Le pousse au crime Irlandais

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pousse au crime Irlandais

Message  bibiche le Mer 29 Nov - 22:10

Auteur : BiBiche
E-mail : bibiche296@wanadoo.fr
Spoiler : aucun
Genre : déclaration pas romantique
Résumé : Les effets des « Irlandais » sur les femmes…
Note de l’auteur : Toujours dans la série des fics « Déclaration pas romantique ». A croire que les boissons de toutes natures m’inspirent de plus en plus, après le café, voici la niole irlandaise. Cette histoire n’est pas spécialement réussie, la mise en place de l’histoire est un peu longue, mais bon, je l’ai écrite, alors autant la publier !!! Dites moi si ça vaut le coup !!!


Le Pousse au crime Irlandais.

« Eh, Daniel, qu’est-ce que vous faites ? » demanda joyeusement Sam, qui pénétrait dans le bureau de Daniel.
« Je travaille sur la traduction d’un livre rapporté par SG6. » répondit Daniel, évasivement.
« Ah ! Et il parle de quoi ce livre ? Je peux vous aider ? » demanda Sam, en s’asseyant en face de lui, la tête dans la main accoudée sur le bureau.
« Vous n’avez rien d’autre à faire, Sam ? » rétorqua l’archéologue, étonné que la jeune femme ne soit pas sur une expérience.
« Je peux aussi m’en aller, si je vous dérange tant que ça, Daniel !! » répondit-elle vexée.
« Rahh, Sam, je disais ça, car ça m’étonne de vous de vous voir tourner en rond à vous ennuyer !! » dit-il précipitamment pour se faire pardonner.
« Je sais, Daniel… Mais, comment voulez-vous bosser quand un … de chercheur tel que Felger, vient de faire exploser votre labo, et que vous avez reçu l’ordre du général d’attendre la fin de toutes les réparations pour approcher quoique se soit de « potentiellement de dangereux » !! » soupira-t-elle une once de colère dans la voix.
« Jack n’y a pas été de main morte sur les restrictions !! rigola Daniel.
« Ce n’est pas drôle, Daniel, à cause de cet irresponsable de chercheur, je m’ennuis à mourir !! » grogna-t-elle.
« Pourquoi n’iriez-vous pas embêter Jack, je suis sur qu’il sera ravi de vous voir !! » plaisanta l’archéologue.
« Daniel !! » gronda la militaire.
« Oui, je sais, je me tais. »
« Alors, il parle de quoi votre livre ? » s’intéressa Sam.
« Oh, il parle des diverses origines des alcools forts, sur leur fabrication et leur utilisation première, avant de n’être qu’une simple boisson… »
« Oh, parce que c’est une arme stratégique la niole, maintenant ? » plaisanta la jeune femme, intriguée par le sujet de ce livre.
« En fait, ce genre d’alcools forts a été créé par les goa’ulds. »
« Vous m’en direz tant… » soupira Sam, qui commençait à s’ennuyer de nouveau. Non pas que Daniel, ne l’intéresse pas, mais il est vrai que ce sujet ne l’emballait pas du tout, quelle idée d’écrire un livre sur la niole.
« Ils faisaient fermenter des symbiotes morts prématurément et récupéraient l’alcool produit par cette décomposition, pour l’administrer aux hôtes potentiels afin d’améliorer la prise de contrôle du symbiote sur l’hôte. » continua le jeune homme, sans faire attention aux interventions de sa collègue.
« Est-ce que cette découverte pourrait nous faire avancer dans la lutte contre les goa’ulds ? » osa-t-elle demander.
« Euh, pas vraiment ! » dit-il avec un sourire d’excuse.
« Ah… » ponctua-t-elle pour rester polie devant le travail de Daniel.
« Non, mais en fait je trouvais intéressant de connaître les origines de ses alcools. Nombreux d’entre eux existent toujours sur Terre. En particulier un, l’alcool Irlandais, cité de nombreuses fois pour ses propriétés « envoutantes » qu’il provoquait chez les femmes… » commença Daniel pour se défendre de l’inutilité de son travail.

Aux mots « Irlandais » et « envoutant », Sam, qui jusque là, faisait plus acte de présence qu’autre chose, tiqua, et fut soudainement beaucoup plus attentive aux paroles de Daniel. Il faut dire que tout ce qui avait attrait de près ou de loin à l’Irlande, qui plus est envoutant, l’intéressée au plus au point, on se demande pourquoi.

« Ah oui ? » dit-elle attentive.
« Oui, apparemment une légende laissait supposer que cet alcool, fut fabriquée par un sorcier à la demande du Roi d’Irlande, pour envouter la Reine d’Angleterre et ainsi prendre la tête de son royaume. Et… »
« Quels sont les effets de cet alcool ? » le coupa-t-elle dans ses explications.
« Alors, attendez… Ah, voilà ! » s’exclama-t-il après avoir retrouvé le passage correspondant dans le livre.
« C’est une femme qui a écrit ce livre, une exploratrice, soi-disant, bref, en gros la traduction ça donne ça : Le liquide brulant se faufile en vous comme le serpent entre les rochers, il vous consume de l’intérieur, allumant un brasier de sensations vous transportant à la limite du paroxysme, à vous en faire tourner la tête. Alors que peu à peu, les effets de ce bonheur éphémère commence à s’estomper, vos lèvres se sont de nouveau portées sur le goulot de la fiole qui le contient, vous invitant à en reprendre, jusqu’à en perdre totalement la tête… Ma foi, cette femme a été plus qu’envoutée par cet alcool… » s’arrêta Daniel en relevant la tête et s’apercevant qu’il était désormais seul dans la pièce. Déçu d’avoir été lâchement abandonné au milieu de son récit, il continua ses traductions, comme si de rien était.

Pendant ce temps, arpentant les couloirs du SGC, en direction du bureau du général O’Neill, le colonel Carter affichait un sourire énigmatique. Qu’est-ce qu’elle n’aurait pas donné pour pouvoir gouter à cet alcool, qu’à cela ne tienne, les mots qui lui revenaient à l’esprit : brulant, brasier, bonheur, perdre totalement la tête, la rendaient toute chose, or ses pensée se tournaient vers un homme, un homme vers lequel elle se dirigeait et qui pouvait répondre à ses attentes. Arrivée à destination, elle frappa et attendue d’être invitée pour rentrer dans le bureau.

« Entré ! » ordonna le général.
« Carter ?! Que me vaut l’honneur de votre visite ? » lui dit-il un sourire aux lèvres, heureux d’être interrompu par elle.
« En fait, mon général, j’aide Daniel dans ses recherches.. »
« Carter, je vous avez dit de vous reposer, pas d’aider Daniel dans ses élucubrations !! » plaisanta-t-il.
« A vrai dire, j’aurais voulu la confirmation des théories qu’il avance ! » lui dit-elle évasivement en s’avançant vers lui.
« Et en quoi puis-je vous être utile ? » lui demanda-t-il en la regardant, intrigué, contournait son bureau pour se retrouver face à lui.
« Carter, vous êtes sûre que tout va bien ? » l’interrogea-t-il, alors qu’hypnotisé par son regard soudain si sombre, il ne put réagir, alors qu’elle se penchait maintenant au dessus de lui, pour enfin s’assoir sur ses genoux.
« Carter, bon sang… » commença-t-il.
« Je m’ennuis vous savez sans mon labo… Dites mon général, votre famille est bien d’origine Irlandaise ? » le coupa-t-elle, en l’encerclant de ses bras.
« Euh…. Oui… » répondit-il machinalement, envouté par les lèvres de Sam, qu’elle venait de sensuellement humidifier.
« En fait je voulais savoir si le livre de Daniel, faisait de la publicité mensongère sur les effets des Irlandais sur les femmes… » lui murmura-t-elle, en finissant sa phrase en comblant l’espace entre leurs lèvres, pour un tendre baiser.

Le baiser s’intensifia pour devenir plus fougueux, dangereusement plus excitant. Ils goûtaient maintenant goulûment l’autre, leur langue allant chercher l’autre plus loin dans la bouche de l’autre. Puis dans un dernier mouvement où Sam, happait la lèvre inférieure de son supérieur, elle s’écarta de lui, le regardant avec envie.

« Carter… » finit-il par murmurer d’une voix rauque, « Faite moi plaisir, faite moi penser à deux choses importantes : laisser Felger faire exploser votre labo plus souvent et laisser Daniel et ses élucubrations, tranquilles ! » dit-il en l’embrassant de nouveau, tout la faisant basculant sous lui, sur son bureau…

The End.
avatar
bibiche
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : Basse-Normandie
Loisirs : Voyager, équitation, danse, escalade...
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cpaf.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Trukounette le Mer 29 Nov - 22:17

Mdr j'adore cheers

Spoiler:
C'ets fou el pouvoir qu'ont les Irlandais
lol!
Spoiler:
[hide]le passage de la description de comment faire un alcool avec un symbiote est sympa Laughing


Petite fic pas romantique mais tres sympa diable
avatar
Trukounette
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1004
Age : 28
Localisation : Rêve d'accent anglais !!
Loisirs : House, Hugh laurie, Alan rickman Colin Firth <3... sisi ce sont des loisirs ^^
Date d'inscription : 30/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Jon le Mer 29 Nov - 22:26

XPDR J'aime beaucoup moi aussi

Continue

Very Happy cheers
avatar
Jon
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 137
Age : 30
Localisation : Chez doudou
Loisirs : Musique, ciné...
Date d'inscription : 07/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  marina119 le Mer 29 Nov - 22:38

trop trop bien affraid

marina119
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 06/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Chewbacca le Mer 29 Nov - 23:00

Trop excellent !

Chew
avatar
Chewbacca
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 212
Localisation : Proclerush Teonas
Date d'inscription : 08/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  gjc597 le Mer 29 Nov - 23:07

Mdr !!! sympa comme fic ! et l'explication
Spoiler:
sur l'origine de l'alcool est très bien vue
diable

_________________


Mon site
Mon blog
Petit rappel : LES REGLES DU FORUM DOIVENT ETRE LUES... ET SURTOUT APPLIQUEES cheese CLIQUEZ ICI POUR LES LIRE
avatar
gjc597
Modo: La Brute

Nombre de messages : 3140
Age : 43
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://gjc597.perso.sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Marine-CO le Mer 29 Nov - 23:08

Moi, je suis pas convaincu de mon côté... je veux dire qu'on sait comment ça va finir, et, allez, j'ai souris, mais c'est pas le truc le plus drôle que j'ai lu.
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Chewbacca le Mer 29 Nov - 23:12

Marine, pour l'histoire de la fin, cette fic "fait" partie du topic "déclaration pas romantique" et où toutes les fics qui y sont finissent de la même façon. Bon après, c'est ton point de vue, je tenais à le dire car quand j'ai lu l'encadré, je me suis demandée "Pourquoi l'avoir postée ici ?"

Chew
avatar
Chewbacca
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 212
Localisation : Proclerush Teonas
Date d'inscription : 08/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Marine-CO le Mer 29 Nov - 23:17

ça je suis d'accord Chew, mais dès que j'ai lu les mots
Spoiler:
Irlande et Envoutant,
j'ai "vu" la fin, donc j'ai l'impression que tout ce qui est entre, et il y a un bon peu, est inutile...
avatar
Marine-CO
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1591
Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Chewbacca le Mer 29 Nov - 23:28

C'est vrai, j'ai moi aussi vu où ça allait mener, mais ça m'a tellement gêné...

Chew
avatar
Chewbacca
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 212
Localisation : Proclerush Teonas
Date d'inscription : 08/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  yunae le Jeu 30 Nov - 0:00

moi j'aime bien... Smile

yunae
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 119
Age : 27
Loisirs : ship toujours
Date d'inscription : 04/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Ariel le Jeu 30 Nov - 1:38

J'aime beaucoup aussi mais rajoute un
Spoiler:
beuuuuurk! pour le jus de symbiote fermenté! pale J'en ai encore des frissons de dégoût et je m'apprête à aller manger là!
Je pense que je vais attendre un peu finalement...

Keep going!
avatar
Ariel
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 193
Age : 32
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Megane Carter le Jeu 30 Nov - 4:16

C'est sympa et ça m'a fait sourire. Wink
avatar
Megane Carter
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 480
Age : 34
Localisation : Nord
Date d'inscription : 14/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://meganecarter.site.voila.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  siba le Jeu 30 Nov - 12:28

J'adore cheers , encore d'autres s.t.p Wink
avatar
siba
Lecteur du Télé 7 jours
Lecteur du Télé 7 jours

Nombre de messages : 35
Age : 38
Date d'inscription : 21/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Miss O'Neill le Jeu 30 Nov - 22:27

J'ai aimé aussi mais je trouve qu'il avait sa place dans le topic concerné et pas frocément dans un topic à part mais ça c'est à l'auteur de décider après tout ! Wink
avatar
Miss O'Neill
Modo : La sulfateuse

Nombre de messages : 1938
Localisation : L'autre bout de la galaxie
Loisirs : Des tas !
Date d'inscription : 23/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  N'Ka'K le Ven 1 Déc - 0:32

Bravo, j'ai bien aimé même si on voit venir la chose mais quand c'est ship, on s'attend tous à la même fin lol et la tienne est une bonne fin,la dernière phrase de Jack lol!
avatar
N'Ka'K
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 185
Age : 39
Localisation : Among the stars with.....
Loisirs : Stargate, lire, TV, film, équitation, vélo etc...
Date d'inscription : 31/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  rauz le Ven 1 Déc - 16:02

si un jour je croise un irlandais je ferai pareil ... parce que je connais des irlandaises mais ... c'est pas pareil ... Rolling Eyes
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  ship56 le Ven 1 Déc - 18:26

très bonne fic cheers cheers
@ rauz: en même temps ça dépend de l'irlandais qui est en face de toi Laughing
avatar
ship56
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 167
Age : 32
Localisation : quelque part entre ici et ailleur
Loisirs : stargate, Dr House, lire des fics
Date d'inscription : 20/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  rauz le Ven 1 Déc - 18:51

c't'idée, évidemment ... Cool
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le pousse au crime Irlandais

Message  bibiche le Ven 1 Déc - 21:39

Merci, pour tous ces coms, quelques peu partagés, en effet, mais intéressant pour moi, petite novice dans l'écriture...
A vrai dire, cette fic je la trouvais tellement semblable à la première que j'ai écrite sur le même sujet, (et que j'affectionne beaucoup), et que je trouve moins bien, que je l'ai posté ailleurs, pour ne pas "dénaturer" l'autre, vilà...

Merci, pr les coms c'était instructif...
avatar
bibiche
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : Basse-Normandie
Loisirs : Voyager, équitation, danse, escalade...
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cpaf.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  sammy o'neill le Sam 2 Déc - 12:21

Franchement j'adore Very Happy
avatar
sammy o'neill
Lecteur de Voici
Lecteur de Voici

Nombre de messages : 95
Age : 27
Date d'inscription : 23/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  bibiche le Mar 9 Jan - 0:06

RESUME : Les fantasmes de Sam deviennent encombrants…

GENRE : petite scène

SAISON : saison 8 : Jack est Général.

NOTE DE L’AUTEUR : cette petite fic sans prétention fait suite à « Le Pousse au crime Irlandais », j’ai l’écrite à la demande de lecteurs qui ont bien aimé le premier volet. Initialement, il n’était pas prévu de suite, alors j’espère ne pas décevoir les attentes. Le titre signifie « Ambigu ».
PS : il faut donc avoir lu le premier volet pour ne pas être totalement largué, dsl !!

REPMERCIEMENTS : A Nad126 et Tweety (tu as été exceptionnelle !!) mes bêta-lectrices, pour leurs conseils, leurs critiques et leurs encouragements.


« Dubious »


[…]

« Alors, il parle de quoi votre livre ? » s’intéressa Sam.
« Oh, il parle des diverses origines des alcools forts, sur leurs fabrications et leurs utilisations premières, avant de n’être qu’une simple boisson… » s’exclama Daniel.

[…]
« Quels sont les effets de cet alcool ? » le coupa-t-elle dans ses explications.

[…]

« C’est une femme qui a écrit ce livre, une exploratrice, soi-disant, bref, en gros la traduction ça donne ça : Le liquide brulant se faufile en vous comme le serpent entre les rochers, il vous consume de l’intérieur, allumant un brasier de sensations, vous transportant à la limite du paroxysme, à vous en faire tourner la tête. Alors que peu à peu, les effets de ce bonheur éphémère commence à s’estomper, vos lèvres se sont de nouveau portées sur le goulot de la fiole qui le contient, vous invitant à en reprendre, jusqu’à en perdre totalement la tête… Ma foi, cette femme a été plus qu’envoutée par cet alcool… » s’arrêta Daniel, en relevant la tête vers Sam, qui n’avait plus rien dit jusque là.
« Sam, vous m’écoutez ? Sam ! » demanda Daniel, en voyant son amie perdue dans ses pensées.

**« Carter, vous êtes sûre que tout va bien ? » l’interrogea-t-il, hypnotisé par son regard soudain si sombre, il ne put réagir, alors qu’elle se penchait maintenant au dessus de lui, pour enfin s’asseoir sur ses genoux.
« Carter, bon sang… » commença-t-il.
« Je m’ennuies vous savez sans mon labo… Dites mon général, votre famille, elle est bien d’origine Irlandaise ? » le coupa-t-elle sensuellement, en l’encerclant de ses bras.
« Euh…. Oui… » répondit-il machinalement, envouté par les lèvres de Sam, qu’elle venait de sensuellement humidifier.
« En fait je voulais savoir si le livre de Daniel, faisait de la publicité mensongère sur les effets des Irlandais sur les femmes… » lui murmura-t-elle, finissant sa phrase en comblant l’espace entre leurs lèvres, pour un tendre baiser. **


« Wouhou, Sam !! » réitéra Daniel devant le manque total de réaction de la militaire.

** Le baiser s’intensifia pour devenir plus fougueux, dangereusement plus excitant. Ils goûtaient maintenant goulûment l’autre, leur langue allant chercher l’autre plus loin dans la bouche de l’autre. Puis dans un dernier mouvement, où Sam happait la lèvre inférieure de son supérieur, elle s’écarta de lui, le regardant avec envie.

« Carter… » finit-il par murmurer d’une voix rauque, « Faites moi plaisir, faites moi penser à deux choses importantes : laisser Felger faire exploser votre labo plus souvent et laisser Daniel et ses élucubrations, tranquilles ! » dit-il en l’embrassant de nouveau, tout en la faisant basculant sous lui, sur son bureau…**


« Sammmm !! » hurla Daniel, qui en avait marre de parler aux murs.
«Hein, quoi qu’est-ce qui se passe ?! » hurla-t-elle à son tour, en reprenant ses esprits.

Paniquée, Sam regardait frénétiquement autour d’elle.

« Oh, mon dieu, non ! » finit-elle par dire, terriblement déçue, en se rendant finalement compte qu’elle était attablée au bureau de Daniel, ce dernier lui expliquant les effets de la niole Irlandaise sur les Femmes du 16éme siècle.
« Je vois que ce que je vous raconte, vous intéresse au plus au point, merci. Si ça ne vous dérange pas, maintenant, je souhaiterais continuer mes recherches au calme, s’il vous plait ! » lui dit-il vexé, tout en lui indiquant la porte de la main.
« Oh, Daniel, je suis désolée, ce que vous m’avez dit m’intéresse, seulement je réfléchissais sur…. » commença Sam, pour se justifier avant d’être coupé par un Daniel, moins conciliant d’un coup.
« Pas la peine de trouver des excuses, Sam ! Je pense que Jack avait raison, vous devriez vous reposer… Sinon vous allez finir pire que lui !!! » s’exclama-t-il cynique.
« Mais, Daniel… » essaya-t-elle.
« J’ai dit dehors, oust !!!!! »

Chassée du bureau de Daniel, Sam se retrouva au milieu du couloir, égarée. Que venait-il exactement de se passer ? Elle n’en avait aucune idée. Pendant tout le discours de Daniel, elle avait donc rêvé de ce baiser avec son général. Et quel baiser, repensa-t-elle, se passant une main sur le visage, pour se redonner de la contenance, face aux sensations qui remontaient en elle, à l’idée de ce « faux » baiser. Qu’est-ce que devait-être le « vrai », si celui là lui procurait déjà tant de satisfaction… Mais, elle fut coupée dans ses réflexions.

« Carter, vous grattez aux portes, maintenant ? » l’interrompit le général O’Neill amusé de surprendre son second à la porte du bureau de Daniel.
« Moquez-vous, mon général, ce n’est pas vous qui avez votre bureau en miette !! » dit-elle, essayant de cacher son malaise.
« Encore heureux !! » rétorqua-t-il, content qu’elle le prenne sur le ton de la rigolade.
« Mouais ! » dit-elle en lui faisant les gros yeux.
« Pitié, Carter, ne me tuez pas, je vous promets de vous faire reconstruire un somptueux labo ! » plaisanta-t-il, quand il la vit avec ce regard là.
« D’accord mon général je vous prends au mot ! »
«Enfin, trêve de plaisanteries, Les ambassadeurs de P3X666 souhaitent s’entretenir avec nous pour la signature de l’alliance entre nos deux peuples, comme c’est sg1, qui a fait les premières démarches avec eux, je voulais savoir si vous vouliez participer au briefing de la signature, avec moi ? »
« bien sur, mon général, de plus, ils devaient nous faire part de leurs plans pour ce bouclier de défense, et puis, je n’ai que ça faire, puisque je n’ai plus de labo !!! »

Durant la discussion ils avaient avancé en direction de la salle de briefing. Quand, soudain, un léger tremblement se fit ressentir.

« Carter, qu’est-ce que c’était que ça ? »
« Je ne sais pas mon général ? »
« Bon sang, y en a pas assez de votre labo détruit…. »
**« Chut, taisez-vous, vous n’entendez rien de bizarre ?
« Euh, non, je… »
« Mon dieu, à couvert, mon général !! » cria Sam, en bousculant le général, en le faisant brutalement entrer dans la pièce la plus proche, qui se trouvait être un placard à balais, alors qu’un souffle de déflagration s’engouffrait dans le couloir détruisant tout sur son passage.
Violemment poussés dans la pièce étroite, ils furent assommés contre le mur, retombant l’un sur l’autre, inconscients.
Ils ne reprirent conscience que quelques minutes plus tard à cause d’une odeur persistante de brûlé. Sam était affalée à califourchon sur son général.

« Bon dieu !! » s’exclama le général « Carter, ça va ? » s’inquiéta-t-il en sentant un poids sur lui.
« Hum…mon général, où sommes nous ? » demanda-t-elle perdue.
« Dans le placard à balais dans lequel vous nous avez projeté violemment, et dans lequel je vous sers accessoirement de coussin!!! » ironisa-t-il.
« Oh, ma tête !! » gémit le colonel en tentant de se redresser du torse de son général.
« Ourf, Carter ne bougez pas, je vous en supplie ! cria-t-il
« Mon général ? » demanda-t-elle inquiète
« Je crois que je me suis cassé quelque chose ! » gémit-il de douleur
« Désolée, mon général »
« Ca va carter, vous n’y êtes pour rien, mais pitié, cessez de gesticuler ! »

Sam se redressa lentement, s’appuyant contre le mur plutôt que le torse du général afin de ne pas le faire souffrir davantage par son poids et analysa la situation. Premièrement, état de leur situation : elle était assise à califourchon sur les cuisses de son général, qui était assis par terre, adossé au mur face à la porte du placard donnant sur le couloir. Deuxièmement, état des lieux : ils étaient dans l’obscurité, et le contenu du placard semblait sans dessus dessous et simplement fourni en balais et autres inutilités de ce genre. Troisièmement, état de la situation générale : une déflagration s’était engouffrée dans le couloir après un léger tremblement de terre, elle avait certainement due détruire la totalité du couloir et de ses installations, voire condamner la porte du placard sous l’effet de la chaleur, d’où l’odeur de brûlé.

« Carter ?.... Carter ? » demanda Jack
« Hum, oui mon général ? »
« Que s’est-il passé au juste ? »
« Je pense que nous avons essuyé une déflagration d’une explosion, monsieur ! »
« Quoi ? Une explosion dans ma base ! » dit-il outré
« J’en ai bien peur ! »
« Une idée de l’origine ? »
« Non.. »
« Dites, carter, c’est normal que mes pieds me brulent ? » demanda-t-il soucieux.
« Vous avez vos pieds contre la porte ? »
« Oui, pourquoi ? »
« Enlevez les immédiatement, l’explosion a dû faire fondre la porte du coté du couloir, elle doit être bouillante ! »
« Bon sang, accrochez vous » dit-il en essayant de décoller ses rangers qui avaient commençaient à fondre sur la porte.
« Eh, merde, je suis bloqué, mes rangers ont du fondre ! »
« Essayez encore, mon général ! » gémit-elle sans le vouloir.

Dans des gémissements de douleurs, le général avait attrapé son colonel par la taille et tentait désespérément de se dégager de la porte. Brutalement, les rangers cédèrent sous la force du général, les genoux de ce dernier percutant de ce fait le dos de Sam, ce qui les déstabilisa tous les deux, et la fit glisser sur le bassin du général, les faisant tous deux crier de douleur.
« Oh, mon dieu, mon général, je suis désolée, attendez, je vais me dégagez… »
« Noon !! » dit-il en l’agrippant par la taille pour la maintenir sur lui, l’ajustant encore plus sur son bas ventre. « Ne bougez surtout pas, ça sera pire que mieux !! »

Leur posture était pour le moins incongrue. Assise sur le bas ventre de son supérieur, ses jambes encadrant ses hanches et sa poitrine au niveau de son visage, Sam avait ses bras reposant contre le mur, entourant ainsi le visage de Jack, dont les mains agrippaient toujours ses hanches. Leurs respirations étaient courtes, leurs cœurs battaient à l’unisson, à plein régime.

« Je ne suis plus sur d’être encore un homme après cette petite escapade ! »
« Ça, ça m’étonnerait ! » murmura-t-elle, en sentant l’excroissance de son général tout contre sa féminité.
« Je vous demande pardon ? »
« Non rien ! »

Un silence lourd retomba dans la petite pièce exigüe.

« Carter, loin de moi l’idée de me plaindre, j’adore qu’une femme se colle contre moi… mais pitié je ne suis qu’un homme… » sous-entendit-il, en ne finissant pas sa phrase. « Il faudrait penser à sortir d’ici, non ? »
« J’aimerais bien, mais la porte semble s’être soudé sous l’effet de la chaleur due à la déflagration. Je pense qu’il faut attendre les secours ! »
« Chouette ! Dites c’est une idée, où il fait de plus en plus chaud ? »
« C’est à cause de la déflagration ! »
« Je ne suis pas si sur que ce soit seulement à cause de ça »
« Hein ? »
« Rien, rien, Carter ! »

Le silence retomba une nouvelle fois, augmentant la gêne entre les deux militaires. La chaleur ne semblait pas vouloir s’arrêter de grimper, ils étaient maintenant tous les deux en âge, se faisant comme ils pouvaient un peu d’air.
Sam soupira, que pouvait-il y avoir de pire que la situation dans laquelle elle se trouvait maintenant, aussi embarrassante, aussi excitante… non, non, embarrassante pas excitante, il ne fallait surtout pas que ses pensées dérivent, sinon elle ne répondait plus d’elle. Et cette chaleur ne faisait qu’attiser son embarras. Bon dieu, quelle chaleur. Après un dernier élan de lucidité, elle enleva précautionneusement son t-shirt, afin de ne pas se faire remarquer auprès de son supérieur sous elle, si près d’elle, enfin, son visage à lui si près de sa poitrine, prit-elle conscience. Elle gémit silencieusement d’extase quand le t-shirt atteint le sol, au moins maintenant la chaleur était supportable, mais cela n’arrangeait pas son deuxième problème…LUI.

« Bon sang, Carter, qu’est-ce-que vous fabriquez, vous voulez que j’ai une syncope ? » dit-il d’une voie étrangement rauque, songea Sam.

La situation pouvait être pire finalement, constata Sam, qui se retenait de gémir, en sentant son général râler, le nez dans sa poitrine. Ne pas penser, surtout ne pas penser à son souffle contre sa poitrine.

« Mon général, excusez mon … initiative, mais il fait vraiment chaud dans ce placard ! » dit-elle penaude.
« Non, j’avais pas remarqué ?! » ironisa-t-il
« Désolée… »
« Carter, je ne vous connaitrais pas, je serais persuadé que vous me faites du rentre-dedans ! » finit-il par lâché, toujours sur le même ton.
« Mais non, enfin, je… »
« C’est bon, je plaisante… Quoique ! »
« Eh !! » le réprimanda-t-elle, accompagnant les gestes à la parole, dans une tape sur le torse.

Mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’il se défendrait en lui agrippant les poignets.

« Tutututt, Carter, vous frappez, un supérieur, maintenant ? » plaisanta-t-il.

Bon sang, la chaleur corporelle venait soudainement d’augmenter au niveau de son poignet si amoureusement encerclé par cette main si virile. Pris à son propre jeu, Sam finit par se détendre, et réalisa le comique de cette situation, et se mit à rire.

« Carter ?! » demanda-t-il.
« Désolée ! » gesticulant, toujours prise de son fou-rire.
« Bon dieu, Carter, arrêtez de gesticuler…. » gémit-il en l’empoignant par la taille, la collant ainsi, un peu plus contre lui.

Là, elle était au bord de l’apoplepsie. Sa poitrine se trémoussait sur le visage de Jack, aux rythmes de leur respiration saccadée. Les mains de celui-ci toujours sur la peau nue de sa taille. En se dégageant de la poitrine de Sam, Jack se retrouva nez à nez avec elle, qui avait baissé le visage pour l’apercevoir. La situation dégénérait, mais dieu que c’était bon, pensa la jeune femme.**


« CARTER, VOUS M’ENTENDEZ ? »

« CARTER ?? »

« CARTER ??»

**Alors qu’elle allait abolir l’espace entre leurs lèvres, soudain une sensation de malaise l’envahie, et puis le trou noir...**

Papillonnements de paupières…

« Carter, vous m’entendez ? » s’enquit son supérieur.
« Mon général ?! » gémit la militaire.
« Carter, ça va ? » demanda le général penché au dessus d’elle.
« Que s’est-il passé ? » demanda Sam, s’apercevant qu’elle était allongée au milieu du couloir devant la porte du bureau de Daniel, son général inquiet, penché sur elle.
« Apparemment, un pan de mur de votre labo s’est encore affaissé, c’est ce qui a provoqué le tremblement de tout à l’heure, qui vous a déstabilisé et vous vous êtes assommée contre le mur. » lui expliqua-t-il calmement.
« Alors, j’ai rêvais tout ça ! » murmura Sam, repensant à la situation incongrue dans le placard.
« Vous quoi ? » demanda son supérieur qui essayait de suivre.
« Rien, mon général, ça va, je vous assure ! » le rassura-t-elle, en se redressant.
« Pourtant, vous êtes drôlement rouge, vous êtes sure ? »
« Oui, oui ! » s’empressa-t-elle de répondre, pour faire diversion sur le pourquoi de sa soudaine rougeur…
« Bien, allez faire un petit tour à l’infirmerie tout de même, et on se retrouve dans 20 minutes pour le briefing avec les ambassadeurs de Turkana ! » lui dit-il gentiment.
« Bien, mon général ! » acquiesça-t-elle trop heureuse d’avoir trouvé une échappatoire.

A suivre...
avatar
bibiche
Lecteur de Harlequin
Lecteur de Harlequin

Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : Basse-Normandie
Loisirs : Voyager, équitation, danse, escalade...
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cpaf.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Sita le Mar 9 Jan - 0:54

J'adore! pauvre Sam son niveau de frustration ne va jamais s'en remettre si tu continue comme ca lol!
Vivement le suite Very Happy
PS: Pour les filles qui se demandaient comment ca serait avec un irlandais je vous que si le mec en face est canon ca produit le meme effet (je precise que j ai tester ca pendant un séjour de 15jours en irlande pour normallement "affiner" mon anglais) lol!
avatar
Sita
Lecteur du Journal
Lecteur du Journal

Nombre de messages : 135
Age : 30
Localisation : Cheyenne Mountain,Bureau du Gen.J.O'Neill A ba nan c beau d rever
Date d'inscription : 20/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Miss O'Neill le Mar 9 Jan - 0:58

Quoi ?!!!! Suspect Mais tu peux pas t'arrêter là !!!! Evil or Very Mad

La suite la suite ! cheers
avatar
Miss O'Neill
Modo : La sulfateuse

Nombre de messages : 1938
Localisation : L'autre bout de la galaxie
Loisirs : Des tas !
Date d'inscription : 23/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  rauz le Mar 9 Jan - 12:40

+1

et bon sang c'que c'est génial!!
avatar
rauz
Lecteur du Larousse
Lecteur du Larousse

Nombre de messages : 1955
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pousse au crime Irlandais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum