L'enfant du bonheur 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'enfant du bonheur 1

Message  Cinderella le Mer 5 Avr - 17:02

L’enfant du bonheur
(1ère partie)

Auteur : Cinderella

E-mail : whiteangie@free.fr

Genre : Romance Sam/Jack et seulement romance à 100%, pour ceux qui cherche de l’aventure il n’y a pas la moindre trace d’aventure dans cette fic.

Résumé : Depuis presque 6 ans, Sam cache l’existence de la fille de sa sœur, qu’elle élève depuis son premier jour. Seule Cassandra est au courant et l’aide comme elle peut. Seulement, un jour, tout bascule…

Spoilers : 8ème saison, avant Threads et Moebius.

Note de l’auteur : Ceci est ma toute première fan fiction alors ne soyez pas trop exigeants. Aussi, ça fait très cliché mais j’aime ça !
Si ça vous dit, n’hésitez pas à m’envoyer un petit commentaire, bon (même si je ne suis pas sûr qu’il y en ait ;-)) mais aussi mauvais, je voudrais pouvoir m’améliorer…

Remerciements : Un Grand, non, un ENORME merci à Malice qui et m’aide Beaucoup et à Anne-So qui n’hésite pas à me critiquer!


Disclaimer : les personnages de cette fan fiction sont la propriété de MGM. Je ne tire aucun profit de cette histoire, je le fais seulement pour mon propre plaisir, et celui des fans de SG1 et plus particulièrement les shippers !!

Bonne lecture !
-----------------------------
Base Cheyenne Mountain

Le général O’Neill venait d’enchaîner trois briefings dont celui de SG1 qui arrivait avec plus de deux heures de retard. Il avait prié le ciel pour qu’il ne soit rien arrivé à son ancienne équipe et quel fut son soulagement en les voyant arriver sains et saufs. Ils avaient fait un court débriefing à la demande des trois équipiers qui étaient épuisés après leur aventure : ils s’étaient fait prendre dans une embuscade et avaient trouvé des amis avec qui ils pourraient peut être faire alliance. La journée fut éprouvante et sans s’en rendre compte, il marchait vers l’endroit qu’il aimait le plus dans cette base. Enfin qu’il avait aimé le plus. Car en ce moment, à chaque fois qu’il passait devant le laboratoire du colonel Carter, celui-ci demeurait fermé.

Arrivé au labo il essaya d’ouvrir la porte mais comme il s’y attendait, elle demeurait close. C’est vrai, il leur avait donné quelques jours de repos mais il espérait que Carter s’y serait trouvé. Il décida alors de se rendre aux vestiaires pour se changer et sortir de la base car lui-même voulait prendre des vacances mais ce n’était, pour l’instant pas dans ses possibilités, avec toutes les équipes passant la porte et le nombre de paperasse qu’il devait remplir pour le président ou autres…C’est en voyant s’ouvrir les portes de l’ascenseur sur une jeune femme blonde aux yeux bleus habillée en civile, qu’il sortit de ses pensées.

- (Jack, rentrant dans l’ascenseur) Alors comme ça on rentre tôt ?
- (Sam) Oui, avec notre retour de mission je suis en retard alors il faut que je me dépêche maintenant…
- (Jack, plaisantant) Oh ! un rendez-vous galant ?
Sam sembla réfléchir puis se décida à parler :
- (Sam) On peut dire ça comme ça …
Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent pour laisser Jack se rendre aux vestiaires.
- (Jack, gêné mais sans se laisser démonter) Bon et bien … bonne soirée colonel ! et bonnes vacances ! (puis reprenant son humour) je ne veux pas vous voir à la base avant la fin de vos vacances !
- (Sam, souriant) Bien mon général !
- (Jack) Passez le bonjour de ma part à Pete !
- (Sam, gêné) Non, attendez ce…
Puis, voyant qu’il était déjà loin, elle soupira.
- (pour elle-même) Oh et puis c’est mieux comme ça !

Puis les portes de l’ascenseur se refermèrent et emmenèrent Sam à la surface. Elle prit sa voiture et se dépêcha de rentrer chez elle.

Maison de Sam.

- (Cassandra) C’est pas trop tôt Sam, on commençait vraiment à se faire un sang d’encre !
- (Sam) Je suis vraiment désolée, nous sommes rentrés avec plus de deux heures de retard et malgré Teal’c qui a voulu faire comprendre au général qu’on était morts de fatigue pour me laisser partir aussi vite que je pouvais, on a quand même mis pas mal de temps à faire ce débriefing. Bref, je suis désolée, où est Mélissa ?
- (Cassandra) Elle dort. Elle voulait attendre que tu sois de retour, mais je lui ai dit que tu serais plus vite de retour si elle faisait une petite sieste, elle s’inquiétait énormément tu sais !
- (Sam) Oui je sais. J’essaie de caser toutes les missions que je peux faire pour avoir des vacances… et c’est fait !!
- (Cassandra, réalisant puis lui sautant au cou) Ce n’est pas vrai ! c’est génial ! Mélissa va être folle de joie !
- (Sam) Oui ! Tu peux aller la réveiller s’il te plait je m’occupe du repas !
- (Cassandra) C’est déjà fait. Va plutôt la réveiller ça lui fera plaisir si c‘est toi qui y va ! Je vous attends en bas.
- (Sam, lui faisant un clin d’œil en montant les escaliers) Merci pour tout !
- (Cassandra) Pas de quoi, ça me fait plaisir !

Arrivée en haut elle se dirigea vers la porte qu’occupait sa petite Mélissa. Elle entra doucement et s’approcha du lit où dormait une petite fille blonde âgée de 5 ou 6 ans. Tout doucement, elle réveilla la petite Mélissa qui s’accrocha à son cou dès qu’elle aperçu Sam. Elle se leva et toutes deux sortirent de la chambre de la petite fille.

Sam suivi la petite tête aux cheveux blonds mi-longs en repensant à sa demi-sœur, Helena, qui avait un peu plus de 5 ans de plus qu’elle. Elle se rappelait le jour où elle lui avait confiée ce petit ange, il y a un peu plus de 5 ans.

Flash-back

Sam avançait en courant dans la maternité où sa sœur devait accoucher d’un moment à l’autre. C’était quand même elle qui lui avait conseillé de ne pas avorter et lui avait promis de garder son enfant après son accouchement. Elle savait qu’elle avait fait une énorme erreur en lui promettant une telle chose mais c’était sur le cou de l’émotion, jamais elle n’aurait supporter de la laisser avorter sans rien faire.

C’est comme ça qu’elle se retrouvait aujourd’hui à la maternité, avec 1 heure de retard puisqu’elle avait encore eu une de ces missions dont elle aurait bien pu se passer surtout ce jour-là. On l’avait appelé pendant le débriefing et elle n’avait pas osé dire que sa sœur allait accouché alors elle avait dit que ce n‘était rien d’important et avait laissé passer une heure de débriefing avant d’aller rejoindre Helena. Au moment où Sam entra dans la chambre de sa demi-sœur, celle-ci lui mit son bébé dans les bras et lui dit simplement ces quelques paroles :

- (Helena) Je ne te remercierai jamais assez pour ce que tu fais ! Je suis désolée de te laisser en plan comme ça mais j’ai un rendez-vous très important à Londres dans trois heures et mon train part dans 55min !
- (Sam) Euh…mais…

Sam eut à peine le temps de prononcer ces mots qu’elle voyait déjà sa sœur courir dans le couloir vers la sortie. Elle reporta son attention sur le petit être qu’elle portait dans les bras. Etait-ce un garçon ? Une petite fille ? Dire qu’elle allait devoir s’en occuper… seule. Pourquoi sa vie devait-elle toujours être si compliquée ?… Elle alla voir le médecin pour demander quel était le sexe de ce petit ange.

- (le médecin) Vous êtes sa mère ?
- (Sam) Oh non ! Je suis la sœur de sa mère ! Elle me l’a confiée et a du laissé un papier expliquant que je viendrai chercher son enfant.
- (le médecin) C’est exact ! Vous êtes bien …
- (Sam) Samantha Carter, c’est bien cela !
- (le médecin) Tout est en règle Mademoiselle, Comment voulez-vous l’appeler ?
- (Sam) J’aimerais savoir si c’est une fille ou un garçon, cela m’aiderait !
- (le médecin) Oui bien sur excusez-moi. C’est une petite fille !
- (Sam) Une petite fille…

Sam demeurait silencieuse. Tout en cherchant un prénom pour sa « fille », elle ne cessait de se demander comment elle allait faire pour s’occuper de cet enfant seule. Le médecin la sortit de ses pensées et la ramena à la réalité.

- (le médecin) Mademoiselle…
- (Sam) Mélissa ! Mélissa Carter !

« Helena Mattews était la fille mon père et de sa première épouse. Helena a toujours voulu porter le nom de sa mère mais puisque Helena ne compte pas s’occuper de Mélissa, cette petite portera le même nom que son grand père », pensa Sam.

- (le médecin) Alors Mélissa Carter ! Bien, vous pouvez sortir si vous le désirez, mais je veux revoir Mélissa avant 3 jours pour un contrôle médical !
- (Sam, avec affirmation) je serais là ! Au revoir !
- (le médecin) A bientôt mademoiselle Carter !

Et elle sortit de la clinique avec sa nouvelle petite fille dans les bras…

Fin du Flash-back

Voilà…Voilà comment ce petit ange était arrivé entre ses mains…et elle en était heureuse. Maintenant, jamais elle n’imaginerait pas sa vie sans Mélissa. C’était sa fille dorénavant, même si ce n’était pas elle qui l’avait porté, elle avait l’instinct maternel. Elle descendait les escaliers derrière elle jusqu’à arriver dans la cuisine d’où parvenait une odeur de rôti que venait de préparer Cassie. Lorsque Mélissa entra, elle alla directement s’asseoir à sa place.

Samantha remerciait le ciel que Cassandra soit venu habiter chez elle après la mort de Janet car elle n’aurait pas su comment faire sans elle. Bien sur, Janet et elle avaient été au courant bien plus vite que Sam ne l’avait prévu : seulement quelques mois après être allé chercher Mélissa à la maternité puisqu’elle devait partir en mission pour plusieurs jours, elle ne pouvait pas se résoudre à la laisser avec une personne qu’elle ne connaissait pas alors elle avait tout raconté à Janet, ce qui était plutôt une bonne idée puisqu’elle et Cassie s’en étaient occupée avec plaisir pendant les jours où Sam partait en mission, puisque Janet restait la plupart du temps sur Terre, … à l’exception de sa dernière mission durant laquelle elle avait perdu la vie… Rien qu’à cette pensée, Sam ravala ses sanglots et installa sa fille correctement.
Elle avait quand même vraiment de la chance que Cassandra s’occupe de Mélissa lorsqu’elle partait en mission maintenant que Janet n’était plus là… surtout qu’elle entrait à l’université.

- (Cassie) Rôti, pâtes et crêpes, ça vous va ?
- (Mélissa, ravie) Ouais, j’adore !
- (Sam) Bien sur ! C’est vraiment merveilleux que tu saches si bien faire la cuisine.
- (Cassie) Oui, Maman m’a appris tout ce qu’elle savait, elle disait qu’une femme devait toujours bien savoir faire la cuisine…
- (Sam) Et bien, Janet aurait bien fait de me donner des leçons de cuisine !
- (Mélissa) Ce n’est pas vrai maman, Cassie et moi on aime bien ce que tu fais !
- (Cassie) Elle a raison tu ne te débrouilles pas si mal.
- (Sam) Mais pas autant que toi !
- (Cassie, flattée) Merci. (plaisantant) Si tu veux je te donnerais des cours.
- (Sam) Pas de problème surtout que ces jours j’aurai un peu de temps. (pour Mélissa) J’ai eu des vacances !
- (Mélissa) Ouais trop cool ! On va pouvoir être tout le temps ensemble ! Tu veux bien Cassie !
- (Cassie) Bien sûr ! De toute manière c’est les vacances pour moi aussi !
- (Sam) J’ai une idée, mes parents avaient une maison de campagne si ça vous dit, nous pouvons partir dès vendredi.
- (Cassie et Mélissa, étonnées) En campagne ?
- (Sam) Oui en campagne ! Quoi ? Vous ne voulez pas ?
- (Cassie) Si, au contraire ce serait génial ! Mais où se trouve cette maison tu ne nous en a jamais parlé ?
- (Sam) Je sais, c’est parce qu’elle se trouve… dans le Minnesota…
- (Cassie) Oh ! Je vois !
- (Mélissa) C’est à cause de Jack ? C’est ton amoureux ?
- (Sam, étonnée se retournant vers sa fille) Quoi ? Qui t’a parlé de ça ?
- (Mélissa, regardant Cassandra) euh…
- (Sam, regardant à son tour Cassandra qui rougissait) Cassie !?
- (Cassie, gênée) Euh…euh…
- (Mélissa) Bah quoi, tu m’en avais déjà parlé de Jack ! Comme tu m’avais parlé de Daniel et de Teal’c.
- (Sam) oui…écoute ce n’est pas mon amoureux d’accord ma puce ?
Mélissa acquiesça.
- (Cassie, coupant cours à la discussion) Hum hum…Bien ! Bon appétit les filles !

Sam repensa à ce qui venait de se passer. Et puis si sa fille était au courant de ses sentiments ce n’était pas plus mal, surtout qu’à chaque fois qu’elle parlait de Jack à sa fille elle lui en disait le plus grand bien et Cassie devait sûrement en faire autant. Elle repensa au dernier échange qu’elle avait partagé tout à l’heure avec lui. Voila ! Voila ce qu’était son « rendez-vous galant » ! Avec Cassie et Mélissa ! Il ne fallait surtout pas qu’il soit au courant qu’elle s’occupait d’une pitchoune depuis presque 6 ans ! Personne à la base ne devait être au courant et surtout pas lui !


Dernière édition par le Jeu 1 Juin - 19:22, édité 2 fois
avatar
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 27
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:33

Suite de la fic de Cinderella


Maison de Jack.

Jack était allongé sur son canapé avec une bière sur sa table basse. Soudain la sonnerie de la porte retentit. Jack alla ouvrir sachant déjà qui était derrière la porte et qui devait déjà être ici depuis plus d’une heure. Il ouvrit la porte à une jolie jeune femme aux cheveux longs blonds et aux yeux marron.

- ( ???) Jack ! Je suis tellement heureuse de te revoir ! J’étais coincée dans un embouteillage en revenant de l’aéroport !
- (Jack) ce n’est pas grave ! Je ne suis pas mort et toi non plus heureusement !
- ( ???) Je peux entrer ou tu compte me laisser sur le pallier !
- (Jack) oh désolé Helena ! Entre je t’en pris !
- (Helena) merci !

Au moment où Jack allait fermer la porte Helena s’empara de sa bouche et l’embrassa avec passion.

- (Helena) ça m’avait manqué !
- (Jack, souriant) Oui, moi aussi ! Bon j’ai préparé à manger, tu as faim ?
- (Helena) bien sur !

Ils partirent donc s’asseoir à table où ils mangèrent avec appétit. A la fin du repas, ils se dirigèrent vers la salle à manger. Helena observait la photo d’un petit garçon et demanda à Jack :

- (Helena) Qui est-ce ?
- (Jack, triste) C’est mon fils !
- (Helena, étonnée) Tu as un fils ?
- (Jack) J’avais un fils oui. Il est mort.
- (Helena) Oh je suis désolé ! Je ne savais pas ! Comment est-il mort ?
- (Jack) je préfère ne pas en parler s’il te plait Helena.
- (Helena) Bien sur ! Je suis désolée !…tu …aimes les enfants ?
- (Jack) Bien sur que j’aime les enfants ! Si je pouvais en ravoir ce serait merveilleux !
- (Helena, déçue) Oui, je comprends…
- (Jack) Quoi ? Qu’est-ce qui ne va pas ?
- (Helena) Non, rien… je me disais que nous ne pourrons pas en avoir nous.
- (Jack) Pourquoi ? Tu n’en veux pas ? (ironique)Ah je sais tu me trouves trop vieux…
- (Helena, souriant) Non pas du tout ! C’est juste que en réalité, c’est moi qui ne peux pas avoir d’enfants.
- (Jack) Oh… ce n’est pas grave tu sais…
- (Helena) Si je sais que tu tiens à en avoir …
- (Jack, gêné) Ne t’en fais pas pour ça …
- (Helena) Non ! Il faut que je te dise quelque chose !
- (Jack) Quoi ? Rien de grave au moins ?
- (Helena) Non, ne t’inquiète pas ! Au contraire ! En réalité, j’ai une fille…
- (Jack) quoi ?
- (Helena) Oui, elle doit avoir 5 ans. Elle vit chez ma sœur, enfin ma demi-sœur, je la lui ai confiée à sa naissance, je ne pouvais pas m’en occuper et malgré son travail chargé, elle m’a empêché d’avorter et m’a sauvé en me proposant de garder le bébé.
- (Jack, fronçant les sourcils, choqué) Tu ne t’es pas occupé de ta fille ?
- (Helena) J’allais la voir le plus souvent possible, crois-moi, mais tu sais avec mon travail, ce n’est pas facile !
- (Jack) Et tu comptes faire quoi ?
- (Helena) Je pense la reprendre avec moi … enfin avec nous… si tu veux bien ! Je compte rattraper le temps perdu !
- (Jack, gêné) Je ne sais pas…enfin si…mais c’est peut être encore un peu tôt !
- (Helena) J’ai attendu bien longtemps avant de trouver quelqu’un que j’aime autant que toi ! Mais peut être est-ce toi qui ne m’aime pas autant que je le pense…
- (Jack, gêné) Helena ce n’est pas ça…enfin… (puis changeant de sujet) Mais et ta sœur, comment va-t-elle réagir ?
- (Helena) Je n’en sais rien ! Mais comme je te l’ai dit elle a un travail très chargé et elle sera contente que je m’occupe un peu plus de ma fille, tu ne penses pas ?
- (Jack) Oui, tu as sûrement raison ! Mais tu me promets de laisser tomber le mannequina quand ta fille viendra vivre avec… nous, pour l’élever correctement !
- (Helena) Mais bien sûr mon chéri ! Tu le sais très bien !
- (Jack) Mais quand va-t-on voir ta sœur et ta fille ?
- (Helena) Je vais les appeler pour prévoir un jour tu m’attend ici quelques minutes
- (Jack) Bien sur ! Prends ton temps !

En attendant, il alla s’asseoir sur son canapé et réfléchissait. C’est vrai il aimait cette femme, parce qu’elle ressemblait un peu à Carter, mais pas sur tous les plans. Carter, il le savait, n’aurait jamais abandonné sa fille. Elle l’avait déjà prouvé en sauvant Cassandra alors qu’elle n’était même pas sa véritable fille alors qu’elle la connaissait à peine. Mais il savait aussi que jamais il ne pourrait aimer quelqu’un autant qu’il aime Sam.

Mais il faut bien se rendre à l’évidence, elle aimait un autre homme, et encore ce soir elle le lui avait fait clairement comprendre ; et puis si quand bien même elle l’aimait, jamais ils ne pourraient être ensemble à cause de ce stupide règlement… Bon ok, il le savait, ce n’était qu’un prétexte, c’était bien plus compliqué, ça avait toujours été très compliqué entre Carter et lui,mais que pouvait-il faire d’autre ? Ce fut Helena qui le sortit de ses pensées en lui apprenant qu’ils pouvaient passer voir sa sœur et sa fille le soir qu’ils voulaient dans la semaine, elles seraient dans la maison de campagne près du chalet de Jack.

Vendredi matin 8h00, Maison de Sam

- (Sam) Allez ! Tout le monde debout ! Il est 8 heures ! On part dans une heure !

Sam s’était réveillé de bonne heure pour préparer toutes les affaires dont elles auraient besoin pour remettre cette maison sur pied, aujourd’hui ! Ces derniers jours, elle avait appelé le gaz, l’électricité, l’eau…tout, pour que la maison soit habitable pendant les quelques jours où elles passeront leurs vacances.

Elle appréhendait quand même un peu le jour où passerait sa sœur. En effet, celle-ci avait appelé il y a quelques jours pour lui annoncer qu’elle allait se marier et elle voulait passer la voir avec son fiancé. Sam n’avait pas émis d’objection mais devait avouer qu’elle était un peu réticente et inquiète comme à chaque fois que Helena revenait. Mais elle savait qu’elle n’avait aucun souci à se faire et qu’Helena était après tout la mère biologique de Mélissa même si cette dernière l’ignorait. Bref, l’heure n’était pas au pensée mais au « travail », Sam se décida donc de réveiller plus fortement « ses deux filles » et décida d’ouvrir les volets et les rideaux des deux chambres voisines où dormait Cassie et Mélissa.

- (Cassie) Ah ! Sam, c’est de la torture ! (puis se tournant vers son réveil) il est seulement 8h00 du mat !
- (Sam) Je sais ! Mais tu n’as pas oublié qu’on partait aujourd’hui ! Et puis estimes-toi heureuse que je ne t’ai pas réveillé en même temps que moi !
- (Cassie) Tu as du encore te lever vers les 6h00, je me trompe ?
- (Sam) Non pas du tout ! Allez prépare tes valises on part dans une heure …
- (Cassie, se levant) ok ok … j’arrive.
- (Sam) je vais réveiller Mélissa. Je vais faire sa valise, mais avant de commencer la tienne il y a un petit déjeuner qui vous attend à la cuisine…
- (Cassie) Merci Sam !
- (Sam) De rien, aller dépêche-toi !

Puis Sam entra dans la chambre de Mélissa pour la réveiller. Celle-ci, au contraire de Cassie se réveilla de suite, embrassa sa mère et partit rejoindre Cassandra à la cuisine. Pendant que les deux jeunes filles déjeunaient, Sam préparait la valise de sa fille et la descendit dans le hall, où reposait déjà la sienne. La valise de Cassandra ne fut pas longue à rejoindre celle des autres et les trois filles partirent à l’heure prévue.

Maison de campagne de Sam, dans la soirée

Sam réveilla Mélissa qui dormait paisiblement dans la voiture. Cassandra, quant à elle, sortit les valises du coffre de la voiture et les emmena dans la maison entourée d’un immense jardin. Pendant que Sam s’occupait, avec l’aide de Mélissa, de faire le ménage dans toutes les pièces de la maison pour la rendre comme neuve, Cassandra préparait le dîner. Après leur repas, les trois jeunes femmes sortirent faire une petite balade dans le pré environnant tout en évitant soigneusement le chalet de Jack, qui, comme le supposait Sam ne devait pas se trouver bien loin. Mélissa et Cassandra découvrirent donc où Sam passait donc ses vacances lorsqu’elle était plus jeune…

Le lendemain matin, Mélissa et Cassandra se réveillèrent les premières, et, ne voulant pas réveiller Sam, décidèrent de sortir toutes les deux s’amuser dans l’immense jardin entourant la maison. Lorsque Sam se réveilla, elle entra dans la chambre que partageait Cassandra et Mélissa mais n’y trouva que leurs lits bien refaits. Elle s’habilla et décida donc de voir dans la cuisine si elles ne s’y trouvaient pas mais manque de chance, elles n’étaient pas là non plus. Elle vit simplement un plateau où se trouvaient confiture, pain grillé, nutella, jus d’orange et une tasse vide pour le café qui chauffait dans la cafetière. Elle sourit en pensant à ce que Cassandra lui avait préparé .Elle entama donc son copieux petit déjeuner. Cassandra la chouchoutait vraiment et elle gâtait également énormément Mélissa.

Puis elle entendit des rires parvenant de derrière la maison. Elle prit donc sa tasse de café pas encore entièrement vide et sortit de la maison pour se rendre dans le jardin. Elle vit Cassandra et Mélissa rire aux éclats et pensa qu’elles étaient les meilleures choses qui lui étaient arrivées. Il ne manquait qu’une personne à son bonheur complet… Elle chassa vite cette idée de sa tête et se remémora qu’elle avait Pete… Pete qui l’avait demandé en mariage… Pete à qui elle avait dit oui pour enfin pouvoir donner un père présent à Mélissa…Seulement Pete à qui elle n’avait pas encore présenté ni Mélissa, ni Cassandra et à qui elle ne les présenterait pas tout de suite car elle ne se sentait pas encore prête…Oui, c’est vrai, c’était pathétique, elle le savait mais que pouvait-elle y faire…

Plus la date du mariage approchait, moins elle se sentait sure si sa décision était réellement fondée, et des soirs, si Cassandra et Mélissa n’avaient pas été là, elle serait sûrement tombée dans la déprime…
Elle sortit de ses pensées en voyant deux furies arriver dans sa direction et eu tout juste le temps de poser sa tasse sur le rebord de la fenêtre pour enlacer « ses deux filles » …

- (Mélissa) Maman, tu es réveillée ! On voulait que tu restes dormir alors on est sortit et on a fini ta cabane. Tu veux la voir ?
- (Cassandra) Mélissa pas maintenant ! Laisse ta maman se réveiller… (à Sam) Alors, bonne nuit ?
- (Sam) On ne peut mieux… Merci encore pour le petit déjeuner !
- (Cassandra) y a pas d’quoi !
- (Sam) Bon alors vous me la montrez cette cabane ?
- (Mélissa) Oui !

Elles partirent donc visiter la cabane des deux demoiselles et passèrent le reste de la journée à rire, découvrir (et redécouvrir) les joies de cet endroit. Le soir, les jeunes filles avaient un invité alors elles décidèrent de commencer à préparer le repas en milieu d’après midi puis s’habillèrent –simplement- pour la soirée qui risquait de se terminer « Star Wars ».

Maison de campagne de Sam, 19h00

Cassie et Sam préparait le repas en l’honneur de leur invité, qui passait quelques jours avec les deux jeunes femmes et la petite Mélissa. Il était arrivé, il y a de cela plusieurs heures, et qui discutait tranquillement dans le salon. Soudain la sonnerie du four retentit.

- (Sam) Cassie, la dinde !
- (Cassie, se retournant vers le four) Je m’en occupe !
- (Sam, inquiète) Alors ?
- (Cassie, sortant la dinde du four) Super ! Tu t’en es très bien sortis !
- (Sam) Ouf ! Mais sans toi je n’y serais jamais arrivé !
- (Cassie) Eh je ne t’ai pas aidé !
- (Sam) Oui… enfin un p’tit peu quand même…

A ce moment là, une petite tête blonde apparut dans la cuisine. Mélissa s’était changé et portait une robe rose pâle qui descendait à la hauteur des genoux.

- (Sam) Mais, ma chérie, pourquoi t’es-tu changé ? Ton jean et ton débardeur bleu allaient très bien…
- (Mélissa, désignant Sam) Je voulais être comme toi !

En effet, Sam se regarda et vit qu’elle arborait une robe simple, noire, à fine bretelle, lui arrivant mi-cuise. Elle avait revêtit cette robe dans l’unique but d’être détendu ce soir, et embrassa sa fille sur le front.

- (Sam) Bon, ça va, tu peux la garder…
- (Mélissa, embrassant à son tour sa mère) Merci Maman !

Soudain, la sonnerie de la porte d’entrée retentit. Sam, étonnée, posait le plat qu’elle avait dans les mains pour aller ouvrir mais Mélissa était déjà arriver à la porte.

- (Sam, exaspérée, marchant pour la rejoindre) Mélissa, attend-moi avant d’ouvrir, tu sais que tu ne dois pas ouvrir même ici !
- (Mélissa, de loin) Trop tard !
- (Sam, inquiète, commençant à courir) Comment ça trop tard ? Et tu connais ?

Sam se maudit intérieurement. Bien sur que non elle ne pouvait pas connaître, les seules personnes que Mélissa connaissait étaient déjà présentes.

- (Mélissa, fronçant les sourcils, apeurée) Non ! (puis souriant) Ah si ! Maman, il y a Jack !
- (Sam, s’arrêtant net et surprise) Quoi ?

De l’autre côté de la porte, Helena se retourna vers Jack.

- (Helena, surprise) Tu… connais Mélissa ?
- (Jack, idem) Non… pas du tout…
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:33

Suite de la fic de Cinderella


Puis, il vit sortir de derrière la porte, une jeune femme blonde aux yeux bleus, qu’il aurait reconnu de près comme de loin, vêtu d’une simple robe noir, mais qu’il ne pouvait s’empêcher de trouver sexy, poser ses mains sur les épaules de la petite fille qui souriait toujours.

- (Sam, surprise) Helena ?... Mon Général ?
- (Jack, idem) Carter ?
- (Helena, d’autant plus surprise) Euh…mais…vous… ?
- (Sam, la coupant regardant Jack) Alors c’est vous le futur mari de ma sœur ?
- (Jack, surpris (et oui encore une fois) Mari ?...soeur ?
- (Hélène, regardant Sam) Oui, nous allons bientôt nous fiancer.
- (Jack, levant les sourcils) Fiancé ?

Helena se retourna vers Jack en fronçant les sourcils quand Sam intervînt.

- (Sam, esquissant un sourire et essayant d’être aimable) Alors, vous vous connaissez depuis longtemps ?
- (Helena, ravie) Assez oui, nous nous sommes connus l’année dernière à Denver quand nous étions tous deux en vacances. Nous sommes devenus amis, et nous sommes ensemble depuis 6 mois.

Un an ! Un an ! Cela faisait un an qu’il connaissait Helena ! Presque en même temps qu’elle ait connu Pete… Pete ! Oui, c’est vrai… elle était avec Pete maintenant, pas avec Jack…
Inconsciemment, son esprit se tournait vers Jack… Oh ! Foutu subconscient…

- (Sam, sortant de ses pensées et essayant d’être ravie même si le cœur n’y était pas) Oh… c’est bien…
- (Helena) Je voulais te présenter Jack mais j’ai cru comprendre que tu le connaissais déjà…
- (Jack, sortant de ses pensées mais pas de la contemplation de son second) En effet…
- (Helena) Oh !... (curieuse) Et ça fait longtemps ?
- (Sam, se voulant le plus neutre possible et sentant le regard de son supérieur posé sur elle) Oh ! seulement près de 8 ans !

« Seulement » Pourquoi avait-elle voulu rajouter ce « seulement » ?

- (Jack, se voulant également « neutre » pour ne pas blesser Helena) 8 ans, 2 mois et 3 jours.

Sam se sentit flattée et sourit intérieurement à cette remarque. Il se souvenait exactement de la date de leur rencontre. Elle aussi bien sur mais elle ne voulait pas le montrer. Surtout pas en présence de sa sœur, à qui elle ne voulait surtout pas faire de mal.
Jack continua sur sa lancée.

- (Jack) Et comment se fait-il que…
- (Sam, le coupant) que Mélissa vous connaisse ? (ironique et presque mais PRESQUE méchante) Les photographies…vous connaissez ? J’ai beaucoup de photos de l’équipe. J’en prends chaque année vous vous souvenez ? Elle vous connaît, connaît Daniel, Jonas, le général Hammond, T… (puis s’adressant à Mélissa qui était restée là pendant ces échanges, cachée derrière Sam)…dit, mon ange, tu veux bien allez dire à … Murray d’aller aider Cassie dans la cuisine, j’arrive tout de suite… oh et dis-lui aussi de mettre son bob !

La petite comprit vite, acquiesça, et s’éclipsa dans la salle à manger.

- (Jack, surpris) Murray ? Vous voulez dire…
- (Sam, le coupant) Oui, c’est bien notre Murray !
- (Jack) Mais que fait-il ici ? Et comment se fait-il qu’il…
- (Sam, le coupant une fois de plus) …qu’il la connaisse ? Et bien, cela fait plus de deux ans que je lui ai parlé d’elle…

Helena regardait avec étonnement et une pointe de jalousie son « fiancé » et sa demi-sœur. Ils avaient l’air de si bien se connaître… et de si bien s’entendre. Mise à part pour une chose : Mélissa. Apparemment, Sam avait caché à Jack, qui comme elle avait pu le comprendre était son supérieur hiérarchique. C’est vrai ! Elle avait oublié que Sam faisait partie de l’armée !

- (Helena, assez irritée) Sam, tu comptes nous laisser sur le pas de la porte ou bien tu nous invites à entrer ? Nous avons à te parler.
- (Sam, assez confuse) Oh ! excusez-moi… Je vous en pris entrez !

Lorsque Sam referma la porte, elle les débarrassa de leur manteau et les invita à s’asseoir dans le salon, puis partit en direction de la cuisine pour retrouver Cassandra, Teal’c, et Mélissa. Lorsqu’ils se retrouvèrent seuls, Helena se retourna vers Jack.

- (Helena) Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu connaissais ma sœur ?
- (Jack) Tu n’as jamais prononcé son nom, et je ne m’attendais pas du tout à ce que ce soit Carter étant donné qu’elle est en photos dans mon chalet. Certes, je n’ai pas beaucoup de photos mais il me semblait que tu les avais regardé.
- (Helena) J’ai du manqué celle de Sam.
- (Jack) Ou alors tu ne l’as pas reconnu !
- (Hélène) Possible… Mais pourquoi dis-tu cela ?
- (Jack) Non pour rien ! Il n’empêche que ça m’étonne que Carter ait une fille et qu’elle l’ait caché à la base…
- (Helena) Euh Jack… Mélissa est ma fille…
- (Jack, étonné) Quoi ? Mais comment se fait-il qu’elle ne t’ai pas reconnu ? Et pourquoi appelle-t-elle Carter maman ?
- (Helena) C’est une longue histoire ! (pour changer de sujet) Je ne pensais pas que tu connaissais si bien Sam !

Evidemment, ce sujet là !

- (Jack, le plus neutre possible) Oh, tu sais, ça fait 8 ans que nous nous connaissons…
- (Helena, le coupant) Comment vous êtes vous rencontré ?
- (Jack) Et bien, nous travaillons ensemble… dans la même équipe…
- (Helena, surprise) Quelle équipe ?
- (Jack) Une équipe…militaire…
- (Helena, étonnée) Comment ça je croyais que Sam travaillait sur les satellites !
- (Jack, mentant) Euh… oui… on travaille tous les deux dessus et quelques fois on teste nos prototypes nous même sur place. Elle, elle s’occupe de tout ce qui est recherche physique, mécanique quantique, chimie et tout ce charabia… et je suis, en quelques sortes, son… cobaye !
- (Helena) Et Murray dans tout ça ?
- (Jack) Ah oui ! Alors lui c’est une autre histoire…

A ce même moment les portes de la cuisine s’ouvrirent pour laisser arriver une jeune femme au long cheveux châtains souriante, suivi d’un très grand baraqué à la peau bronzé (enfin très bronzé).Les deux personnes assises sur le fauteuil se levèrent simultanément. La jeune femme s’arrêta devant Jack, le regarda un instant puis l’enlaça.

- (Cassandra) Jack ! Ca fait longtemps !
- (Jack) Cassie ! (puis la faisant se tourner) Tu es magnifique !
- (Cassandra, plaisantant) Je dois dire que tu n’es pas mal conservé non plus…
- (Jack, idem) Merci, je dois dire que ça me touche beaucoup !
- (Cassandra, souriant) Oh, mais c’est réciproque ! (puis se tournant vers Helena) Bonjour, je suis Cassandra, la… fille adoptive de Sam, en quelque sorte !
- (Helena) Enchantée !

Puis, Teal’c s’avança vers Jack.
- (Teal’c, inclinant la tête) O’Neill !
- (Jack) Murray ! Alors c’était pour venir ici que vous m’avez demandé une permission de 3 jours ?!
- (Teal’c) Effectivement Général O’Neill, mais je ne pensais pas vous y trouver également.
- (Jack) En réalité moi non plus !
- (Teal’c, se tournant vers Helena) Vous devez être Helena, la demi-sœur de Samantha. Elle m’a beaucoup parlé de vous.
- (Helena, surprise mais heureuse) C’est vrai ? C’est un réel plaisir de faire votre connaissance à tous les deux. Mais où sont Sam et Mélissa ?
- (Cassandra) Dans la cuisine, elles arrivent.

A ce moment, la petite tête blonde de Mélissa apparut dans l’embrasure de la porte. Sam poussa doucement la porte de la cuisine et la petite vint tranquillement dans les bras de Cassie, qui la prit avec chaleur. Sam les invita à passer à table.

Jack voulu partir, prétextant qu’ils étaient arrivés à l’improviste et voulant les laisser entre eux, mais Sam affirma qu’elles avaient fait assez à manger pour deux personnes en plus et que, comme il le savait, ils étaient « en famille ». Il ne manquait que Daniel pour que la « famille » de Sam soit au complet. Evidemment, maintenant que le Général était au courant, elle pouvait annoncer à Daniel qu’il y avait une personne qui vivait avec elle depuis 6 ans… 6 ans… 6 ans qu’elle élevait Mélissa avec le plus de discrétion possible, en le cachant même à ses meilleurs amis…

Et maintenant, tout basculait… Le Général était au courant… non ! JACK était au courant. Daniel allait sûrement lui en vouloir de ne rien lui avoir dit avant… Mais ce qu’elle avait le plus de peine à digérer, c’était, elle devait bien se l’avouer, le fait de savoir qu’Il allait se marier… Et qui plus est, avec Sa sœur… Oui, elle aussi allait bientôt se marier, mais le voir Lui aussi, reprendre sa vie en main lui procurait plus de douleur qu’elle ne l’aurait cru. Mais que croyait-elle à la fin ? Que tout allait continuer comme avant ? Qu’il n’allait pas Lui aussi avoir droit à une vie alors qu’il allait la voir se marier avec un autre ? Qu’il allait l’attendre toute sa vie alors qu’il savait pertinemment qu’elle ne pourrait jamais venir ?

Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais que lui arrivait-il à la fin ? Elle s’était jurée de ne plus avoir ce genre de réaction et que ce serait mieux. Pour elle et pour son entourage. Mais qu’allait-il penser maintenant qu’il savait qu’elle ne vivait plus toute seule depuis près de 6 ans ? Il allait sûrement ne plus lui accorder sa confiance comme il l’avait si bien fait jusque là. Elle ravala ses larmes qui allait bientôt devenir des sanglots et partit chercher le dîner.

Le repas se déroula tranquillement, laissant place au rire et au sourire complice de Jack, qui se faisait maintenant si rare. Elle s’était pourtant promis de ne plus fondre sous ses sourires…peine perdue. A sa plus grande chance, Helena ne remarqua pas les regards complices qu’ils avaient eus tout au long du repas, ou alors elle le cachait bien.
A la fin de la soirée, Jack, Teal’c, Cassandra et Mélissa décidèrent d’aller faire une petite promenade au clair de lune et sous les étoiles… Sam et Helena restèrent dans la maison, prétextant de devoir faire la vaisselle et remettre un peu d’ordre. Les quatre amis s’en allèrent donc sous les regards prévenant des deux jeunes femmes.

- (Helena) Mélissa a beaucoup changé ! Elle est très belle !
- (Sam, heureuse) Oui, c’est vrai ! Et elle a également du caractère…Elle change beaucoup ! Mais c’est un petit ange…
- (Helena, gênée) Ecoutes Sam, il faut que je te parle…

Pendant ce temps, Jack était revenu pour chercher la veste de Cassandra et le manteau de Mélissa.

- (Sam) Je t’écoute.
- (Helena) Et bien voila ! Je… j’aimerai reprendre Mélissa pour l’élever !

Jack s’arrêta pour écouter. Il savait qu’il espionnait et que ce n’était pas poli ni même intelligent mais lorsqu’il voulu bouger, ses jambes ne répondaient plus, demandant à son esprit de rester quelques instants de plus. C’était lui qui avait suggérer à Helena d’élever sa fille elle-même, qu’elle allait regretter de ne pas avoir pu s’occuper d’elle, de ne pas avoir connu des bons moments avec elle… Il lui avait fait voir tout les côtés positifs mais avait oublié un détail : c’est que sa sœur, qui avait élever jusqu’à présent Mélissa, sera sûrement malheureuse de devoir la laisser. En l’occurrence, C’était Sam qui allait devenir malheureuse. Sa Sam qui allait être en pleine détresse. Sa Sam qui éprouverait tant de douleur, autant qu’il en avait éprouvé à la mort de Charly, même si la comparaison n’était pas réellement exacte puisque Mélissa ne serait pas morte. Il sortit de ses pensées en entendant la voix de son second.

- (Sam, stupéfaite) Quoi ?… Je te demande pardon ?
- (Helena) Tu as bien compris ! Je voudrais élever ma fille !
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:34

Suite de la fic de Cinderella


Sam ferma les yeux un instant, essayant de reprendre son calme et espérant que tout ceci n’était qu’un rêve. Seulement, quand elle rouvrit les yeux, elle comprit réellement la portée des paroles de sa sœur.

- (Sam) … Tu…tu te fous de moi ! Tu ne vas pas reprendre Mélissa ! Te souviens-tu comment tu m’as « donner » Mélissa ? Te souviens comment tu es partie, me laissant avec un bébé dont je n’aurais jamais su m’occuper seule ? Je n’avais aucune expérience en matière des enfants…
- (Helena) Je n’en avais pas plus que toi…
- (Sam) Oui, mais à deux, nous aurions pu nous aider… Je sais que tu avais ta carrière, je ne te demandais pas de rester tous les jours, ni même de venir toutes les semaines ou tous les mois, mais penses-tu que venir nous voir seulement trois ou quatre fois en 6 ans était suffisant ? Penses-tu véritablement connaître Mélissa et pouvoir t’occuper comme il faut d’elle ?
- (Helena) …
- (Sam) Je ne dis pas que je me suis parfaitement occupé d’elle ! Savoir accorder travail et famille n’est pas toujours facile mais j’ai réussi au moins une chose dont je ne suis pas peu fière : elle a une véritable famille ! Peut-être pas génétique, mais elle a, dans son entourage, des personnes qui l’aiment et qu’elle aime !
- (Helena) Ah oui ?
- (Sam) Oui ! Tu n’as qu’à voir, rien qu’aujourd’hui ! Il y a Cassandra qui l’élève comme si c’était sa sœur. Lorsque je ne suis pas là c’est elle qui s’occupe de Mélissa. Et Teal’c… je veux dire Murray, il tient à elle autant qu’il tient à son propre fils. Il a toujours été là pour elle… Et elle a une fiabilité dans une école non loin d’ici où elle s’est faite des amis. Ce n’est pas une poupée, Helena, c’est un être vivant, une petite fille. Elle a besoin d’un équilibre familial et d’être parmi les gens qui l’aiment !
- (Helena) Tu oublies que je suis sa véritable mère ! Elle aura une famille avec moi. Et puis, Jack sera là pour m’aider à m’occuper d’elle.
- (Sam) Ah Jack, évidemment !
- (Helena) Quoi Jack ? Qu’est-ce qu’il a ?
- (Sam) Rien ! (puis pour elle-même) J’aurai du m’en douter !
- (Helena, énervée) Je ne suis pas aveugle tu sais ? j’ai vu qu’il se passait quelque chose entre vous !
- (Sam) Non Helena ! Je crois que tu te fais des idées ! Il n’y a rien entre nous. En tout cas pas plus que des relations professionnelles et amicales.
- (Helena) Ne me prend pas pour une idiote Sam ! On ne me fait plus le coup ! J’ai bien vu vos regards en coin et vos sourires complices !

Sam se maudit intérieurement pour avoir répondu à ses sourires et à ses regards. Mais elle était simplement heureuse de retrouver ce qu’elle avait perdu et qui avait rendu ses journées heureuses depuis tant d’années.

- (Sam) Non Helena ! Tu te fais des idées ! Il ne sait jamais rien passer entre Jack et moi et il ne pourra jamais rien se passer.
- (Helena) Ne me dit pas qu’il n’y a rien entre vous je ne te croirais pas de toute manière.
- (Sam) Je ne nierai pas qu’il n’y a jamais rien eu entre nous mais …
- (Helena) Alors j’avais raison ! Vous êtes sortis ensemble, c’est cela ?
- (Sam) NON ! Et nous n’aurions pas pu de toute manière, à cause de notre travail, ça nous est interdit !… et puis, c’est bien plus compliqué que ça… c’est une longue histoire… (puis décidant de revenir sur le sujet) mais je veux juste que tu reviennes sur ta décision. Laisse moi garder Mélissa. Elle est persuadée que c’est moi sa mère.
- (Helena) Et qui lui a dit ? Pas moi ! Je n’ai pas eu mon mot à dire !
- (Sam, s’énervant à son tour) Mais tu n’étais pas là ! Une fois qu’elle a commencé à parler, elle m’a appelé Maman ! Et c’était normal puisque c’est Moi qui m’occupais d’elle ! Et puis Si je me souviens bien tu étais plutôt contente que ce soit moi qu’elle appelle maman. Si elle t’avait appelé Maman, qu’aurais-tu fait ? Tu me l’aurais sagement laissé alors qu’elle était en pleur ! Non ! avoue ça t’arrangeait bien que tout se soit dérouler ainsi ! Pour ton petit confort personnel ! Tu aurais du vouloir t’occuper d’elle dès sa naissance au lieu de me la confier. Et maintenant qu’un homme débarque dans ta vie, tu veux chambouler la notre ! La mienne, celle de ta fille et de tous ceux qui l’entourent ! Mais te rends-tu compte du mal que tu vas provoquer par cette nouvelle ?
- (Helena, s’énervant et sortant) Bon écoute Sam ! Jusqu’à preuve du contraire, je suis Sa mère. Alors je considère que ce débat est clos. Demain, Mélissa viendra passer quelques jours chez Jack. De plus j’aimerai profiter de Mélissa car je dois partir dans deux jours.
- (Sam) Mais penses-tu à elle au moins ? A ce qu’elle, elle veut ? Non ! Tu ne penses qu’à toi et à Ton bonheur, pas celui des autres.

Helena ne se retourna pas et partit chercher son manteau qui se trouvait sur la chaise et sortit prendre l’air, attendant le retour des autres.

Jack était sorti de la maison juste avant Helena et s’était vite mis à courir pour pouvoir rattraper les 3 autres qui devaient déjà être loin à l’heure qu’il était. Durant ce petit footing, il repensa à ce qu’il avait entendu : Il avait entendu toute leur conversation. Il savait que Sam avait raison. Elle avait toujours raison de toute façon. Et Helena ne devait pas réagir et s’emporter comme elle venait de le faire. Il était vrai qu’Helena était sa mère biologique, mais peut-on dire qu’elle est véritablement la mère de Mélissa ?

Il avait beau essayé de donner raison à Helena, de se dire que c’était sa fille et qu’elle avait légalement le droit de la récupérer puisque Sam ne l’avait pas adoptée, il n’y arrivait pas. Il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas voir Sam triste, Sam malheureuse, Sa Sam malheureuse… Il faut dire qu’il n’était pas non plus très objectif. Mais c’était plus fort que lui…

Juste après le départ d’Helena, Sam posa les assiettes, qu’elles tenaient encore dans les mains, sur la table. Elle se plaça dos contre le mur le plus proche et se laissa glisser le long de la paroi. Elle se trouvait désormais seule dans la maison et laissa les larmes embrumées sa vue, jusqu’à rouler sur sa joue. Ses larmes devinrent vite des sanglots qu’elle n’avait plus la force de contenir. Elle laissa donc toute sa tristesse la submerger…

- (Mélissa) Bon, il fait quoi Jack ?
- (Cassandra) J’en sais rien ! Il devrait déjà être revenu, ce n’est pas compliqué de trouver deux vestes. Je commence vraiment à avoir froid !
- (Teal’c) Vous préféreriez que nous rentrions le chercher, les filles ?
- (Mélissa) Oh non !... (puis se retournant sur le chemin) Oh le voici !

Jack arrivait en courant, puis quand il aperçu le petit groupe s’arrêta. Cela lui faisait du bien de recourir comme ça depuis qu’il n’était plus sur le terrain. Mais ce n’était certes, plus de son âge. Il vit arriver une petite tête blonde piquant un sprinte dans sa direction. Il eut à peine le temps d’ouvrir les bras que la petite s’y était déjà engouffrer. Il lui posa son manteau sur les épaules, entendit un « merci », reçu un gros bisous et la prit dans ses bras. Il la porta ainsi jusqu’à Teal’c et Cassandra. Il donna sa veste à Cassie. Les trois adultes discutèrent ensemble un moment pendant que la petite s’amusait dans la nuit, à la seule lumière de la Lune. Ils reprirent le chemin un peu plus tard sans le moindre sous-entendu au léger retard de Jack.

Lorsqu’ils arrivèrent devant la maison, Jack feignit la surprise de voir Helena l’attendre sur un banc.

- (Jack) Que fais-tu là ?
- (Helena) Je t’attendais ! nous pouvons rentrer ? je commence à être fatiguée !
- (Jack, assez déçu) Euh…oui ! et bien allons dire au revoir à tout le monde et les remercier ! (puis voyant que Teal’c, Cassandra et Mélissa se trouvait déjà là) enfin…allons au moins remercier Carter !
- (Helena) Pourquoi ?
- (Jack) Et bien pour nous avoir amicalement offert le couvert.
- (Helena) Ah ! oh ne t’en fais pas pour ça, je l’ai déjà remerciée… (puis aux autres) Nous vous remercions sincèrement et j’espère vous revoir très bientôt. A bientôt Mélissa !
- (Mélissa) Au revoir tante Helena !
- (Cassandra) Au revoir ! Et a bientôt !
- (Teal’c, inclinant la tête) A bientôt Helena !

Les trois personnes entrèrent à l’intérieur de la maison et la porte se referma.

- (Helena, à Jack) Tu viens ?
- (Jack) Tu permets ? J’aimerai aller remercier Carter, c’est la moindre des choses.
- (Helena, essayant de garder son calme) Mais je t’en pris mon chéri, fais ! Tu me passes les clefs de la voiture s’il te plait !
- (Jack, lui tendant les clefs) Tiens ! (puis se tournant vers la maison) Je reviens dans quelques minutes !

Lorsqu’il entra dans la maison, il se dirigea vers le salon où il découvrit Sam, Teal’c, Cassandra et Mélissa peinant à ranger toute la vaisselle empilée sur la table.


Lorsque Sam avait entendu sa sœur parler, elle s’était tout de suite refaite un masque amical, sans larmes. Elle s’était mise debout, dirigée vers la salle de bain, effacer les traces de toutes larmes ayant véhiculé sur son visage, redescendit et commença réellement à débarrasser la table des couverts, tout ceci en un temps record. Elle se doutait bien qu’ils allaient partir mais ne pouvait empêcher l’espoir qu’il vienne lui dire au revoir… bien qu’elle savait pertinemment qu’elle se faisait des idées…

Alors quelle ne fut pas sa surprise ou plutôt sa joie, même dissimulée, de le voir ouvrir la porte d’entrée, la chercher du regard et lorsqu’il l’eu enfin trouvée, se diriger vers elle…Elle le vit avancer, sans rien dire, jusqu’à ce qu’il s’arrête devant elle, plongeant son regard dans le sien, cherchant manifestement la peine qui avait du couvrir ses jolis yeux bleus, à quelques minutes de cela. Mais, il le savait bien, elle était aussi douée que lui pour cacher ses sentiments. Elle fut la première à rompre cet échange, pour le moins inattendu, dissimulant avec plus ou moins de difficulté le trouble qui s’insinuait en elle…

- (Sam) Mon Général !…Que…Puis-je vous aider ?
- (Jack, reprenant ses esprits) Euh… je voulais simplement vous remercier…
- (Sam, étonnée) Me remercier ? Pourquoi ?
- (Jack, souriant) Mais pour le dîner, Carter.
- (Sam, idem) Oh ce n’est rien… Et puis maintenant, vous connaissez Mélissa ! J’espère que vous ne m’en voulez pas de… ne rien vous avoir dit à son sujet. (puis pour éviter le sujet, se tournant vers Mélissa) D’ailleurs ma chérie, il est l’heure d’aller au lit !
- (Mélissa) Oh non ! Maman s’il te plait ! Je peux rester encore un peu avec Teal’c… ?
- (Sam) Non ! Il est tard ! Demain tu auras tout le temps de le voir…
- (Mélissa, déçue) Bon d’accord !

Elle enlaça Cassie, fut prise dans les bras de Teal’c, embrassa Jack et se dirigea vers les escaliers. Cependant, elle s’arrêta devant et se retourna vers Sam.

- (Mélissa, souriant à Sam) Tu viens, Maman ?
- (Sam) J’arrive ma puce ! tu montes, tu te changes…
- (Mélissa) Et je me lave les dents… je connais le refrain… Bonne nuit tout le monde ! Au revoir Jack, à bientôt !

Sam sourit et reporta son attention sur son invité. Elle le remercia à son tour, s’excusa et monta rejoindre Mélissa. Jack la regarda partir, puis se dirigea vers Cassie qui était en train de porter une pile d’assiettes. Il l’aida, débarrassa la table et se décida ensuite à saluer tout le monde pour rejoindre Helena.
Sam montait les escaliers, mais, n’y pouvant plus, éclata en sanglots. Elle se reprit vite pensant à Mélissa avant tout et se dirigea vers la porte de sa chambre. Lorsqu’elle entra, Mélissa était déjà dans son lit, attendant sagement que sa « mère » arrive. Sam eut alors une idée :

- (Sam, ironique) Et bien ! Tu es déjà au lit ! Nous devrions venir plus souvent à la campagne, le grand air a l’air de te faire un bien fou !

Pour toute réponse, Mélissa lui tira la langue. Sam fronça les sourcils puis lui fit un clin d’œil. Sam décida de parler de son plan directement à Mélissa.

- (Sam) Dis-moi, ça te dirait que toutes les deux, demain, nous laissions nos chers amis ensemble et que nous partions pour quelques jours. Ce serait bien que nous passions quelques jours toutes les deux non ?
- (Mélissa, enthousiaste) Oh si ! ce serait super ! Mais Cassie et Teal’c, ils sont d’accord, ça les dérange pas ?
- (Sam) Oh non ! je ne pense pas ! Je leur en parlerais toute à l’heure et normalement demain, nous pourrons partir…
- (Mélissa, ravie) Ouais !... Et Maman, quand est-ce qu’on va revoir Jack et tante Helena !
- (Sam) Bientôt chérie, bientôt… Tu as envie de les revoir ?
- (Mélissa) Oui, j’aime bien Jack, il est marrant, il fait tout le temps des blagues.
- (Sam, souriant) Oui je sais…Bon aller, maintenant tu dors !
- (Mélissa) Et ma chanson ?

Sam ne voulant pas chanter répondit d’un non catégorique, mai, devant la jolie petite tète suppliante de sa fille ne résista pas bien longtemps et entama l’air d’une des musiques de Walt Disney, jusqu’à ce que la petite princesse s’endorme. Elle l’embrassa sur le front, puis descendit rejoindre Cassandra et Teal’c, épuisés par le rangement. Elle décida alors de jouer francs jeux avec eux et leur raconta sa dispute avec Helena à propos de la garde de Mélissa.

Les deux amis s’étonnèrent, commencèrent à répliquer et Sam leur expliqua son « plan ». Teal’c se tut et Cassandra ne tarda pas à en faire autant. Elle ne savait plus quoi dire, quoi penser. Bien sur, elle était de l’avis de Sam. Ce qui était compréhensible : elle n’était pas objective. Seulement ce n’était pas réellement le problème. Elle aussi tenait à cette petite, au moins bien plus que sa véritable mère. Abandonner son enfant. Qui aurait eu envie de quitter son enfant ? Si sa vraie mère aurait eu le choix, elle, jamais elle n’aurait laissé sa fille, jamais… Seulement, sa mère n’avait pas vraiment eu le temps de songer à ça. Elle était morte, avec toute sa planète d’origine à cause de Nirti…Mais elle ne se plaignait pas car elle avait réussie à trouver une famille. Elle avait eu de la chance que Sam et SG1 la retrouve à cette époque. Mais le problème restait toujours le même : Sam pensait que fuir avec Mélissa était une bonne idée. Oui. Oui, finalement elle aurait fait pareil.

Il restait Teal’c. Teal’c qui n’avait pas ouvert la bouche depuis que Sam avait exposer son plan. Elle savait qu’il devait la trouver bien lâche de fuir comme ça. Surtout devant son supérieur. Ce n’était pas dans ses habitudes. Elle le savait et Teal’c aussi. Seulement il comprenait que ce qu’elle faisait n’était dicté que par l’amour. L’amour pour sa fille. Il avait vu clair dans le jeu de la sœur de Samantha. Elle voulait reprendre Mélissa simplement car elle savait que Jack aimait les enfants. Bon, il est vrai qu’il n’en était pas sur. Mais pour avoir abandonner sa fille dès sa naissance, elle ne devait pas tenir réellement à cette petite. En tout cas pas autant que le Colonel Carter. De toute manière, même s’il n’approuvait pas entièrement le choix de Samantha, il pensait que, pour le moment, c’était le mieux à faire.

Il se contenta d’acquiescer, au grand étonnement des deux jeunes femmes et à l’immense soulagement de Sam. Celle-ci partit donc commencer à faire sa valise, pour quelques jours, et, ne pouvant dormir, s’assit sur son lit, et se mit à lire son bouquin sur les trous noirs. Dire qu’elle avait écrit, en seulement 2 heures. Elle soupira et se plongea à l’intérieur de son ouvrage.
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:34

Suite de la fic de Cinderella


Dimanche matin, 7h00, maison de campagne de Sam.

Sam fut réveillé par les rayons du soleil traversant la fenêtre de sa chambre. Elle n’avait pourtant pas le souvenir de s’être endormi. Pourtant, si ! Elle s’était endormie. La preuve, son livre, ouvert sur la page 286, allongé à ses côtés sur son lit, indiquait qu’elle devait avoir sommeillé. Elle se souvînt de sa « mission » du jour. Elle n’était pas très fière d’elle sur cette idée là, mais c’était la seule qui lui soit venue. Elle s’en tint donc là et décida d’aller réveiller Mélissa afin de pouvoir partir le plus tôt possible.
Vers les 8h00, lorsque tout fut près, Cassandra et Teal’c embrassèrent une dernière fois Sam et Mélissa. Une fois les sacs de voyage déposés dans le coffre, ils virent démarrer la voiture de Sam puis la regardèrent partir, s’engouffrer dans les bois du Minnesota…


Après plusieurs heures de route, Sam décida de faire une pause pour déjeuner. Elle ne cessait de se dire que sa fuite n’était qu’une énorme erreur. Comment allait-elle sortir de ce pétrin ? Qu’avait-elle fait ? Elle avait fuit. Pourquoi ? Pourquoi avait-elle fuit aussi lamentablement ? Pourquoi n’avait-elle pas voulu laisser pour quelques jours Mélissa à Helena et Jack ? Jack justement ! Parce qu’elle lui en voulait d’être avec quelqu’un, qui plus est sa sœur… Mais que racontait-elle ? Etait-elle devenue folle ? Elle ne pouvait pas lui reprocher ça, elle-même étant avec un autre homme. Comment pouvait-elle être si égoïste ? Et puis tout était fini entre eux maintenant. C’était du passé… Oui, du passé. Seulement, les imaginer tous les deux, dans le même lit, en train de… Sam sentit un nœud au creux de son estomac se former, un goût amer dans la bouche et une immense tristesse la submerger… Ne plus penser à ça…

Et puis, comment réagirait Mélissa en apprenant qu’elle n’était pas sa vraie mère… Ce n’était pas seulement pour elle qu’elle faisait ça, elle pensait, elle le savait, avant tout à Mélissa… Sa famille était ici… Cassandra, Teal’c, et tout ses amis de l’école primaire… Pour une enfant, un déménagement n’est jamais facile, surtout à cet âge là…
Elle posa sa tête contre ses bras, accoudés sur le volant. Mélissa, endormie à l’arrière se réveilla, et demanda où est-ce qu’elles se trouvaient ?
Sam voulu lui répondre qu’elle ne savait pas, qu’elle était perdu mais retrouva la force pour lui annoncer :

- (Sam) Nous avons dépassé Minneapolis, et nous sommes dans une petite ville, plus très loin de Sioux Falls.
- (Mélissa) On est toujours dans le Minnesota ?
- (Sam) Non ma chérie, nous arrivons dans le Dakota du Sud.
- (Mélissa) Oh… mais on va revenir dans le Minnesota ?
- (Sam) Mais oui…Bon maintenant, au resto… tu as faim ?
- (Mélissa, sortant de la voiture) Oh oui !!

Mélissa prit la main que lui tendait sa mère et elles se dirigèrent toutes deux vers la terrasse d’un petit restaurant, où elles prirent place. Une serveuse vînt de suite prendre leur commande, et repartit, laissant la mère et la fille rire de tous leurs souvenirs…

Helena, se réveilla dans la chambre du chalet de Jack. Elle se tourna sur le côté regarder son amant, mais ne trouva qu’une place vide… Elle ne lui avait pas raconté sa dispute avec Sam, mais elle aurait parié qu’il l’avait deviné. Elle lui avait simplement annoncé qu’elle avait demandé à Sam d’amener Mélissa ici aujourd’hui pour qu’elle s’habitue à vivre avec eux. Elle se leva, se dirigea vers le salon, espérant trouver Jack, puis vers la cuisine où elle vit un papier poser sur la table avec l’écriture de Jack :

Helena,
Je n’ai pas voulu te réveiller, et je suis donc partit faire des courses. Ne m’attend pas avant 12h00 car, puisqu’on est dimanche, les super marchés ne sont pas ouverts, alors il faut que je parte jusqu’à Minneapolis, tu parles si ça m’enchante…
Je suis désolé de ne pas être là pour accueillir Mélissa. Embrasse-la pour moi. Profites-en pour te rapprocher un peu plus d’elle pendant mon absence.
Jack

Helena sourit, attendri par l’attention que portait Jack envers elle et Mélissa.
Elle prit son petit déjeuner et profita de l’absence de Jack pour appeler son agent.
- (Helena) Oui, Walter, c’est moi… non je suis encore dans le Minnesota… tu permets, j’ai encore deux jours de congé…j’attend ma fille qui ne va plus tarder… mais non bien sur que non, je ne vais pas laisser tomber ma carrière pour m’occuper d’elle… mais oui Jack pourra très bien le faire… ne t’en fais pas…tu sais très bien que je ne pourrais jamais ne plus faire de mannequina… oui… à Londres… mercredi ?... très bien j’y serai…ok bye…

ça, c’était fait….


Cela faisait bientôt plusieurs heures que Jack était coincé dans les embouteillages et en plus de cela, le super marché se trouvant à Minneapolis était fermé. Il était contraint de rouler vers Sioux Falls. Sur la route, il espérait bien trouver un magasin qui fasse l’affaire, surtout qu’il commençait réellement à avoir faim. Tant pis pour lui, il ne verrait sûrement pas Mélissa aujourd’hui. Il appela Helena pour lui dire qu’il ne serait pas de retour avant ce soir, mais tomba sur son répondeur et laissa un message…

Il allait s’arrêter près d’une station service pour refaire le plein, évidemment il ne lui restait plus beaucoup d’essence quand il en avait le plus besoin, quand il aperçu une jeune femme aux cheveux blonds courts, assise à la terrasse d’un restaurant, en compagnie d’une petite fille. Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître les deux visages des personnes assises et, une fois le plein d’essence terminé, il se dirigea vers les jeunes femmes. Cependant, Sam, l’ayant aperçu, et plus qu’étonnée de le voir ici, se leva d’un bond, laissa de l’argent en espèce pour payer le repas, et entraîna sa fille jusqu’à sa voiture, qui par chance ne se trouvait qu’à quelques mètres.

Jack, ne comprenant que maintenant les intentions de la jeune femme, se mit à courir pour essayer de la rattraper, mais sans succès, elle avait déjà démarré le moteur et la voiture se trouvait désormais trop loin de sa portée. Il allait retrousser chemin quand il remarqua un petit sac à main noir, oublié au pied de la chaise où se trouvait Sam, quelques minutes plus tôt. Il se dirigea alors vers la terrasse, ramassa le petit sac en cuir, et retourna tranquillement dans sa voiture. Il l’ouvrit et y découvrit deux réservations au nom de « Carter », à l’auberge « Gloriette’s house » près de Lincoln, dans le Nebraska. Bon, c’était décidé, il allait allé là-bas, et comme excuse, il lui ramènerait son sac.

-----------------------------

- (Sam) Mais puisque je vous dis que j’avais réservé. J’ai simplement oublié mon sac.
- (garçon) Je suis désolé, Madame, mais si vous n’avez pas les réservations sur vous, je ne peux pas vous loger.
- (Sam) Mais enfin, nous venons de faire un long voyage et ma fille est fatiguée ! Vous n’allez pas nous mettre à la porte…
- (???, montrant les réservations) Ah heureusement que je suis là ! Qu’auriez-vous fait sans moi ?
- (Sam, se retournant) Mon Général ? Mais…que faites-vous là ?


…….

A suivre…


Note de l’auteur : je sais ce que vous allez dire : il n’y pas d’action…mais j’avais prévenu avant la lecture de cette fic, c’est de la guimauve (je sais même pas si on peut appeler ça de la guimauve)…
Et n’hésitez pas à m’envoyer des feeds back pour que je puisse m’améliorer ! Ma meilleure amie, ma p’tite sœur et mon modèle sont déjà sur le coup ;-)
_________________
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:38

Bienvenue miss! Contente de te voir ici
Mais attention: un seul topic par fic et pas plusieurs. Wink (Je viens de remettre ça en ordre mais vérifie que je n'ai rien oublié.)
N'hésite pas à aller te présenter!
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Aurélia le Mer 5 Avr - 17:43

On a l'impression que c'est toi qui a écrit la suite de la fic Hito, ça fait tout bizarre Exclamation
avatar
Aurélia
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1534
Localisation : Tout contre Jack
Date d'inscription : 19/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/aurelia49/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Mer 5 Avr - 17:46

ça te perturbe tant que ça?
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Helios le Mer 5 Avr - 17:49

Ben moi ça me perturbe pas. On sait bien qu'elle es tpas de toi, le premier message n'est pas de toi. Et puis c'est pas du tout la meme façon d'écrire.... pour moi le fait qu'il y ait jsute ton avatar ne change rien miss !

Mais bon, suis surement peu perturbable moi cheese

Helios (qui la lira, quand même cette fic de hito.... oups pardon !!! Laughing =
avatar
Helios
El professor
El professor

Nombre de messages : 505
Date d'inscription : 12/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://helios14.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Aurélia le Mer 5 Avr - 18:29

Hito a écrit:ça te perturbe tant que ça?

ça m'a perturbée 2 secondes ! Very Happy j'ai regardé à 2 fois avant de voir qui avait vraiment écrit cette fic Very Happy
je trouvais ça bizarre parce que c'était pas ton style habituel , enfin bref, je m'enfonce affraid
avatar
Aurélia
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1534
Localisation : Tout contre Jack
Date d'inscription : 19/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/aurelia49/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  gjc597 le Mer 5 Avr - 18:32

Aurélia a écrit:
Hito a écrit:ça te perturbe tant que ça?
ça m'a perturbée 2 secondes ! Very Happy j'ai regardé à 2 fois avant de voir qui avait vraiment écrit cette fic Very Happy
je trouvais ça bizarre parce que c'était pas ton style habituel , enfin bref, je m'enfonce affraid

oui cheese

Bon, pour que ça ne perturbe personne d'autre, la fic est bien une fic de Cinderella. Wink

_________________


Mon site
Mon blog
Petit rappel : LES REGLES DU FORUM DOIVENT ETRE LUES... ET SURTOUT APPLIQUEES cheese CLIQUEZ ICI POUR LES LIRE
avatar
gjc597
Modo: La Brute

Nombre de messages : 3140
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://gjc597.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Marine-CO le Mer 5 Avr - 18:58

C'est pas mal, un peu cliché, mais bien écrit. Bien que trop peu plausible,
Spoiler:
Sam n'aurait jamais pu cacher une enfant à autant de monde.
Cependant, y'a des détails qui me choquent. Comme le fait que
Spoiler:
A peine elle est accouchée, Héléna puisse sortir de la maternité. Je n'ai pas encore eu d'enfant, mais je doute qu'on puisse partir aussi peu de temps après son propre accouchement.
Spoiler:
Autre chose, USA Londres, en 3 heures, même le concorde le faisait pas, encore moins en train... Wink

Enfin, choses moins anecdotique, je suis très étonné des réactions de Jack jusque là, qu'il ne cherche pas à fouiller un peu plus cette histoire, et qu'il accepte aussi facilement cet enfant.

Malgré tout ça, je suis restée accroché à la lecture donc j'attend la suite...


Pour finir, moi ça m'a pas perturbée, je m'en suis pas vraiment rendue compte...
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  satine le Mer 5 Avr - 22:11

Je suis du même avis que Marine (ben quoi entre Marine on se comprend! lol non c'est juste qu'elle poste avant moi, et que quand je marque le mien, je me rend compte que j'ai écrit la même chose qu'elle! lol)

Bon alors l'histoire est bien écrite et très fluide! Au niveau lecture je vraiment bien restée accrochée! donc j'ai hate de lire la suite!

Sinon tout comme Marine
Spoiler:
j'ai été choquée par le train qui fait Colorado Springs-Londres en 3h et surtout par le TRAIN lui-même! lol
Enfin sa peut arriver de se tromper!
Spoiler:
Sinon la coup de la maternité qui lâche une femme, heure après qu'elle est accouchée, c'est impossible! Déjà parce que normalement après un accouchement normal (sans péridurale!) une fois doit rester allongée au moins deux heures (au cas où d'une hémoragie, enfin ça à jamais empêché ma mère de se lever pour aller fumer sa clope, 30min après avoir accouchée! mdr 3617mavie, vous connaissez? lol)
Enfin c'est un détail! lol

Spoiler:
Euh les réaction de Jack m'ont aussi un peu surprise, je m'attendait à plus de curiosité, plus de réaction à PLUS quoi! lol

Mais malgré tout ça, je suis resté accrochée jusqu'au bout (je suis trop curieuse! lol) je suis comme Marine, j'attend la suite!
En tout cas y'a un potentiel!
Continue diable
avatar
satine
Lecteur des Harry Potter
Lecteur des Harry Potter

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : la tête dans les étoiles
Loisirs : écrire, lire, aller sur l'ordi....
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cellequitue.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  CLD le Mer 5 Avr - 22:17

Marine Carter O'Neill a écrit:C'est pas mal, un peu cliché, mais bien écrit. Bien que trop peu plausible,
Spoiler:
Sam n'aurait jamais pu cacher une enfant à autant de monde.
Cependant, y'a des détails qui me choquent. Comme le fait que
Spoiler:
A peine elle est accouchée, Héléna puisse sortir de la maternité. Je n'ai pas encore eu d'enfant, mais je doute qu'on puisse partir aussi peu de temps après son propre accouchement.
Spoiler:
Autre chose, USA Londres, en 3 heures, même le concorde le faisait pas, encore moins en train... Wink

Enfin, choses moins anecdotique, je suis très étonné des réactions de Jack jusque là, qu'il ne cherche pas à fouiller un peu plus cette histoire, et qu'il accepte aussi facilement cet enfant.

Malgré tout ça, je suis restée accroché à la lecture donc j'attend la suite...


Pour finir, moi ça m'a pas perturbée, je m'en suis pas vraiment rendue compte...

Je suis assez d'accord avec ça.
Spoiler:
Sauf que pour avoir eu un bébé, je n'imagine pas après accouchement partir aussi vite, surtout qu'il y a des tas de sois a faire . De même sortir le bébé de la maternité si tôt c'est pas très plausible
Jack qui ne cherche pas à comprendre me surprend aussi c'est vrai, je l'ai trouvé très passif...

Sinon, j'attends la suite, d'ailleurs je ne sais même pas pourquoi j'ai lu sachant que cette fic était à suivre. Ne tarde pas trop à publier le reste s'il te plait Wink
avatar
CLD
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 691
Age : 39
Localisation : Devant l'ordinateur
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  marina119 le Jeu 6 Avr - 22:25

je suis curieuse quand meme de savoir la suite!

marina119
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 06/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Cinderella le Ven 7 Avr - 20:18

Coucou !
je voulais vous remercier pour m'avoir donner votre avis, négatif au positif car j'en ai besoin pour m'améliorer. il s'agit de ma première fic alors...
Spoiler:
"Autre chose, USA Londres, en 3 heures, même le concorde le faisait pas, encore moins en train... "
j'ai mis TRAIN ? je suis désolé, il est vrai que faire Londre-Colorado Springs en train ? pfff je suis pas très intelligente sur ce coup là ! et puis, il est vrai que ça mets + de 3 heures mais je n'ai pas vraiment fait attention sur le coup !
Spoiler:
"Cependant, y'a des détails qui me choquent. Comme le fait que A peine elle est accouchée, Héléna puisse sortir de la maternité."
Je n'ai pas encore d'enfant et c'est également vrai qu'on ne peut pas vraiment sortir de la maternité mais c'était pour la fic... vous me comprenez ? non ! pfff lol Wink
Spoiler:
"Enfin, choses moins anecdotique, je suis très étonné des réactions de Jack jusque là, qu'il ne cherche pas à fouiller un peu plus cette histoire, et qu'il accepte aussi facilement cet enfant. "
Et oh vous n'allez pas non plus réecrire la fic ! Wink lol
Spoiler:
il faut le comprendre, oui il aime Sam, mais il tient beaucoup à Helena, et ne veux pas la blesser, et puis il ne veux pas non plus blesser Sam en fouillant dans sa vie privée...
mais laissez continuer la fic, vous n'avez pas lu la suite...lol
pour finir, ça doit faire bizar de voir l'avatar d'Hito avec mon fanfic mais je vous rassure toutes, il s'agit bien de mon fanfic ! je sais vous l'avez déjà remarqué, et puis je n'ai certainement pas le talent d'Hito, un jour peut ètre, j'éspère...
Voilà... je vous remercie encore toutes pour vos commentaires, et n'hésiter pas à m'envoyer un mail, je suis toujours partante ! Wink
Bye


Dernière édition par le Jeu 1 Juin - 19:43, édité 2 fois
avatar
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 27
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Hito le Lun 10 Avr - 23:39

Hola! J'ai lu ta fic et je suis de l'avis général! Des erreurs mais c'est très bien écrit! Je ne vais pas répéter tout ce qui a déjà été dit. J'attends la suite!! cheers
avatar
Hito
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 18/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://hito76.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  mondaye le Mar 11 Avr - 2:49

Ben j'suis un peu comme tout le monde ! Y'a des trucs qui me gênent mais j'attends quand même la suite!!! Very Happy
avatar
mondaye
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 508
Localisation : Ici!
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Siress le Lun 8 Mai - 15:31

Alors moi, y'a des choses qui me gêne,
Spoiler:
certes le train pour Londres
, on peut se tromper pris dans la spirale de l'inspiration. Mais pour
Spoiler:
l'accouchement
, même pour l'histoire c'est un peu gros.
Mais le truc, qui perso, me gêne le plus
Spoiler:
c'est Melissa qui parle comme n'importe quel grande personne.
Voila sinon, je suis sur que la passivité de Jack trouveras sa raison dans le prochain chapitre qui arriveras TRES RAPIDEMENT.

LA SUITE


Dernière édition par le Dim 6 Mai - 15:15, édité 1 fois

_________________
Envoyer l'invitation du forum aux lecteurs et auteurs de fanfiction : http://fanfiction.superforum.fr/invitation-h13.htm
avatar
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 39
Date d'inscription : 12/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Cinderella le Lun 8 Mai - 22:41

merci pour vos commentaires a toutes ça me fait plaisir ! Very Happy

c'est vrai, que j'ai fait des trucs assez gros, j'en suis désolé, mais vous savez, quand vient l'inspiration... Wink

Spoiler:
C'est vrai que je n'ai pas fait attention à comment Mélissa parlait
je pense que ça me semblait normal.
Dans la prochaine partie, j'essaierai d'éviter ce genre de chose...

Merci encore Siress, et toutes les autres !!!


Dernière édition par le Jeu 1 Juin - 19:44, édité 1 fois
avatar
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 27
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Siress le Lun 8 Mai - 22:43

Quand auront nous la suite Cinderella.

_________________
Envoyer l'invitation du forum aux lecteurs et auteurs de fanfiction : http://fanfiction.superforum.fr/invitation-h13.htm
avatar
Siress
Admin: Shark

Nombre de messages : 3138
Age : 39
Date d'inscription : 12/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://fanfiction.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Cinderella le Lun 8 Mai - 23:01

Alors ça c'est une autre histoire !!! Embarassed

je ne sais pas vraiment quand je la posterai puisque je suis toujours sur la partie 2... sachant qu'il y en aura beaucoup plus de 2, je suis désolée pour celle qui n'aiment pas les fics à suivre, moi même n'étant pas une adepte du " à suivre" qui m'enerve !

Ce que je peux vous dire c'est que je vais réussir a la terminer (enfin j'espère) et que je suis dessus en ce moment même !

Encore désolée et j'espère quevous ne m'en voulez pas trop oops2
avatar
Cinderella
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 292
Age : 27
Localisation : sur la planète Terre...pour l'instant...
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant du bonheur 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum