sans doute vous surprendre mais si !
S : Nous ne sommes pas dans un film mon général.
J : Je le sais très bien.
S : vous devez comprendre que parfois le temps nous...
J : Je m'en contre-fiche du temps.
S : Pourtant on ne peut pas le nier.
J : Parce que vous croyez que c'est le temps qui nous a séparé Carter ?
S : Pourquoi ? Pas vous ?
J : Moi je crois que c'est votre satané caractère à ne pas accepter d'être heureuse !
Furieux, Jack s'engouffra dans le véhicule. Elle resta un instant à fixer le goudron sous ses pieds, puis elle les reconduisit au domicile de son ancien supérieur.
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 28
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Hermaline le Sam 10 Juin - 19:53

***


Ce fut dans un silence glacial qu'ils rangèrent les courses et lorsqu'ils eurent finit, Sam ne savait plus très bien ce qu'elle devait faire ou dire.
J : Vous voulez manger quelque chose ?
S : Je ne voudrais pas vous déranger.
J : Ca fait six mois qu'on ne s'est pas vu. Vous croyez vraiment que vous me dérangez ? Je viens de dire que je vous aimais. Vous croyez vraiment que vous me dérangez ?
Les magnfiques yeux bleus de Sam le dévisagea de toute leur surprise. Il passa rapidement devant elle et disparut de la cuisine. Elle supposa qu'il était parti prendre l'air et elle préféra ne pas le suivre. En deux heures, ils avaient réussi à avoir plus de disputes quand neuf ans. Les retrouvailles n'avaient pas été idylliques et les déclarations d'amours n'avaient pas été enflammées.
Elle prépara le repas avec le peu de cuisine qu'elle connaissait et mit la table. Elle prit le temps d'observer les photos trônant dans le salon - après avoir rangé celui-ci - et se sentit singulièrement coupable de sa maladresse. D'autant plus que le général avait eu totalement raison.
La porte d'entrée grinça et Jack apparut dans la cuisine. Assise à la table, elle l'attendait devant une salade composée.
J : Vous n'étiez pas obligée de préparer à manger.
S : C'était la moindre chose. Après tout, je suis venu à l'improviste et... et on ne peut pas dire que mon comportement jusqu'à présenté est été des plus sympathiques.
J : Non vous... C'est moi je...
S : On enterre la hâche de guerre le temps de se restaurer ?
Son joli sourire ne put le faire résister et ils déjeunèrent en paix bien que très silencieux.
La vaisselle rangée et lavée, Jack comprit que la jorunée allait être longue s'il ne trouvait pas rapidement quelque chose à faire. Il s'interrogeait quand Sam parla.
S : Je ne vous ai pas tout dit.
S'attendant à tout, il l'observa se mordre la lèvre.
S : Je... J'ai démissionné.
J : Quoi ?!
S : Je vous le dit tout de suite, je ne changerai pas d'avis.
J : Qu'est ce que vous allez faire ?
S : Trouver un autre travail.
J : Où ça ?
S : A Washington.
J : Pardon ?
S : J'ai pris ma décision.
J : Pourquoi ici ?
S : Parce que vous y êtes.
J : Je croyais qu'on ne pouvait pas changer ses habitudes ?
S : Quand je disais ça, ça sous-entendait tout en même temps.
J : Et le travail passe avant nous je présume ?
S : Pas du tout. C'est une question de principe. Il faut d'abord que je me rapproche de vous et comment rester à Washington sans travail et sans toit ?
J : Vous allez habitez où ?
S : A l'hôtel le temps de trouver un appartement ou une maison.
J : Vous ne voulez pas... habiter ici ?
S : J'aimerais beaucoup mais... Comment dire...
J : Les habitudes c'est ça ?
S : Il ne faut pas aller trop vite.
J : Vous avez démissionné quand ?
S : ...
J : Ca... Sam ?
S : Hier.
J : Hier ?! Et après vous dites qu'il ne faut pas aller vite ?!
S : C'était le fruit d'une longue réflexion.
J : Vraiment ? Combien de temps ? Deux secondes ?
S : Six mois. Et vous n'avez pas besoin d'être aussi sarcastique.
J : Ce n'est pas de ma faute si vos coups de tête sont irraisonnés !
S : Ce n'est pas un coup de tête et je pensais que çà vous ferait plaisir. Visiblement je me suis trompée.
Elle lui lança un regard troublant de tristesse et enfila sa veste.
J : Où allez-vous ?
S : Chercher un toit et un travail.
J : Carter...
S : Quoi ?!
Son agressivité le brisa.
J : Vous revenez après n'est ce pas ?
Sam sembla hésiter puis elle sourit, bravement.
S : D'accord.

***


Elle revint une heure plus tard - la promesse d'un poste à l'université supérieure et d'une maison pavillonaire dans la poche - mais elle ne frappa et ne sonna pas. S'asseyant sur les marches du perron, elle observa les passants, les voitures, les oiseaux et une incroyable envie de pleurer la saisit. C'était si dur d'assumer ses choix et de réaliser son rêve. Car oui, elle avait bel et bien un rêve et elle essayait de le réaliser. Seulement, c'était dur et ellement loin l'idée qu'elle s'en était faite qu'elle se sentait incapable de parvenir au but fixé. Les larmes coulèrent lentement alors que les conversations de la journée passait en boucle dans sa tête.
Un bruit de clé résonna derrière elle et des bruits de pas lourd surgirent. Jack s'assit auprès d'elle et posa un regard ému sur elle.
Elle passe rapidement une main sur ses joues pour effacer les larmes.
J : Je n'aime pas vous voir pleurer.
S : Je ne...
J : Je crois que nous sommes tout les deux très doués pour faire du mal à l'autre.
S (amèrement) : Oui je crois aussi.
J : Je ne voulais pas vous blesser. Je... J'ai été surpris de votre arrivée.
S : Je sais. J'aurais du prévenir.
J : Non. C'était une agréable surprise de vous trouver devant ma porte un samedi matin.
Elle sourit enfin.
J : Ca me fait plaisir de vous voir.
S : Vous l'avez déjà dit.
J : Ca me fait plaisir de vous voir encore chez moi.
S : Qu'est ce que vous croyez, j'y suis j'y reste !
J : Mon caractère de cochon ne vous a pas fait fuit ?
S : Je vous connais vous savez. Je m'y suis habituée. Et puis, mon père avait le même alors...
Sam baissa la tête, un air triste sur le visage.
J : Il vous manque ?
S : Non. Plus maintenant. Je ne suis pas seule. Vous êtes là ?
J : Bien sûr que je suis là. Toujours.
Il prit sa main dans la sienne et se leva.
J : Vous venez ?
S : Où ça ?
J : A mon tour de vous faire une surprise.

***


J : Alors ? Heureuse ?
S : Oui très. C'était une excellente idée.
J : Je ne savais pas que vous aimiez autant les montagnes russes.
S : Et si pourant !
J : Je vous voyais plus au tir au fusil en fait !
S : J'aime aussi mais il y a moins de sensation forte.
Ils se sourirent et déposèrent leurs vestes sur le porte-manteau.
J : Vous voulez boire un dernier verre ?
S : Non je... je vais rentrer. Il faut que je trouve un hôtel.
J : Vous pouvez dormir ici si vous voulez.
S : Je...
J : Dans la chambre d'ami.
S : Je suis désolée d'être aussi...
J : Quoi ? Compliquée ? C'est pas grave, j'ai l'habitude. C'est ce qui fait votre charme.
S : Vraiment ?
J : Je ne sais pas. On s'en fiche. Restez dormir.
S : D'accord.

***


J : Voilà, la chambre d'ami est là.
S : Merci.
J : Bonne nuit Sam.
S : Bonne nuit.
J : Jack.
S : Pardon ?
J : Bonne nuit JACK.
S : Bonne nuit.
Elle ouvrit la porte, entra dans la pièce et la rouvrit en lui lançant un sourire effronté. Se déshabillant rapidement, elle glissa dans le lit et rabatit le drap sur elle.
Voilà, elle y était. Elle était chez elle, bon d'accord, ce n'était pas vraiment encore chez elle mais elle savait que cela arriverait et quand le moment sera venu tout ira bien. D'ailleurs, tout allait déjà très bien non ? Il connaissait son caractère têtu et il voulait quand même d'elle ! C'était merveilleux !
Ils seraient bien ensemble. C'était une évidence pour tout le monde et ils l'avaient enfin compris. Quoique, maintenant qu'elle y repensait, elle avait l'impression étrange qu'elle avait toujours su qu'un jour elle serait avec Jack O'Neill. Bien sûr, c'était facile de dire ça maintenant mais... à y réfléchir, peut-être que c'était justement cela qui l'avait fait tenir pendant neuf longues années. Non ce n'était pas possible ! Neuf ans ? Et elle était là, tranquillement allongée dans le lit de la chambre d'ami alors qu'un homme qu'elle savait son futur petit-ami dormait dans la même maison ?
Complètement idiot et stupide.

Jack aperçut la porte de sa chambre s'ouvrir et une silhouette y pénétrer. Il tenta de discerner sa progression puis un corps chaud vint se pelotonner contre lui.
J (murmurant) : Sam ?
S : C'est moi.
Elle glissa une main sur son torse pour se nicher encore plus près de lui et il l'enlaça sans trop savoir pourquoi ni comment ni si c'était bien.
J : Non pas que cette situation me déplaise mais...
S : Chut.
Elle posa lentement ses lèvres sur les siennes et il répondit (évidemment) à son baiser. Elle reposa sa tête au creux de son cou.
J : Qu'est ce que t'y pas fait changer d'avis ?
S : J'avais froid.

Fin
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 28
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Marine-CO le Sam 10 Juin - 20:04

Bonne fic, mais trop proche de la dernière avec le laïus sur les habitudes.

Spoiler:
Sinon, Dieu que Sam est compliqué, je veux bien un peu mais autant. Style elle vient le voir mais ensuite elle se rétracte, l'envoie baller, alors que c'est ce qu'elle veut. J'avoue que j'ai du mal à le concevoir.

En dehors de ça, c'est bien écrit et puis j'ai pris plaisir à la lire...
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Biskote le Sam 10 Juin - 20:09

hihihihihi j adore la fin encore bien trouvé !! cheers
avatar
Biskote
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 161
Age : 31
Localisation : Dans mon chalet où j'ai un lac sans poissons!! Ah oui avec mon homme JACK!!
Loisirs : Stargate....et.....Stargate!!!
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.biskotine.skyblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  klkdragon le Sam 10 Juin - 20:20

Et bein le titre est toujours aussi bien recherché !!! Sinon, j'ai bien aimé ta fic même si j'avoue que parfois je n'ai pas trop compris les réactions de Sam.
avatar
klkdragon
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 91
Age : 30
Localisation : En mission avec SG1
Loisirs : Sortie entre amis avec SG1
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://superalico.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  mousticv le Sam 10 Juin - 21:10

Pas mal mais tu fais une Sam un peu trop compliquée à mon goût.
avatar
mousticv
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 597
Age : 44
Localisation : dans les bras de Jack... non ? Bah tant pis !
Date d'inscription : 09/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  satine le Sam 10 Juin - 23:41

Ben perso une Sam aussi compliqué, perso j'ai eut aussi du mal!
Mais sinon c'est très bien écrit, et l'idée bien trouvé! Bravo
avatar
satine
Lecteur des Harry Potter
Lecteur des Harry Potter

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : la tête dans les étoiles
Loisirs : écrire, lire, aller sur l'ordi....
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cellequitue.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Trukounette le Dim 11 Juin - 19:15

Moi qui me trouvait compliqué tu as reussi a trouver plus fort que moi.
C'est original j'aime beaucoup l'idée du titre diable
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Aurélia le Lun 12 Juin - 17:24

Une Sam compliquée oui, mais un Jack trop direct.
Spoiler:
Il ne dirait pas "je t'aime" comme ça aussi franchement.

Il y a trop de dialogues et pas assez de texte. Ce serait bien de décrire un peu plus.
Désolée, j'ai aimé moyennement.
avatar
Aurélia
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1534
Localisation : Tout contre Jack
Date d'inscription : 19/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/aurelia49/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Siress le Sam 24 Juin - 0:24

J'ai bien aimé.
Le caractère de Sam est un peu trop poussé mais rien de choquant.
Perso, les dialogues ne me posent aucun problème.

Bien, continue

_________________
Envoyer l'invitation du forum aux lecteurs et auteurs de fanfiction : http://fanfiction.superforum.fr/invitation-h13.htm
avatar
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 39
Date d'inscription : 12/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Hermaline le Sam 24 Juin - 11:10

Aurélia a écrit:Il y a trop de dialogues et pas assez de texte. Ce serait bien de décrire un peu plus.

J'ai de plus en plus de mal à faire de la description en fait et... ba... pour moi tout peut passer par le dialogue... petite toucher personnelle. Wink
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 28
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  lolo le Sam 24 Juin - 14:01

whaou Exclamation Exclamation c'est original de faire sa déclaration dans ce lieu ! ce n'est pas l'endroit le plus romantique.... mais pourquoi pas !

Spoiler:
Jamais son esprit cartésien ne la quittera non ? il est vraiment patient ce Jack! smiley1

une fic tout de même agréable à lire ! j'aime bien tes dialogues... fumeur

lolo
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 145
Localisation : pas loin
Date d'inscription : 25/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Hermaline le Sam 24 Juin - 15:02

lolo a écrit:Jamais son esprit cartésien ne la quittera non ?

C'est exactement ce que je voulais prendre en compte Wink .
avatar
Hermaline
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 573
Age : 28
Localisation : Under the iron sea... enfin juste près d'Angers en fait
Date d'inscription : 03/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://hermalinefic.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Cubrea le Jeu 29 Juin - 18:10

Alala à force no pourrait croire que Sam est plus masculine que féminine, mais non.
Spoiler:
Elle est bien une femme! Elle change tout le temps d'avis. Ta fic est marante et montre une Sam féminine qu'on voit pas souvent.
avatar
Cubrea
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 91
Localisation : Dans les bras de Jackounet.
Loisirs : Regarder Stargate
Date d'inscription : 08/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  ship56 le Dim 6 Juil - 1:15

en prenant une page et aussi une fic au pif je suis tombée sur celle là.
J'ai beaucoup aimé!Et je trouves que la caractère de Sam est compliqué, mais qui ne leserait pas quand on pense que notre avenir est en jeux??? Elle en rève depuis tellement longtemps, elle hésite, elle a peur d'être décue, de souffrir...

Enfin ça c'est ce que je pense, après c'est peut être pas ce que tu as voumus dire Hermaline??!!

Et j'aime beaucoup le dernière phrase de Sam
avatar
ship56
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 167
Age : 31
Localisation : quelque part entre ici et ailleur
Loisirs : stargate, Dr House, lire des fics
Date d'inscription : 20/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Equigate le Mer 9 Juil - 20:42

J'ai bien aimé cette fic! Beaucoup de dialogue mais ça ne me dérange pas.

J'ai aussi trouvé que Sam était assez compliqué mais si on voit ça comme ship56 le dit, c'est compréhensible.

Sinon j'ai adoré la fin, c'était très bien trouvé!
avatar
Equigate
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 112
Age : 27
Loisirs : Equitation, lire des fanfics et autre, écrire, stargate SG1, patinage,...
Date d'inscription : 18/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://equigate.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  alexcmoa le Mer 9 Juil - 22:00

très jolie fic, j'ai beaucoup aimé..
En ce qui me concerne les dialogues coulent tout seuls et je ne trouve pas Sam si compliquée que ça..

Spoiler:
c'est quand même son avenir qui est en jeu, et comment être sure de ce qu'on veut quand la décision est si importante??? scratch

sinon il est vrai que Jack est un peu trop direct à mon goût..

Spoiler:
je ne pense pas qu'il dirait "je t'aime" aussi facilement, ni que Sam n'aurait presque aucune réaction après ces paroles.. Suspect

mais bon, le style est toujours excellent et la fic facile à lire diable
avatar
alexcmoa
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 233
Age : 26
Localisation : dans les étoiles (ou dans mon lit, ça dépend..)
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  marina119 le Jeu 10 Juil - 22:52

genialissime tres bien ecrite tres bonne histoire! j'ai hate de lire tes futurs ecrits

marina119
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 06/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  stargate girl le Sam 19 Juil - 21:05

C'est simple , bien écrit et au final plutôt réaliste ! Laughing Félicitations et salutations à toi ! Cool
avatar
stargate girl
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Ayana le Ven 1 Aoû - 18:10

Tiens c'est une première vu que d'ordinaire je suis assez fan de ce que tu fais mais j'ai trouvé ça sympa, sans plus.

Pour l'écriture j'y ait trouvé un je ne sais quoi de brouillon, et il y a beaucoup de dialogues alors que tes passages de narrations sont pourtant toujours réussi, c'est dommage.

Et si l'histoire, et comme toujours certaines répliques brillantes m'ont bien accrochées, pour le reste je trouve que l'intrigue est un peu trop faible et la réaction des persos souvent trop hyréaliste.
Spoiler:

Qu'elle soient apeurée, hésitante et tout ce que tu veux je comprends, mais là Sam passe son temps à faire des 180 ° qui la rende difficilement suivable ! Et je ne suis pas non plus folle du Jack qui se lance dans de grands aveux toutes les 4 lignes, on le connait plus réservé sur ce point et ce n'est pas nouveau....

Enfin, je trouve la fin un peu baclée, un ultime volte face de Sam et hop l'affaire est dans le sac ! Je te sais plus subtile que cela...
Voilà, désolée pour ce com pas très élogieux finalement, mais je connais ton talent alors forcément, ça me rends plus exigente... Rolling Eyes
avatar
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 28
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  lilyrush le Sam 13 Sep - 22:18

c'est un peu compliqué lol mias j'ai quand meme apprécier !!
avatar
lilyrush
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 69
Age : 32
Localisation : québec,canada
Loisirs : amanda tapping lol,stargate,les séries et voyager
Date d'inscription : 08/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le froid, ça réchauffe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum