Seule au monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seule au monde

Message  Megane Carter le Jeu 14 Déc - 12:03

Titre : Seule au monde

Auteur : Megane Carter

E-mail : meg.carter@voila.fr

Genre : Un peu de tout.

Notes : Jack est Colonel et Sam Major (le bon vieux temps…) et l’histoire n’est pas franchement très originale et je crois qu’il y a un peu de mon mal du pays qui apparaît dans cette fic. Je trouve que ça se sent parfois que je n’étais pas de très bonne humeur et un peu déprimée quand j’ai écris ça… désolé.





Quatre-vingt-quatre.

D’un pas lent, Sam avançait vers le DHD.

Quatre-vingt-quatre.

Elle posa sa main sur l’objet en soupirant.

Quatre-vingt-quatre.

Elle essuya une larme et se laissa tomber sur le sol. Elle posa sa tête contre le DHD et regarda autour d’elle.

Quatre-vingt-quatre.
Quatre-vingt-quatre interminables journées.
Quatre-vingt-quatre nuits encore plus longues.

C’était le temps qu’elle avait déjà passé sur cette fichue planète. Son regard se posa finalement sur la porte, ou plutôt sur ce qu’elle pouvait en voir. Celle-ci se trouvait à l’horizontal, enfoncée de plusieurs dizaines de centimètres dans le sol. Elle était coincée. Et personne sur Terre ne savait où elle était. Elle doutait même qu’ils puissent une seule seconde penser qu’elle était en vie. Tous les jours elle faisait le chemin du village où elle s’était réfugiée, jusqu’au DHD. C’était inutile. Le DHD était en morceaux, elle n’avait aucune source d’énergie et quand bien même, parvenir à activer les chevrons manuellement aurait relevé du miracle. Rien ici n’était utilisable. Mais elle ne pouvait s’y résoudre. Elle ne pouvait pas laisser tomber l’idée de rentrer un jour. Elle ne voulait pas et ne pouvait pas. Et ces débris sur le sol étaient le seul lien qu’il lui restait encore avec son monde. Alors elle revenait.


Trois mois plutôt
Caché derrière une paroi dans un vaisseau mère Goa’uld, SG1 tentait à tout prix de ne pas se faire repérer.

« C’est pas vrai, » soupira Daniel, « pourquoi nos missions de routine doivent toujours finir comme ça ? »

Il soupira encore, n’attendant pas réellement de réponse à sa question. Qu’aurait on d’ailleurs pu lui répondre ? Un manque de chance, des coïncidences, un fort potentiel à s’attirer tous les ennuis de la galaxie. Il y avait probablement un peu de vrai dans tout ça.

« Au moins, on est en vie. »

L’optimisme de O’Neill ne semblait pas vraiment contagieux, mais l’humeur de son équipe ne le préoccupait pas plus que ça. Il avait l’habitude des soupirs et autres plaintes de Daniel, de l’éternel pessimisme de son second et des « je ne crois pas que nous ayons déjà été dans une situation pire que celle-ci O’Neill » de Teal’c.

Bon c’est vrai que sur ce coup, ils avaient vraiment manqué de chance. Ca n’aurait du être qu’une mission de routine. Daniel s’était tout de suite montré très enthousiaste devant cette mission archéologique. Sam et Teal’c n’avaient fait aucune remarque alors que le Colonel s’était plaint à Hammond que le potentiel de SG1 pourrait être utiliser mieux que ça, plutôt que de servir de baby-sitter à un archéologue maladroit qui allait passer des heures le nez dans la poussière à jouer avec des cailloux. Le Général n’avait pu s’empêcher de sourire face à cette remarque très… O’Neill, mais ça n’avait rien changé.

L’arrivée sur la planète s’était faite sans problème. Les premières heures s’étaient également déroulées sans soucis, rythmées par des monologues enthousiastes de Daniel à chaque découverte et des « Vous avez bientôt fini ? » ou « Vous pourriez pas prendre des photos et faire ça à la base ? » incessants du Colonel. Pendant ce temps, Teal’c surveillait les environs, et Sam n’avait trouvé pour seule occupation que d’écouter les chamailleries de ces deux amis.

Et puis tout avait basculé rapidement. Un vaisseau avait surgit de nulle part et était apparu dans le ciel. Teal’c, très attentif, l’avait immédiatement remarqué et O’Neill avait alors de suite ordonné un replis vers la porte. Mais c’était déjà trop tard, des troupes Jaffas gardaient la porte et se dispersaient partout. Sommairement abrités derrière quelques buissons, ils avaient surpris une conversation entre deux Jaffas et s’étaient ainsi rendu compte qu’ils n’avaient définitivement pas de chance. Ces Jaffas étaient aux ordres de Ba’al et se trouvaient sur cette planète parce qu’un ennemi de leur maître venait de se réfugier ici. Ils étaient à sa recherche. « Parmi toutes les planètes de la galaxie, il a fallu que cet idiot débarque juste, là où on se trouve », avait alors marmonné Jack.

Et la malchance avait continué. Ils s’étaient d’abord fait surprendre. Quelques coups de zats avaient suffit pour que malchance ne devienne pas désastre. Les deux Jaffas étaient tombés silencieusement sans pouvoir prévenir quiconque. SG1 s’étaient alors empressés de cacher les corps. Juste à temps. Plusieurs groupes de Jaffas venaient de différentes directions. Personne ne les avait encore repérés. Mais ils étaient encerclés. Ce n’était plus qu’une question de temps, à moins de trouver une solution. Jack s’était alors tourné vers Sam, attendant que son brillant cerveau trouve quelque chose. Mais ils étaient encerclés, et Sam n’eut aucune idée de génie pour les sortir de là. C’est Daniel qui fit une proposition. Une proposition que O’Neill jugea risquée et stupide. Une proposition qui avait de fortes chances de se conclure par leur capture. Mais après tout, c’était ça ou se faire capturer, alors autant tenter. C’est ainsi que Teal’c se trouva avec au creux de la main, la commande pour activer les anneaux de transport, récupérée sur un des corps. Et SG1 s’enfuit dans la seule direction possible, le vaisseau.

Immédiatement l’optimisme du Colonel était revenu. Personne n’était au courant de leur présence sur cette planète ou maintenant sur le vaisseau, il suffisait de se faire discret, et de s’échapper au bon moment. Il qualifia cela de jeu d’enfant et Teal’c haussa un sourcil peu convaincu. Sam grimaça légèrement mais Daniel ne préféra rien dire, car après tout c’était son idée.

Et voilà comment après une bonne dose de malchance, quelques coïncidences et l’habitude d’attirer les ennuis, ils s’étaient retrouvés passagers clandestins à bord d’un vaisseau mère goa’uld.

« Bon qu’est ce qu’on fait ? », demanda Daniel.
« On peut toujours demander au pilote de nous déposer à la maison, mais je doute qu’il accepte. »

Daniel soupira, Jack était toujours aussi exaspérant.

« Je propose d’éviter de se faire attraper. »
« Je n’y avais pas pensé. »
« C’est pour ça que c’est moi qui commande. »
« Ca doit être ça. »
« Messieurs », les interrompit Sam, « on pourrait peut être trouver un moyen de rentrer au SGC. »

Jack la fixa un instant et elle ajouta un « mon colonel ».

« Une idée Carter ? »
« Pas encore monsieur. »

Elle aurait pu trouver une idée qui les aurait tous sauvés. Une idée brillante à laquelle personne n’avait pensée, le genre d’idée qu’elle était toujours la seule à trouver. C’était tout de même Samantha Carter. Mais elle n’en eut pas le temps. Le répit avait été court et les ennuis étaient de retour. C’est toujours comme ça. Ca aurait été trop demandé que pour une fois, les choses se passent bien, ça aurait été trop facile. Les corps inconscients des deux jaffas avaient été retrouvés. Ceci aurait pu bien sûr être mis sur le compte de ce fameux ennemi qui s’était réfugié sur la planète. Mais non, il avait fallu que cet idiot se fasse remarquer, les jaffas avaient une vague idée de l’endroit où il se trouvait et ce n’était absolument pas là que se trouvaient les corps. La conclusion était rapide, il y avait quelqu’un d’autre. L’absence du boîtier de commande pour l’activation des anneaux au poignet d’un des deux jaffas, et une utilisation non prévue de ceux-ci avaient suffit pour la conclusion suivante, le ou les intrus était à bord du vaisseau.

« Bon j’ai un plan », murmura finalement O’Neill. Trois têtes se tournèrent vers lui, impatients de connaître la suite. Il continua calmement « on fait tout sauter et on s’échappe, ou plutôt l’inverse. »
« Et c’est un plan ça ? » demanda Daniel en grimaçant, « et je vous signale que nous n’avons pas de matériel, vous voulez qu’on fasse tout sauter avec nos zats ? »

Jack lança un regard noir à Daniel, mais préféra ne rien lui répondre.

« Il y a bien un moyen Carter ? »

Elle soupira en réfléchissant. Elle ne s’était pas attendue à un plan miracle, mais tout de même à un peu mieux que ça, le « on fait tout sauter et on s’en va », il était difficile de qualifier cela de plan. Sauf bien sûr si on s’appelait Jack O’Neill.

« Il doit y avoir une porte à bord. »

Sam se tourna vers Teal’c, et il hocha la tête avec un solennel « en effet, c’est fort probable. »

« Ok, Teal’c, Daniel, vous la chercher. On reste en contact radio. Avec Carter on va tout faire sauter. »

Teal’c et Daniel partirent sans que Sam ne puisse dire quoi que ce soit. Elle se tourna finalement vers O’Neill qui semblait attendre ces directives.

« Je n’ai pas vraiment d’idée, monsieur », finit elle par lui avouer.
« Mais vous allez trouver Carter », lui répondit il avec un grand sourire.

Elle aimait cela, qu’il est confiance en elle. Mais c’était parfois difficile à supporter. Il avait plus confiance qu’elle avait confiance en elle-même. Pas seulement lui d’ailleurs. Ils s’attendaient toujours à ce qu’elle trouve la solution à tout. Et ce n’était pas facile, car elle savait au fond d’elle-même, qui si jusqu’à aujourd’hui, ça avait toujours été possible, il arriverait un jour, où elle n’y parviendrait pas. Et elle ne voulait pas les décevoir, elle ne voulait pas le décevoir. Elle préféra ne pas penser à tout ça, il fallait se concentrer. Il voulait faire sauter ce vaisseau, elle devait trouver une solution pour atteindre cet objectif.
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Jeu 14 Déc - 12:03

Ils avançaient prudemment dans les couloirs. A l’arrivée de troupes Jaffas, ils se cachèrent dans la première pièce vide. Jack montait la garde. Il se retourna finalement pour dire à Sam qu’ils pouvaient continuer, mais Sam regardait en souriant la pièce où ils s’étaient réfugiés. Il fit de même, mais ne comprenait pas sa soudaine bonne humeur. D’accord à première vue, ça ressemblait à une sorte de laboratoire, et il savait bien qu’elle était comme un poisson dans l’eau dans ce genre d’endroit. Mais ils n’avaient pas vraiment le temps pour faire du tourisme, alors la visite des lieux devrait attendre.

« Carter ? »

Elle lui montra un objet mais il ne comprit toujours pas.

« C’est un réacteur à naquada », lui expliqua-t-elle en souriant.

Ca y est, il avait enfin comprit le sens de son sourire.

« Le genre de chose qui peut faire pas mal de dégâts. »
« Exactement. »

Et voilà, la solution était toute trouvée.

Ils s’emparèrent de l’objet puis filèrent en douce.

« Il faut provoquer une réaction en chaîne, pour cela il ne faut pas placer le réacteur n’importe où. Je pense que le mieux serait… »
« Carter ! »
« Monsieur ? »
« J’ai pas besoin des détails, je vous suis. »
« Oui monsieur. »

O’Neill fit part de la situation par radio à leurs deux autres coéquipiers. Ceux-ci avaient trouvé la porte sur le vaisseau et attendaient maintenant le retour de Sam et Jack pour pouvoir s’enfuir. Arrivés à destination, Sam se mit immédiatement au travail et le réacteur fut installé correctement en quelques minutes.

« Il n’y aura aucun moyen de l’arrêter, mon Colonel, » lui expliqua-t-elle.
« Ok. Combien de temps on aura pour rejoindre Daniel et Teal’c ? »
« 12 minutes. »
« Alors allons y.»

Sam mit le réacteur en marche, et ils partirent au pas de course rejoindre leurs coéquipiers. Ils commençaient à bien savoir se repérer sur ce genre de vaisseaux, et ils savaient que 3 ou 4 minutes leur seraient suffisantes pour parvenir à la porte. C’était bien sûr en supposant que tout se passe sans problème, donc en résumé s’ils ne faisaient pas de mauvaises rencontres. Mais c’était probablement trop demander, après tout ils étaient sur un vaisseau Goa’uld, on était au courant de leur présence, et on les recherchait même. Alors bien sûr, on finit par les retrouver. Ils se trouvaient dans une zone circulaire d’où partait cinq couloirs, et les deux militaires se mirent immédiatement à couvert dans la galerie qui faisait face à celle d’où venaient d’arriver les jaffas. Deux contre dix, c’était loin d’être gagné d’avance, mais c’était faisable. La situation se corsa encore plus quand d’autres Jaffas arrivèrent par un autre couloir. Sam et Jack parvenaient à maintenir les Jaffas à distance mais à eux deux, il était évident que ça ne durerait pas longtemps.

Tout en continuant de tirer, Jack s’approcha de Sam.

« Carter, je vous couvre et vous filer par le couloir qui est tout à gauche. »
« Monsieur et vous ? »
« Carter, on fait comme j’ai dit. »

Leurs regards s’accrochèrent une seconde.

« Vous inquiétez pas, je vous retrouve à la porte, » lui murmura-t-il du ton le plus rassurant possible.

Alors Sam obéit. Une fois de nouveau à l’abris, elle tenta de couvrir Jack pour qu’il puisse la rejoindre, mais les Jaffas se doutaient de ce qu’ils tentaient de faire. Jack réussit malgré tout à changer de galerie, mais pas à rejoindre la jeune femme. Ils échangèrent un dernier regard et partirent chacun de leur côté. Il restait moins de 5 minutes, donc si tout allait bien, ils seraient de nouveau ensemble dans 5 minutes au SGC.

Jack arriva complètement essoufflé à la porte des étoiles.

« Jack enfin ! », lui lança Daniel en le voyant.
« Où est le Major Carter ? »

Jack regarda autour de lui. Elle n’était pas arrivée. Elle avait pourtant pris le chemin le plus court, mais elle n’était pas là.

« C’est pas vrai, »murmura-t-il en regardant sa montre. Il restait 38 secondes.

Daniel s’approcha du DHD et entra rapidement les coordonnées.

« Je vais la chercher »

La main de Teal’c se referma sur son bras.

« Vous n’aurez pas le temps. »
« Teal’c ! Lâchez moi. »

Daniel regarda tristement ses deux amis. Il comprenait Jack, il serait bien allé chercher Sam également, mais il ne restait qu’une poignée de secondes. La porte s’ouvrit. Teal’c attrapa fermement le Colonel, tandis que celui-ci se débattait autant qu’il le pouvait. Ils passèrent la porte malgré les protestations et un sentiment de malaise d’avoir laissé Sam derrière.



De son côté, Sam avait couru aussi vite qu’elle le pouvait, mais les Jaffas ne la lâchaient pas, et elle fut obligée de faire plusieurs détours. Elle finit par les semer, mais le bruit caractéristique d’une troupe de Jaffas en approche se fit à nouveau attendre. Rapidement elle se cacha et soupira. A quoi bon ? Elle regarda sa montre. C’était trop tard, elle n’arriverait jamais à temps. Elle ferma les yeux quelques secondes, elle espérait que Jack y soit parvenu et qu’ils passent tous les trois la porte. Elle se demanda un instant ce qu’elle faisait là. Pourquoi se cacher, tout allait exploser et elle ne pouvait rien y faire. Elle allait mourir à cause de sa propre bombe, elle repensa au plan de O’Neill. C’est lui qui avait voulu tout faire sauter. Elle soupira à nouveau. A coup sûr, il allait s’en vouloir, et elle ne pouvait rien y faire. Tandis qu’elle continuait à longer les murs pour rester en vie quelques secondes de plus, elle se retrouva dans une pièce déserte. Il y avait des anneaux. Elle pensa un instant retourner sur la planète mais elle y renonça rapidement. Il restait moins d’une minute, elle serait trop près du vaisseau pour rester en vie. Mais un détail attira son attention. Un détail de taille tout de même. Dans la pièce où elle se trouvait, elle avait une magnifique vue sur l’espace et un autre vaisseau se trouvait justement là. Elle enclencha immédiatement les anneaux et se retrouva sur l’autre vaisseau.

Le timing était parfait, elle eut juste le temps de se cacher que Ba’al lui-même entrait dans la pièce, suivi de plusieurs Jaffas.

« Passez en hyper espace, » ordonna le faux dieu.

Les discussions des Jaffas permirent à Sam de comprendre la situation. Ils avaient détecté le réacteur prêt à exploser. Il n’y avait rien à faire, mis à part fuir pour ne pas que le deuxième vaisseau soit endommagé.

Alors que le vaisseau passait en hyper espace, il fut secoué par une onde de choc. L’autre vaisseau venait d’exploser, et la fuite s’était faite un peu tardive. Il fallu rapidement sortir d’hyper espace. Les dégâts semblaient importants. Sam toujours cachée, s’accrochait pour ne pas tomber, tandis que le vaisseau tanguait dans tous les sens. Les lumières clignotaient, et de la fumée sortait de partout.

Ba’al, hors de lui, ordonnait à ses Jaffas de remettre tout en ordre, mais l’explosion avait beaucoup trop endommagée le vaisseau, et il n’était pas possible de faire quoique ce soit. La seule solution était la fuite. Mais apparemment ce vaisseau n’avait pas de porte ou s’il en avait une, ils ne trouvaient pas à proximité d’une planète, sinon Ba’al aurait déjà sauver ces fesses, pensa Sam. Elle sourit à cette pensée, Jack déteignait définitivement trop sur elle. Elle suivit Ba’al et les Jaffas et vit de nombreux vaisseaux Tel’tak se remplir les uns après les autres. Elle savait qu’elle ne resterait pas en vie très longtemps si elle ne quittait pas le vaisseau mère. Il était trop endommagé pour rester entier. Mais elle ne pouvait pas non plus monter discrètement dans un vaisseau. Elle attendit patiemment que tous soient partis, puis se dirigea vers un chasseur de la mort. Ca ne lui permettrait pas d’aller très loin et s’il n’y avait pas de planète à proximité, elle allait probablement mourir au milieu de l’espace. Mais ce n’est pas non plus comme si elle avait vraiment d’autres options. Pour le moment, elle ne pouvait pas vraiment se payer le luxe de penser à long terme. La seule chose à faire, c’était d’essayer de rester en vie et de trouver des solutions au fur et à mesure que les problèmes se présentaient.

Elle décolla et s’aperçut qu’il n’y avait aucun vaisseau en vue. Ils étaient probablement partis en hyper espace, ce qui n’était pas plus mal. Elle avait assez d’ennuis comme ça, pas la peine en plus d’avoir des Jaffas à ses trousses. La bonne nouvelle, c’est qu’il y avait une planète en vue. Il restait juste à espérer que l’atmosphère soit respirable. Si en plus de ça, il pouvait y avoir une porte, tout serait parfait.

Mais cette bonne nouvelle fut rapidement oubliée par la jeune femme. Le chasseur s’éloignait du vaisseau mère quand celui-ci rendit finalement l’âme et explosa à son tour. Une pluie de débris vint s’abattre sur le chasseur de la mort. Sam soupira de soulagement quand les secousses s’arrêtèrent. Les dégâts étaient importants mais rien qui ne lui serait fatal, surtout que la planète n’était plus très loin.

La rentrée dans l’atmosphère fut plutôt éprouvante. Le chasseur endommagé était difficilement contrôlable, et Sam redoutait que les dégâts subis combiné à l’échauffement pendant la rentrée atmosphérique aient de mauvaises conséquences. Au bout de quelques secondes, elle constata soulagée que le vaisseau tenait le coup. Elle observa les alentours, la surface de la planète venait d’apparaître derrière les nuages. La ressemblance avec la Terre était grande, c’était bon signe. Elle continua son observation tandis que le chasseur descendait toujours vers le sol. Un objet bien connu attira son attention et un sourire apparu instantanément sur son visage. Le SGC n’allait pas s’inquiéter pour elle très longtemps, elle allait bientôt pouvoir rentrer. Elle tenta avec beaucoup de difficultés de diriger l’engin vers la porte des étoiles. Alors qu’elle s’approchait toujours plus, le vaisseau devint incontrôlable, et de la fumée commença à sortir. La descente se fit plus rapide, c’était d’ailleurs devenu plus une chute qu’autre chose. Sam se cramponna à son siège et essaya en vain de reprendre le contrôle de l’engin. L’atterrissage fut des plus mouvementés. Le choc au sol fut d’une violence extrême, puis l’appareil glissa sur le sol à une vitesse folle. Il percuta la porte des étoiles, ce qui le ralentit considérablement puis stoppa finalement sa course contre le DHD en l’endommageant aussi au passage.

Sam avait été témoin de toute la scène sans ne pouvoir rien y faire. Elle avait voulu atterrir près de la porte, mais le chasseur était devenu incontrôlable et le résultat n’était pas vraiment celui escompté. Sur toute la surface de cette fichue planète, il avait fallu qu’elle tombe pile sur le seul moyen de rentrer sur Terre. Là cette fois ci, il était certain que la malchance avait beaucoup d’affection pour SG1. Quelque peu secouée par l’atterrissage Sam perdit connaissance.

Elle se réveilla en entendant des voix autour d’elle. Elle se trouvait toujours dans le cockpit, et constatait avec soulagement que la planète était habitée. Plusieurs hommes étaient montés sur les ailes du chasseur et regardaient curieusement à l’intérieur. Ils n’avaient probablement jamais rencontré de Goa’ulds, sinon ils n’auraient pas osé s’approcher autant. De plus, ils ne semblaient pas effrayés, mais plutôt curieux.

Sam s’extirpa avec difficultés du cockpit. Les hommes présents l’aidèrent et arrivée sur la terre ferme, plusieurs femmes s’approchèrent, apparemment pour vérifier si elle n’avait rien de cassé. L’atterrissage avait été très violent, et la jeune femme avait mal absolument partout, mais rien de bien grave. Elle se laissa ensuite guider par le groupe. Elle ne comprenait pas un mot de ce qu’ils se disaient, et elle pensa à Daniel. Il aurait pu lui être très utile.

On la mena jusqu’à un village, à quelques kilomètres de la porte. Les habitants la questionnèrent un peu, mais voyant qu’elle ne comprenait pas, ils la laissèrent finalement se reposer. Fatiguée et encore un peu sonnée par la brutalité de son atterrissage, elle s’endormit rapidement.
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Jeu 14 Déc - 12:04

Deux mois plus tard
Après cela, tout c’était passé plutôt bien. Sam avait été accueillie chaleureusement, et un jeune couple l’avait logée et nourrie. D’elle-même, deux jours après son arrivée, elle était allée aider d’autres femmes qui travaillaient dans les champs. Son geste avait été apprécié et tous l’avaient acceptée facilement au sein de la petite communauté.

Sam avait été étonnée par leur gentillesse, car elle était consciente de ne pas être de très bonne compagnie. Si elle avait été certaine que SG1 la retrouverait rapidement et qu’elle allait pouvoir rentrer chez elle, elle aurait prit cela du bon côté, elle aurait considéré ça comme une sorte de congé, et elle aurait essayé d’en tirer le meilleur, en faisant connaissances avec les habitants et en apprenant le plus de choses sur cette planète. Mais même si elle gardait espoir, et surtout confiance en son équipe, elle avait des doutes. Et elle avait surtout peur de rester ici pour toujours. Alors elle restait distante. C’était sa manière à elle de ne pas baisser les bras. Si elle ne gardait pas cette distance, elle finirait par se sentir chez elle sur cette planète. Et elle refusait de s’y sentir à sa place. Elle n’abandonnerait pas.

Sam se releva et se massa la nuque. Cela faisait des heures qu’elle travaillait dans les champs. Il faisait chaud et elle était épuisée. Travailler lui avait toujours permis de ne pas penser mais là, elle n’en pouvait plus. Elle passa rapidement une main sur son visage et leva les yeux vers le ciel. Le soleil descendait derrière les montagnes, il était temps de s’arrêter. Son regard s’attarda un moment. Elle avait toujours la sensation qu’un vaisseau allait surgir pour la ramener. Elle soupira. Elle ne pensait toujours qu’à cela et c’était énervant. Mais elle savait que c’est le jour où elle arrêterait d’y penser que cela deviendrait inquiétant. Ce sera le jour où l’espoir ne sera plus.

Ces yeux quittèrent finalement le ciel et elle regarda autour d’elle. Plusieurs femmes semblaient penser également qu’il était grand temps d’arrêter de travailler et quelques unes s’éloignaient déjà. Sam s’éloigna à son tour et croisa une jeune femme qui lui dit quelques mots en souriant. Elle n’en comprit pas le sens. Depuis qu’elle était ici, elle n’avait fait aucun effort pour apprendre quelques mots. Parler leur langue, c’était être une des leurs. Elle n’avait rien contre ce charmant peuple. Mais elle refusait d’être une des leurs. Sa place n’était pas là. Elle venait de la Terre et sa famille était SG1, rien ne changerait ça.

Tandis que les femmes se regroupaient pour rentrer ensemble au village, Sam partit seule de son côté. Elle marcha jusqu’à la porte et se laissa tomber contre le DHD en soupirant. Elle était trop fatiguée pour penser. Elle ramena ses genoux contre sa poitrine et y posa son menton. Son regard se posa immédiatement sur la porte et elle ne pu retenir quelques larmes. Elle resta là le regard fixe jusqu’à ce que le soleil disparaisse complètement derrière l’horizon, puis une fois la nuit tombée elle rentra.

Comme tous les soirs, le village était bien animé, mais pas une seule fois Sam n’avait eu le cœur à se mêler à leurs petites fêtes. Sans se soucier de l’agitation, elle alla directement dans la petite chambre qu’on lui avait gentiment laissé. Elle se laissa tomber sur le lit, le regard rivé vers le plafond. La pièce était sombre, seul le feu sur la place du village là où se trouvaient la plupart des habitants éclairaient très légèrement. Un peu de musique et des rires se faisaient entendre, mais rien ne semblait arriver aux oreilles de la jeune femme. Elle restait allongée parfaitement immobile, les yeux grands ouverts. Même penser était parfois trop fatiguant, alors elle se contentait de fixer un point imaginaire en attendant que le sommeil la rattrape, pour ensuite se relever pour une journée identique à la précédente.


Un mois plus tard
Rien n’avait changé. Les jours s’écoulaient de la même façon. La seule différence c’est que la petite lueur d’espoir s’amenuisait toujours plus, pour même disparaître parfois. Les seuls moments de répit, c’était quand elle allait travailler dans les champs. L’effort l’empêchait de trop penser, et la présence des autres femmes à ses côtés parvenait presque à lui donner l’illusion de ne pas être seule. Mais une fois la journée de travail terminée, ses démons revenaient la hanter. Aujourd’hui n’était pas un jour différent des autres.

Elle quitta le champ quand le soleil commença à décliner et prit de suite la direction de la porte des étoiles. Ses mains tout comme ses vêtements, étaient couverts de terre séchée. Elle s’imaginait très bien ce que les gars diraient en la voyant dans cet état, il lui suffisait de fermer les yeux pour imaginer le sourire du Colonel qui se moquait gentiment d’elle. Cette pensée la fit sourire, mais son sourire s’effaça rapidement. Elle faisait ça de plus en plus. Elle les imaginait comme s’ils étaient vraiment là. Oh bien sûr, elle savait très bien que ce n’était pas le cas, mais parfois elle l’oubliait presque. Elle les voyait presque à ses côtés, entendait presque leur conversation. Mais elle ne voulait pas de tout ça, elle ne voulait pas de ce monde qu’elle se créait juste par la pensée. C’était comme plonger dans la folie. Certes, elle y était bien dans ce monde, mieux que sur cette fichue planète. Mais ça n’allait pas. Pas parce que ça n’était pas réel, mais parce qu’elle ne pouvait pas y rester. Parce que la réalité lui revenait systématiquement en pleine figure. Et descendre de son petit nuage était très douloureux. Parce qu’alors elle ouvrait les yeux, et elle était seule.

Elle arriva finalement auprès du DHD et s’y laissa tomber en essuyant une larme sur sa joue. Cela faisait quatre-vingt-quatre fois qu’elle venait ici. Quatre-vingt-quatre jours sur cette planète à attendre désespérément les secours. Elle n’arrivait même plus à savoir si elle y croyait vraiment. Elle se demandait si elle avait encore un mince espoir de les revoir, ou si au fond elle n’y croyait plus et faisait juste semblant. C’était difficile à dire, elle avait toujours été si forte pour se mentir à elle-même, et pour croire à ses propres mensonges en plus de ça.

La tête posée contre le DHD, le regard dans le vide, elle ne su dire combien de temps il s’était écoulé. Mais une fois de plus, la nuit était tombée sans qu’elle ne s’en rende compte. Les jambes engourdies, elle n’avait qu’une seule envie, aller se coucher. Cependant la seule idée de se lever et de marcher jusqu’au village l’épuisait déjà. Elle jeta un œil à sa montre et se dit qu’elle allait rester juste cinq minutes de plus. Cinq minutes plus tard, elle n’avait pas bougé. Elle leva la tête en soupirant puis retint son souffle. Cette fois-ci, ça allait beaucoup trop loin. Ou bien elle était trop fatiguée, ou alors la folie l’avait rattrapée. Elle ferma les yeux en serrant fortement les paupières. Puis elle les rouvrit et ils étaient toujours là, ils étaient vraiment là.

« Sam ? » l’appela Daniel doucement.

Sa fatigue s’envola brusquement et elle se retrouva rapidement sur ses jambes sans trop savoir comment. Ils s’approchaient d’elle, et Jack reçut avec étonnement la jeune femme contre lui. Elle enroula ses bras autour de lui et posa sa tête contre son épaule. D’abord surpris, il ne su que faire, mais ce que Daniel lui avait raconté lui revint en tête et il referma à son tour ses bras autour d’elle. Ils étaient arrivés depuis une bonne demi-heure, et c’était d’abord arrêté au village. Daniel avait pu sans difficulté discuter avec les habitants qui leur avait parlé un peu de Sam, du fait qu’ils l’avaient accueillie, qu’elle les aidait en travaillant dans les champs, mais qu’elle restait toujours distante. Cela les avait d’abord surpris, car ce n’était pas trop le genre de la jeune femme. Puis ils avaient suivi les instructions des villageois et au moment où ils l’aperçurent assise au milieu des débris, ils comprirent.

Se jeter dans les bras de Jack, ce n’était pas non plus son genre. Dans ceux de Daniel à certaines occasions, ceux de Teal’c à la limite, mais pas Jack. Mais aujourd’hui c’était différent. Elle n’avait pas seulement eu peur, elle avait au fond perdu espoir. Après un moment, Sam se dégagea doucement de son étreinte pour rejoindre les bras de Daniel, puis ceux de Teal’c.

Elle s’écarta finalement d’eux avec un magnifique sourire, puis se décida à enfin rompre le silence.

« On rentre ? »

Un sourire apparu sur le visage des trois hommes devant l’impatience à peine cachée de Sam. Ils comprenaient bien sûr, mais ils s’étaient plutôt attendu à être bombarder de questions sur le fait qu’ils aient su qu’elle était en vie, comment ils l’avaient retrouvée, tout simplement ce qu’il s’était passé de leur côté. Mais rien, elle ne demanda pas, elle souhaitait seulement rentrer.

« Allons y Dorothée !» lança Jack, « on a garé la voiture près du village ».

Sam lui répondit d’un sourire, mais ne posa pas de question. Il fit un signe de tête à Teal’c et Daniel qui commencèrent alors à quitter les lieux, puis Jack et Sam les suivirent de loin.

Après un moment de silence, Jack posa finalement la question qui l’intriguait depuis qu’ils avaient retrouvé Sam.

« Vous ne voulez pas savoir comment on vous a retrouvé ? »
« Est-ce vraiment important ? » demanda Sam en souriant.
« C’est que vous êtes plutôt du genre curieuse en général. »
« L’essentiel c’est que vous m’ayez retrouvé. »
« Vous en doutiez ? »

Elle s’arrêta et baissa les yeux. Elle en avait douté, mais elle ne pouvait pas lui avouer. Il s’approcha et glissa un bras autour de ses épaules, elle leva la tête vers lui. Il lui souriait. Elle lui rendit son sourire et ils reprirent la route. Puis son bras quitta les épaules de la jeune femme, mais elle n’eut pas le temps d’être déçue qu’il lui attrapait doucement la main.

« Bien sûr que je vous ai retrouvé Sam. »

Ils marchèrent à nouveau en silence. Jack était pensif, Sam l’avait bien vu mais se contentait d’attendre.

« Il paraît que vous avez travaillé dans les champs. »
« Exact. »
« Vous avez probablement envie de vacances maintenant. »
« J’avoue que je ne serais pas contre. »

Il sembla chercher ses mots un moment puis se lança.

« Vous savez, il n’y a pas mieux que la pêche pour se détendre. »
« Vraiment ? »
« C’est scientifiquement prouvé. »

Elle le regarda amusé.

« Je vous assure. Bon, je ne sais pas s’il y a eu beaucoup d’expériences sur le sujet, mais en tant que scientifique et … pour la science, je pense que vous vous devez d’essayer. »
« On part après le débriefing ? »

Jack ouvrit la bouche, la referma, la rouvrit à nouveau mais aucun son n’en sortit. Il hocha la tête en silence puis parvint après beaucoup d’effort à murmure un « ok ». Et ben, ça n’avait pas été du gâteau, mais il avait enfin réussi à la convaincre.


FIN
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Fan21 le Jeu 14 Déc - 14:27

Rolling Eyes
Félicitations ! une fic agréable à lire,
Spoiler:
le ship suggéré juste comme j'aime
bref j'ai passé un bon moment merci !
avatar
Fan21
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 336
Age : 38
Localisation : la plupart du temps au boulot ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  samanthacarter59 le Jeu 14 Déc - 14:35

ça fait du bien de lire ça juste avant d'aller a la fac Crying or Very sad
avatar
samanthacarter59
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 147
Localisation : quelque part en france
Loisirs : regarder stargate, lire fan fic, disney
Date d'inscription : 04/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://samanthacarter59.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Ariel le Jeu 14 Déc - 15:51

Bon ben tu sais déjà ce que j'en pense mais je vais me répéter ici; j'aime bien mais c'est pas assez ship! Wink Tu as l'intention de nous faire une suite au chalet? bounce En gros: bravo et continue!

Ari Cool
avatar
Ariel
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 193
Age : 32
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  N'Ka'K le Jeu 14 Déc - 15:54

Pffff, c'est bien écrit et ca se voit que tu connais se sentiment enfin ca se lit plutôt Wink Tu as sue mêler, l'espoir et le doute en finesse,sans exagération je trouve.
Par contre moi je suis curieuse lol,
Spoiler:
comment ils ont fait pour la retrouver et savoir qu'elle était vivante? Surprised

Maintenant c'est malin j'ai la chanson de Corneille en tête triste
avatar
N'Ka'K
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 185
Age : 39
Localisation : Among the stars with.....
Loisirs : Stargate, lire, TV, film, équitation, vélo etc...
Date d'inscription : 31/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  clairms le Jeu 14 Déc - 16:24

moi aussi j'ai bien aimé.... cheers
avatar
clairms
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 20/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

seule au monde

Message  bibiche le Jeu 14 Déc - 16:45

Cette fic n'est peut-être pas pleine d'humour et d'amour et tout et tout, cet état d'esprit là me plait, et tu le transmets à merveille, cette fic est très agréable, on prend un réel plaisir à la lire!!!!

Une petite suite serait pas sans me déplaire...
Spoiler:
le chalet, et puis comment ils ont finalement réussi à la retrouver...

Alors, à toi de voir lol!
avatar
bibiche
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : Basse-Normandie
Loisirs : Voyager, équitation, danse, escalade...
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cpaf.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Ptitelili le Jeu 14 Déc - 17:34

Très très bien j'ai adoré diable

Ah oui j'oubliais, je pense également qu'une petite suite serait bien... Cela permettrait de connaitre comment ils ont fait pour la retrouver car cela manque...

Et comme le dit Bibiche raconter le déroulement des vacances dans le chalet Laughing
avatar
Ptitelili
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 120
Age : 38
Localisation : Garges (95)
Date d'inscription : 06/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  rauz le Jeu 14 Déc - 18:21

alors, tu fais +1, hein, et puis tu as ce que je pense, continues comme ça ...

et puis si, je la trouve plutôt originale moi ... Wink
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Jeu 14 Déc - 19:33

Merci à toutes pour vos commentaires.
Et désolé pour ceux qui le souhaitent, mais une suite n'est pas prévue.
Je trouve que
Spoiler:
une fic avec Sam et Jack au chalet, est un peu trop classique, donc à moins que je trouve une idée lumineuse, je préfère laisser la fin comme ça et vous laisser imaginer la suite.

Pour ce qui est du "comment ils ont retrouvé Sam"... je suis désolée que l'explication est manquée à certains, mais c'était volontaire. Je voulais me placer du point de vue de Sam et centrer la fic sur ce qu'elle pensait et ressentait, plus que sur l'histoire en elle-même.
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  nad126 le Jeu 14 Déc - 20:06

superbe fic
bien écrite
je ne pense pas qu'il y ait besoin d'une suite
cheers sunny
avatar
nad126
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 39
Age : 30
Date d'inscription : 22/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Trukounette le Jeu 14 Déc - 20:47

Je la trouve pas mal du tout même tres bien
Elle fait plaisir à lire et je trouve pas qu'il y est besoin de fic Wink

cheers diable
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  ship56 le Ven 15 Déc - 12:08

très belle fic!

comme les autres je ne pense pas qu'il y est besoin d'une suite!!
cette fic se suffit à elle même!!
avatar
ship56
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 167
Age : 32
Localisation : quelque part entre ici et ailleur
Loisirs : stargate, Dr House, lire des fics
Date d'inscription : 20/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  malice le Ven 15 Déc - 16:23

belle fic et bien ecrite. cheers
ca m'a d'autant plus touchée que moi aussi je ressens de plus en plus le mal du pays (enfin plutot la separation avec ceux qui me sont chers, car je me vois pas encore revenir...)

merci pour cet agréable moment.
avatar
malice
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1080
Age : 39
Localisation : ile de la réunion...ahhh
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Sam 16 Déc - 14:00

merci à tous pour vos messages Wink
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  mousticv le Sam 16 Déc - 20:31

Une fic très agréable à lire.
avatar
mousticv
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 597
Age : 44
Localisation : dans les bras de Jack... non ? Bah tant pis !
Date d'inscription : 09/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Miss O'Neill le Sam 16 Déc - 23:40

Fic bien agréable, joliment écrite même si je trouve que le temps passe un peu trop vite ! Embarassed

Sinon l'histoire me plaît, la fin évidemment et ta façon de traiter les persos aussi ! Wink

A la fin, j'ai pensé
Spoiler:
il faut que Sam soit en exil pendant 84 jours pour enfin accepter d'aller à la pêche... pauvres Jack ! Laughing
avatar
Miss O'Neill
Modo : La sulfateuse

Nombre de messages : 1938
Localisation : L'autre bout de la galaxie
Loisirs : Des tas !
Date d'inscription : 23/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  satine le Dim 17 Déc - 2:49

Je suis du même avis que Miss O'Neill, je trouve que le temps passe un peu trop vite (faut dire que j'adore détailler, sa doit venir de là lol)
Mais sinon cette fic est vraiment géniale! J'ai vraiment adoré! Merci beaucoup pour ce bon moment...
avatar
satine
Lecteur des Harry Potter
Lecteur des Harry Potter

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : la tête dans les étoiles
Loisirs : écrire, lire, aller sur l'ordi....
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cellequitue.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Dim 17 Déc - 5:05

Merci Wink

Je suis d'accord avec vous Miss O'Neill et Satine, il y a certains passages qui manquent de détails, particulièrement sur la première partie je trouve. En fait, ce que je voulais surtout écrire c'était la deuxième partie quand Sam est seule, alors comme le début m'intéressait moins, j'ai du passé un peu vite dessus Rolling Eyes
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  nanoo le Mer 20 Déc - 15:33

Très jolie fic ou se melent l'action, le doute, l'isolement, la perte de l'espoir, sans oublier un ingrédient important, une pincée de ship, tout cela est tres bien mené, bravo !
avatar
nanoo
Lecteur d'Agatha Christie
Lecteur d'Agatha Christie

Nombre de messages : 673
Age : 35
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 31/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Jenny_Lavoine le Mer 20 Déc - 19:18

jadore !
avatar
Jenny_Lavoine
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 188
Age : 28
Date d'inscription : 06/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Megane Carter le Jeu 21 Déc - 9:35

Merci à toutes les deux Wink
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seule au monde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum