Parallèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parallèle

Message  taaz23 le Lun 1 Oct - 23:43

Auteur : Taaz23
Genre : Ship très shipRésumer : 3 Mots : Parallèles, Porte, Fils.
Saison : Entre 4 et 7.
Disclaimer : Rien n’est à moi, je ne touche pas d'argent ....
Note : 2eme essaie de fics a vous de juger.
Je suis toujour dans l'esprit du ship très ship, je sait sa parait peut etre trop mais j'aime.

Je sait aussi que c'est un sujet fait et refait mais sa me plait.

Tout ce qui est encadré de ** ** sont les pensées des personnages.
L'histoire se situe en 2003

Merci a ma conseillère privée lol Merci Laura et vive les Inhcuacuus dédicace a vous.
Un grand merci a Bibiche qui ma corriger le texte et donner pas mal de conseilles pour la prochaine
Merci a toi tu es était super.

Bonne lecture



Parallèle



Le Lundi 30 Juillet.

Depuis le Jeudi précédent, sg1 était en vacances. Jack était à la pêche dans son chalet, Teal'c était parti retrouver son fils, Daniel en expédition sur une planète recensée comme ayant accueillit des Anciens, et Sam était restée à la base avec Naqqui.

Il était 14h quand le ventre de Sam cria famine elle se dit qu’il était quand même temps d'aller manger un morceau. Elle se leva et partit au mess, elle prit un plateau avec du poulet au citron et une gelée bleue. Elle s'assit a une table. Quand Janet entra.

J : Je te cherchais.
S: Ah bon qu'est ce qui t 'arrive
J: Rien il n’y a personne à l'infirmerie, enfin si, mais les infirmières s’en occupent. Je voulais juste discuter.
S: Ben tu vois, je suis là.
J : Alors ? Tu profites de la tranquillité du mess à cette heure ci ?
S : Oui, mon estomac m'a rappelé à l'ordre.
J : Le colonel va bien ? Dit-elle d'un air malicieux.
S: Tu le sais aussi bien que moi, non.
J : Tu n'es pas drôle !
S ( souriante ) : Je sais.
J: Que fais-tu ce soir ? Tu veux venir manger à la maison avec Cassie et moi ?
S : Oui, pourquoi pas.
J : D'accord, 20h.
S: J’apporte le vin.
J : Tu... (Elle fut coupée par une alerte)

ACTIVATION NON PROGRAMMEE ! ACTIVATION NON PROGRAMMEE !

S: Désolée, je vais aller voir, à ce soir si on ne se croise pas.
J: A tout à l'heure.

Elle partit et se dirigea vers la salle de contrôle où se trouvait déjà le Général.

S: Bonjour monsieur.
H : Major. Avons-nous un code d'identification Walter ?
W : Oui, c'est un ancien code de sg1.
H : Major, une idée sur l'identité de ce voyageur.
S: Non monsieur, mais nous devrions peut être ouvrir l'iris.
H : ( à walter ) Ouvrez l'iris. ( au micro ) Soldat tenez-vous prêts.

Après 30 secondes d'attente un jeune garçon fut projeté du vortex. Sam et le Général descendirent en salle d'embarquement.
Sam s'approcha de l'enfant au moment ou l'équipe médicale arrivait.

S: Il respire.
J: Nous allons lui faire passer des examens monsieur.
H : Bien Docteur.
S: Monsieur, puis-je les suivre ?
H: Bien sûr Major.

Sam rejoignit Janet qui examinait l'enfant. Elle attendit une trentaine de minutes le temps pour le docteur, d’avoir fait tous les examens nécessaires.

S : Alors Janet ?
J : Il a un traumatisme crânien. Il dort mais je pense qu’il risque de rester dans cet état 2 voire 3 jours.
S: Tu as découvert quelque chose sur son identité ?
J (en rentrant dans son bureau) Tiens, il avait ce sac sur lui, peut être qu'il y aura des informations.
S : Merci je vais le mener au général.

Sam se dirigea vers le bureau du général
** Qu'est qui va nous tomber dessus encore **
Elle tapa à la porte, et attendit la permission d'entrer.

H : Entrez. Ah major ! Alors cet enfant ?
S: Le docteur Fraisier dit qu'il a un traumatisme crânien, il risque de dormir 2 ou 3 jours. (En lui tendant le sac) Il avait ce sac avec lui en arrivant.
H: Merci Major, je vais voir ce que ce sac contient. En attendant, je vais faire appeler le reste de Sg1. Vous pouvez retourner à vos travaux.
S : A vos ordres.

Elle repartit dans son labo. Hammond fit entrer Walter pour qu'il rappelle Daniel et Teal'c, puis prit son téléphone et composa le numéro du portable de Jack.

J: On ne peut jamais être tranquille !
H : Colonel ?
J : Général ?
H: Désolé Jack, mais il faut que vous rentriez dès que possible.
J: Que se passe t’il encore ? Les tok'ras veulent nous envoyer au suicide ?
H: Non colonel, rien avoir avec les tok’ras. Rentrez.
J: Je serais là demain matin Monsieur.

Jack râla en raccrochant. Le Général sourit en imaginant la tête de son second à cet instant.
Puis se mit à lire les documents qui étaient dans le sac de l’enfant.
Il y découvrit un livret de Famille et un cahier bleu.
Plus le général lisait, plus son visage laissait paraître des émotions telle la surprise.
** C'est pas vrai **

La journée se passa relativement bien. Janet viella sur le jeune garçon, Sam passa le voir quelques instants et reparti dans son labo.
Le général quand à lui, réfléchissait comment réagir face à cet enfant.

A 19 h, Sam rentra chez elle pour prendre une douche et se changer, puis prit sa voiture et roula jusqu'à chez Janet. Elle frappa à la porte et attendit que Cassie vienne lui ouvrir.

C : Salut
S : Bonjour cassie ! Comment vas tu ? dit elle en lui faisant la bise.
C : Bien bien. Maman n'est pas encore arrivée, elle a dit qu'elle aurait 20 minutes de retard.
S : D'accord.
C: Viens t'asseoir. (en désignant le salon où se trouvait 1 canapé et 2 fauteuils disposés face à une télévision )
S: Alors, qu'est que tu me racontes ?
C : Pas grand chose, je viens de finir à l'instant un exercice de philosophie. Je t'assure que c'est passionnant ! dit-elle sur un ton ironique.
S: Ah je veux bien te croire. Tu aurais du attendre que Daniel rentre et te donne des conseils.
C : Pas bête.
S: Oui, je sais.

Elles se mirent à rire

C: Tu veux boire quelque chose.
S: Qu'est que tu as ?
C (réfléchissant ) Euh… Coca-cola, Jus de Pomme, Jus D'orange, Muscat, euh…
S: Jus de Pomme ca ira, merci.
C: D'accord, je vais le chercher.

Janet arriva quelques minutes plus tard, elles parlèrent de tout et de rien.
Janet raconta l'état de santé de son petit patient et Cassie leur confia qu'elle avait rencontré un garçon qui se nomme Mathieu, un français, et qu'elle le trouvait super sympa et surtout très mignon. Sam et Janet rigolaient à l'enthousiasme de la jeune fille. Mais quand Cassie prononça ces quelques mots :

C: Bon moi, j’ai trouvé mon prince charmant. A vous maintenant.

Les deux jeunes femmes se regardèrent et levèrent les épaules.

La soirée se termina dans la bonne humeur. Après des accolades Sam rentra chez elle.


Le lendemain matin, un briefing de sg1 était prévu à 8h pour parler de l'enfant.
Daniel, Teal'c et Sam était déjà là. Ils attendaient Jack et le Général.

D: Vous savez ce qui se passe ?
T: Non Daniel Jackson.
S: Hier un enfant a passé la porte, il est inconscient mais je n'en sais pas plus.
D: Oh !

5 min plus tard, Jack arriva.

J: Bonjour à tous !
D: Salut.
S : Bonjour monsieur.
T : O'neill.
J : Bon, pourquoi m’a t’on sorti de ma tranquillité ?
Sad Arrivant ) : Car ce qui est arrivé hier vous concerne.
J: Nous concerne ? Qu'est il arrivé ?
H: Assoyez-vous, je vais vous expliquer.

Hammond expliqua aux hommes de sg1 ce qui s'était passé hier. L'arrivée de l'enfant, son état de santé et le fait qu'il avait un sac avec lui.

H : Dans ce sac se trouvaient ses papiers personnels.
S: Donc, nous avons son identité ?
H : Oui major.
J: Alors ?
H : Laissez-moi finir, avec ces documents se trouvait une lettre. Je vais vous la lire mais préparez vous à avoir un choc.
J: Monsieur vous…
H : Ne dites rien colonel, et écoutez.

J: ( arrivant ) Excusez moi monsieur, j'avais des dossiers à remplir.
H : Asseyez vous.

Janet sourit à l'équipe tout en s'installant.

Hammond prit la lettre, prit une inspiration et commença sa lecture, non sans avoir regardé les membres de l'équipe un par un.

«  Bonjour,

Je me présente, je suis la mère du petit garçon qui vient d'arriver chez vous. Il se prénomme Noah.
C'est un petit garçon très gentil. Je sais que, en tant que mère, je ne suis pas très objective, mais il est aussi très remuant.
Il est né le 3 septembre 1999, ce qui lui fait aujourd'hui 4 ans. Si vous lui avait fait des analyses, vous aurez remarquez des traces de naquadah, c'est normal, vu que mon époux et moi même, avons été tout les deux l’hôte des tok’ras.
Nous avons du injecter un remède tok'ra à Noah, pour ne pas qu’il se souvienne des deux dernières semaines. Je vous en pris, ne lui dites pas qu'il est dans une réalité parallèle, il serait trop perturbé.
J'espère que chez vous la situation est à peu près la même que chez nous.
Je vous ai fait un récapitulatif de notre situation, avec les goa'ulds, familial et de mes travaux.
Eduquer Noah comme si c'était le votre. Je sais que vous le ferais car c'est ce que moi j'aurais fait.
Merci.
Bon courage à vous.

Madame O'neill.

PS: Je sais Sam, tu voudrais comprendre le fonctionnement des mondes parallèles par la porte
mais je n'ai pas le temps. Tu le découvriras en temps voulut. 

Un silence lourd pesait dans la salle. Plusieurs secondes qui semblaient des heures.

C'est Janet la première qui osa ouvrir la bouche.

Jan : C'est ce que je voulais dire monsieur ! dit-elle en tendant le dossier jusque là devant elle au général

Hammond attrapa le dossier et dit : Continuez.
Jan : Le petit a des traces de Naquadah, mais maintenant je comprends mieux.

H : Bon, ( il s'éclaircit la voix ) je vais vous lire son état civil .
Noah Jonathan Carter O'neill
Né le 3 septembre 1999 à Colorado Springs

A ces quelques mots, Jack et Sam s'étaient avachis sur leurs fauteuils.

H : Colonel, Major vous allez bien ?
J : Oui.
S: ( pâle ) : Oui monsieur.
H : Je pense que pour le moment il n'y a rien a rajouter, docteur prévenez nous quand le petit se réveillera. Vous pouvez disposer.

Hammond se leva et parti dans son bureau sans un mot. Jack partit, suivit de Sam.

D : Que va t’il se passer maintenant ?
Jan : Je ne sais pas Daniel, mais moi il faut que je retourne à l'infirmerie
T : Moi, je rejoins mes quartiers.

Daniel resta seul en salle de briefing, puis décida de se remettre à sa traduction.

La journée se passa très vite. Sam avait travaillé sur son réacteur mais faisait régulièrement des petits passages à l'infirmerie. Daniel quand à lui, avait travaillé sur sa traduction. Enfin, il avait essayé, mais sa concentration était sans cesse interrompue par ses pensées qui divaguaient sur la situation actuelle.
Teal'c avait médité, puis avait été s'entraîner avec Ferrettie. Quand à Jack, il était resté toute la journée dans ses quartiers, il ne savait pas comment agir maintenant avec son second.

Il était 19h30, temps d'aller manger un morceau. En rentrant dans le mess, Jack rejoignit Daniel et Teal'c.
J: Salut les gars.
D: Jack.
T : O'neill.
J: Alors Teal’c ? Avec Ferrettie ? Ca s'est bien passé ?
T: Oui O'neill, c'est un très bon guerrier.
Jack sourit. Ils parlèrent de tout et de rien. Cinq minutes plus tard, Sam rentra. Elle regarda la table du colonel mais décida d'aller manger avec Janet et d'autres femmes.
D : Pourquoi Sam ne vient pas avec nous ? dit-il d'un air triste.
T: Peut être a t-elle quelque chose à leur dire Daniel Jackson.

Jack n'avait rien dit pendant tout le repas. Il jeta de furtifs coups d'œil à Sam.


J : Bon j’y vais.
D : Attendez Jack, il faut que je vous parle.
J : Pas le temps

Jack partit avec Daniel sur ses talons.
J : ** Qu'est qu’il me veut ?**
Il accéléra le pas pour rentrer dans ses quartiers.

D : JACKKKKKKKKKKK !!!!
J : Quoi Daniel ? ?
D: Il faut que je vous parle !
J : De quoi ?
D : De votre comportement et de votre fils.
J : Daniel !dit il en le faisant rentrer dans ses quartiers, puis reprit, ce n'est pas mon fils et puis je ne vois pas de quel comportement vous parlez.
D : Ah ! Vous ne voyez pas le fait que vous ne parliez pas à Sam ? Le fait que vous niez l'évidence ?
J : Quelle évidence ?
D : Que Noah est votre fils.
J : Stop Daniel !dit il en levant la main, laissez moi tranquille.
D : Vous êtes un idiot, vous avez une chance d'avoir Sam.
J : Stop je ...
D : (le coupant ) Regardez moi Jack, et osez me dire que cet enfant ne représente rien à vos yeux.

Jack ouvrit la porte et fit comprendre à Daniel qu'il n’était plus le bienvenue. Daniel partit en pétard et alla rejoindre Teal'c, pour parler de la situation.

D: Il m'énerve Teal'c !
T : Attendez.
D : Attendre quoi ?
T : Vous verrez.
D : Teal'c, normalement j'aime nos discussions, mais là… (il soupira) Bon, je vais me coucher. Bonne nuit.
T : Vous aussi Daniel Jackson.

Pendant ce temps là, Sam était assise au côté de l'enfant.
S : ** Qu'est qu'il est beau, les mêmes traits que Jack et voilà tu repenses à lui argg **
Jan : (qui entrait ) Sam.
S : mmh oui ?
Jan : Tu devrais aller dormir, il est plus de minuit
S : J'y allais.
Jan : Alors bonne nuit.

Sam se leva et se retourna avant de franchir la porte.

S : Il va bien Janet ??
Jan : Très bien.
S: (souriant ) Merci. Bonne nuit.

Vers 3 heures du matin, Jack ne dormait toujours pas. Il tournait et retournait dans son lit.
J : ** Pff et Merde ! **
Il se leva, s'habilla et sortit discrètement de ses quartiers.
** Qu'est ce que tu fais mon vieux ? **
Il rentra doucement, regardant, puis il s'assit sur la chaise juste à côté du lit. Il le regarda dormir.
** Dieu qu’il est beau, normal c'est le mien. ** un petit sourire né à cette pensée.
Il le regarda pendant des heures. Il était presque 6 heures. Il s'était endormit.
Il entendit du bruit derrière lui, il se retourna pour voir Janet.
Jan : Bonjour Colonel.
Et lui qui voulait être discret.
J : Bonjour Docteur,... Janet.
Jan : ( elle sourit ) Il va bien Jack.
J : (rendant son sourire) Merci, je vais y aller.
Jan : Bien.
J : Janet, prévenez moi si…
Jan : Bien sur.

Il partit se reposer. Deux heures plus tard à l'infirmerie .


Dernière édition par le Mar 2 Oct - 0:00, édité 2 fois
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  taaz23 le Lun 1 Oct - 23:46

Il partit se reposer. Deux heures plus tard à l'infirmerie .

S: Janet arrête tu veux bien ?
Jan : Mais vas-y, lance toi bordel !
S : C'est ca oui ! Je vais me lancer et me faire rire au nez ?
Jan : Tu te trompes, il ne fera pas le premier pas, alors toi, vas-y !
S : S'il ne le fait pas, c'est peut être qu'il s’en fiche.
Jan : Oh Daniel a raison, vous êtes deux idiots. ( Silence ) Il t'aime.
S : Janet.
Jan : Et toi aussi Sam ?
S : Oui.
Janet sourit. Elle l'avait dit. Peut être que c'était le petit qui l'avait fait craquer, ou peut être qu’elle n’en pouvait plus de se cacher à tous.
J: Dis lui.
Elle ne laissa pas à Sam le temps de répliquer. Janet était sortie pour se trouver nez à nez avec le colonel. Il la regarda, sourit, mais ne dit rien. Il Repartit aussitôt.

Il était onze heures quand il se réveilla.
N : Maman, Maman, Maman !
Jan : Doucement mon grand !dit-elle en se rapprochant doucement.
N : Janet, dit-il en souriant, elle est où maman ?
Jan : Je vais la faire appeler d'accord ?
Noah répondit d'un signe de la tête.
Jan : Ne bouge pas.

Janet se dirigea dans son bureau et appela le Général. Celui ci lui dit qu'il arrivait et qu’il passerait prévenir le Major.

Sam travaillait sur son ordinateur quand elle entendit la porte s’ouvrir derrière elle. Elle se retourna
et vit le général.

S: Monsieur ! dit elle en se mettant au garde à vous.
H : Repos Major. Je viens vous prévenir qu'il s'est réveillé.
S: (sourire) D'accord Monsieur.
H : Il vous réclame. ( silence ) Vous avez pris une décision ?
S : Oui je veux le garder monsieur.
H : Vous avez parlé au colonel ?
S : Non mais c'est ma décision Monsieur.
H : Très bien, je ferais faire les papiers, mais en attendant vous m’accompagnez.
S : Avec plaisir !dit-elle avec le sourire aux lèvres

Ils rejoignirent l'infirmerie.
Sam prit une grande respiration et entra.

N : Maman !! dit -il en criant.
S : Salut bonhomme dit elle en lui faisant un câlin.
Jan : Allez, maintenant laisse moi finir dit elle une seringue à la main.
N : Maman s’il te plait pas de piqûre.
Sam sourit devant l'air de chien battu du petit bout devant elle ; Tu sais les piqûres de Janet on les sens même pas.
N : Regardant Sam avec de grands yeux bleus : C'est vrai ?
S: C'est vrai.
Alors le petit laissa faire Janet, il fit une grimace avant même qu'elle n'est plantée l'aiguille.

N : Dis maman, il est où papa ?
Sam regarda autour d'elle cherchant du regard du soutien.
H : Il est en mission, il rentre bientôt.
Le petit lui fit un magnifique sourire et répondit : Merci papi George.
Ce qui fit sourire toutes les personnes dans la pièce.

Il était déjà adopté.

H : Je dois y aller, à plus tard.
Jan : Moi aussi j'ai du travail qui m'attend.
N : A toute !
Sam sourit ** La même désinvolture que son père **
N: Il arrive bientôt papa ?
S : Oui mon cœur.

Pendant ce temps, le Général trouva Jack en salle de Sport en train de discuter avec d'autres officiers

H : Colonel O'neill puis je vous parler ?
J : Bien sur mon général !dit il en s'avançant vers lui.
H : Venez ! lui dit-il en lui montrant la pièce vide à côté. Après avoir fermer la porte.
Noah est réveillé.
J: Bien, dit il en passant sa main dans ses cheveux.
H : Le major a décidé de le garder Jack.
J : Ah…
H : Je vais en informer le président .
Le général partit laissant jack seul dans la pièce. Il s'assit posa les coudes sur ses genoux et se pris la tête entre les mains.
** Elle le garde et toi tu fais quoi dans cette histoire mon vieux ? Allez, il est temps ! Prends une décision. **

Bureau de Hammond
Quelqu'un frappa à la porte.
H: Entrez, Jack.
J: Monsieur, il s'assit pris une grande respiration, Je veux le garder aussi.
H: Je m'en douté, c'est pourquoi il est officiellement votre enfant à vous deux.
J : Le président est d'accord ?
H: Oui Jack.
J : Merci dit il en se levant et partant.
** Le plus dur reste à faire **

Il vagabonda dans la base en cherchant le courage d'aller à l'infirmerie. Faire comme s'ils l’avaient vu grandir comme s’ils vivaient tous les trois ensembles, cela risquait d’être dur.

Ses pas le mena jusqu'à l'infirmerie, il passa la tête mais ne vit personne. Il entra et se dirigea vers le lit de l'enfant : de son enfant. Il dormait. Jack s'assit et le regarda pendant une bonne demi-heure.

Noah se mit à tourner dans le lit, il transpirait, on aurait dit qu’il se battait avec quelque chose ou quelqu'un tout à coups, il se mit à hurler.

J ( en le secouant doucement ) : Noah réveille-toi ! Réveille-toi !
N: (affolé) Papa ?
J : ( en le serrant dans ses bras ) : Ca va aller, ce n'était qu'un cauchemar.

Noah resta dans les bras de Jack quelques minutes puis s'écarta.
Jack avait agit d'instinct et ne le regrettait pas.

N: Maman m'a dit que tu étais en mission, tu es rentré ?
J : ** Maman, j'en reviens pas ** : Ouis je suis rentré il n’y a pas longtemps.
N: Elle est où ?
J : Qui ? Dit-il bêtement
N : Ben maman pardi !
Jack sourit a la réplique de son fils cela semblait si évidant !
J: Je ne sais pas, sûrement dans son labo.
N : D'accord, on rentre à la maison quand ?
Jack se sentit mal à l’aise : Je ne sais pas.
N : Mais tu ne sais rien aujourd'hui.
J Sad faussement vexé ) : Non mais dis donc toi, comment tu me parles ? Je vais me fâcher si tu continues.
N ( faisant semblant d'avoir peur ) Ah non pitié !
J : Alors là, tu vas voir. Jack se pencha et fit des chatouilles à Noah qui rigolait sans pouvoir s'arrêter . Alors, on fait toujours le malin ?dit-il.
N ( rigolant ) T’as gagné papa, t’as gagné.
J ( fièrement) Je suis trop fort.
N : Oui, mais pas contre maman.
J : Ca veux dire quoi ça ?
N { en haussant les épaules ) Ben qu'elle te bat toujours.
J (mi-amusé, mi-vexé ) : Même pas vrai dit-il sur un ton d'un enfant.
N : Si si même tonton Daniel le dit.
J : Daniel, j'aurais du m'en douter.

Ils se sourirent.
Pendant ce temps, deux personnes avaient observée la scène.
Jan : C'est touchant.
S : Oui dit elle tristement.
Jan : Que se passe t’il ?
S : Rien, je dois aller travailler. Elle sortit et rejoignit son labo. Elle était perturber a l'idée d'avoir un enfant de devoir l'élevé seule si lui refusait son rôle Puis après mure réflexion elle se dit qu' elle avait pris le bonne décision à lui maintenant,

Janet alla voir son petit patient.
Jan : Bonjour messieurs, enfin re bonjour, alors comment vas tu Noah ?
N : Bien, je peux sortir ?
Jan : Pas encore .
N : Mais s’est pas juste, je…
J ( le stoppa ) Stop, tu écoute le Doc.
Jan ( sourit ) : Merci du soutien.
N: Pff !
J : Aller, repose toi, je reviens après.
Jack embrassa Noah.
N: A toute Pa'.
Jan : Jack, je peux vous parler ?
J: Oui ** elle m'a appelé par mon prénom, aie…** De quoi ?
Jan : Du petit.
J ( la coupant ) : Il ne va pas bien ?
Jan : Du calme colonel, au contraire il va très bien, s'est pour cela que ne je vais pas pouvoir le garder ici longtemps dit-elle sur un ton amusé.
J : Ah…
Jan : Oui, donc…
J : Je sais Janet.
Jan : Bien, alors bon courage ! dit elle en souriant.

Jack partit vers le labo de Sam. Il fallait qu'ils parlent. Il arriva à destination et entra discrètement.
Elle etait devant son ordinateur mais semblait absente.

J: Bonjour.
Sam sursauta : Bonjour monsieur.
J : ** monsieur, sa va être plus dur que prévu **
Elle évitait de le regarder.
S : Que vous arrive t’il ?
J : Il faut que nous parlions dit-il soudainement.
Elle se retourna et le regarda dans ses yeux noisettes.
S : De quoi ?
J ( décidait ) : Vous le savez très bien.
Sam baissa les yeux. Il s'approcha, lui prit le menton, et lui souleva pour se retrouver de nouveau les yeux dans les yeux , les yeux azur dans les yeux noisettes.
J: Sam dit-il avec douceur.
S : Jack ?
Il sourit, un sourire qu'elle lui rendit.
Il s'approcha doucement, millimètre par millimètre, la regardant dans les yeux pour voir si elle le voulait. Elle souriait toujours. Il déposa un doux baiser, très doux baiser.
Il se recula, elle avait les yeux fermés.
Jack n'était pas doué pour les mots. Il réussit juste à sortir : C'est d'accord ?
S: ( souriante ) : Oui dit elle doucement.
Ils se regardaient.

Janet déboula dans le labo. Ils se séparèrent rapidement.
Jan: Désolé de vous interrompre, mais il a disparu.
S: Comment cela ?
Jan : Il n’est plus à l'infirmerie.
J : Je vais faire des équipes pour le trouver, il ne peut pas avoir disparu comme sa ! Il se pencha furtivement sur Sam et dit : Ne t'inquiète pas.
Puis il partit à sa recherche.
Dix minutes plus tard.
T (par la radio : O'neill, je l'ai trouvé. Je vous le ramène au laboratoire du Major.
J ( par radio ) : Compris a de suite.

Jack arriva avant Teal'c au labo . Le Doc. et Sam s’arrêtèrent de parler quand il arriva.

Jack les regarda d'un air suspicieux : Ils arrivent. Teal'c la trouvé. Il le mène ici.
Sam lui sourit, se qu'il ne manqua pas de relever.

Teal'c arriva avec l'enfant sous le bras.
T: Le voici O'neill.
Jack sourit vu la position de Noah. Sam elle aussi sourit, puis ils redevinrent sérieux.
J: Je peux savoir où tu étais ?
N ( baissant la tête ) Ben… euh…
S : Quoi ?
N Elle ( en montrant Janet ) me piquait avec son aiguille.
Sam ne put retenir un sourire en pensant qu'il ressemblait à Jack.
J : Ce n’est pas une raison.
N : Ben… toi tu fais pareil.
Sam explosa de rire ainsi que Janet.
J { quelque peu vexé ) Major, Docteur dit-il sèchement.
Noah était fière de son effet mais se reprit vite en voyant le regard de Jack.
J : A l'infirmerie… et vite !
Noah baissa la tête et partit avec Janet. Sam les suivit aussi. Jack s'en voulait, elle était partie sans un regard vers lui. Il avait était trop dur, il l'avait vexé.
J ** Quel idiot tu fais Jack O'neill **
Lui aussi parti en direction de l'infirmerie, d'où il entendit un vacarme étourdissant.

N (essayant d’échapper à Janet ) Non, NONNNNNNNN, pas de piqûres !
S: Noah, ca suffit, ne fais pas le bébé !
N : Je suis pas un bébé dit-il vexé.
S: Alors viens.
N: Non s’il te plait maman, non. J'aime pas les piqûres, ça fait mal.
Jack qui avait suivit la scène entra : Alors t'es un bébé.
N : Non.
J: Ben si, tu as peur d'une petit aiguille.
N : Même pas regarde dit-il en avançant son bras vers Janet qui le piqua avant qu’il ne change d'avis.
J (fier du coup de maître qu’il venait de faire ) Alors ca fait mal ?
Noah grimaçant : Même pas.
Sam rit à cette image.
N: Bon, on peut rentrer à la maison maintenant ?
J : euh… c’est à dire que…
S : On est consigné à la base pour le moment.
N: Oh… , mais je peux aller dans mes quartiers ?
J : Oui, on t’accompagne.
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  taaz23 le Lun 1 Oct - 23:47

Noah prit la main de Jack. Ils partirent en direction de ses quartiers, suivit de près par Sam.

J: Voilà, ils sont là .
N : Et vous vous êtes où ?
J : Sam est juste là dit-il en lui montrant la porte juste à côté.
N : Sam ? Maman tu veux dire ?
Sam vira au rouge, ce qui fit rire Jack.
J : Oui maman dit-il en regardant Sam du coin de l'œil.
S : Aller, vas jouer dit-elle en lui ouvrant la porte.
N : Oui maman dit-il en lui faisant un bisou ainsi qu'à son « père ». 

Puis ils sortirent tout les deux. Sam allait partir pour reprendre son travaille quand Jack l'attrapa par le bras.
J : On peut se voir ?
S: je ne sais pas trop.
J : S’il vous plait dit-il d'un air de chien battu.
S: Dans mon labo.
J : Vos quartiers sont plus près dit-il avec un sourire en coin.
S ( réfléchissant et se dirigeant vers ses quartiers, elle ouvrit la porte ) : Vous venez ? Dit-elle avec un petit sourire.
Jack entra rapidement en vérifiant de ne pas s'être fait remarquer.
S: De quoi voulez vous parler ?
J : Je suis désolé pour ma réaction dans votre labo.
Sam s'inquiétait ** Il regrette j'en étais sûr **
Jack voyant passer de la tristesse dans le regard de Sam, se précipita de rajouter.
J : Non non, pas le baiser, ma réaction au propos de Noah et à votre fou rire.
Sam fut rassurée, elle sourit : Ce n'est rien mon colonel.
J : Nous ne somme que tous les deux, donc Jack serait mieux, non ?
S : D'accord Jack dit-elle en souriant de plus belle.
Jack s'approcha : Dites-moi où en étions-nous avant d’être interrompu ?
S : Là je crois dit-elle en l'embrassant.

Le baiser doux devient de plus en plus intense.
J:Sam, dit-il en s'écartant, on devrait…
S: Ah non…
Jack écarquilla les yeux face à la réaction de la jeune femme : Mais il n’est que 17 heures !
Sam d'un ton coquin ; Et alors ?
J: (souriant) Si nous nous faisons surprendre ?
S: Mais… dit-elle en l'attirant vers le lit, viens là.
Jack se laissa facilement convaincre, il la fit basculer sur le lit, continuant à l'embrasser tout en lui passant son bras sous son T-shirt. Il se releva brusquement, Sam gémit de mécontentement.
J: Attends.
Il partit vers la porte, la ferma à clé et reprit où il s’était arrêté. Les caresses s'intensifièrent, Sam dut étouffer quelques gémissements.

Il se réveilla le corps de Sam collé à lui. Elle avait la tête sur son épaule et les jambes entrecroisées avec les siennes.
Il l'embrassa doucement ses cheveux. Elle remua et le regarda.
J ( en l'embrassant ) Salut.
Sam lui rendant son baiser : Salut.
Jack se positionna sur Sam et recommença à l'embrasser.
S : Mmmh Jack…
J : Oui ? dit-il en re capturant ses lèvres.
S : Il faut que l'on y aille, il va nous attendre pour manger.
J : Oui, 5 minutes.
Sam rit à la motivation de son amant, puis le poussa : Allez lèves toi !

Ils s'habillèrent et au moment de partir Jack embrassa Sam passionnément.
J : Il me tarde ce soir.
S : Mais pourquoi cela ? dit-elle innocemment.
J : Ne crois pas que tu vas t'en sortir comme cela.

Elle sortit de ses quartiers et fit un petit signe à Jack pour lui faire comprendre que la voix était libre.
J : Je vous attends au mess tous les deux.

Jack partit au mess où se trouvait déjà Janet, Daniel et Teal'c. Jack partit s'installer avec eux.
J: Salut les gars, enfin vous aussi Doc.
Jan : J'avais compris Colonel dit-elle en souriant.
D: Où sont Sam et Noah ?
Jack mangeait ses frites : Ils arrivent.
T : Vous avez l'air affamé O'neill.
Jack releva son regard sur le Jaffa : Exact Teal'c.
Le Jaffa fit un signe de la tête.
Jan : Quand on parle du loup.
Sam et Noah entrèrent dans le mess. Ils passèrent prendre de quoi manger et s'assirent avec les autres.

Noah en s'asseyant : J'ai une faim moi !
D: Pire que son père celui là.
Jack le foudroya du regard puis regarda Noah manger comme un affamé. Ce qui le fit sourire.

A la fin du repas, Jack, Sam et Noah partirent vers les quartiers de ce dernier. Ils cherchaient à savoir comment était la chambre du bonhomme et dans quelle maison il vivait, pour essayer de reproduire à l'identique, ou presque.
Noah raconta tout ce que Jack et Sam voulaient savoir, puis vint l'heure de se coucher. Noah embrassa Jack et Sam et ils sortirent.
J: Tes quartiers ou les miens ? dit-il discrètement.
S : Les miens dit-elle en entrant dans ses quartiers, non sans jeter un coup d'œil aux caméras.
Jack entra rapidement dans les quartiers de Sam, ils passèrent la nuit comme ils avaient passé la fin d'après midi.

Le lendemain, Jack sortit avec la permission de Hammond, de la base pour aller organiser la chambre de Noah et faire quelques aménagements. En fin d'après midi, Jack rentra dans la base et alla directement voir Hammond.

Il frappa a la porte
H : Entrez. Ah Colonel ! Alors, vous avez fini ?
J : Oui mon général.
H : Un problème Jack ?
J : Euh non, enfin si…
Hammond sourit du au manque d'assurance de celui ci, ce qui était rare chez lui. : Jack ?
J : C'est à dire que c'est pour Noah et…
H : Et ?
J: Sam… après une pause voyant que le général n’intervenait pas, Je vous donne ma démission monsieur.
Hammond le regarda un petit sourire sur les lèvres : Ce ne sera pas nécessaire Jack, regardez ! dit-il en lui tendant un papier.
Jack n'en crut pas ses yeux, il regarda le général : Comment ?
H ; Très simple, j'ai demandé au président et après mure réflexion, il m’a rappelé pour me dire que grâce à votre dévouement pour la Terre, il pouvait vous accorder cela .
J : Merci.
Jack salua Hommond et sortit. Il ne réfléchissait plus, il se dirigea sans attendre dans le labo de Sam qui était en compagnie de Noah. Il entra, fit une bise sur les cheveux de son fils et prit Sam par la taille et l'embrassa fougueusement.
S : Jack ? dit-elle surprise.
J : Quoi ?
S : Tu étais plus discret hier.
J : Hier, je n'avais pas cela dit-il en sortant un papier de sa poche.
N : C'est quoi ?
Sam lut le papier puis releva son regard cherchant à savoir si tout cela était vrai, puis quand elle fut sûr, elle l'embrassa à son tour.
Noah répéta plus fort : Et qu'est ce que c'est ?
Jack le regarda : La permission de rentrer à la maison.
N : Cool !

Sam n'en revenait pas , ils étaient libres tout les deux, de s'aimer, d'élever Noah ensemble, tout les deux. Elle se répéta cela une bonne dizaine de fois pour en être convaincue. Ce fut la voix de Noah qui la sortit de ses pensées.

N : Bon alors, vous venez ?
S : Où ?
N : Ben faire nos sacs pour rentrer pardi !
J : Ben oui quand même ! dit-il en se tournant vers Sam.
S : Ok.
J : Dans trente minutes à la surface dit-il en embrassant Sam, tandis que Noah était déjà parti.


Une heure plus tard, Jack, Sam et Noah était chez eux, enfin chez Jack, qui dut inventer un super bobard pour expliquer à Noah le fait qu’il manquait certains de ses jouets et quelques meubles. Ce qui amusa Sam.
J : La prochaine fois, c'est toi qui t-y colle.
S: Tu t'en sors trop bien dit-elle en riant devant la mine déconfite de Jack.
J ( d'un air vexé ) Ce n'est pas drôle.
Sam qui riait encore plus : Si

Sam tourna le dos et partit dans la cuisine.
S: Que voulez vous manger ? Sam ouvrit le frigo.
J : Euh… je crois que l'on va commander.
S : Oui, sinon on fait ceinture.

Jack sourit puis demanda à Noah qui était dans le salon et regardait des dessins animés : Noah tu veux manger chinois ou pizza ?
N : Pizza papa !
Jack sourit ** papa je ne m’y ferais pas ** : D'accord je commande.

Après le dîner.

S : Allez chéri, au lit !
J : J'arrive mais je te préviens, j'ai pas sommeil.
S: Pas toi idiot. Elle lui sourit et reprit , Mais moi non plus je n'ai pas sommeil.
N : Berk…
J: Quoi ?
N : Rien mais moi je vous préviens, veux dormir dit-il en partant vite dans sa chambre puis il revint.
J : T'es pas au lit encore ?
N : Non vous avez oublié mon bisou.
Jack et Sam sourirent et lui firent pleins de bisous. Il repartit au lit suivit de Sam et Jack mais pas pour dormir.

Jack et Sam était enfin ensemble et heureux avec leur petit bonhomme.



FIN


Le 6 août 2007.
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  Miss O'Neill le Mar 2 Oct - 20:46

Bon comme tu l'as dit, c'est un thème vu et repris à maintes reprises. Je vais me permettre quelques critiques.

Spoiler:
D'abord, le style est assez enfantin avec un vocabulaire simple. Les dialogues manquent de profondeurs et de maturité. De plus, les réactions des persos ne vont pas avec leur caractère. Par exemple, Hammond n'avait pas besoin de les rappeler tous pour régler ce problème. Il les rappelle quand leur présence est strictement nécessaire mais là, ce n'était évidemment pas le cas.
Ensuite le petit Noah devrait noté plus de différences. Comme pour ses quartiers qu'il ne trouve pas changé contrairement à la maison. Ah oui autre chose (mais là c'est mon côté infirmière qui s'exprime) : on ne prévoit pas la durée d'un coma après un trauma crânien ! Désolée !
Quelques scènes étaient également en trop selon moi car elles ne faisaient pas avancer l'histoire.

Malgré le formidable travail de Bibiche, j'ai trouvé quelques fautes et des phrases qui manquaient de sens. Mais ne désespère pas ! C'est en écrivant qu'on devient écrivain !

_________________
Merci de lire les règles ici avant de poster pour la première fois !
Pour les spoilers, utiliser le code [spoiler].

avatar
Miss O'Neill
Modo : La sulfateuse

Nombre de messages : 1938
Localisation : L'autre bout de la galaxie
Loisirs : Des tas !
Date d'inscription : 23/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  malice le Mar 2 Oct - 22:16

il est dommage que tu n'ais pas retravaillé un peu ta fic avant de nous la proposer. Je suis sûre que bibiche a du te faire quelques remarques et suggestions pour celle ci.

même si le sujet est du vu, vu et revu, j'aurai trouvé interessant
Spoiler:
que tu developes ton idée, que tu fasses plus de descriptions, insiste plus sur les émotions, ect... car je ne suis pas vraiment entrée dans ton histoire.

j'ai noté pas mal d'incohérences par rapport au réalisme de la serie, des personnages.
Pour ma part, je n'apprécie pas de lire du ship "simplement pour lire du ship". j'aime m'imprégner de l'histoire, l'imaginer... et je n'ai pas retrouvé ca dans la tienne.

mais je lirai tout de même avec plaisir ta prochaine fic, que j'espère plus construite et détaillée Smile
surtout ne te décourage pas et continue Wink
avatar
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 39
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  taaz23 le Mar 2 Oct - 23:30

Merci pour tout vos conseilles, Bibiche m'a vraiment aider est je tiens a la remercier une fois encore.

Mais j'ai une question à vous poser qu'entendez vous par accentuer les sentiments (Exemple ? ), car bibiche me la dit aussi mais j'ai pas eu le temps de lui demandez vraiment.

Et pour la prochaine je croi qui va falloir attendre

Merci encore les critiques sont constructives même si des fois c'est ennuyeux en entendre

Wink
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  Ayana le Jeu 4 Oct - 22:01

Miss O'Neill a écrit: C'est en écrivant qu'on devient écrivain !

Je n'aurais pas trouvé mieux.

Spoiler:
J'aurai tendance moi aussi a pointé quelques faiblesse du coté du langage (sans se la péter trop on est habitué à ce que les personnages parlent quand même un langage légèrement plus "adulte", recherché) Ne serait-ce que pour marquer la différences entre eux et Noah....

Ensuite pour l'intrigue qui passe trop vite sur certains points (la relative facilité avec laquelle les persos passent de ce qu'ils sont à de joyeux parents en moins de 48 heures comme si c'était la chose la plus naturel du monde notament). D'autant plus que les sentiments des deux tourtereaux et de leur entourage, leur réaction fasse à cette situation étrange serait selon moi la chose la& plus passionnante à développer ici.

Dans le même genre certaines zones de l'histoire restent un peu obscures ce qui me gène un peu. Par exemple pourquoi Noah ne se doute de rien alors qu'il a quand même attéri dans une dimensions à cents lieues différentes de la sienne, et pourquoi il arrive là surtout ! Tu ne donnes aucune raisons et je me suis demandée pendant toute la fic pourquoi l'autre Sam a pris son gamin et bourré des affaires dans un sac à dos avant de le balancer par la porte. Il avait pas voulu manger sa soupe ? (bon ok là j'exagère un peu mais tu vois où je veux en venir....)

Enfin je regrette aussi que tu ais plié les personnages davantage au besoin de ton récit qu'à certains aspects pourtant connus de leur personnalité. J'entends par là qu'on a l'impression que untel agit comme ça parce que tu as besoin qu'il le fasse et pas parce que c'est ce qu'on pourrait attendre de son perso dans pareille situation (j'essaye d'être claire mais je suis pas sure de l'être désolée Embarassed )


Maintenant que tout ce que je te dises ne te décourage pas.
Déjà parce que c'est seulement une deuxième fic, donc ce genre d'erreurs sont assez commune à ce stade.
Et ensuite parce qu'on remarque quand même une certaine capacité à écrire une histoire cohérente et des dialogues raffraichissant. Des qualités qui accompagnées de quelques conseils te permettront d'après moi de progresser en persévérant (que les choses soit clair, je ne me serait pas embêtée à écrire un message si long et détaillé si je ne pensais pas sincèrement que le meilleur reste à venir et que tu dois persévérer Wink )

Pour finir concernant les fautes, la solution la plus simple mais que l'on oublie trop souvent: le béta ! Si ton béta n'est pas sure à 100 % de ses qualités de gramairien (et je dis ça en connaissance de cause parce que sans être un cas désespéré je me sais incapable d'écrire une fic entière sans aucune fautes, mes pauvres et courageuses bétas pourraient en témoigner) tu peux lui chercher un "collègue" "spécialisé" dans ce domaine. Ils ont un travail assez difficile comme ça avec ce qu'on leur ponds alors peut être qu'un peu de renfort pourrait alléger sa tache. Enfin ça c'est un avis personnel. Après reste à trouver la perle rare.....

Bonne chance pour la suite ! Wink


Dernière édition par le Ven 5 Oct - 20:16, édité 1 fois
avatar
Ayana
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1218
Age : 28
Localisation : Nantes, raah Nantes, son chateau, ses gondoles.... :p
Loisirs : L'histoire et l'archéologie of course, les livres, les amis, les séries....
Date d'inscription : 14/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://ayana-pitchoune.livejournal.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  taaz23 le Ven 5 Oct - 1:26

Merci Ayana pour tous tes conseil promit je m'étrait tous vos conseil en pratiques pour la prochaine.

Ton messages est vraiment encourageant.

Spoiler:
Pour la fic je s'est que les personnages évolut trop vite et que Noah dit rien sur le changement de monde. C'est maintenant que je ment rend comte. Mais bon la prochaine fois je ferait mieu.
Enfin j'espere Hihi

Pour mon orthographe s'est peine perdu heureusement que Bibiche était la parceque je vous assurent qu'elles en a corriger beaucoup et que pour ma part s'est normal qu'elle en ai louper quelque une.
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  bibiche le Ven 5 Oct - 13:48

Oulà, lol!

De rien, Taaz23, ça été ac plaisir, mais comme tu vois je ne suis pas encore parfaite pr la correction!!!!
Il est vrai que je n'ai pas osé trop m'attaquer à ton texte dans le détail, car je ne savais pas trop ce que tu comptais faire par la suite au niveau des corrections...
Mais, Je trouve les critiques plutôt justes, pas mal recoupent ce que je t'avais dit, mais c'est vrai qu'il n'y a pas de réels progrés sans essais et travail. Ton style, vocabulaire et orthographe vont s'améliorer ac l'habitude de l'écriture, ça été mon cas, (enfin je l'espère d'un point de vu lecteur scratch ), donc te décourage pas, continue et n'hésite pas à de mander de l'aide, plusieurs même!!

Et je ss tjrs dispo pour te relire si tu le souhaites!!!
avatar
bibiche
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : Basse-Normandie
Loisirs : Voyager, équitation, danse, escalade...
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cpaf.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  taaz23 le Ven 5 Oct - 22:28

Merci beaucoup bibiche
avatar
taaz23
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 325
Age : 27
Localisation : 81
Date d'inscription : 27/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sg1-and-atlantis.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  justmoi le Sam 2 Mar - 3:07

moi j'adore

justmoi
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 21/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parallèle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum